Porto Tondela (4-0) 4 à la suite je dis OUI

Passer devant au classement même pour 48 Heures c’est toujours plaisant.

Bom Dia,

Les dragons reçoivent un Tondela dernier du classement, comme l’an dernier.
La dernière fois les joueurs de Tondela étaient en route vers un maintien improbable, pendant que nous démarrions la crise Peseiro. Cette saison on est sur 4 victoires d’affilées avant de les rencontrer et on joue le titre. Alors que Tondela semble couler vers la Liga II. Pas la même Superbock.

L’objectif est donc simple, gagner pour passer devant Benficaca avant son match et faire le plein de confiance avant de recevoir la Juve mercredi.


O Equipe :


Nuno décide de faire tourner en prévision de la Ligue des champions.

Danilo légèrement blessé est remplacé par Ruben Neves (Capitão), Layun revient sur le banc.

Au milieu Corona, André André  et Otavio sont alignés avec Soares et Silva en pointe.

 

 


O Jogo :


Le match démarre sur un gros rythme avec un Tondela agressif  qui joue haut et nous laisse donc de l’espace dans son dos. D’entrée sur une récupération Corona part seul et se fait faucher par Kaka qui prend son jaune.

Dans la foulée Silva Décale maxi qui centre pour la tête Soares mais c’est claqué par Ramos la salope en corner.

Là on est chaud, on se dit que c’est partie pour le show et en fait c’est  comme la chanson de Nadia, c’est de la merde.

On n’arrive plus à prendre de vitesse ou contrer Tondela avec notre pressing et c’est même sur une mauvaise passe de Ruben Neves que Felipe est pris de vitesse mais on se replace pour contrer la frappe.

Le pressing de Tondela nous gêne pour relancer mais on persiste avec le plan initial : jeu haut et camping chez Tondela.

Le fait de jouer avec Neves qui défend en avançant nous déséquilibre un peu, car André André et Otavio ne viennent pas compenser. Dans ces conditions c’est même Tondela qui vient caller sa première frappe à la 16’ mais Iker capte sans soucis.

Cette alerte nous met un coup de pied au cul, Corona essai d’accélérer à chaque ballon mais se fait arrêter de façon illicite. Oui ses enc*lés s’accrochent, le font tomber,  lui mettent des coups mais ne prennent pas de carton.

Bref On se fait une occase à la 19’ André André trouve Silva mais après avoir crocheté le gardien sa frappe est sauvée sur la ligne.

22’ Neves prend un jaune

On continue de chercher la solution avec Neves à la baguette comme à la 24’ ou il trouve Corona mais Soares ne conclut pas. (24’)

Dans la foulée Marcano prend un jaune pour un tacle en retard.

On joue de façon précipitée vers l’avant alors que l’on a la balle. On cherche trop vite la passe décisive. On sent bien qu’il y a de l’application, une volonté de faire propre mais visiblement Tondela n’en veut pas. Ils veulent un bon gonzo un peu crade et plein de brusquerie.

Une tentative toute les 10 minutes c’est trop juste, même si l’ouverture de Corona pour Otavio est belle. Ramos s’interpose encore.

31’ Felipe prend un jaune.

On se fait des occasions sur coup franc mais Tondela se montre dangereux sur contre attaque. Heureusement Iker est sérieux et repousse ou capte les frappes lointaines.

On se montre quand même de plus en plus présent dans la surface, Tondela relâche le pressing et se repli. Après des frappes de Corona ou Soares, sur un centre de Maxi, Soares est accroché par Osorio qui le jette au sol, l’arbitre signale un péno et jaune pour Osorio.

Silva transforme.

Sentant l’odeur du sang, on appuie là ou ça fait mal et André André lance Soares qui met un petit pont sur Osario qui se met en travers de son chemin à l’entrée de la surface, second jaune, rouge.

Le coup franc de Neves frôle la lucarne.

Mi-temps : On est moins précis que d’habitude même si on a le contrôle de la balle. Le fait de jouer avec Neves nous pousse à être plus haut sur le terrain et au pressing. La contrepartie c’est que la défense centrale est moins protégée et les autres milieux Otavio et Corona ne défendent pas assez dans l’axe, laissant trop d’espace aux contres adverses.

Dès le retour des vestiaires on veut leur mettre leur gonzo. Soares lancé par Silva veut conclure au lieu de lui remettre et rate son face à face. 46’

André André lance Corona qui fixe et donne à Silva mais il n’arrive pas à redresser. 48’

Quand on arrive à cadrer c’est soit Ramos qui joue les sauveurs sur Soares (52’) soit la chance, puisque Soares, encore lui, loupe le cadre dans la minute qui suit.

Tondela n’arrive pas à ressortir étouffé par notre pressing et c’est alors que Ruben décide de se rappeler pourquoi à 19 ans il est capitao. Il intercepte à 40 mètres, voit l’espace s’avance et claque une frappe que Ramos ne peut sortir.

 

Dès l’engagement on revient chez Tondela avec Silva, Corona qui centre pour Otávio au second poteau mais il ne trouve pas le cadre!

Corona est en feu, il enchaine crochet et petit pont mais toujours pas de 3e.

Otavio  lance Soares qui fixe et enroule dans le petit filet 3-0.

 

64’ Oliver entre pour Otavio ET Jota remplace Soares.

69’ Sorti de Maxi pour Layún.

Le rythme tombe, à 3-0 on prend notre temps pour construire en faisant tourner, Tondela n’arrive plus à passer le milieu de terrain.

Corona ne se relâche pas et trouve Silva qui ne cadre pas. André Silva malheureux qui perd encore un duel face à Ramos sur un service de Jota. (79’ et 81’)

Ramos sort encore une parade sur une tête d’André André à la 89’ mais craque à la 92’ après un centre de Layun pour Oliver qui remet de la tête à Silva qui donne à Jota qui marque.

 

O Resumo :


O Dragoes :


Casillas (3/5) Vivement le duel des légendes face à Buffon, il est prêt.

Maxí (3/5)  Comme chez un Texan les joueurs entrent dans son couloir à leurs risques et périls.

 Felipe (3/5) Un carton plein de testostérone, mais pas grand chose à part ça.

Telles (3/5) Sage sans se livrer. Solide défensivement et précieux sur coup de pied arrêté.

Marcano (3/5) Il a assuré sans se fouler en prenant son petit carton pour se reposer.

Neves (5/5) Comment on peut le laisser sur le banc ? Il défend, intercepte relance, oriente le jeu, marque des buts. Putain on n’a pas le droit de l’aligner avec Danilo ?

tondela

Quand ton talent dépasse du banc

André André (4/5) Précieux piston qui relaye le jeu et trouve des passes entre les lignes, il retrouve son meilleur niveau au meilleur moment.

Corona (4/5) Intenable, dribleur, casseurs de rein…Tout ce qu’on aime

Otávio (3/5) Un bon retour, il manque de réussite pour faire la différence, mais il revient et le talent est là.

Silva (4/5) Il a croqué ? Oui. Il a créé ? Oui. Il a mis le péno ? Oui.  Il est déjà le meilleur buteur portugais de Porto pour sa première saison.

Tondela

La sérénité de la maîtrise

 

Soares (5/5) Tiquinho est donc à 4 buts en 3 matchs, des matchs pleins, et un pressing infatigable. Mais putain comment tout le monde est passé à côté ?

tondela

Une recrue renversante

 


O Banco :


Oliver (2/5) Il a géré mais pas amené grand chose

Jota (4/5) Oui il a amené du danger et un beau but, que demander de plus pour une entrée.

tondela

Quand tu décides de te monter

Layún  (3/5) toujours sa patte qui dépose des beaux centres.

 


Remarque à la con :


Le penalty et le rouge seraient litigieux. Petit rappel, suite aux erreurs d’arbitrage les dirigeants de Porto et du Sporting avaient fait remonter des faits étranges. La ligue avait alors fait une commission de l’arbitrage.  Les dirigeants et supporters de Benfica forts de leur avance, prenez tout le monde de haut avec des écharpes et vidéos «  A Culpa é do Benfica » (NDT : C’est la faute du Benfica). Après le match, les dirigeants du Benficaca ont demandé à la commission de se saisir du match. Résultat les supporters de Porto ont fait des vidéos de troll avec les pénaltys généreux avec la phrase «  commission d‘Urgence ! »

 


 

 

Merci @FCPorto_FR pour la compo et son retour.

 

Si tu veux que le football anal puisse s’exprimer et qu’on me paie des Sagres ou des Super Bock, Abonne toi ici

Si tu veux discuter ou suivre mes conneries c’est possible sur TWITTER @franckhomer

beijos anal, Homerc

 

Photo du profil de Homerc

Homerc

Né un soir de mai 1987 devant une talonnade devenu mythique. Tranchant comme Couto, précis comme une trivela de Quaresma, Dingue comme Futre #Troll #Sexe #RockNRoll

8 Comments

  1. Soares donc, qui confirme suite aux encouragements donnés dans la précédente acad’. Je parie qu’il va planter contre la Juve, vous pouvez fav.

  2. L’attention de l’arbitre a dû être détournée par tes gifs parce que le péno et l’expulsion, il doit limite siffler dans l’autre sens !

    • Ah tu as vu les images du péno filmé dans l’axe de l’arbitre? Le second défenseur bloc Soares et se s’enlève quand Osorio le pousse et le renverse comme des gosses dans une cours d’école.
      Le second le prend petit pont et se bloqueavec un geste vers l’intérieur… Après jaune ou pas l’arbitre était chaud il a quand même dégainé jaune à chauque faute anti-jeu 3 pour nous 4 pour eux

  3. Honnêtement, sur le péno, je vois plus les gars qui sont à la lutte et qui se tirent le maillot mutuellement. Sur l’expulsion, Soares met carrément un coup de coude dans la gueule du gars en même temps qu’il le dribble. Enfin bon, je trouve surtout que les 3 grands devraient la fermer sur l’arbitrage parce qu’ils sont tous favorisés à un moment ou un autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *