La Meringue Académie fait sa rentrée

23 aout 2014. Forêt de Fontainebleau. 13h15.

–          Sire ! Nous sommes parvenus à en isoler un.

–          Lâchez les chiens ! Allez HUE Zizou, TAIAUT !…

–          Par ici, Sire, nous allons l’encercler.

–          Vous avez vu sa robe ?

–          La robe est classique, c’est un pure race Sire.

–          Et le marquage ?

–          Il allait trop vite Sire.

–          Ah Jean-Eudes, ces chasses à courre me rendent ma jeunesse. Et puis Zizou adore ça.

–          Là-bas Sire !

–          On le tient, sonnez du Cor ! Palsambleu, c’est l’hallali !

–          Il est apeuré Messire…

–          Alors sale bête ! Les rayures verticales, c’est pas exactement le camouflage idéal hein ?

 

23 aout 2014. Forêt de Fontainebleau. 13h42.

Pique-nique annuel de rentrée de l’association française des supporteurs du FC Barcelone.

–          Mais c’est quoi ce bordel !?!? Mais tenez vos chiens, ils vont me bouffer !!!

–          Tais-toi mécréant et tourne-toi.

–          QUOI ? Vous allez me violer ?

–          Parbleu, on est encore tombé sur un fot-en-cul. Il va pas se compisser quand même ? TOURNE TOI, que je vois ton marquage.

–          Hein ? Vous… Vous voulez dire le flocage ?

–          Oui châtron, si tu veux, le flocage.

–          Ben c’est… c’est marqué « Puyol » quoi… C’est pour ça que vous me poursuiviez ?

–          Hmmm… Un maillot domicile floqué « Puyol », ça va être un dur celui-là. Enfin un peu de challenge Jean-Eudes. Allez, embarquez moi ça, on remballe.

 

25 aout 2014. Quelque part en France, dans ce qui ressemble à des oubliettes.

–          Alors Puyeux ? Vous avez vu Jean-Eudes, j’ai mélangé Pouilleux et Puyol, pour le nommer. Bon, c’est une blague qui ne marche qu’à l’écrit, certes, c’est pourquoi je vous l’explique… Ok, c’est paaas… Bon, taisez-vous Jean-Eudes, je reprends. Alors Puyeux ? Prêt à abjurer ton faux Messi, et à t’agenouiller devant Cristiano Ronaldo ? Enfin le poster de Cristiano, tout du moins… Il vient directement de son musée à Madère quand même.

–          Vous êtes complétement fou ! Vous ne pouvez pas me retenir prisonnier comme ça, c’est n’importe quoi !!!

–          Dis donc manant, sais-tu que le domaine de Fontainebleau a autrefois appartenu au cousin par alliance de mon trisaïeul ? Du côté de sa belle-mère. Autant dire que si les Bourbons étaient toujours sur le trône de France, je t’aurais pris sur le fait en train de piqueniquer sur mes terres, avec ton vilain maillot. Alors ? Tu ne sais plus quoi répondre là ! Tu vois bien que je suis dans mon bon droit.

–          MAIS RELACHEZ MOI ! ESPECE DE MALADE MENTAL !!!

–          Bon heu, c’est pas compliqué, tu abjures ton club, tu fais allégeance au Real Madrid, et on en parle plus. Ton prédécesseur n’a pas fait autant de difficultés. Cela dit, il avait un maillot fluo floqué « Neymar », je ne m’attendais pas à une grosse résistance.

–          AU SECOUUUUUUUUURS !!!!

–          Bien, on en tirera rien ce soir. Mettez-moi ça au pain sec et à l’eau et on verra demain.

 

Le Real l’a voulu, au point d’y laisser le championnat, le Real l’a eu. Et maintenant quoi ? 10 ligues des Champions, est ce que ça vaut vraiment le coup de continuer à jouer au foot ? C’est vrai quoi, on va faire quoi maintenant ?

Eh ben on va en gagner une 11ème pardi ! S’il y a bien un club qui ne se satisfait jamais de ce qu’il a, c’est bien le Real Madrid. C’est à ça qu’on reconnait un grand club. Arsenal se satisfait d’une troisième place parce que c’est viable financièrement ? Tant mieux pour eux. L’Inter peut mourir, puisqu’il a gagné sa ligue des champions avec Mourinho ? Tant mieux pour eux. ManU attend le retour de Sir Alex pour rejouer au foot ? Tant pis pour eux.

A Madrid, la deuxième place n’est pas une option, et une grande victoire n’est que l’amorce de celles à venir. Alors cette Decima, elle ne fait qu’entériner ce qu’on savait déjà tous, c’est-à-dire que le Real est le plus grand club du monde, mais elle ne résout rien, car chez les blancs, on ne se retourne sur le passé que pour tenter de le dépasser.

 

Mercato

Nuri Sahin à Dortmund pour 8M€ : Clairement on s’en fout. Dortmund a levé l’option d’achat, ça fait un peu d’argent et un problème de moins à régler.

Cherishev prêté à Vllareal : on s’en fout aussi, pourvu qu’il ait du temps de jeu.

Casemiro prêté à Porto avec option d’achat : à priori pour transfert définitif. Il n’y aura plus qu’à le racheter dans deux ans s’il explose.

Quini et Jesus Fernandez : non seulement on s’en fout, mais en plus on ne les connait pas (enfin si un peu je suis quand même là pour ça mais pour la plupart des gens à priori…).

Diego Lopez et Keylor Navas ou la problématique des gardiens.

Lors des deux dernières saisons, Diego Lopez était le gardien titulaire du Real, Casillas n’ayant pas réussi à reprendre sa place au départ de son grand ami Mourihno. Logique, au vu de ses performances. Une Decima plus tard, Diego Lopez s’est tout simplement fait virer et Iker a retrouvé son brassard.

Mais quoi qui n’y a qui s’est passé ?

La première chose à prendre en compte, c’est que cette situation ne pouvait tout simplement plus durer. Iker a pris sur lui avec Mourinho, il y a cru à l’arrivée de Carlo et il avait la Ligue des Champions pour tenir par la suite. Mais franchement, l’anomalie Casillas sur le banc n’était plus tenable et le départ d’un des deux gardiens inévitable.

Compte tenu de ses perf’ et particulièrement de sa coupe du monde, cette saison encore, Iker ne partait pas favori face à Diego Lopez. Sauf que le saint a plusieurs avantages pour lui. Outre le fait que c’est une légende du club, ce qui n’est pas rien, il a aussi pour lui le charisme (vu que Lopez n’en a pas) et d’avoir gagné la Decima, puisqu’après tout c’est bien lui qui a soulevé la coupe et pas l’autre. Enfin, Iker a profité de la coupe du monde de Keylor Navas.

En n’yeffet, en explosant aux yeux du monde, Keylor s’est offert un ticket direct pour la maison blanche (à 10M€ le ticket) et par conséquent, il a poussé un des deux de devant vers la sortie. En l’occurrence, Diego Lopez, pour les raisons évoquées plus haut. Sans Navas, le Real aurait réfléchi à deux fois avant de virer Lopez et Casillas se serait à nouveau trouvé face au même dilemme.

Finalement, tout est bien qui finit bien, la légende est à son poste, le jeune va pousser mais pas trop fort et tout le monde oubliera bien vite le malheureux Diego Lopez malgré sa supériorité manifeste sur Casillas ces dernières années. Et les poules seront bien gardées.

Kroos, James, le syndrome coupe du monde.

Le Real a fait trois recrues, trois joueurs qui ont fait une coupe du monde exceptionnelle. Hasard ou réalité scientifique ? Réalité scientifique, pas de suspens. On peut supposer que le Bayern a mis son veto sur Muller, sans quoi il serait sans doute aussi dans le lot.

Concrètement, Kroos, le club n’en avait pas besoin, mais on tient là un joueur polyvalent et qui va sans doute s’inscrire sur la durée. C’est un joueur d’équipe, pro comme un bosch et dont le talent n’est plus à démontrer. 30M€, c’est le prix, pas de problème. Si je veux faire une critique, je peux toujours dire que le revers de sa polyvalence, c’est qu’il ne semble pas en mesure de se rendre indispensable quelque part, comme Xabi, Modric ou même DiMaria, mais il a le temps de me faire mentir.

James, c’est le gros chèque annuel du Real, presque 90M€. Est-ce que ça les vaut ? Ou plutôt est ce que c’est bien vu ? Parce que l’argent des transferts, ça ne veut plus dire grand-chose. En principe, non, ça ne vaut pas ce prix, sachant que c’est presque celui de Ronaldo. Si on se base seulement sur sa coupe du monde, à la limite oui, ça les vaut. A 23 ans, il a tout de même tout à prouver, cela dit, comme on ne sait pas de quoi l’avenir est fait, ce sera peut-être une excellente opération. Ou pas…

Aujourd’hui, clairement, en tant que remplaçant de DiMaria, ce n’est pas intéressant (sauf pour le marketing, Angel est moche, il ne fait pas vendre). Sur le plan sportif, on sait de quoi est capable l’Argentin (gagner une ligue des champions par exemple), on ne sait pas de quoi est capable le Colombien. A fortiori, si on prend en compte l’expérience, le temps d’adaptation etc… l’équipe est pour l’instant perdante avec James à la place de DiMaria.

Evidemment, il s’agit de deux joueurs très différents, ce qui limite les comparaisons mais surtout ouvre un nouveau débat : faut-il jouer différemment avec James en lieu et place de DiMaria ? Je pense que oui, personnellement, mais pour l’instant, ce n’est pas le choix d’Ancelotti.

Morata, mais où qui sont les jeunes ?

Trois jeunes du club en équipe première l’année dernière, quatre ou cinq si vous comptez Carvajal et Casemiro. Trois aujourd’hui en comptant Carvajal et sachant que Jése est à l’infirmerie depuis 6 mois avec un genou en moins (retour pour octobre/novembre au mieux). Cette année, la jeunesse Madrilène, ce sont les recrues en fin de compte.

En ce qui concerne Morata, ça pose d’autant plus question qu’il a le niveau pour évoluer régulièrement avec le Real et surtout qu’il était le seul attaquant de pointe du club avec Benzema, désormais tout à fait seul. Alors certes 20M€, c’est bien vendu, mais avec 5 joueurs (CR7, Bale, Benz, Isco et James, en attendant le retour de Jése) pour 3 postes, l’attaque des blancs me semble bien faible (en numéraire) pour les objectifs fixés. Notamment parce que j’estime que James et Isco ne sont pas des ailiers véritables, encore moins des 9, mais plutôt des meneurs de jeu, plus intéressants au milieu de terrain que sur les côtés. De ce point de vue, le départ de DiMaria peut également être un problème.

DiMaria, le crève-cœur.

« Je ne ressens de que de la fierté pour tout ce que j’ai traversé et réussi à gagner avec mes partenaires au long de ces quatre années passées avec honneur sous ce maillot. Malheureusement, aujourd’hui, je dois partir. Mais je dois vous dire clairement que partir n’a jamais été mon désir(…)

Après avoir gagné la Décima, je suis parti au Mondial avec l’espoir de recevoir un geste de la direction, un geste qui n’est jamais arrivé. On a dit beaucoup de choses, beaucoup de mensonges. On a toujours voulu m’attribuer le désir de vouloir quitter le club, mais les choses ne se sont pas passées comme ça. Malheureusement, je ne suis pas du goût footballistique de certaines personnes. Tout ce que j’ai demandé, c’est que l’on soit juste. Il y a plusieurs choses que je prends en compte, et pas seulement mon salaire. J’espère les trouver à Manchester United, un des clubs les plus grands du Monde, avec lequel j’espère pouvoir écrire l’histoire. (…)

J’ai sué pour ce maillot à chaque match, comme si c’était le dernier. (…) Je remercie également mes partenaires, qui m’ont toujours soutenu, dans les bons et les mauvais moments ; les différents staffs techniques avec qui j’ai travaillé ; et toutes les personnes qui travaillent au quotidien au club, que je n’oublierai jamais.  Je souhaite au Real Madrid une grande saison, qu’il atteigne les objectifs qu’il se fixe tous les ans. Je garderai toujours en mémoire le moment où le public du Bernabeu m’a chaleureusement applaudi lors de mon entrée en jeu en Supercoupe d’Espagne. Merci beaucoup. J’en ai encore les poils hérissés. Je ne pouvais pas avoir de plus bel adieu pour ce qui fut malheureusement mon dernier match. Hala Madrid ! Et à bientôt ! »

Angel DiMaria.

Mal-aimé, mal considéré et surtout mal payé, Fideo n’a pas supporté d’être utilisé pendant tout l’été par la direction dont le seul but était d’équilibrer les comptes du club (mission accomplie, grâce au 80M€ de la vente). Comment ne pas le comprendre ? Fantasque mais jamais tricheur, Angel était chaque année parmi les meilleurs joueurs du club, jusqu’à atteindre le firmament cette année avec Ancelotti, dans un poste inattendu qu’il a quasiment réinventé, le milieu de terrain total. La Decima lui doit beaucoup, et le club perd un très grand joueur, dans des conditions bien tristes.

Bonne chance Angel, et merci.

 

Début de saison.

1 Nul. 2 Défaites.

C’est le bilan du tournoi préparatoire d’avant-saison aux Etats-Unis. Convaincant ? Non. Pas quand on perd 3-1 contre ManU, non. Bon dernier de l’International Champions Cup donc, pas vraiment rassurant avant la Supercoupe d’Europe face à Séville.

Ce sera finalement une victoire 2-0 (merci Ronaldo) face à une faible équipe Sévillane, de quoi se remettre du baume au cœur avent la double confrontation en Supercoupe d’Espagne contre le champion et ennemi juré : l’Atletico.

Nenni ! L’équipe a fait « splotch », oui comme ça « splotch », avec un nul et une défaite, elle laisse le trophée à des matelassiers qui n’ont rien perdu de leur grinta malgré les départs de Courtois, Diego Costa et j’en passe.

Mais bon on s’en fout puisque la Supercopa, c’est un trophée tout pourri qui sert à rien, sauf quand tu le gagnes, auquel cas c’est un trophée super classe à forte valeur symbolique. L’important, c’est le championnat, et le Real va sans nul doute y faire des débuts fracassants face au modeste promu qu’est Cordoue.

Nenni again ! La victoire 2-0 ne masque pas une prestation très faible des Merengue, sauvés par une tête opportune de Benzema sur coup de pied arrêté. Le but de Ronaldo en fin de match étant anecdotique. Cordoue putain ! Une ville dont la plus grande église est une mosquée, merde. Si je devais noter (et en principe c’est ce que je dois faire effectivement, mais je vous emmerde), tout le monde aurait entre 2 et 3. 3+ pour les plus actifs, c’est-à-dire personne.

Mike Havenaar, 1m93. Attaquant Japonais de Cordoba. Oui, j’ai bien dit Japonais. Le fait qu’il soit né à Nagasaki permet de mieux comprendre.

Mike Havenaar, 1m93. Attaquant Japonais de Cordoba. Oui, j’ai bien dit Japonais. Le fait qu’il soit né à Nagasaki permet de mieux comprendre.

Autant physiquement (Ronaldo toujours pas au top) que tactiquement (deux recrues titulaires) cette équipe semble avoir encore besoin de temps. Or elle n’en a pas beaucoup puisqu’au menu des deux prochains matchs on trouvera la Real Sociedad et l’Atlético, encore. On se rassure en constatant le faux départ des Colchoneros en championnat et l’élimination lamentable de la Real Sociedad en Europa League face à Krasnodar.

Voilà on se retrouve pour de vrai au prochain match, avec des notes. En attendant, je vous offre le nouveau maillot ligue des Champions du Real. C’est cadeau.

Un maillot qui serait magnifique s’il n’y avait pas CES DEUX PUTAINS DE DRAGONS ENTRELACES ! Mais va te faire foutre marché Chinois de merde, je te hais toi et ton milliard et demi de potentiels consommateurs abrutis. Tiens j’ai fait une petite traduction du texte de présentation : « Les deux bêtes mythiques de couleur blanche qui apparaissent entrelacées sur le torse attirent l'attention. La première, le dragon roi, symbolise la grandeur, la gloire et le pouvoir du club, alors que l'autre dragon, qui est un animal capable de s'adapter aux situations les plus hostiles, représente la résistance, la détermination et l'agilité de ce club centenaire vers son chemin vers la victoire. » « Nous au marketing, on mise tout sur le marché asiatique, alors s’il faut mettre des dragons comme sur les voitures de tunnings, on met des dragons. Merci. »

Un maillot qui serait magnifique s’il n’y avait pas CES DEUX PUTAINS DE DRAGONS ENTRELACES ! Mais va te faire foutre marché Chinois de merde, je te hais toi et ton milliard et demi de potentiels consommateurs abrutis.

Tiens j’ai fait une petite traduction du texte de présentation :

« Les deux bêtes mythiques de couleur blanche qui apparaissent entrelacées sur le torse attirent l’attention. La première, le dragon roi, symbolise la grandeur, la gloire et le pouvoir du club, alors que l’autre dragon, qui est un animal capable de s’adapter aux situations les plus hostiles, représente la résistance, la détermination et l’agilité de ce club centenaire vers son chemin vers la victoire. »

« Nous au marketing, on mise tout sur le marché asiatique, alors s’il faut mettre des dragons comme sur les voitures de tunnings, on met des dragons. Merci. »

28 aout 2014.

Un château quelque part en France. Les oubliettes.

–          Mais on a tout gagné. On a la Decima. Quel intérêt de supporter encore un club de loser comme le Barça ? Soyez raisonnable.

–          Jamais ! Nous, on a Luis Suarez.

–          Mais dans trois mois il sera suspendu à vie pour avoir arraché un testicule à Koke en le mordant aux bourses pendant un match, ça ne tient pas. Et vous n’avez plus le droit de recruter en plus. Voyez la vérité en face, c’est peine perdue. Je dis ça dans votre intérêt.

–          Ronaldo, je lui pisse à la raie !

–          Sacrilège ! Hérétique ! Impie ! Tu te soumettras parjure, je te ferais plier !

–          C’est ça ouais… Messi est quand même le meilleur joueur du monde.

–          C’en est trop, laissez le croupir un moment, il finira par être raisonnable.

–          Hé machin ! Sergio Ramos est une salope !

–          Houlà… Ah oui non mais ça d’accord, je vous l’accorde… On ne peut pas être parfait hein… C’est… Bon… C’est vrai que voilà… Bon… Effectivement… Je vais y aller moi, profitez-en pour réfléchir hein, vu que de toute façon vous êtes dans le noir, c’est encore ce qu’il y a de mieux à faire.

L’Homme Mystérieux

L’homme mystérieux est sur Facebook et il accepte tous les amis même les gueux, les communs, les ordinaires, les bélîtres et les républicains.

Attention ! Braves gens, damoiselles et damoiseaux…Troubadours, faites rugir les trompettes, les tambours et autres luths car l’Homme Mystérieux est désormais sur Twitter, c’est moins cher à nourrir que les pigeons voyageurs. Alors n’hésitez pas à suivre ses élucubrations et autres palabres sur son compte @ArcanumHomo.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

10 Comments

  1. C’est très beau. Mais il faut tout recommencer maintenant, avec le départ de Xabi Alonso. hin hin hin.

  2. @Rémifasol: Maman, c’est toi?
    @Culé: Je le savais déjà mais j’étais dans le déni…

  3. Je vais prendre les moqueries sur notre jeu comme un cri de détresse et une vengeance désespérée suite au départ d’Angel.

  4. Remarquez Luke, que je n’ai pas insisté sur la destination d’Angel afin de ne pas en rajouter car ce n’est pas chevaleresque de frapper un ennemi qui est à terre et qui a commencé à creuser.
    Votre dévoué, L’homme.

  5. Et pendant ce temps, l’académie du Barca végète dans le néant, comme un symbole de leur club.

  6. J’aurai dit maillot Games of Thrones plutôt que maillot asiat pour le third

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.