« Cracottes, Saint Hubert 41, Jus Multivitaminé : je frôle le Nirvana »

Une saison avec le FC Renardin, épisode 18

 

Lundi : 

« Patrick Remoulade favori pour prendre la succession du maire » C’est la Une du Renardin Libéré qui me fait démarrer la journée de bonne humeur. Dans la véranda, je prends le petit déjeuner aux côtés d’Yvonne. Cracottes, Saint Hubert 41, Jus Multivitaminé : je frôle le Nirvana.
Je me plonge dans l’article. « Alors que les opérations des forces de l’ordre face aux manifestants ont provoqué un incendie, le Maire de Renardin se retrouve affaibli au sein même de son propre bord politique. MM. Copé et Fillon auraient d’ailleurs prévu de se rencontrer sur ce point. Après les bancs du FC Renardin, on raconte que Pat Remoulade pourrait s’asseoir dans le fauteuil du Maire ». Je montre l’article à Yvonne. Elle me dévore du regard, complètement hypnotisée par mon charisme. Elle me dit : « Prends-moi là, maintenant, sur le buffet de ta mère. ». Maman, excuse-moi, je n’ai pas pu résister.

 

Mardi :

J’essaye de ne pas trop sortir en ville pour le moment. Cultiver le mystère, rester caché, pendant que les autres parlent de vous. Je ne pouvais pas imaginer mieux. J’ai des vraies occupations, je décore mon pavillon pour les fêtes. Yvonne est avec moi et a revêtu son costume de mère Noël. Il fait déjà nuit dehors, la cheminée nous réchauffe et je teste la guirlande du sapin. Nous sommes bien. Qu’elles paraissent loin les rumeurs de pédophilie me concernant.

J’arrive à l’entrainement. Les gars ont tous lu la presse et me font une haie d’honneur. Je les remercie mais je démarre ma séance fissa. La politique et le foot sont deux choses différentes, je ne mélange pas tout !

 

Mercredi :

8h. J’ai convoqué Julien, Nelson et Abdel pour tailler les végétaux dans mon jardin. Tout le monde arrive à l’heure, sauf Julien. Alors que nous buvons du thé à la menthe et mangeons les loukoums que la femme d’Abdel nous a préparés, Julien débarque avec une demi-heure de retard. Ça doit lui faire bizarre à celui-là de se lever si tôt ! Abdel a beau être du sud, il se lève tous les jours à 5h. Et il sait faire comprendre à sa femme que des loukoums font toujours plaisir. J’ai beaucoup de respect pour Abdel.

 

Jeudi :

Première sortie au bourg. Je rencontre Jean-René Gro-Dare. Il est fan de moi celui-là, j’ai parfois l’impression d’être un Dieu pour lui. « Bonjour M. Remoulade. Alors, c’est vrai que vous êtes le futur maire ? ». Je lui dis ; « Allons allons, c’est un peu précipité de voir les choses de cette manière. En tout cas je compte sur toi pour recruter un maximum de supporter du FCR. Continue mon gars ! ».
Au moment où je salue Jean-René, je croise la femme de Jean-Yves Cuvepleine, le propriétaire de la station service, 3e fortune du village. Elle est toute jeune, elle doit pas avoir trente ans, Jean-Yves vient tout juste de se marier avec. En tout cas là, elle me regarde, et ses yeux puent le sexe. C’est fou comme les femmes sont attirées par le pouvoir !

 

Vendredi :

Dimanche prochain nous jouons le 6ème tour de la coupe d’Auvergne.
L’équipe que nous affrontons nous est inférieure sur le papier, mais vous connaissez la coupe, Il faudra aborder ce match avec sérieux et discipline.
Je sens que le groupe se relâche un peu, je décide donc de faire une causerie musclée.
« Les gars, je vous sens pas là. Vous vous prenez pour qui ! Vous pensez que le simple fait de se présenter sur le terrain suffira à se qualifier ? Bah non les mecs. Le football c’est pas ça ! Le football c’est l’envie ! Le football c’est la brinta ! Les gnaques ! Il faut avoir envie de bouffer l’adversaire ! »
Le groupe a bien reçu le message. L’entrainement s’est bien déroulé. Je suis confiant pour dimanche.

 

Samedi :

Nous partons faire les courses avec Vovonne.
C’est un bon moyen de tester ma popularité.
Je sens que tous les regards se posent sur moi. Yvonne est même gênée, cette situation est nouvelle pour elle, elle découvre la vie des célébrités.
Alors que nous nous approchons de la caisse, une jeune femme s’approche vers moi et me tend un stylo.
« Monsier Remoulade ! Monsieur Remoulade ! »
« mais bien sur je vais vous le signer cet autographe, comment vous appel… »
Je n’ai pas le temps de terminer ma phrase elle enchaine tout de suite
« Régine. Non en fait, mon stylo ne fonctionne plus et je comptais régler par chèque, puis-je emprunter le votre ? »

 

Dimanche :

6ème tour de coupe d’Auvergne. Le tirage nous a épargné. Nous recevons une modeste équipe de 1ère division, l’ES Sopalin.
Je reconduis la même équipe que la semaine passée.

1ère mi-temps :

D’entrée de jeu, nous imposons notre puissance physique.
À la 12 ème minute, Émilouinovic trouve le poteau suite à une splendide frappe enroulée.
27ème minute, parti à la limite du hors-jeu, Kévin dribble le gardien adverse et s’en va marquer dans le but vide. 1-0

2ème mi-temps :

Les gars semblent un peu fatigués, vivement la trêve.
À la 70 ème minute, Nelson centre, Émilouinovic reprend de la tête. 2-0

Par la suite nous gérons le résultat. L’essentiel est là, nous sommes qualifiés pour le prochain tour.

Alex C. et JM Thoma
Vous pouvez supporter le FC Renadin sur Facebook. Si vous êtes fan de Patrick Remoulade, vous pouvez le suivre sur Twitter. Allez le FCR !

2 thoughts on “« Cracottes, Saint Hubert 41, Jus Multivitaminé : je frôle le Nirvana »

  1. C’est toujours aussi sympa à lire.

    L’AutoFootFictionVrai c’est quand même autre chose que le journal de Zlatan des autres, là.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.