La Meufs Académie se réveille et note France – Eire 4-0

La rentrée de la Marinette

Après le drame olympique de cet été et la perpétuation de la malédiction dite de la 4e-place-toute-pourrie, les Meufs sont de retour et Marinette aussi mais, elle, elle est à la bourre et va devoir faire court…
On reprend donc les qualifications à l’Euro 2013 pour les deux dernières rencontres de la Poule G. Pour faire simple, si on bat les méchantes Irlandaises sur les terres guingampaises du Roudourou, on est premières de notre groupe et même qu’on sera trop bien tip top qualifiées d’abord. Pour rappel, on a laminé les rouquines 3-1 à l’aller.

LE jeu de mots d’avant match sur Facebook (oui, celui-là) :
Un certain S.B. a dit (accrochez-vous, c’est du lourd, y’avait concours), plus fort qu’une pub Crédit Agricole promouvant cette rencontre des Bleues : « Un bol d’Eire ça va leur faire Dublin. » Résultat : 9 like et la réaction de l’intéressé.

Le film du match par notre maître à tous, L’Equipe (*main sur le cœur* *vomit*) :
« Malgré l’ampleur du score, les Françaises, fidèles à leurs habitudes, ont encore manqué de réalisme. Elles devront régler ce problème si elles veulent, enfin, écrire une première ligne à leur palmarès. » What else ?

Les notes des Meufs qui ont gagné et se sont qualifiées mais que comme Marinette est une supportrice française, ça ne lui suffit pas :

Employée fictive en gardiennage

Céline Deville : NN. Le poste de gardienne en équipe de France c’est Les Feux de l’Amour. Pour rappel, Bruno Bini, au vu du niveau global à ce poste dans nos belles contrées, s’arrache un peu les derniers cheveux qui lui restent pour trouver sa Hugo Lloris à lui. En gros il oscille entre la n°1 et la n°2 de l’OL (faudrait peut-être commencer à chercher du côté de Tottenham maintenant) et défie les lois de la pesanteur en ruinant toute notion de hiérarchie régulièrement. Pour ceux qui se demanderaient pourquoi de tels doutes l’étreignent cycliquement, vous pouvez jeter un coup d’oeil aux Meufs Acads des JO, notamment celle où tout est dit dans le titre

La défense qui a dernièrement montré des lacunes certaines et qu’on va devoir attendre longtemps pour savoir si elles y ont pallié…

Corine Franco : 3/5. Elle et ses petits bras pantelants ont fait le taf mais sans plus.

Laura Georges : 3/5. Paraît solide. Il paraîtrait dans les milieux autorisés qu’une double rencontre face à l’Allemagne se profile à l’horizon. On vérifiera la solidité à ce moment-là…

Wendie Renard : 3/5. N’a pas profité de ses vacances pour bosser son jeu de tête donc -1. Une passe décisive donc +1. Oui la méthodologie de notation de cette académie semble s’arranger avec les règles de la physique élémentaire…

Laure Boulleau : 5/5. La France a franchement penché à gauche pendant tout le match, sans doute pour mettre en valeur la technique incomparable de Laure Boulleau, enfin titulaire en lieu et place de Sonia Bompastor après environ 1 615 minutes sur le banc en 19 matches… Elle a tout donné la Laure. Oui. Tout. Bientôt les photos.

Les joueuses de la terre du milieu

Camille Abily : 3/5. « Faire sa place en équipe de France » (puisqu’elle dit en être là) en tentant la fameuse « aile de pigeon-passe décisive » paraît hasardeux. Et ça l’est.

Sandrine Soubeyrand: 3/5. Bon là on est un peu  dans le grandguignolesque. On a une joueuse qui ne veut plus jouer et qu’on force à jouer alors que nous on préfèrerait peut-être qu’elle arrête de jouer pour permettre à des petites jeunes de commencer à jouer… Les déclarations en question ici. Bref, c’est notre Capitaine.

Louisa Necib : 3/5. Pour tous ceux qui ont voté pour elle comme Joueuse du Match Crédit Agricole (et qu’on se demande bien pourquoi, c’est pas comme si y’avait pas eu d’autres marqueuses-passeuses-décisives dans ce match), un p’tit cadeau pour vous. Pour les autres, ben, continuez à vous demander pourquoi ce n’est pas Eugénie qui obtient une distinction…

Gaëtane Thiney : 3/5. Un tout petit peu mieux qu’en fin de saison internationale où on voyait que ça tirait dur. Malheureusement pour elle, cette phrase n’a rien de scabreuse…

Elodie Thomis : 4/5. Ouverture du score. Non mais une super action par match c’est bien déjà (1-0, 8e)

Eugénie Le Sommer : 5/5 et Woman of the Match selon des modes de calcul de vote indépendants (à savoir les nôtres, à Mèch et à moi). Double buteuse (sur double tête décroisée, sachant qu’elle fait toujours 1,65m, 2-0, 12e et 3-0, 43e) et passeuse décisive. I kiffe Eugénie.

Les remplaçantes dont j’ai envie de parler

Marie Laure Delie (pour Elodie Thomis, 55e) : 1/5. Notre emploi fictif de pointe… Une petite thérapie de groupe avec Karim Benzema peut-être ? Non, vous avez raison, mauvaise idée.

Julie Morel (pour Camille Abily) : 5/5. Dans une autre vie, Bruno bini a dû être scénariste pour Hollywood et affectionner particulièrement les scenarii niaiseux. Il opte aujourd’hui pour l’entrée à la fin du match moins 10 minutes (aka standing ovation pour pas cher) de la régionale de l’étape. Vous pouvez, pour ceux qui ne la connaissent pas encore, faire connaissance avec elle ici. Bien sûr, happy end oblige, la jeune fille n’a rien trouvé de mieux que de marquer pour sa première apparition en Bleu… C’est vraiment à gerber (4-0, 86e).

 

Les O’tres

Les Irlandaises ont une belle attaque fictive. Et une bonne défense fictive aussi.

Un grand bisou poutou à leur gardienne, O’Bidule (non en vrai c’est Emma Byrne), pour son superbe match à 1 contre 11. Déjà qu’elle joue pour Arsenal et qu’elle n’est pas rouquine, la pôv’…

 

Allez, sur ces bonnes paroles, je file. On se retrouve pour le dernier match (d’ores-et-déjà fictif) des qualifs face à l’Ecosse !
La Bisette
Marinette Picon-Bière

 

***Bonus : Catégorie « C’est bon, tout le monde a compris où il voulait en venir ». Aujourd’hui, entraînement Bord de Mer…***

Une idée de légende, quelqu’un ?

10 thoughts on “La Meufs Académie se réveille et note France – Eire 4-0

  1. Hâte de voir ce que la défense va pouvoir donner contre une vraie équipe.

    Sinon je milite toujours pour remonter Abily sur le terrain, Bussaglia ratisse bien, à voir qui lui associer, je connais pas trop le profil de Catala, peut-être trop offensif ?

    Mais un système avec une récup et 2 relayeurs serait plus équilibré que celui là avec deux récup plutôt à plat (même si elles se projettent en phase offensive) et Necib en 10 devant qui ne fait aucun effort défensif, vu que les ailiers sont très offensives, y’a vraiment un trou avec de l’espace pour l’adversaire derrière les 4 de devant…

    Enfin bon, Necib out, en sortie de banc pour faire la diff même si c’est pas bon pour la communication et l’audimat.

    Quelqu’un a le numéro de Bruno Bini ?

    Pour la photo c’est Laure qui fait un Ass To Mouth avec le cul de Louisa ?

  2. @Pi_R : Moïse est à l’infirmerie du centre d’entrainement de Pen Helen, rue du Bot à Brest.
    De rien.

  3. Encore un p’tit jeu de mot pour le concours: on leur a fait bouffer la pelouse a ces Eire-bivores…

  4. Bruno Bini, le 9 août 2012 : « Putain, si on n’a pas la médaille ce coup-ci je veux bien rentrer de Londres à la nage ».

  5. Pour la légende: « aujourd’hui, Bruno Bini fait un spécifique défense. Leçon n°1: le marquage à la culotte ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.