Albanie – Suisse (0-1) : La Tiranal Akademi livre ses notes

Mais c’est quoi ces conneries ? J’suis pas Albanais moi, j’suis Suédo-Nigérian…

« Monsieur Docteur, nous avons enfin la liste des affectations pour l’Euro 2016.

– Ja Man ! Vous m’avez eu la Suède évidemment ?

– Bien sûr que non, nous avons choisi pour vous votre mère patrie !

– Ja Man ! Naïdgiria ?

– Pardon, vous dites ?

– Naïdgiria Man !

– Je… ne comprends pas.

– Je crois qu’il veut parler du Nigéria Monsieur.

– Le Nigéria. À l’Euro ? Mais vous êtes complètement con Monsieur Docteur ?

– Inte Man !

– Inte ? Mais putain c’est quelle langue ça ?

– Swedish Man !

– Ah donc maintenant il parle suédois. Parfait. Bref, Monsieur Docteur, nous vous avons attribué l’Albanie. Ça va vous rappeler des souvenirs d’enfance non ?

– Albania Man ?

– Ja, Albania… Pardon, oui l’Albanie. Votre prénom ne laisse pas la place au doute quant à vos origines ?

– Ja Man ? »

Da përmbledhje

Albania Man ! Motherland !

5’. Corner suisse. Tentative de sortie aérienne école Damien Grégorini. Tête. But. Une erreur qui coûte Schär (Got it man ?!). 1-0.

31’. Belle passe de numéro 4 pour numéro 10. L’attaquant bute le gardien. Sur le gardien pardon. Déformation albanaise.

36’. Le grand moment du match. Numéro 5, bien connu des amateurs de danse, chute et tente un saut carpé avec bras roulé. Un spasme comme si on te calait discret un petit doigt dans l’anus. C’est très élégant mais Cana rien d’utile. Deuxième carton jaune qui valait un rouge direct.

37’. Conséquence : coup-franc à l’entrée de la boîte. Patate d’Helvète sur le poteau.

50’. Nouvelle occase manquée par numéro 10, qui groove bien pourtant. La prochaine fois, je note son nom.

Prise du slip : à montrer dans toutes les écoles de football.

53’. C’est chaud les Suisses vont même jusqu’à tirer du pointu. Les inconscients. Mais numéro 1 veille.

88’. À la bonne foirade. Remplaçant n°3 est tout seul face au goal. Le temps de prendre un café sur le pouce et paf il rate le but du plaisir qui aurait été bien mérité. Pris d’affection au fil du match, j’ose un « flûte », suivi d’un « zut » sur mon canapé.

Da shënime

Numéro 1 (3/5) : Il bouge bien, j’aurais pu le prendre pour le clip de It’s My Life, ça aurait été du plus bel effet. Après se rater dans les 4 premières minutes et faire le foufou après, c’est bien pour une vidéo de merde, mais moins pour un match de foot.

Numéro 4 (3/5) : Lui c’était pas mal. Bien défendu et quelques montées et longs ballons intéressants. S’il avait des gros nichons je le prendrais dans mon équipe tiens. Ah merde, c’est mon équipe.

Numéro 5 (0/5) : Alors lui c’est le génie de la bande, si j’ai bien compris. Le gars qui fait un foin parce qu’il veut être titulaire indiscutable et capitaine alors qu’il est nul à chier depuis des années et qui se prend un rouge humiliant après 30 minutes du premier match. Enfin, la technique du saumon était somptueuse. On se revoit au Vélodrome.

Lorik Cana dans « Croizon nos vies ».

Numéro 15 (2/5) : Alors déjà quand ton acolyte préfère travailler son fosbury plutôt que de filer un coup de main pour arrêter les mecs d’en face, ça te met un peu dans la merde. Et puis ça a été un peu dur à l’entrée d’Embolo. Sinon ça va.

Numéro 7 (2/5) : Quelle conque. En deux mots.

Numéro 13 (2/5) : Il en a pas mal chié lui, si Löw recherche des boulettes de caca à renifler, il doit en avoir un peu dans le slip encore. En même temps c’est pas sympa de le laisser là, tout seul comme un con à prendre la saucée.

Numéro 22 (2/5) : J’ai retenu son nom à lui. Abrashi, ça m’a pas mal fait rigoler. J’ai le rire facile. Son match ? Meh.

Numéro 14 (3/5) : C’est donc son frère ? Au rythme de 45 touches de balle par possession, ça ne fait qu’avancer moyennement le schmilblick (qui est un mot suédois). Après c’est bien d’avoir un joueur capable de faire un contrôle de balle, je peux comprendre qu’il hésite à la lâcher.

Numéro 21 (2/5) : Le mec commence ailier puis passe défenseur. C’est quoi ce bazar. Fait plutôt bien d’ailleurs.

Numéro 3 (2/5) : Jeul’connais aussi lui. Il a joué dans deux clubs qui se tirent la bourre pour savoir lequel est le plus nul. Pour être franc, il a un peu sa place dans tout ça.

Numéro 10 (2/5) : C’est dommage parce qu’il a eu plein d’occaz’ sans jamais réussir à conclure. Ça doit être le Jean-Claude Duss albanais lui.

Le remplacement notable : L’attaquant des Colorado Rapids a montré à l’Europe tout le talent de la MLS. J’avais d’ailleurs une vanne Gashi/Gâchis mais elle est un peu trop avant-gardiste.

Disque de platine : Les supporters de l’Albanie.

Le chapeau est droit lui.

Dr. Alban

Dr. Alban

Sosie raté d'Ol' Dirty Bastard. Rédacteur de la Tiranal Akademi. "Hello Albania ! Hello motherland !"

4 Comments

  1. C’est un scandale, je ne trouve pas les notes de Numéro 20, le seul à être reparti avec un full-kit de la Suisse. Et à avoir Kacé des slips.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *