Porto Feirense (2-1) La Dragão Académie est CAMPEÃO CARALHO

Devenir champion 4 saisons après le dernier titre, empêcher le rival honni de réaliser son premier quintuplé, et peut-être le laisser sans ligue des champions… Place au champion.

Bom Dia,

Samedi soir, #horsjeuïades dans un coin perdu où seul la cabane d’Evil Dead et la maison de Massacre à la Tronçonneuse peuvent te donner un aperçu de ce gîte du fin fond du Morvan, entouré des meilleures académiciens (sauf un). Ton courageux académicien préféré (ou pas) a réussi à suivre l’évolution du score pour le derby entre les lézards et les salopes en rouge. Le temps passe, zéro à zéro, il reste dix minutes, et il se décide alors à regarder en live, comme on dit, la fin de ce derby qui va sacrer la meilleure équipe du monde de l’univers. Une faute de pute de chaque côté, le péno pour les salopes en rouge qui ne vient pas, et enfin la délivrance. Le match nul qui achève le suspense de la saison. La joie, les chants, la bière… Une démonstration de l’amour que je porte à nos rivaux montrant, à qui veut bien le voir, leur détresse et le coach du Benficaca aller menacer les arbitres… Je ne vois pas comment être plus heureux entre un week-end avec la famille horsjeu (sauf un) et son club devenir champion en voyant la rage des rivaux.

 

O Equipe :

Sergio met la meilleure équipe, seul Reyes remplace Felipe suspendu.

 

O Jogo :

Ah oui il y a un match. On domine face à une équipe qui est venu prendre des points. On est au dessus évidement, mais Soares ou Brahimi ne trouvent pas le cadre sur les premières occasions. Alors que l’on domine, Crivellaro récupère et tente un lob de 40 mètres sur Casillas (battu), mais trouve la barre (dans l’cul). C’est un point au challenge Téléfoot, mais là ça vaut autant que l’avis de P. Ménès, donc zéro. Derrière, on pousse, mais Soares encore et Oliveira ne marquent pas. Malgré le climat festif, on est sérieux, et sur un corner joué à deux, Telles déborde pour Reyes qui dévie et met sur la barre. Le match est maîtrisé même si Feirense tente crânement sa chance. Enfin ça veut dire qu’ils tentent de faire un truc avec les miettes qu’on lui laisse, comme de la chapelure quoi, sans rien.

Il faut attendre la 37e pour que sur un centre de Ricardo, Oliveira enchaîne amorti poitrine et volée pour ouvrir le score. 1-0.

Mi-Temps :

Une mi-temps sérieuse même si c’est en mode gala. On domine, on a la balle et Feirense ne semble pas pouvoir faire plus que les quelques contres qu’ils ont eu. Sergio sort Otavio et fait entrer Hernâni.

Le match reprend sur un faux rythme. Feirense semble résigné pendant qu’on fait juste tourner sans vouloir réellement faire mal. Il faut attendre la 52e pour voir une action encore pour Sergio, et dans la foulée Iker s’employer pour repousser une occasion de Feirense. Ça a le mérite de nous réveiller.

Sur un bon mouvement collectif, Aboubakar trouve Brahimi qui enchaine un « je te fais danser je t’humilie » entre deux défenseurs et marque le second. 2-0.

Le match reste sympa avec des joueurs de Porto qui veulent jouer le spectacle. Hernâni prend de vitesse la défense et se fait faucher. La faute commence hors de la surface et fini dedans. On voit au ralenti qu’il passe, le joueur le tacle et le touche à l’extérieur, Hernâni saute et essaie de continuer mais prend la deuxième lame dans la surface à la reprise d’appui. L’arbitre siffle le péno et met un jaune. Appel de la var qui ne regarde pas la fin de l’action et annule le péno ???? NIQUE TA RACE LA VAR, NIQUE TA RACE. Le match voit des tentatives de combinaison et un chant des supporters pour chaque joueurs et le coach.

Sur un contre tout le monde laisse centrer sur la tête de Valencia qui trompe Casillas alors que le public s’en cogne et n’arrête pas de chanter. 2-1.

 

O Resumo :

 

O Dragoes :

Iker (3/5) :
Un but encaissé ohé ohé, Casillas abandonné.

Refaire surface pour un nouveau titre.

Ricardo (3/5) :
Comme Tony et les frosties (céréales avant le lait) le tigre est en lui.

Reyes (3/5) :
Un beau match gâché par sa petite alerte et sa sortie prématurée.

Marcano (3/5) :
Devrait faire la coupe du monde vu que Piqué n’a même plus Shakira pour influencer le sélectionneur.

Herrera (3/5) :
Match impeccable avec de la justesse. Comme un symbole des horsjeuïades sans personne aux urgences.

Oliveira (4/5) :
Devient un numéro 8 de grande classe quand il se projette et se rappelle qu’à la base c’est un 10.

Il fait chaud après son but non ?

Otavio (3/5) :
A mis du rythme en transmettant vite mais sans réussite.

Brahimi (5/5) :
Son but entre instinct, touché et facilité résume sa saison.

Sur la route du titre.

Marega (3/5) :
Pas de réussite mais toujours cette abnégation qui en a fait une idole.

Soares (3/5) :
Ah ben voilà! Quand il joue au lieu de tomber, il redevient l’attaquant dont on a besoin.

 

O Banco :

Hernâni (3/5) :
Une bonne entrée qui aurait mérité un pénalty, comme une mauvaise blague de l’inutilité de la VAR.

Aboubakar (3/5) :
Une passe dé et de la technique à revendre, Vincent finit sur une bonne note.

Oliver (3/5) :
Si tu pouvais essayer de garder un peu ce niveau à chaque fois, peut être que tu jouerais plus… Je dis ça je ne dis rien.

 

Remarque à la con :

Bon, je veux bien SFR que tu fasses un effort. Car là, tes deux commentateurs qui ne parlent que du Benficaca une mi-temps de soir du titre à Porto, et racontent des conneries genre plein de thunes pour un gros recrutement, alors qu’on n’a pas pu recruter et dû vendre pour le fair-play financier, faut stopper la fumette.

Sinon en gagnant la semaine prochaine Porto peut établir le record de points sur une saison.

Alors c’est qui les champions ???

 

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

 

Beijos anal, Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

9 Comments

  1. Ah oui. Ah oui oui oui Oliveira. #oui

    Bravo pour votre titre, ça fait plaisir pour toi mon Portugay préféré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.