Celtic FC – Heart of Midlothian (3-1) : La Cœur Battant Academy a beau être matinale, elle a mal.

The battle that rages before my eyes
Is no different than the one that is inside my head

Hi Mates !

Alors, la semaine passée, on a reçu Motherwell, et on a connu LE match FM par référence. Domination totale, 2 poteaux, un penalty pas sifflé et une égalisation à la 96e sur un vieux coup franc qui traîne dans la surface et qui est repris par un mec qui passait par là. Bref, notre record de clean sheet est tombé, heureusement qu’il nous reste celui d’invincibilité. On joue qui là ? Le Celtic ? Shit.

Le 11 de départ :

Image

Défense à 4, retour du grand Kyle devant, présence d’Amankwaa sur le banc tout comme Naismith. Pas de grosse surprise donc. On espère renouveler la surprise de notre dernier affrontement.

Le résumé du match :

Image

Que va-t-il se passer ?

A – Odsonne Edouard, entouré en rouge, va courir plus vite que tout le monde, rentrer dans la surface et marquer le premier but de la partie à la 3e minute.
B – Odsonne Edouard part au but mais est rattrapé par Christophe Baerra.
C – Odsonne Edouard se claque en partant au but.
D – Le contrôle de balle d’Odsonne Edouard est si dégueulasse que la balle part en touche.

Si jamais vous cherchez la réponse, sachez que je viens de m’ouvrir les veines. Mais attendez, ce n’est pas fini !

Image

Vous êtes Moussa Dembele, entouré en rouge, que faîtes-vous ?

A – Vous voyez le gardien qui a des appuis douteux, frappe sur son coté ouvert, 2-0.
B – En immense surcoté que vous êtes, vous tentez un vieux lob que vous ratez comme une belle piche
C – Vous avez vu votre partenaire dans la surface, vous êtes altruiste, 2-0.
D – Christophe Baerra revient pour sauver la patrie.

La réponse ? B, comme Bah putain tu t’es bien loupé Moussa sur ce coup ! Bon, je me moque, mais à la 25e il sert parfaitement Dedryck Boyata qui crucifie Jon McLaughlin. Et histoire de bien me faire fermer ma gueule, il marquera le 3e but du Celtic à la 36e. Bon, c’est surtout le travail de Kieran Tierney qui est à signaler. Débordement coté gauche, ablation des reins de Conor Randall, centre parfait pour Dembele à 4 mètres qui n’a qu’à dévier la balle pour marquer. 3-0 à la mi-temps, j’envisage de briser mon straight-edgisme.
Surtout qu’en tout début de match, le parfait petit chérubin de péripatéticienne qu’est Scott Brown n’a récolté qu’un carton jaune pour ce tacle horrible sur Arnaud Djoum. Je vous laisse juger.

Image

En deuxième mi-temps, on revient avec de meilleures intentions. Plus d’envie et d’agressivité, au bon sens du terme. Bon, le Celtic était mode croisière. Mais au moins on n’avait pas l’impression d’être des enfants contre des adultes. Et puis, à la 67e minute, il est apparu. La légende, l’Homme, l’esthète Kyle Lafferty. Pressing gagnant de Djoum, la balle revient dans les pieds du Nord-Irlandais à l’entrée de la surface, frappe enroulée sublime qui trompe Dorus De Vries, le gardien du Celtic. 3-1, la soirée est sauvée. Est-ce que je vous ai déjà dit que Kyle Lafferty, he’S SEVEN FOOT AND HE PLAYS THE FLUTE KYLE LAFFERTYYYYYYYY.

Les notes des joueurs :

Jon McLaughlin (2/5) : Quand tu prends 3 buts, tu ne peux pas forcément avoir une bonne note. Et pourtant il en a sauvé en première mi-temps.

Conor Randall (1/5) : Si jamais vous retrouvez ses reins, ramenez les moi s’il vous plait.

Christophe B(a)erra (3/5) : Un peu dans le dur, mais reste le plus solide.

John Souttar (2/5) : Pas impérial au marquage l’ami John. Surement bouleversé par le retour de son frère en Ecosse. Harry Souttar qui s’est illustré lors de son premier match par un CSC. Ross County était heureux. #ChercheDesExcusesBidon

Demetri Mitchell (3/5) : Encore une bonne prestation pour le protégé de Luke Seafer. Un de ceux à sauver lors de ce match raté.

Ross Callachan (1/5) : Et beh… On avait vu un regain de forme sur les 3-4 derniers matchs, il est passé à travers ici. Remplacé à la mi-temps par Danny Amankwaa (3/5) qui a montré quelques petites choses sympathiques. Il a de la technique, manque juste un peu de physique. Mais c’est plus que prometteur.

Arnaud Djoum (3/5) : Le patron ? C’est lui. On comprend pourquoi il y avait de rumeurs insistantes cet été autour d’un départ en Ligue 1. Si ça continue, ces clubs, et d’autres, pourraient bien revenir à la charge.

Harry Cochrane (Blessé/5) : #FormidableAcadémie S’est fait niquer la gueule par Scott Brown l’intouchable. Out pour les 3 prochaines rencontres. Remplacé par Prince Buaben (2/5) qui a fait du Prince Buaben.

Don Cowie (2/5) : Un brin dans le dur notre ami Don. Le Don de soi est toujours là mais l’enchaînement de matchs comment à se faire sentir. L’arrivée de Joaquim Adao lors du Deadline Day va faire du bien.

David Milinkovic (2/5) : Meh. Skinny n’a pas forcément été à son mieux. Mais c’est à son image depuis le début de saison. Des performances en forme de montagnes russes.

Kyle Lafferty (4/5) : Impossible de mettre 5 parce qu’il a été assez invisible pendant le match. Mais il a un ballon, il le met. Puis bordel, la célébration « J’embrasse l’écusson » il fait toujours son petit effet. Kyle Lafferty, he’s seven foot, he hates the Hoops, Kyle Lafferty © Patrick Kiss-Mambo

Les remplaçants :

Danny Amankwaa : Voir Ross Callachan

Prince Buaben : Voir Harry Cochrane

Steven Naismith : Rentré à la 75e à la place de Kyle Lafferty. On n’a toujours pas eu l’occasion d’avoir la doublette Lafferty/Naismith alignée. On rappelle que les deux se connaissent pour avoir joué ensemble aux Rangers. Par rapport à son entrée dans ce match ? Bof.

Malaury Martin : #FreeTheMartin. Il n’est pas parti cet hiver, mais on n’a aucune nouvelle. Rien dans la presse, rien qui n’a fuité. Est-il encore blessé ? Mis au placard par Levein ? On ne sait pas et c’est triste.

Le résumé du match offert par la SPFL :

Des enseignements à tirer ?

Le Celtic avait envie d’effacer le 4-0, donc ils ont joué une très belle première mi-temps. On savait que cette rencontre allait être difficile, pas de quoi être inquiet. Faut juste se relancer dès la prochaine rencontre pour reprendre de la confiance et surtout des points. Parce que devant nous, ça ne se regarde pas. Et si on veut espérer l’Europe, va pas falloir traîner.

N’hésite pas à claquer un follow sur twitter auprès de @HMFC_France @ScottishFR ou @Tololkian si t’aimes le Snooker. Mais j’en doute.

Patrick Kiss-Mambo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *