Les citations de la semaine de la désillusion décevante

Retrouvez dans cette colonne hebdomadaire les meilleures et pires interventions footballistiques.


La désillusion décevante


« Déception mais pas désillusion… la qualification ne se joue pas maintenant, mais à la fin. »
« C’est super ce qu’on fait »
Raymond Domenech

« C’était une désillusion hier soir. »
Thierry Henry

« C’est la première fois que j’ai eu l’impression de jouer en France. »
Patrice Evra.
Ce n’était pas qu’une impression Patrice.

« On a fini un peu en queue de poisson. »
Arsène Wenger

« Mais notre style, c’est gagner. On est toujours dans l’objectif. Les victoires courtes valent aussi trois points. A part le Barça, je ne connais pas beaucoup de styles de jeu »
Julien Escudé dans L’Equipe, mercredi.

« Il faut me parler »
Julien Escudé, hier soir. Franchement, là tout de suite, on n’en a pas trop envie Julien…

« Je n’ai jamais eu de très bonnes notes équipe de France. Il ne faut peut être pas s’appeler Escudé… »
Julien « calimero » Escudé se sent victime d’un complot. Il ne faut peut être pas se faire enrhumer et rester par terre, puis marquer contre son camp…

« Rien à dire. »
Escalettes


Menteur menteur


« Je n’ai jamais plongé de manière intentionnelle. En fait, il y a des fois où j’essayais de rester debout à tout prix et je n’ai rien obtenu. Ce n’est pas fair play de plonger et de flouer l’autre équipe. D’ailleurs il n’y a pas que l’autre équipe que vous flouez dans ce cas, vous trompez également tous les fans. »

Wayne Rooney, cliquez ici pour une compilation de ses meilleurs plongeons .


La Ramaïade de la semaine


« En ce qui concerne le Vélodrome, ce stade construit en 1937 et rénové en 1998 doit à nouveau être rénové et couvert. 160 millions d’euros sont nécessaires dans le cadre d’un partenariat public. »

Rama a bien appris sa leçon et la récite bien à la télévision…


Le président de l’UEFA est un plongeur


« Ça a toujours été mon rêve de plonger et d’obtenir un penalty lors de la demi finale de coupe du monde de 1982, pour compenser ce que Schumacher avait fait à Battiston. Si j’avais pu le faire, je l’aurais fait, parce que je déteste l’injustice et je veux que  les choses soient claires. »

Michel Platini



Le complot britannique


« C’est terrible ce qui nous arrive. Peut être quelqu’un ou quelque chose a une dent contre notre équipe nationale. L’année dernière, les footballeurs anglais ont blessé Eduardo, et maintenant la même chose se produit avec Luka Modric. Je ne peux que me demander si quelqu’un aurait fait ça délibérément, quelques jours avant notre match contre l’Angleterre. Je peux que me demander s’il s’agit d’une coïncidence ou non. »

Vlatko Markovic, le président de la fédération croate de football, s’exprime à la suite de la blessure de Modric samedi dernier…


Comment ça s’est passé pour finir ?


« Je crois qu’ils vont venir avec un peu de crainte, et nous allons les manger sur le terrain. Mais on doit les respecter parce que c’est le Brésil.« 

Carlos Tévez


Lula, ligue 1, même combat


« «Les stades se vident au Brésil, les matches sont peu attrayants, alors je préfère regarder le Championnat anglais, espagnol, italien et je vois même le russe et le turc ; bientôt je regarderai celui du Kazakhstan»

Lula, président du Brésil


Tend l’autre joue, en bon catholique…

« Cédric Varrault de Saint-Etienne, je ne l’aime pas. Je le déteste ce mec !… A la fin du match (Lille -Saint Etienne), lorsqu’on a rejoint les vestiaires, il n’a rien trouvé de mieux que de me frapper. Lors du match retour, il était titulaire mais à l’échauffement, il s’est blessé. Il a passé le match dans les tribunes. Vous savez, Dieu voit tout. Je n’ai pas eu besoin de répondre à ses coups, de me venger. Malgré tout, je ne lui pardonnerai jamais. »

Michel Bastos, Lyon Capitale.


L’explication de la semaine


Visiblement on a demandé à Michael Essien d’expliquer sur son blog de Chelsea ce qu’il ressentait lorsqu’il marque un but. Deux de ses exemples ont particulièrement pertinents:

« Imaginez que vous avez un rencard avec une femme ou un homme que vous essayez de séduire depuis un moment, et il ou elle vous envoie des signes qu’il ou elle vous aime bien. Allons plus loin, disons que cette personne vous embrasse pour la première fois. une chaleur parcourt votre corps, votre cœur bat plus fort et vos cheveux se hérissent. C’est ce que j’ai ressenti en marquant contre Barcelone la saison dernière. »

Nous comprenons donc que marquer contre Barcelone a pour équivalent d’embrasser une shemale (Caster  Semenya ?)

« Essayons avec un autre exemple. Imaginez que vous entrez dans une pièce où quelqu’un attend désespérément le service ou la chose que vous pouvez leur fournir. »

Pourquoi pensons nous tout de suite prostitué(e) ou dealer ?



Retrouvez le meilleur des citations de la semaine dimanche prochain.

Et si vous voyez quelque chose qui devrait figurer dans cette colonne n’hésitez pas à nous contacter en écrivant à l’adresse suivante : [email protected]

L'ancien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.