Manchester United – Sunderland (3-1) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

Luke, lui, sait si le chat est mort ou pas…

Avant-Match :

Sunderland. Ah les connards. Ah ça rigolait en mai dernier alors que United triomphait sur la pelouse du Stadium Of Light mais que dans le même temps, City renversait la situation à l’Etihad et se voyait couronné champion d’Angleterre. Ah c’est comme ça. Vengeance!

Manchester United retrouve Old Trafford, une semaine après une ô combien précieuse victoire sur la pelouse des voisins. Le genre de performance qui te regonfle une équipe à bloc et qui file la patate aux supporters. Donc oui, on attend un truc flamboyant. La confirmation qu’enfin nos errances sont derrière nous. Oui, on a juste envie de voir Sunderland, maigre 15eme de Premier League souffrir. Et mourir. Tant pis pour les anciens Red Devils qui ont rejoint les black cats : Louis Saha, John O’Shea et Wes Brown.

Ah oui et Phil Bardsley aussi. Mais bon, lui… Bon… Ah et Frazier Campbell aussi. Putain mais vous êtes combien ?

 

La Composition Infernale :

On ne change pas une équipe qui gagne (Kevin). Ou presque. Rafael n’est pas là ? Blessé ? Mis au repos ? On ne sait pas trop, mais le petit Brésilien n’est pas sur la feuille de match aujourd’hui, remplacé dans le 11 de départ par le chouchou de votre serviteur, Goldorak Jones. Evans n’est pas là non plus, blessé. C’est, Smalling qui débutera la partie aux côtés de Rio Ferdinand. Vidic un temps pressenti, figurera finalement sur le banc pour son retour après sa 14eme blessure en deux ans. Bon, Smalling en DC ça ne me plaît pas. Je vous l’ai déjà dit, je le préfère à droite et Jones au centre, question de sauvetage de sous-vêtements. Mais une compo de Sir Alex sans rien à y redire n’est pas vraiment une compo de Sir Alex.

On a donc :

Man U - Sunderland 151212

Le banc : Lindegaard / Vidic / Fletcher / Scholes / Giggs / Welbeck / Hernandez

 

 

Le match live en différé que t’avais pas vu une entame de match pareille depuis des lustres et des chandeliers.

 

2′ : Jeu en triangle, suite à une touche mancunienne, entre Rooney, Valencia (en mode petit pont sur Colback) et Jones dont le centre-tir-taclé est capté par Mignolet.

7′ : Corner pour United, repoussé par Mignolet. Rooney récupère et trouve Young en retrait donc la frappe aux 16 mètres est détourné par le portier de Sunderland.

11′ : Nouveau corner pour United. Evra récupère la balle tout seul au point de penalty mais trouve le moyen de tirer au dessus. Dégueulasse.

12′ : Bonne entame de match en tout cas de United qui asphyxie totalement le chat noir.

16′ : Bon renversement du jeu sur Ashley Young qui s’arrache sur son aile face à deux défenseurs. Tenace, Ashley résiste à la tentation du plongeon dans la surface pour déborder ses adversaires et adresser un centre, détourné par O’Shea, qui parvient à van Persie, seul, qui n’a plus qu’à nettoyer la lucarne de Mignolet de l’intérieur du pied. 1-0.

18′ : Jones récupère la balle très haut en empêchant une relance et centre immédiatement pour van Persie dont la tête est magnifiquement détournée par Mignolet.

19′ : Côté gauche, Cleverley embarque ses adversaires avant de transmettre à Carrick. Micheal joue le une-deux avec Tom qui s’était engouffré dans la surface et s’en va battre Mignolet d’une jolie frappe enroulée petit filet-mignon opposé. 2-0. Voila c’est plié à la semaine prochaine. Bon d’accord, je continue.

22′ : Jones s’arrache complètement et passe en revue la défense de son couloir jusqu’à l’entrée de la surface au centre (oui je sais, c’est mal dit mais c’est comme ça). Young récupère de l’autre côté, centre pour van Persie qui remise de la tête pour Rooney au point de penalty qui fout sa reprise à côté. Gâchis.

23′ : Et bim, Evra qui déborde et centre pour la tête de Rooney. C’est encore à côté.

24′ : Ferdinand fait du caca en récupérant une passe en retrait et ne voit pas que McClean était derrière lui. Rio perd la balle et l’ailier de Sunderland vient défier De Gea par le côté gauche. David est serein et nous fait une Omeyer en repoussant la frappe avec les jambes.

35′ : Une-deux rapide entre Carrick et Rooney et frappe du premier. C’est contré et c’est corner. Et ça ne donne rien.

39′ : Déboulé de Jones sur son aile qui décale Rooney au centre. Wayne patauge avec le ballon et donne en retrait à Cleverley qui tente sa chance sans contrôle à 20 mètres. C’est largement au dessus évidemment.

45′ : McClean essaie de tenir De Gea éveillé avec une frappe à 25 mètres. C’est tranquille pour David qui se couche bien.

Mi-temps : Et ben. On n’avait pas vu une première période aussi sereine de la part des mancuniens depuis un bail. A part la cagade de Ferdinand, Manchester a été imperméable en défense. Surtout, devant, ça joue bien, c’est fluide, Sunderland est en énorme difficulté, même si passé la demie-heure de jeu, United a calmé ses ardeurs.

46′ : Scholes a remplacé Carrick.

47′ : Un génie anonyme lance Valencia en profondeur qui a pris toute la défense de vitesse. Antonio centre en retrait et trouve Rooney qui fracasse la barre. Young a suivi mais fait n’importe quoi et tire au dessus.

48′ : De Gea est là. D’abord sur une frappe aux 16 mètres de Gardner puis sur un tir à bout portant de Sessegnon.

50′ : Young envoie une balle par dessus la défense pour van Persie, qui file au but, mais foire totalement sa tentative de lobe sur Mignolet. La balle finit en sortie de but.

56′ : McClean voit son centre, détourné par Scholes, se transformer en ballon dangereux que De Gea met en corner au prix d’une nouvelle intervention handball ouate the phoque.

58′ : Wickham n’est absolument pas attaqué à 20 mètres des buts. La défense le regarde armer et… La mettre au-dessus. Bon. Mais quand même.

59′ : van Persie en croisade est servi par Valencia et traverse le terrain dans la largeur. Appui sur Young, faufilage entre deux défenseurs de Sunderland, centre en retrait pour Rooney qui cette fois-ci ne fait pas de détails. 3-0.

68′ : Ferdinand est remplacé par Vidic. Old Trafford est debout.

71′ : Sessegnon récupère un ballon, perdu au milieu de terrain par United, et tente sa chance avec une frappe vicieuse à rebonds des 25 mètres. David se couche bien et détourne.

72′ : Campbell, qui venait de rentrer, réduit le score pour Sunderland. Suite à un second corner d’affilée pour les rouges et blancs, ce petit con formé par United est là pour reprendre un centre de Sessegnon. 3-1.

73′ : Giggs remplace Cleverley.

76′ : Moment de flottement pour United. Jones dégage in extremis un centre assassin de Campbell dans les six mètres de De Gea.

82′ : Bon en fait De Gea a décidé d’effectuer un arrêt sur deux avec les jambes. Ici encore sur une frappe de Wickham c’est une jolie flexion des genoux qui vient contrarier l’attaquant black cat.

86′ : Contre attaque éclair de United gâchée par un centre hasardeux d’Evra. United garde la balle. Scholes renverse le jeu pour Jones qui offre un centre tout en douceur à van Persie dont la tête ne passe pas loin à côté.

Fin du match : C’était tranquille, mais un peu trop « doigts de pieds en éventail » sur cette seconde période. United s’est laissé un poil trop faire par un Sunderland bien plus entreprenant. Pas de quoi s’affoler vraiment, mais quand même, ça fait tâche.

Allez, on s’en fout, l’important c’est les six points d’avance sur City qui sont conservés.

 

Les Diables :

De Gea (4/5) : Plus ça va, plus je tombe amoureux du n’importe quoi permanent de ce mec. Après les parades de chats, de ninja, le voilà qui se met au handball.

Evra (3/5) : Maladroit des pieds, robuste du corps, si l’envie était là, la réalisation laissait à désirer, mais on s’en contentera.

Ferdinand (2 ou 3 si on ferme un peu les yeux/5) : Bon, il y a cette vilaine boulette qui vient surtout d’un sommeil profond sur le début du match tellement Sunderland n’arrivait pas à passer le milieu de terrain… Mais finalement on retient un mec qui n’a pas eu grand chose à faire et qui a plutôt bien géré. On l’a même vu passer la ligne médiane, c’est dire s’il se sentait bien.

Smalling (3/5) : Arrêtez tout, il a joué un match entier sans paniquer. Mais qui êtes vous ? Rendez nous le vrai Chris.

Jones (4/5) : Il a tout donné. Pour sa première titularisation en Premier League de la saison on a retrouvé le mec qui se met minable, fait l’ascenseur permanent sur son aile, calme les offensives adverses et régale devant par son enthousiasme. Surtout que Valencia n’a pas été au mieux. Il a été précieux. Bon choix de Sir Alex finalement. Alors je ferme ma gueule voilà et pour le plaisir

Cleverley (4/5) : La période de rodage serait-elle terminée ? En tout cas, second match de très bonne facture de Tom, qui a énormément pesé devant, fluidifiant le jeu à chaque fois, même du tibia (coucou Mèch et Dylan).

Carrick (3/5) : Une mi-temps Carrick. Voilà. A vous de vous débrouiller avec ça, vous savez ce que ça veut dire.

Young (4/5) : Il s’est mis un bon gros coup de pied au cul. Ou Sir Alex lui a mis. Toujours est-il que depuis deux-trois matchs on a un mec digne de jouer à United. Fini le poulet sans tête, aujourd’hui il regarde ce qui se passe autour de lui.

Valencia (2 ou 3 si vous êtes sympa/5) : Il a autant provoqué qu’un édito politique d’Anne Roumanoff chez Drucker. Qu’est ce qui s’est passé ? Attendre Jones en permanence pour poursuivre une action n’est pas forcément un tort, mais on t’a connu plus entreprenant.

Rooney (4/5) : Maladroit à la finition oui. Mais quand même.

van Persie (5/5) : Donc ça, c’est un match référence. Buteur, passeur, tacleur, amuseur, tueur, tracteur, ventilateur.

Les suppôts de Satan :

Scholes pour Carrick, 45eme (2 ou 3 si on respecte un peu la légende/5) : Pas de carton jaune. Après la première victoire de Queens Park Rangers en Premier League, on tient là un second mystère à élucider pour le weekend. Prestation neutre à côté de ça. Il a tenu la baraque, mais on ne l’a pas franchement vu plus que ça.

Vidic pour Ferdinand, 68eme, (non noté) : Petit Satan fait que mon Nemanja, il se reblesse pas.

Giggs pour Cleverley, 73eme (non noté) : R.A.S.

 

Bonus :

Parce que Mèch trouve ça nul, j’en remets une couche.

 

Inferanal Kisses,

Luke Seafer

Si tu veux que Horsjeu.net survive, que tes académiciens préférés puissent être fournis régulièrement en jeunes vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien. Clique ici.

Sinon, Luke Seafer est aussi sur Facebook (mais pas Wayne) et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir. Et si tu veux faire encore plus, tu peux aussi devenir fan de la Raide et Vile Academy. 

Et tiens, il est aussi sur Twitter (mais toujours pas Wayne) et il trouve que c’est une invention de Satan un truc aussi addictif, donc n’hésite pas à lui faire coucou.

 

 

2 thoughts on “Manchester United – Sunderland (3-1) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.