Voila, c’est Grougi

Vous ne pensiez quand même pas qu’on allait le laisser partir comme ça…

Salut, comment vas-tu depuis le temps ?
J’ai pris du recul dans mon exil, mais je ne t’oublie pas petit lecteur.
Ni le Stade Brestois.
D’ailleurs mon copain Joe le dit souvent : n’oubliez jamais.
Tu vois les chansons dans les mariages, les départs en retraite, les licenciements massifs ?
Tu trouves ça à chier ?
Moi aussi.
La pop franco mielleuse ?
Tu trouves ça à chier ?
Moi aussi.
Est-ce que c’est quand-même ce que je vais te servir parce que j’ai plus aucune honte depuis que je suis père de famille ?
Absolument.
Chauffe Jean Louis, Chauffe (Marcel est mort, depuis le temps t’imagines bien ndlr)

Voilà, c’est Grougi
On a tant attendu l’interview de Lorenzi
On a tellement prié que tu sois prolongé

Que voilà, c’est Grougi

Trouve un autre adoré, petit Francis-le Blé
Ne laisse pas trop souffler le vent dans les travées
Car c’est Grougi… hmmm, c’est Grougi

Voilà, c’est Grougi
On va rire au comptoir les yeux dans le brouillard
On se dit pour toujours et fais gaffe au Tridour

Voilà, c’est Grougi
Parapluie ou chagrin, je crois qu’il pleuvait
Dommage Denis Le Saint, une dixième espérée
Car c’est Grougi… hum, c’est Grougi

J’ai fini par en rire le temps d’un soupir
Qu’il vaut mieux avancer plutôt que de pleurer
Qu’il faut savoir se dire qu’on a vu bien pire
Et que même si c’est long, et que même aux balcons
Tous au Stade sauront, l’histoire de ce garçon

Voilà, c’est Grougi
Ne sera jamais derrière, reste tribune Kemper
Un lien jamais rompu, malgré parfois du chahut

Voilà, c’est Grougi
Nos demains sincères de s’être parfois frustrés
Le Stade sera là pour ne jamais t’oublier
C’est Grougi… hmmm, c’est Grougi

Voilà, c’est Grougi
On se dit à demain, l’aventure se poursuit
On chantait pour tes buts, désormais c’est la nuit

C’est Grougi, hmmm c’est Grougi
C’est Grougi… hum, c’est fini

Merci pour tout.
Amitiés footballistiques
Mèch, Nicolas et même Charlotte.

Mèch Tuyot

Plus à l'Ouest qu'Alex Dupont Stade Brestois Vive le Leon Libre.

5 Comments

  1. Sur tous les stades du monde
    Sur tous les stades y’a des mômes
    Qui regardent les joueurs et se trouvent des héros
    Sur tous les stades de tous les coins
    Y’a des mômes qui font signent aux idoles
    Et si pour toi c’est Bruno Grougi, dis toi que dans leur petites tête
    C’est Grougi aussi…..

    BA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.