Manchester United – Arsenal (2-1) : La Gunners Academy salue l’ennemi

Après l’excitation, la passion, l’outrance, la rancœur et la déception rassemblées en 90 minutes en Europa League contre l’Atletico Madrid, nos copains préférés retrouvaient la Premier League. Un choc au sommet de l’élite britannique, puisque Manchester United recevait Arsenal.

Non, je déconne.

Un choc entre une infâme équipe de Manchester United et l’équipe C d’Arsenal.

Quelle vie. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour la Gunners Academy ?

Mais ce match est surtout la dernière d’une confrontation fantastique entre un génie du football et José Mourinho. C’est la dernière de Wenger à Old Trafford. Et oui.

Et pour l’occasion, même Manchester United a décidé de se comporter en grand club. Et ça, pour le coup, on ne peut que remercier et kiffer. Hommage en grande pompe, le public applaudit Arsène à l’entrée des joueurs sur le terrain (mais n’oublions pas l’accueil qu’il a reçu auparavant). Mourinho vient le saluer, sourire aux lèvres et le conduit jusqu’à Sir Alex Ferguson qui l’attend avec un trophée. Les trois posent ensemble. Comme des gens civilisés. C’est si rare… (avec Mourinho).

Au-delà de l’émotion, on peine à se souvenir qu’il y a quand même un match de « foot » à jouer. Je mets entre guillemets pour les supporters et joueurs de Manchester United qui ont oublié cette notion il y a maintenant bien longtemps.

Bref.

Entre les deux matchs de C3, il n’y avait aucun doute sur le fait que Tonton allait faire tourner. Old Trafford ou pas, le match le plus important de la saison est à Madrid, pas à Manchester.

Donc on a le droit à du folklorique. Ospina continue d’être dans les cages, Kolasinac et Bellerin prennent les couloirs. Dans l’axe, les grands débuts officiels de Mavropanos avec Chambers. Xhaka avec Maitland Niles au milieu. Nelson, Iwobi et Mkhitaryan accompagnent Aubameyang en pointe. A notez que dans cette affaire seuls Ospina, Bellerin et Xhaka ont joué contre l’Atletico.

L’œuvre…

Rien d’extraordinaire à raconter de ce match. Enfin, si. Notre équipe très remaniée a embêté Manchester United, avec sa grosse équipe, chez lui, le potentiel second du championnat.

Bon, après, tout n’a pas super bien commencé. Trois minutes ont suffi à Xhaka pour offrir le ballon à Alexis Sanchez. Il a sûrement zappé le changement d’équipe… Derrière, un joli petit bazar qui se termine par un loupé de Pogba pourtant en bonne posture dans la surface.

Sinon, on sent que les mecs derrière ne se connaissent pas des masses. Les cafouillages, bêtises et les « semi-n’importe quoi » ne sont pas rares. Mais ça tient. Encore. Un peu. Et la défense prend (un peu aussi) ses marques, avec le temps, Mavropanos et Chambers tiennent la baraque mine de rien.

Les Mancuniens vont ouvrir le score après le premier quart d’heure. Nelson tente – vraisemblablement comme d’habitude – de tout faire seul, perd le ballon, Pogba remonte le terrain. Aux abords de la surface, il n’a même pas besoin de feinter pour que Xhaka se jette. Allez hop, dans le vent. Derrière, Lukaku centre, la défense à l’ouest, Bellerin réussit miraculeusement à repousser la tête d’Alexis sur le poteau mais Pogba est à l’affut et trompe Ospina à terre.

Le premier but. Xhaka se jette. Tout le monde est attiré par Lukaku qui a le ballon. Pogba glisse dans le dos, Bellerin doit marquer deux joueurs. But (malgré un super sauvetage).

Dès le but, Arsenal a repris le contrôle quasi-total du jeu et du ballon. Grosse utilisation des ailes, notamment à droite, où Ashley Young laisse des boulevards à Bellerin. En tout cas, les actions les plus dangereuses passent par là. Bon, faudrait aussi pouvoir centrer correctement. Mais il y a du mouvement, quelques frappes, l’envie de revenir dans le coup.

Et il y a quand même un paquet de centres. Comme si on voulait se rappeler au bon souvenir du match aller contre l’Atletico Madrid. Aubameyang et Nelson notamment font parler leur jeu de tête… assez mollement.

Cas typique d’un jeune chevelu espagnol qui gâche une occasion.

Bon, en deuxième période, Manchester United qui ne jouait déjà pas beaucoup a complètement abandonné l’idée d’essayer le Joga Bonito. Et Arsenal va en profiter. Xhaka « se rattrape » et récupère le ballon, sert Mkhitaryan à une trentaine de mètres est totalement seul et égalise. Frappe croisée parfaite au ras du poteau.

Le match perd presque entièrement de son intérêt (déjà que…). United lance l’opération Fellaini. Du beau jeu, quoi. Et comme Arsenal reste Arsenal, même quand il réalise un bon match, que les remplaçants et parfois les remplaçants des remplaçants font un bon match, il y a la punition. A la 91e minute, le Belge donne la victoire à son équipe sur un centre au deuxième poteau. Au milieu d’une forêt de Gunners.

Au final, on perd, mais les gars ont fait le boulot. Une deuxième fois de suite. Cette fois, ils étaient un peu plus jeunes. Mais qu’importe… A quoi servait ce match ?

Les artistes…

Ospina – 3/5 :
Ne peut pas faire grand-chose sur le premier but, mais je pense qu’il peut (doit ?) faire mieux sur le second. C’est une tête en cloche, assez lente et il n’est peut-être pas très bien placé. Autrement, il n’a pas vraiment eu beaucoup de taf.

Kolasinac – 2/5 :
En dessous des autres du secteur défensif, indéniablement. Et en plus il se pète, encore une fois. Une blessure de plus, pour un mec qui ne joue jamais, ça commence à faire beaucoup. Il doit retrouver le niveau qu’il avait à son arrivée.

Mavropanos – 4/5 :
Et beh. Pour une première, à Old Trafford, avec Chambers comme poto de défense, avec un arrière gauche qui aime bien les balades en forêt… Très très propre. Il a montré qu’on allait peut-être pouvoir compter sur lui dans le futur. Mais attention : no pressure, on se détend. Pas d’enflammade. Quoi qu’il en soit, j’ai vu de belles choses, il a cette capacité de bien lire le jeu et d’intercepter assez haut, c’est un beau bébé, un roc, il a fait le job contre Lukaku.

Chambers – 4/5 :
Lui-aussi a été bon. Toujours un peu brinquebalant avec le ballon quand il part dans ses percées folles ou qu’il veut arroser avec une passe trop complexe. Mais solide derrière. Bien joué. Il n’est jamais trop tard pour se réveiller.

Bellerin – 3/5 :
Il a été très sollicité, malheureusement il n’a pas eu la même qualité de centre que contre l’Atletico. Mais il a beaucoup proposé, il a permis à Arsenal d’utiliser les espaces laissés derrière. Il a failli sauver l’équipe sur le premier but. Il doit marquer deux joueurs, seul, et se démerde bien malgré tout.

Xhaka – 3/5 :
Normalement, il ne prend pas la moyenne, mais j’ai envie d’être gentil. Plus qu’hasardeux sur le premier but, décisif sur l’égalisation, beaucoup trop court sur le deuxième but. Ca allait à peu près sinon. Et il était capitaine. Le 850e de la saison.

Maitland Niles – 4/5 :
Very good job, Ainsley. Gros gros match et d’ailleurs désigné Man of the Match. Ce n’est pas anodin : très à l’aise balle au pied, avec une grosse activité, précis dans les transmissions, rapide, de bonnes prises de risque, efficace dans les petits espaces… Offensivement, c’est joli. Par contre, défensivement, non. C’est un 8 très offensif, voire 10. Il faut le caler avec un autre milieu solide (pas Xhaka), ou alors changer de système. Mais pour l’avenir, j’ai espoir. Après avoir joué latéral gauche ou droit, piston, ailier… il a rappelé que son meilleur poste, c’était au milieu.

Nelson – 2/5 :
Décidément… la note est flatteuse, il mérite moins, mais il est jeune. Il y a du boulot. Sans doute que le fossé entre les U23 et la PL est beaucoup beaucoup plus gros qu’il ne le pensait. Il doit arrêter de dribbler en permanence, de faire ses grigris, surtout contre des milieux de Manchester United.

Iwobi – 3/5 :
Quelconque et je n’ai pas envie de m’étendre. Oui, c’est arbitraire. Et inquiétant. Décision à prendre le concernant.  Et 3 je suis sympa.

Mkhitaryan – 4/5 :
IL EST DE RETOUR. Et on souffle. Quel joueur. Une superbe performance contre son ancien club, buteur en plus. Juste techniquement, altruiste mais aussi perso quand il faut. Il va bouffer espagnol jeudi prochain.

Aubameyang – 3/5 :
Match pas terrible de sa part. Il n’a pas eu beaucoup de ballons à exploiter, mise à part une tête qu’il aurait pu mieux négocier.

Les intermittents du spectacle…

Monreal – non noté :
Rien.

Welbeck – non noté :
A.

Willock – non noté :
Signaler. (mais bien qu’il ait un peu de temps de jeu)

Le temps additionnel…

  • Encore un sincère coup de chapeau à Manchester United pour l’hommage aussi sincère que beau à Arsène Wenger. Et même à Mourinho, tiens. C’est la première et dernière fois que nous ferons ce genre de choses.
  • Rob Holding a prolongé son contrat avec Arsenal, aucune échéance officielle confirmée. Du long-terme. Une preuve que le club compte sur lui. Nous y reviendrons mais le dossier défensif va être un des gros chantiers de cet été. Vers un prêt d’Holding ? Quel avenir pour Mustafi ? Et Koscielny ? Chambers ? Faut-il inclure Mavropanos ?

 

  • Bonus : je ne peux que vous conseiller de regarder les deux documentaires suivants sur ce qu’a accompli Arsène Wenger à Arsenal, comprendre un peu mieux sa méthode et l’homme qu’il est.
  1. Arsène Wenger, Legacy (BeIN Sports)
  2. The Feud, Ferguson vs. Wenger (Channel 5)
  • Comme mes collègues ont pu déjà l’écrire, nous reviendrons en longueur sur le départ d’Arsène Wenger et souhaitons au nom de la Gunners Academy lui offrir un dernier hommage, à notre façon.

En attendant, Tonton a déclaré en conf d’après match qu’il voulait « juste aller boire un verre de vin rouge avec Sir Alex parce qu’il a toujours du bon vin ». On espère qu’ils ont bu du bon pinard entre légendes.

Allez, on se capte bientôt.

Ray Parloir.

Ray Parloir

Franco-australien au cerveau complètement azimuté par tant d'années de dépression

One Comment

  1. Alors nous, on vous accueille correctement, on met même des fleurs sur la table et tout. Et vous vous pissez dans le vase. Bravo Parloir, bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *