Le comité de vigilance médiatique du jeudi 23 juillet

Le comité est ivre de bières et de drames.


Mythe de mythe


Le comité souhaiterait réagir à ce titre paru sur le site des dessousdusports concernant Marouane Chamackh et formulé ainsi: « Chamakh ou le mythe de la Premier League ».

A première vue, rien d’extraordinaire quand on sait que Chamakh veut partir pour Sunderland, alors que Bordeaux lui propose l’équivalent du club anglais au niveau comptable.

On peut alors se demander, avec nos confrères des dessousdusport pourquoi le joueur marocain voudrait à tout prix quitter un club champion, ambitieux, managé sérieusement, dans lequel il est aimé et quasiment assuré de briller.
Pour les rédacteurs du site, Marouane serait motivé par un prétendu mythe et c’est là que le comité s’interroge. Le fils de Roland Barthes travaillerait-il aux dessousdusport ? Rien n’est moins sûr. Qu’est ce qui pourrait bien attirer Chamakh ? Cela ne fait que 8 ans que Marouane joue pour Bordeaux, qu’il n’y a gagné qu’un titre de champion et deux coupes de la ligue. De plus la Premier League ne bénéficie pas d’une couverture médiatique supérieure au championnat de France, en tout cas pas en France… c’est ça qui compte non?
Jouer à Sunderland ne permet pas non plus de s’exposer d’avantage vis à vis des gros clubs anglais (le big machin). Les Fish and Chips, c’est d’la merde alors que la cuisine du sud-ouest… quand même putain!

Alors qu’est-ce qui motive Marouane Chamakh? Un mythe; le mythe de la progression, de l’expérience, du prestige peut-être.


L’autre mythe


Lu dans L’Equipe de ce matin, au sujet de la blessure de Nasri:

« l’an dernier, ses blessures à répétition ne lui ont permis de disputer que 29 matches de championnat avec les Gunners. »

Ce que le comité n’apprécie pas trop chez les journalistes, c’est leur chauvinisme déformateur de réalité. Cet article en est un bon exemple en transmettant aux lecteurs français l’idée que Samir Nasri est un titulaire indiscutable.

Ceux parmi vous qui suivent la Premier League (il en faut… ), et lisent les journaux anglais savent que c’est faux. Samir est dans les plans de Wenger mais n’aurait jamais joué autant de matches de championnat et de ligue des champions si les évènements suivants ne s’étaient pas passés:

Wenger comptait sur Rosicky qui n’est jamais revenu de la saison.
Walcott a été indisponible plus de 3 mois.
Diaby a été régulièrement blessé, comme d’habitude. Wenger le considère très proche du 11 de départ.
Van Persie a été un peu moins régulièrement blessé que d »habitude, mais quand même…
Archavine n’est arrivé que fin janvier, pas prêt physiquement, et inéligible pour les matches de ligue des champions.

La réalité est donc la suivante: Samir doit s’estimer bien heureux d’avoir disputer 29 matches de championnat la saison dernière et devrait s’attendre à jouer les doublures  si Walcott, Rosicky, Archavine ne se blessent pas trop souvent. Cela n’enlève rien à son talent et son potentiel, mais la vérité est rétablie.

Non mais…


Je suis, Je suis, Je suis…. IBRA


Goal.com nous apprend qu’Ibrahimovic va apparaître dans les manuels scolaires italiens. Lisez attentivement le texte que les pauvres élèves italiens devront lire:

« Je suis le nord, je suis le sud, je suis l’est et je suis l’ouest. Je suis Zlatan Ibrahimovic.
Je suis le nord parce que je suis né à Malmö et je veux être considéré Suédois. je suis très attaché à ma ville et mon pays, mes vrais amis sont là bas.
Je suis le sud parce que j’ai un caractère bouillant. je ne suis pas passif. J’aime ressentir de fortes émotions et jouer dans des stades où tous les fans se liguent contre moi. Je n’ai aucune peur. J’aime la créativité, pas seulement dans le football. Dans la vie aussi.
Je suis l’ouest parce que j’aime les Etats-Unis, où je me rends souvent en vacances avec ma famille. J’aime le climat et j’aime l’anglais pour communiquer avec le monde.
Je suis l’est parce ma famille est originaire de là bas, mon père de Bosnie et ma mère croate. J’aime parler le langage de mes parents. Je ressens toujours de forts lines, la passion des gens du voyage, toujours à la recherche de quelque chose. Avec courage, sans jamais se cacher. »

Je suis… peut être un peu prétentieux…


Riche idée


Intéressante information que celle révélée par nos confrères des dessousdusport, à propos du futur stade de Barcelone.
Emili Vidal, architecte, projetterait de le construire sur une île artificielle en méditerranée. Le projet, ambitieux s’il en est, ne couterait pas moins d’un milliard d’euros. L’idée est évidemment esthétiquement louable et même enthousiasmante, y compris d’un point de vue annexe.

Il s’agit en effet de football et donc de supporters… vous savez, ces gens désœuvrés et revanchards, livrés à eux même et à leurs plus bas instincts. Ces gens « ivres de bières et de drames » (retrouvez de qui est cette expression) s’en allant sublimer leurs tristes existences par une haine et une violence collective. Bref, ils feront moins les malins quand, parqués comme des agneaux sur l’immense pont menant au stade, ils se retrouveront dans l’impossibilité de fuir ( d’aucun devraient alors se mettre à la natation ). Et l’on repense au baron Haussmann qui avait tout compris.


Le titre du jour


« Un sponsor maillot très juteux pour Saint Etienne » footmercato.net

Avant d’ouvrir la brève le comité avait déjà deviné de quoi il s’agissait…

« Le club vient de conclure un accord avec la marque de jus de fruits Fruité qui remplace par la même occasion Konica Minolta. »


L’Equipe en plein déni


Au sujet du choix de l’hôtel sud africain des bleus:

« Le choix sera arrêté à l’automne, sitôt la qualification de l’équipe de France acquise. »

Hmmm… le comité pense que l’utilisation d’un conditionnel aurait été préférable, et que le « tôt » est de trop…


Le prix de l’originalité du jour


« Sondage365: Rothen parti pour rester »

Le comité s’incline devant l’habileté de football365.fr et son sondage parti pour rester.



Merci à Nicolas D. pour sa contribution.

Le comité revient demain avant 13h.

Si vous voyez ou entendez quelque chose qui devrait figurer dans cette colonne, n’hésitez pas à nous contacter en écrivant à l’adresse suivante : [email protected]


L'ancien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.