La Gones Académie note OL-AC Ajaccio (2-0)

C’était donc avec la possibilité de prendre provisoirement la tête du championnat que l’OL recevait Ajaccio. Ajaccio, outre les clichés sur les clubs corses, suscite de l’intérêt pour sa politique de recrutement. Après Ochoa l’an dernier, le club vient de réussir à attirer Mutu. Des joueurs assez prestigieux qui viennent s’insérer dans un club aux petits moyens. Le pari sportif avait été largement réussi pour Ochoa, les Corses espèrent donc trouver leur Lisandro en Mutu. La politique de recrutement est simple: jouer sur l’ego des joueurs qui viennent se relancer. Ochoa et Mutu sont aussi dans ce cas là, les deux ont eu des soucis de substances illicites (soupçons de dopage pour Ochoa alors qu’on l’annonçait dans plusieurs clubs européens au standing supérieur, drogue pour Mutu). Mais outre les deux stars de l’effectif, on peut ajouter dans ce lot Edouardo (coucou Luisette…), Sigamary Diarra laissé libre par Lorient, Johan Cavalli venu prouver que Nîmes ne sait pas faire jouer ses joueurs (Loulou approuve je pense. Enfin, approuve-t-il le plan de recrutement de l’ACA qui s’offre un trio de Nîmois dans l’effectif avec Cavalli, Delort et Mostefa, Ricardo Faty qui veut qu’on se rappelle de lui après deux ans en Grèce, Yoann Poulard qui veut démontrer que Kita ne sait pas gérer un club (ceci dit, ce n’est pas bien compliqué à prouver ça…), Damien Tibéri qui vient de Sedan ou encore Sammaritano. Ils accompagnent deux des locaux, André et le capitaine Pierazzi, absent contre Lyon. 

Côté Lyonnais, la revue d’effectif offre, enfin, de la profondeur sur le banc puisque deux des recrues estivales y figurent: Monzon et Mvuemba s’y préparent donc pour leurs débuts lyonnais. Pour la composition, Garde aligne une défense qui, à l’alternance Dabo-Monzon près, est sans doute la défense type: devant Vercoutre se placent Réveillère et Dabo sur les ailes, encadrant un alléchant duo Bisevac-Lovren. Gonalons et Malbranque composent encore l’entrejeu, Bastos se retrouve sur l’aile droite, Lisandro est fixé à l’opposé et Gomis est en pointe. Bref, du classique concernant Garde, bien qu’on puisse se demander si Lisandro va supporter pendant longtemps ce poste. Le match est quasiment à sens unique. Lyon a copieusement dominé le match, ne laissant qu’un petit tir cadré aux Corses. Surtout, les Lyonnais ont été efficaces, marquant par deux fois avant de lever le pied durant les vingt dernières minutes, trop courts physiquement pour faire autrement.

Les Gones:

Vercoutre: 3/5. S’il n’est pas exceptionnel, et ne le sera sans doute jamais vu qu’on le comparera systématiquement à Lloris qui évolue à un niveau totalement différent, il reste un gardien solide. Ca tombe bien, c’est ce qu’on lui demande. Sa sortie sur l’une des deux seules occasions corses n’est pas la plus propre que l’on connaisse, mais elle est relativement efficace et il est ensuite bien suppléé par Gonalons. Il pourra apprécier l’hommage d’Ochoa à sa légendaire sortie sur corner lors du premier but lyonnais.

Dabo: 3/5.Sans être génial, il a pas mal retrouvé de son niveau. La solution est simple, il a essayé de jouer proprement, ce qui entraîne un jeu dégagé du trop plein de fautes (une seule commise) et une bonne efficacité à la passe (92%). Ses records de la saison et on voit vite la différence.

Lovren: 4/5. Intransigeant, il a fait un excellent match pour son retour de blessure, accompagné d’un but. Certes, sur le but, il est bien aidé par une défense corse aux fraises, entre la non-sortie d’Ochoa qui s’avance pour mieux se faire torcher et la quasi absence de marquage sur Lovren. Pour une fois que c’est la défense adverse qui se plante lamentablement sur un coup de pied arrêté et pas la nôtre, ne boudons pas notre plaisir.

Bisevac: 3/5. Tout pareil que Lovren, sans le but. Les deux ont été d’ailleurs eux aussi propres: une faute à eux deux, ce qui est plutôt bienvenu quand on associe deux défenseurs aussi rugueux que cette paire-là, et des passes sans trop de risques en général, mais qui ont quasiment tout le temps fini dans les pieds du destinataire. Sur les cent trente passes tentées par les deux compères, trois sont ratées. Ca change et c’est bien.

Réveillère: 1/5. En ce moment, c’est un match, un geste dégueulasse. Après le tacle foireux qui méritait le rouge, avant l’erreur de marquage contre Prague, on a eu la passe pourrie interceptée. Pas mal de pertes de balle pour lui, pas mal de déchets dans le jeu. Il a du mal à poser son empreinte sur le match autrement que dans ses actions défensives.

Malbranque: 5/5. L’effet de surprise presque passée (il reste quand même super bon pour un type qui vient d’enchaîner deux fois 90 minutes après un an sans foot et une pige à l’ASSE), il ne lui manque qu’un but ce soir pour parfaire sa prestation. Précieux dans l’entrejeu, exemplaire dans la mentalité accrocheuse, passeur décisif. En deux matchs, il fait presque oublier Kim. Maintenant, on va espérer qu’il le fasse réellement oublier.

Gonalons: 4/5. Moins en vue offensivement que Malbranque, la faute à du déchet et dans les pertes de balles et dans les transmissions supérieur à Steed, il a effectué un gros travail défensif. Toujours engagé, mais propre cette fois-ci, il livre une énième grosse prestation. Je le redis, je suis fan de ce type qui faisait ses débuts avec l’équipe pro il y a trois ans et qui est devenu l’un des tauliers de l’équipe.

Grenier: 3/5. Un excellent match, mais je lui mets un malus pour son jaune. Il est quand même précieux pour l’équipe puisqu’il permet de solder la moitié, enfin presque, des lacunes laissées par le départ de Juninho. On a désormais un excellent frappeur de corners. Ne reste plus qu’à le rendre monstrueux sur les coups francs et ce sera réglé.

Bastos: 2/5. Sorti sur blessure, il m’a laissé une impression mitigée. Certes, il affirme vouloir être plus régulier que l’an dernier, mais l’an dernier, il le fut pas mal dans la nullité, donc je ne sais pas trop si je dois attendre ce genre de prestation à chaque match. Là, il est handicapé par son positionnement qui fait qu’il joue à l’opposé de son poste habituel, à une place où il a toujours du mal…

Lisandro: 3/5. Beaucoup de déchets pour lui aussi, mais un beau but. Son influence sur le jeu est limitée à ce poste, même si l’on comprend la logique de Garde qui préfère avoir ses deux ailiers qui repiquent au centre.

Gomis: 2/5. Il ne marque pas, mais force Ochoa à plusieurs belles parades ce qui donne l’impression que le gardien corse fut lui aussi très bon.

Les entrants:

Briand (pour Bastos, 63e): non noté. Il a fait son match. Comme toujours.

Mvuemba (pour Grenier, 67e): non noté. Des débuts propres, sans forcément beaucoup de génie, mais on doit attendre pour ça.

Monzon (pour Lisandro, 77e): non noté. Si Monzon a toutes les qualités pour suppléer Lisandro sur l’aile gauche, on pouvait garder Cissokho…

Torben se met peu à peu à la page. Il dispose de la sienne sur Facebook, mais la Gones Académie a aussi droit à sa section à elle seule. La page du site est bien aussi. Si vous ne voulez pas que Pierre Menès devienne sélectionneur de l’Equipe de France après DD, aimez Horsjeu sur Facebook. Si si.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

2 commentaires

  1. Je le sens venir gros comme une maison le « je préfère faire jouer Monzon milieu gauche car nous sommes plus équilibrés ainsi, et d’ailleurs, Mouhamadou Dabo est très bon. Quoi Cissokho ? Quel Cissokho ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.