Manchester United – Wigan (4-0) : La Raide et Vile Academy livre ses notes

Avant Match :

Yo.

Wigan, enfoirés. La défaite qui a mis en branle notre fin de saison dernière, c’est eux. En plus comme on n’a pas pu se venger d’Everton en début de saison, va bien falloir se défouler vraiment à un moment ou à un autre. Ce sera pour ta gueule Wigan, ton équipe, ta ville que personne ne sait placer sur une carte. C’est injuste mais c’est comme ça. Enfin je dis ça j’espère. Vu la forme de la défense de Man U, tout, je dis bien tout peut arriver.

Voilà c’est tout pour l’avant match. Parce que trêve internationale, parce que tout le monde s’en fout de Wigan. Voilà.

Ah non j’oubliais. Crève Wigan. Crève.

La Composition Infernale :

Sir Alex a décidé de faire tourner (non pas les serviettes, c’est pas le mariage de ton beau frère ici) l’effectif et de laisser ceux qui ont sué pour leur patrie sur le banc. Exit Van Persie et Kagawa (surtout qu’ils se sont plaint de blessure lors de leurs séjours en sélection) mais aussi Cleverley et même (évènement) Patrice Evra qui est resté à la maison. Arrêtez de jubiler les haters. Retour à un 4-4-2 des familles, toujours sans Rooney, bien sûr, mais avec Lindegaard encore une fois préféré à De Gea. Désespérant. Ah attendez. Nani est titulaire et Valencia sur le banc. Totalement désespérant. Il n’y a bien que la titularisation de Giggs  et la première apparition sur le banc du jeune Nick Powell pour nous faire sourire.

Le banc : De Gea / Evans / Cleverley / Powell / Valencia / Kagawa / van Persie

Le match live en différé que tu aurais pu arriver bien à la bourre t’aurais pas loupé grand chose :

1′ : Man U ne perd pas de temps avec un débordement de Nani pour un centre sur Welbeck et une tête trop croisée à l’arrivée.

3′ : Beauséjour ne fait pas le voyage pour rien et sur une longue passe à destination de Nani, le joueur de Wigan déglingue le portugais sans jouer le ballon une seule seconde. Pas de carton, rien. This is England.

4′ : Très belle passe en profondeur de Nani a destination de Welbeck. La défense est prise de court et l’anglais fonce vers le ballon, comme Al Habsi. Le choc paraît inévitable, pourtant le portier adverse sort les aérofreins dans une tentative desespérée. Trop tard, Danny a déjà enfilé son maillot de bain et nous offre un plongeon Younguesque. Penalty pour l’arbitre. Oui seulement pour l’arbitre, parce qu’autant se le dire tout de suite il n’y a rien, ou alors vraiment pas grand chose…

5′: Hernandez pour se charger de la sentence… Et c’est loupé. Al-Habsi détourne tranquillement. Etant donné les circonstances, on ne peut pas trop gueuler. Mais l’inquiétant mutisme du mexicain se poursuit…

10′ : Hernandez est signalé hors-jeu. Bon signe, il retrouve ses marques.

15′: Giggs facile, lance Welbeck qui déboule à l’entrée des 6 mètres, mais sa frappe est contrée de justesse par Figueroa.

18′ : Rafael talonne pour Nani qui rentre dans la surface et centre pour Welbeck. L’Anglais reprend instantanément mais ça file à côté du but d’Al-Habsi.

20′ : Welbeck, encore lui, est là pour reprendre un mauvais renvoi de Caldwell. Sa frappe est détournée et passe au-dessus des buts adverses.

22′ : Corner pour United qui abouti à la spéciale de Scholes, la demie-volée à l’entrée de la surface : contrée. Welbeck tente de l’imiter : contré. Wigan serre les fesses.

23′ : Faute de Büttner dans son couloir. Le coup-franc de Wigan est pour Ramis, dont la tête file à côté du but de Lindegaard.

24′ : Nani trouve Carrick pour un centre instantané et c’est Welbeck qui vient coller une jolie tête, qui malheureusement passe par dessus la barre d’Al-Habsi.

25′: Boyce est taclé salement par Giggs mais se relève, crochète Büttner et tente sa chance dans la foulée, à l’intérieur de la surface, mais c’est à côté…

33′ : Giggs régale tout le monde avec une ouverture sublime pour Büttner. Le Neerlandais déboule dans son couloir et offre un joli centre pour Welbeck qui a surgi mais que se fait contrer au dernier moment à l’entrée des 6 mètres. Wigan est une équipe de volley-ball.

35′ : Bijou de passe de Giggs pour Nani qui file seul au but mais décide, plutôt que de tirer comme une brute, de tenter la balle piquée par dessus Al-Habsi de l’entrée des 16 mètres. Evidemment, ce genre de truc d’esthète, alors qu’il y a toujours 0-0 et de l’enjeu, fini au dessus.

40′ : La petite fenêtre qui apparaît dès qu’un but est marqué sur une autre pelouse de Premier League est agaçante. Surtout qu’on voit un peu trop Arsenal.

43′ : Centre lointain de Beauséjour qui passe devant tout le monde et aucun défenseur de Man U n’est foutu d’intervenir. Koné au second poteau est placé idéalement mais loupe totalement son contrôle. Grosse frayeur pour Man U. Elle a mis plus de 40 minutes à survenir, on progresse.

45+1′ : Büttner est officiellement dépucelé du carton jaune en Premier League après un sale tacle sur Koné.

Mi-temps : Sans maîtrise, la puissance n’est rien, ok, Pirelli, mais sans but, la maîtrise, ça sert pas à grand chose non plus.

51′ : Bon travail de Nani sur son aile qui élimine son vis à vis et centre à ras de terre. Welbeck receptionne mais ne peut se retourner et donne en retrait à Carrick qui renvoie pour Nani esseulé sur le côté droit de la surface. Le Portugais tente sa chance, Al Habsi se détend bien et repousse, mais Paul Scholes a bien suivi et colle enfin le premier but de la partie. 1-0. « Paul Scholes still scores goals » .

53′ : Nani se ballade sur son aile et efface son vis à vis d’un grand pont. Son centre enchaîné est récupéré par Welbeck qui contrôle, jongle et s’offre un ciseau qui file juste à côté. On passe pas loin du chef d’œuvre.

56′ : Le match s’emballe physiquement, c’est la foire au tacle, même Hernandez s’y met c’est n’importe quoi.

63′ : Centre loupé de Giggs, mais Welbeck s’arrache et récupère pour la rendre au vétéran de Man U. Le Gallois trouve Büttner en retrait qui frappe à ras de terre et c’est Hernandez, à l’extrême limite du hors-heu qui se jette et envoie la balle au fond. 2-0 et le petit Mexicain laisse exploser sa joie, visiblement soulagé d’avoir retrouvé sa réussite.

66′ : Büttner récupère la balle à une quarantaine de mètre des buts et trace sa route, véloce, puissant, il arrache toute l’aile gauche, crochète, bénéficie d’un contre favorable et tente une frappe dans un angle quasi impossible… Mais la puissance de son tir contraint Al-Habsi à s’incliner et prolonger la balle dans le but. 3-0. Non d’un petit bonhomme.

Patrice Evra n’a pas peur de là concurrence. Enfin pas trop. Hein? Oh! Bof. Enfin. Non c’est Patrice Evra, purée.

70′ : Koné est bien lancé dans la surface, mais la sortie impeccable de Lindegaard à ras de terre l’empêche de la mettre au fond.

71′ : Double changement pour United. van Persie remplace Scholes et Giggs sort pour Powell comme un symbole.

73′ : Rafael trouve Hernandez d’une jolie passe dans le dos de la défense. Le Mexicain ne se fait pas prier pour centrer devant le but pour Van Persie seul face à la cage vide, mais un retour miraculeur de Caldwell l’empêche de faire mouche.

77′ : Evans remplace Vidic. Après tout pourquoi pas.

81′ : Nani hérite d’un bon ballon de la part de van Persie et tente sa chance à l’entrée de la surface, mais la balle par loin à côté, loin au-dessus. Bref, c’est raté.

82′ : Welbeck mène l’attaque mancunienne mais arrivé aux 20 mètres, il ne lâche pas sa balle, se fait reprendre, tombe et perd le ballon. Ce qui n’empêche pas Mc Carthy de faire n’importe quoi et de rendre la balle à Hernandez côté gauche. Chicharito trouve Powell en retrait qui casse les reins de Caldwell et allume sans chercher à comprendre. BIM. 4-0 et un joli pétard pour le premier but du jeune anglais avec Man U. Nom d’un deuxième petit bonhomme.

84′ : Nani tente encore sa chance et loupe grossièrement le cadre d’un vilain pointu.

90+3 : Le match se termine sur un sale tacle de Welbeck qui écope d’un jaune. Di Santo a mal.

Fin du match : On aura patienté, mais ça aura valu le coup. Enfin une victoire nette pour Man U qui pour le coup ne s’est (presque) jamais mis en danger. On va pas discuter plus du match, place aux notes

Les Diables :

Lindegaard (3/5) : Non mais en fait le truc qui m’agace avec lui c’est qu’il est pas vraiment spectaculaire. Au moins quand De Gea est là, on a de la parade poster-Onze Mondial à plus quoi savoir en foutre… De là à en déduire que la défense est plus sereine avec le Danois qu’avec l’Espagnol…

Büttner (4/5) : Pour une première, c’est une belle première. Le Néerlandais a été très plaisant à voir jouer cet après-midi, transpirant la gnaque par toutes les aérations de ce vilain maillot. Et puis son but est un petit régal. Néanmoins, on notera quand même que le remplaçant de Patrice a quand même une certaine aisance à poser du tacle dégueulasse quand il se fait prendre de court et surtout à se compliquer la vie dans la relance, ce qui pourrait être autrement plus douloureux contre les grosses cylindrées. De la satisfaction, oui, de l’emballement, on va attendre un peu.

Vidic et Ferdiand (3/5) : Match on ne peut plus tranquille pour Chapic et Chapand. Pour le point statistique fidélité, c’était le 400eme match de Rio avec Man U aujourd’hui.

Rafael (3/5) : Très (trop) discret offensivement. Dommage, mais en même temps il aura été beaucoup plus efficace et mesuré derrière. Un jour il trouvera l’équilibre entre les deux, et ce jour-là… Ben ce sera bien.

Scholes (4/5) : 700 matchs pour United. Un but pour fêter ça. Des tacles de folie pour tutoyer l’ivresse. Tu te tais et tu respectes.

Carrick (3/5) : Du Carrick plaisir. De la passe délicieuse et une sérénité retrouvée auront été les maîtres mots de sa prestation cet après-midi.

Giggs (4/5) : 14612eme match pour United et une envie toujours aussi débordante, des passes qui auront foutu Wigan à terre plus d’une fois. Comme d’habituuuuuuuuudeuh.

Nani (4/5) : A l’inverse du Coca light, qui est dégueulasse, le Nani Light, sans simulations débiles, sans dribbles inutiles, sans un comportement de petit con, c’est délicieux. Manquait plus que de la réussite devant le but pour parachever une prestation en tout point réussie

Welbeck (3/5) : Un volume de jeu énorme. Une réussite devant le but inexistante. Putain de frustrant, mais aussi très encourageant, il va bien finir par planter un jour ou l’autre. Si, je vous jure, c’est pas possible autrement…

Hernandez (4/5) : Oune attaquant qui sourgi à la limite dou hors-jeu et court vers les 6 mètres au galop. Son nom il le signe à la pointe de sa chaussure d’un « C » qui veut dire Chicha…

Les suppôts de Satan :

van Persie, pour Scholes, 71eme (non noté) : 20 minutes sans risque, quelques jolies passes, ça et là, rien d’exceptionnel, juste un échauffement avant mercredi.

Clint Eastwood était à la réalisation du match pour un plan auto-hommage.

Powell, pour Giggs, 71eme (non noté) : Bonjour j’ai 18 ans et j’envoie des mines à foison. Mon nom est Power, Nick Power.

Evans, pour Vidic, 77eme (non noté) : Histoire de…

Prochain rendez-vous mercredi en Ligue des Champions pour la réception de Galatasaray. L’automne sera chaud. Il y aura évidemment acad, si mon ordinateur tient le choc d’ici là. Priez, pauvres fous.

Bonus :

Nos régions ont du talent : Toulouse.

Tiens au passage avant les bisous, la Raide et Vile Academy est maintenant sur Facebook et tu peux flatter mon égo en devenant « fan ». Alors exécute toi, insolent.

Inferanal Kisses,

Luke Seafer

Luke Seafer peut désormais te faire la morale, puisqu’il est passé de l’autre côté : Si tu veux que Horsjeu.net survive, que ton académicien préféré puisse être fourni régulièrement en jeunes vierges et en litres de Bloody Mary jusqu’à plus soif, par l’Editeur, ce bel homme, alors tu peux faire un geste en versant une maigre contribution financière mensuelle (Satan te le rendra) ou même un don unique qui n’engage à rien.Clique ici.

Sinon, Luke Seafer est aussi sur Facebook et il veut des amis, plein, parce qu’il était toujours tout seul dans la cour de récré et personne ne venait lui parler. Peut-être à cause de la chauve-souris sur son épaule, de ses briques de sang pour le goûter… On ne sait pas trop. Mais viens lui faire coucou, ça lui fera plaisir.

Et tiens, il est aussi sur Twitter et il trouve que c’est une invention de Satan un truc aussi addictif, donc n’hésite pas à lui faire coucou.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

9 Comments

  1. E.N.D. qui s’est malheureusement fait jeter de chez Metal Blade…

    bon sinon la meuf de Chicharito a recommencé à se faire enfiler pendant les matches de son mec, j’ai pas d’autres explications

  2. Metal Blade (Europe) est d’une débilité affligeante et le regrettera, le nouvel album étant énormissime.

    Il était temps pour la nana de Chicha effectivement. Qu’elle continue.

  3. J’aime bien Powell moi, mais uniquement parce que Crewe Alexandra c’est chouette comme nom de club, un petit mix Ghetto-Biatch

  4. T’as violé une fillette handicapé et tu l’as sacrifié sur ton autel à la gloire d’Evra enfin de Satan pour que le suce-nommé ne soit pas titulaire?
    Parce que bon autant si pastèque boy joue avec MU ça ne me fait pas grand chose. Par contre si tu peux renouveler cette prouesse en EDF, là ça sera comme se faire lécher les burnes par un une petite de 7ans à qui tu fais croire que ce sont de gros bonbons

  5. Autant tes goûts musicaux sont discutables, autant des acad’ sont toujours aussi impeccables.
    Ah et j’oubliais, Evra aux chiottes!

  6. @Chulo: Haha, Autant je suis content qu’il soit concurrencé à MU, mais pour l’équipe de France, vous pouvez toujours rêver, je ne ferais rien pour qu’Evra retourne sur le banc.

    @Savanah Beach : Merci. Mon égo me masque la partie mesquine de tes commentaires.

    @Rin : Seulement si c’est pour approcher puis corrompre un mannequin anorexique.

  7. en tout cas évitez le Breizh Cola à la Stévia pour draguer, c’est dégueulasse et tout le monde s’en branle, sauf la baboss moche pas épilée qui parle breton au fond là, et qui va applaudir Amadou et Mariam dès que possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.