Swansea – Manchester United (1-1) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

Luke trouve Swansea un peu casse noisette.

Avant-Match :

Swansea. Le Pays de Galles. Ryan Giggs. L’amour.

Attention c’est un piège. Non Luke, ne cède pas à pareille sympathie pour un club. Quand bien même il produit un jeu séduisant, qu’il recrute intelligemment. Oh non. C’est un piège. Attention, leur avant centre s’appelle Michu, c’est n’importe quoi.

– Mon Satan Luke… Ecrirais-tu cet avant match passablement ivre virgule ?
C’est effectivement une possibilité.
Arrête les frais.

On dira juste que Swansea c’est sympa. C’est une équipe piège. Surtout chez eux. Mais bon, de toute façon audimat d’horsjeu.net oblige, vous les connaissez bien, vous lisez ce chic type qu’est Dylan Thomas.

La Composition Infernale :

Là où tous les championnats calment le jeu, l’Angleterre passe la seconde. Vacances de noël rime avec rythme effreiné (boxing day le 26), un match le premier janvier (non mais franchement). On s’attend donc à une période de « fièvre compositionneuse » de la part de Sir Alex. Mais pas aujourd’hui. Non. Aujourd’hui, c’est presque du classique. Vidic est titulaire et Jones est à nouveau aligné couloir droit.

C’est pas plus mal.

Swansea - Man U 231212

Le banc : Lindegaard / Buttner / Fletcher / Scholes / Giggs / Hernandez / Welbeck,

 

Le match live en différé, conté avec grâce et volupté :

5′ : Tel un parfait pitre, le sieur Jobard compare Swansea avec le Real Madrid, les liquettes des deux équipes se ressemblant…

9′ : Michu a fait la diff’ face à Vidic et frappe sans cadrer. Dommage. Car il va devoir mourir du coup. On ne passe pas le serbe impunément.

10′ : Et voilà Routledge, au bout d’une belle action collective de Swansea, qui tente sa chance à l’entrée de la surface. Peine perdu, De Gea se couche bien.

14′ : Bon, Rooney se décide à tester Vorm qui fête son retour. Une bonne grosse frappe bien lourde qui fait mal aux mains. C’est détourné.

15′ : Superbe passe de Carrick qui sert royalement Young dans la surface. Sauf que la frappe d’Ashley est pourrie. Non mais franchement, un pointu, n’importe quoi d’autre sa rentre, mais l’ailier choisi de tirer quasi sur Vorm. Corner du coup.

16′ : PATRICE EVRAHAHAHAHAHAHAHA. But de la tête sur un corner de van Persie. Classic. 0-1. J’imagine que Dylan Thomas se sent encore plus sale qu’après avoir ‘culé un mouton.

25′ : Oh la balle piquée de Goldorak Jones. Oh c’est juste au-dessus. Oh l’audace, l’amour, le génie.

26′ : Dyer centre et trouve la tête de Michu qui ne cadre toujours pas.

30′ : Manchester s’est endormi. Donc Manchester en prend un. En deux passes, Swansea fait voler en éclat la défense centrale, trop statique et si De Gea repousse la frappe de Dyer il ne peut rien contre Michu qui a suivi. 1-1. Putain.

31′ : van Persie essaie de calmer les gallois, mais sa frappe d’une position excentrée sur la droite finit en tribune.

33′ : Bon du coup, on se fait dessus dès qu’un ballon passe à proximité de Michu.

35′ : Mais Swansea a peur de Patrice Evra. Routledge tente de le mettre à terre sur un corner gallois. C’est minable.

36′ : De Guzman met Cleverley a terre et frappe dans un angle impossible sauf si on s’appelle Pauleta. Du coup, De Gea capte. Mais les Gallois poussent énormément, ça devient un poil chaud.

45′ : Manchester sort la tête de l’eau après une dizaine de minutes difficiles. Evra déborde côté gauche et centre en retrait pour Rooney seul au point de penalty qui frappe sans contrôle. Tu te dis que le foot c’est simple. Sauf que Vorm capte la frappe de Wazza. Le con.

Mi-temps : En montagne russe. On se croyait serein et comme d’habitude, un but encaissé fait tout vaciller.

50′ : Rooney et van Persie s’offrent un deux contre deux dans la surface de Swansea. Wayne préfère tout faire tout seul et balance une frappe de poussin à Vorm alors que Robin était tout seul.

51′ : Augustien tente une frappe de 25 mètres. De Gea n’a pas peur.

52′ : Routledge servi dans la surface fait l’amour à Evans avant d’enchaîner avec un tir, encore détourné par David.

55′ : Bravo Patrice, la talonnade à l’aveugle dans ton camp, c’est du génie. Heureusement que la frappe de Dyer qui suit passe à côté.

60′ : Tiens, Rooney réussit un truc : cadrer un coup franc à plus de 20 mètres. Mais Vorm n’est pas mis en danger pour autant.

62′ : Chicharito remplace Valencia. Purée oui, il était sur le terrain.

63′ : Dyer de loin. De Gea serein.

66′ : Très bon centre de Rooney. Robin van Persie surgit pour couper la trajectoire de la balle et réussit à envoyer une balle en cloche par dessus Vorm. Et sur la barre. Phoque.

71′ : Très bon service en profondeur de Carrick pour van Persie qui décale Chicharito. Le Mexicain laisse un peu trop filer le ballon et offre finalement une frappe pourlingue à Vorms.

73′ : Rooney rate une passe alors qu’Hernandez était absolument seul au point de penalty. Si j’avais la force de m’énerver.

75′ : Pétage de cable de van Persie, qui mis à terre, voit Williams lui dégager le ballon dans la gueule. On passe pas loin de la baston. Sur le coup franc qui suit. Wayne voit son ballon être détourné.

77′ : Giggs remplace Rooney.

78′ : Corner pour United. Carrick dévie de la tête. Vorms envoie la balle sur le poteau. Et ça ressort.

 80′ : Grosse séquence sacrifice de Swansea avec deux mecs qui tombent sous les balles de van Persie et Young. Mais laissez la rentrer bande de cons.

85′ : Paul Scholes remplace Cleverley.

88′ : C’est la fête du slip côté gauche. Giggs et Evra violent régulièrement leurs opposants, mais t’as toujours un con en blanc à la fin pour foutre son dos ou son pied ou sa tête pour empêcher une passe décisive ou un but…

90+2′ : Oh Giggs qui tente le lob à 30 mètres, alors que Vorm était parti à la rencontre de Chicharito. C’est à côté.

Fin du match : Et ben voila. Un match fade, dénué d’inspiration et de réussite. Swansea a été héroïque et mérite son point. Nous on en perd deux à l’entrée d’un gros enchaînement de match. C’est moche.

Boxing day le 26. On reçoit Newcastle. Histoire de se remettre en marche.

Les Diables :

De Gea (4/5) : Ohé ohé, le gardien abandonné.

Evra (3/5) : Pas franchement phénoménal. Mais son but va gâcher un paquet de réveillons chez les haters. C’est déjà ça.

Vidic (1/5) : Par respect pour l’homme nous ne reviendrons pas sur sa prestation calamiteuse. Nous ne préciserons pas que son alignement foireux nous coûte le but, nous n’ajouterons pas qu’il a été franchement à l’ouest, surtout en début de match. Non, on ne dira rien. Chut.

Evans (2/5) : A peine mieux que Vidic. Il n’a pas de boulette à son actif. Mais pas de faits marquants non plus.

Jones (2/5) : Timide. Seul dans son couloir, il n’a jamais osé. Triste.

Cleverley (3/5) : Les matchs s’enchaînent, Tom se fond de plus en mieux (ça ne veut rien dire mais tu as compris) dans le collectif. Il a trouvé sa place en accélérateur du jeu. Sauf que parfois ça ne sert à rien de s’acharner, vu que devant, c’est n’importe quoi. Un peu éteint en seconde période, sans doute frustrer de voir les autres tout gâcher.

Carrick (4/5) : Quel bel homme. Ah ça, ça vous la coupe de me voir lui coller une note pareille alors que l’ensemble de l’équipe a été plus que moyenne. Pourtant Michael a été délicieux, distribuant les ballons avec classe et assurance. Sauf que devant, personne ne savait quoi en foutre.

Young (2/5) : Il a les idées. Le talent, c’est variable. Et aujourd’hui.

Valencia (1/5) : Un bon match ? Que Nani. Il ne court plus. Ne provoque plus. On dirait qu’il s’ennuie.

Rooney (1/5) : Il y a des jours comme ça où tu rates tout, tu te trompes tout le temps, tu t’énerves, tu énerves les autres. Ben voilà ça a fini par arriver à Wayne.

van Persie (3/5) : Il a les idées, il a le talent. Mais il avait surtout la poisse devant le but.

Les suppôts de Satan :

Hernandez, Scholes et Giggs sont rentrés. Mais si leurs apparitions ont conforté notre domination, elles n’ont pas bouleversé notre inefficacité.

Bonus :

 Et de biens joyeuses fêtes

Inferanal Kisses,

Luke Seafer

Si tu veux que Horsjeu.net survive, que tes académiciens préférés puissent être fournis régulièrement en jeunes vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien. Clique ici.

Sinon, Luke Seafer est aussi sur Facebook (mais pas Wayne) et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir. Et si tu veux faire encore plus, tu peux aussi devenir fan de la Raide et Vile Academy. 

Et tiens, il est aussi sur Twitter (mais toujours pas Wayne) et il trouve que c’est une invention de Satan un truc aussi addictif, donc n’hésite pas à lui faire coucou.

3 thoughts on “Swansea – Manchester United (1-1) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

  1. SATAN à annuler la fin du monde pour voir le match entre Manchester United Vs Real de Madrid !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.