France – Roumanie (2-1) : La Tuicacadémie livre ses notes

Ah la Tuicacadémie. Ça fait longtemps hein? Depuis la dernière fois, Becali est allé deux fois en taule, le Steaua a joué à domicile dans quatre stades différents et le Petrolul Ploiesti a été européen puis relégué. Mais aujourd’hui pas d’histoires roumaines du pays, mais bien un retour sur le match le plus important des Roumains depuis de nombreuses années : le match d’ouverture de l’Euro.

Je ne vais pas vous faire l’affront de vous raconter le match, si vous l’avez manqué vous n’êtes pas digne de lire ces quelques lignes. Je vais simplement revenir sur le coté roumain du match.

Dès le début, tout aurait pu basculer. Bogdan Stancu à bout portant face à Lloris. Et là on y était. Ouverture du score roumaine, France cueillie à froid, on bétonne derrière et c’est l’hélicobite jusqu’à Jupiter toute la nuit avec atterrissage sur la Tour Eiffel devant la fanzone. Mais non, Stancu gamberge et frappe sur Lloris. Pula mea.

Très vite, entre Roumains le constat se fait sentir : « Putain, mais on joue vachement bien ce soir ! » les supporters occasionnels profitent d’un spectacle inattendu alors que les fervents de la Nationala assistent au meilleur match de la Roumanie depuis très longtemps, très loin d’être préfiguré par les matchs de préparation.

Et quand tout semble aller bien et que la France n’arrive pas à nous mettre en danger, bim, Tatarusanu. Celui qu’on pensait irréprochable et à qui on donnerait le bon Dieu sans confession. C’est lui qui nous fait ça. Pas ça, pas maintenant comme dirait l’autre. Des mains placés à un mètre du ballon et derrière un Giroud heureux de voir le ballon lui arriver sur la tête. La douche froide. Mais la Roumanie repart à l’attaque, notamment sur les côtés. Nous sommes en deuxième mi-temps et l’alerte enlèvement est déclenchée pour Florin Andone. Dans le doute, Alibec rentre sur le terrain à sa place. Et là, l’illumination. Venue d’un homme. Patrice Evra. L’ami de tout pays affrontant la France. Le penalty sur Stanciu. Bogdan Stancu ne tremble pas et c’est l’égalisation. Explosion de joie en fanzone.

On t’aime Bogdan.

Et c’est tout. Tout, parce que la défaite au final n’a que peu d’importance. La Roumanie a livré un match plus que satisfaisant, montrant à l’Europe qu’il fallait compter avec elle même dans l’adversité et rendant fier les supporters roumains. Rendez-vous mercredi pour casser du Suisse. La Tuicacadémie est sereine. Usor.

Les notes

Tatarusanu (3/5) : Costaud tout le match, on ne peut pas oublier cette erreur face à Giroud néanmoins.

Sapunaru : (4/5) : A mis Evra dans sa poche tout le match. Cela dit, ce n’est pas une performance.

Chiriches (3/5) : Présent offensivement et défensivement, a manqué d’impact sur les corners.

Grigore (3/5) : Il a fait le taff. Sans plus.

Rat (4/5) : Le capitaine était présent, avec une grosse contribution offensive. Mare Rat.

Stanciu (2/5) : Par rapport au potentiel du bonhomme, mauvais match.

Hoban (3/5) : Présent défensivement, solide dans la relance.

Pintilii : (3/5) : Comme Hoban.

Adrian Popa (4/5) : Le joueur du Steaua continue d’enchaîner les bons matchs dans l’ombre. Belle contribution devant.

Bogdan Stancu (5/5) : On va oublier les premières minutes du match et se rappeler du BUUUUUT.

Florin Andone (1/5) : Cine esti?

 

Hadrian Stoian

Hadrian Stoian

Tombé amoureux de la Roumanie il y a des années. Supporter du Steaua Bucure?ti, sait apprécier le Petrolul Ploie?ti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.