ASSE – Nîmes/Toulouse (2-0) : la Forez Académie reprend espoir

 

Vu la sinistrose dans le Forez fin 2017, on se demandait si le staff médical n’allait pas investir dans un stock de Prozac. Après un stage en Espagne où les Verts auront pu croiser Galette, il fallait préparer le match contre les Nîmois. Pas une mince affaire alors que mentalement, une victoire était impérative.

C’est une double académie pour vous, on va passer à la fois sur le match contre Nîmes en Coupe de France, et celui contre Toulouse pour la reprise de la Liguain. Ces deux matchs sont liés et on va voir pourquoi.

.

Les 11 salopards contre les Crocos

Gasset a pu faire le point pendant le stage en Ibérie qui a fait du bien aux joueurs. Printant est arrivé aussi et son apport a été immédiat selon certains. Le mec a du caractère et connaît bien Gasset pour avoir déjà sauvé Montpellier avec lui. On saluera le courage et l’intégrité de Sablé, monté au créneau à la demande du club et qui est ensuite rentré dans le rang sans broncher. Ceci étant dit, il s’agissait de la décision la plus raisonnable, et l’on espère qu’il apprendra beaucoup au sein du staff de l’équipe fanion.

 

Petit bonus intéressant sur ce match, un papier sympa sur les oppositions entre Nîmes et Sainté au fil de l’histoire. Histoire de rappeler qu’on se serait bien passé de certains tacles avant la finale de Glasgow, putain. L’article est écrit par un stéphanois, qui plus est. Il y avait aussi de la bonne lecture du côté de Poteaux Carré, avec Horjak, un autre stéphanois qui fut un bon capitaine du côté des Costières.

 

‘fin bref, on va enquiller sur ce match pour les Crocodiles. Loin de leurs bases des Costières, les Nîmois pouvaient nourrir des ambitions, vu leur forme actuelle et leur classement. Les mecs postulent clairement à la Liguain. Heureusement pour les Verts, Umut Bozok, leur attaquant vedette (14 buts pour 18 matchs de Dominoz) n’a pu purger sa suspension contre le GFC Ajaccio et a donc du le faire pour ce match de Coupe.

 

Un mot rapide sur ce onze : je regrette de ne plus voir Pierre-Gabriel et d’avoir un latéral gauche à droite, le trio au milieu était à mon avis la meilleure formule possible. Cabella sur un côté, c’est dommage cependant, et Beric n’était pas frais pour être titulaire.

.

 

LE MÂCHE

En préambule, je vais me la jouer Jean-Michel Larqué, vous me pardonnerez, mais je glisse une dédicace à Jean-Baptiste, qui a été entraîné 2-3 fois en pupilles par Snella, en 49. « Jeannot » était à l’hôpital, mais c’est pas ce qui allait l’empêcher de regarder le match !

Place au match ! Les Verts vont être aidés d’entrée avec l’expulsion de Boscagli (12e). C’est un peu sévère, mais à vitesse réel et compte tenu du placement de l’arbitre sur l’action, c’est compréhensible… Les Nîmois digèrent plutôt bien ce fait de jeu… Le phénomène psychologique est connu : une équipe réduite à 10 est plus concentrée et redouble d’efforts.

De toute façon, les Verts les aident bien et on retrouve des errements digne des mois de novembre-décembre. Les joueurs sont encore faiblards mentalement, beauseignes. Nîmes s’infiltre donc facilement dans la défense stéphanoise et se montre dangereux, que ce soit en contre (25e, 30e) ou sur corner (32ème). Heureusement, cela passe soit à côté, soit dans les gants de Moulin.

La seule occase verte ? Un contre, Diony est isolé sur l’aile gauche. Il dribble un défenseur et tire direct, mais cela manque un peu de spontanéité et Valette peut détourner sa frappe.
.

Mi-temps. Les visiteurs ont clairement dominé, que ce soit dans les intentions mais aussi dans le tripotage de la chique. On attendait donc mieux des Verts en seconde.
.

 

Hernani est remplacé par Beric qui se positionne naturellement en pointe, tandis que Diony se décale sur la gauche et que Cabella se recentre. Après avoir débuté en 4-3-3, les Verts évoluent plus en 4-2-3-1 du coup, avec une animation un peu désorganisée sur l’aile gauche.

 

En face, les Nîmois payent leurs efforts de la première mi-temps, à compenser l’expulsion. Petit à petit, les Verts poussent et se montrent plus volontaires, moins timides… Les Nîmois manquent de scorer sur un coup-franc indirect (62e), mais une minute plus tard, c’est les Verts qui marquent sur une action similaire : Cabella dépose la balle dans la boîte et l’ami Robert fête son retour de Belgique de la tête (63e) ! Et c’est peu dire que c’est un geste d’attaquant, vu comment il se contorsionne pour gagner son duel aérien et cadrer sa tête !

 

Bamba et Diony maintiennent ensuite la pression sur le but adverse. Et c’est justement l’autre sale gosse qui va faire le break sur une succession de miracles. 1, M’Bengué se retrouve en position de centrer. 2, son centre est bon. 3, Bamba parvient à reprendre le cuir de volée malgré le défenseur. 4, Valette se foire un peu et ne peut détourner le ballon du cadre. 2-0 pour Sainté, la messe est dite et on a le cul béni (68e).

La fin du match est plutôt pépère, les Nîmois sont fatigués, les Verts rassurés.

.

 

 

LES NOTES

Moulin 3/5 : il a fait le job sans faire d’étincelle.

Silva 2/5 : la galère pour bloquer son couloir, le fait d’être un gaucher ne l’a pas aidé sur certains tacles et sur certaines situations de relance.

KTC 2+1/5 : le +1 est dû à son placement sur 2-3 actions, mais dans l’ensemble, c’est 2 car on attendait plus de lui sur un tel match. Il n’a pas été très actif et capable de s’imposer face aux attaquants adverses.

Lacroix 3/5 : c’est basique et lent, mais il a été appliqué et vigilant.

M’Bengué 1+1/5 : le mec s’est fait enfumé par deux fois sur son côté. Il est supposé avoir de l’expérience… +1 pour son centre évidemment, qui amène le but de Bamba.

Selnaes 2/5 : il manque de caractère et cela joue sur sa relance et ses transmissions, autrefois si utiles. Il a été appliqué cependant et présent dans les duels.

Hernani 1/5 : nerveux, brouillon, parfois absent… Il est vraiment inconstant. Et c’est un 8 qui est un peu bâtard en position défensive… Pas rassurant. Remplacé par Beric qui a fêté son retour, ce qui est bien pour sa confiance, mais aussi pour le jeu de l’équipe, au vu de sa présence dans la surface adverse et des centres et passes qui en découlent :

 

Dabo 2/5 : généreux dans l’effort, mais il a été trop léger contre les milieux adverses. Heureusement, son activité a payé en seconde période.

Hamouma 2/5 : c’est la reprise, encore plus pour lui qui revient de l’infirmerie. On attend beaucoup de lui sur cette seconde partie de saison. Remplacé par Bamba (60e), son concurrent naturel qui a marqué sur une reprise difficile et un peu dégueulasse. Mais c’est le but du break !

Cabella 3/5 : leader technique, il a eu du mal à s’exprimer en première, sevré de ballons qu’il était. En seconde, il a peu tripoter le cuir et orienté le jeu stéphanois, surtout qu’il a pu se recentrer après l’entrée de Beric. Il a été très généreux dans l’effort et a fini sur les rotules.

Diony 2/5 : il a du mal encore psychologiquement, ça se voit sur certains enchaînements. Mais il est moins indolent et plus affuté physiquement et ça se sent dans ses courses. Cela a d’ailleurs joué en seconde période, lorsqu’il a déboulé 2-3 fois côté gauche. Remplacé par Diousse (77e), qui est venu garnir le milieu de terrain avec discrétion.

Gasset 4/5 : à l’expérience, coaching gagnant. Les deux joueurs rentrés ont non seulement modifié la dynamique de l’équipe, mais ils ont tout deux marqués ! Pour le reste, il y a quelques questions tout de même… Mais le mec a privilégié l’expérience et la solidité, au vu du contexte, c’était la meilleure chose à faire. Ce match est un match charnière, mine de rien. Imaginez que les Verts le perdent… La sinistrose revenait de plus belle, rien n’avait changé. Et le match contre Toulouse, mal préparé. Là, les choses reverdissent, doucement. Gasset a une chance dans l’histoire : Sablé a fait tampon jusque Guingamp et la trêve a vidé les têtes. Les choses sont donc facilitées pour le coach actuel et il peut en tirer un crédit ; les joueurs lui feront naturellement plus confiance. Encore un élément pour lequel remercier Sablé.

.

En face : les Nîmois postulent clairement à la Liguain et l’équipe est bien huilée. Dommage pour eux cette expulsion si tôt dans le match… C’était sympa de revoir Valette. A noter les prestations de Savanier, Valdivia et Briançon.

Pierrick Valdivia, justement, a fait preuve d’un bon esprit sur Twitter (à noter que le mec a été formé à Lyon) ; chapeau à lui :

 

Montel -5/5 : fallait pas le louper, lui ; mais aussi les autres parfois. Le Montel nous a fait un festival de conneries et autres inepsies, franchement, j’ai pris le parti de choper mon pop corn et d’en rire. Mais on pourrait le laisser à l’athlétisme et mettre un gars plus jeune et compétent à sa place…

 

 

.

Les images du match : http://www.sport.fr/football/asse-nimes-resume-469927.shtm

.

 

 

Place au Téfécé maintenant ! Dupraz est rester se la couler douce à Toulouse et c’est son adjoint Debève qui le remplace sur le banc. Au vrai, le savoyard a un gros coup de fatigue. Toujours est-il que bonne ambiance, Dupraz a un peu parlé lors d’une interview et il a souhaité que Sainté se rétablisse, si possible après le match. Ca fait toujours plaisir et on lui souhaite la même chose !

 

Pour le reste, pas de cadeaux : Toulouse est au coude à coude avec nous avant ce match. 1 point de moins que les Verts mais un meilleur goal average pour les occitans. C’est clairement un match à ne pas rater, surtout qu’à l’aller, on s’était bien fait chier. En face, il y a de la qualité sur le papier, avec notamment des connaissances, comme Max « Fils de Dieu » Gradel ou Delort qui aurait pu évoluer chez nous. A cela, on peut ajouter un très bon gardien, une charnière sérieuse et un Imbula en retour de grâce… Le Téfécé a une colonne vertébrale de bonne facture et au niveau contenu de match, ils ont un peu amélioré les choses avant la trève. Ouais, faut pas se louper.

.

 

Sainté jouait en vert, t’inquiète.

 

 

LES 11 SALOPARDS

La déception vient du fait que M’Vila n’est finalement pas qualifié car la Fifa n’a pas délivré le certificat de transfert en temps et en heure. Tant pis, le mec est hors de forme dixit Gasset, c’est l’occasion de voir… Pajot titulaire ?! …Mmh. On s’arrache les cheveux vis-à-vis de lui depuis septembre… Il semble toujours du crédit auprès de Gasset, comme ce fut le cas auprès de Sablé. Bon, les mecs le voient au jour le jour et humainement y’a rien à dire, mais en match, c’est pas fameux… Par ailleurs, Gasset refait comme contre Nîmes : l’expérience avant tout. A ce titre, KTC est titulaire à droite, ce qui n’était pas arrivé depuis un moment et c’est à souligner. On verra ce que ça donne. Lacroix poursuit en charnière. A noter que Beric débute cette fois au détriment de Diony et que Cabella est titulaire en 10. Cela risque d’être intéressant.

 

 

Le match débute que déjà on se fait péter un joueur. Pajot souffre dès la 4e minute d’un coup au visage suite à un choc avec Gradel. Le breton filera à l’hosto passer des examens, qui ne révéleront rien heureusement. Il est néanmoins remplacé par Selnaes à la 11e minute. Peu avant, Toulouse s’est montré menaçant avec une frappe de Gradel sous la barre, bien détournée par Moulin.

 

.

On appréciera un Beric impliqué et un Diop attentif, c’est bon esprit.

.

C’est le début d’un festival de la part du gardien stéphanois, qui va dégoûter les Toulousains. Les frappes de Somalia (20e), Gradel (22e, 41e) et la tête de Diop (42e) n’y pourront rien. Le Jessy est intraitable !

Sainté n’est pas en reste. Même si les Verts sont moins tranchants que les visiteurs, ils restent entreprenant et le pressing agressif des deux équipes fait que le match reste plaisant. Sainté manque de confiance mais est pro-actif et se procure des petites occasions par Lacroix (frappe à l’entrée de la surface, 33e), des déboulés de Bamba et Hamouma et la présence de Beric dans la surface.

 

Mais rien de bien fou jusqu’à la 44e : Bamba fait un appel sur l’aile gauche, repique au centre. Il prend le meilleur sur Andy Delort qui le tacle bêtement par derrière. Le contact est minime, Bamba ne résiste pas trop à la gravité, mais la faute est évidente : jaune et pénalty. Beric, entreprenant et en confiance après le match contre Nîmes, se charge de le tirer, avec succès. 1-0 pour les Verts juste avant la pause ! A noter la protestation de Delort, pas pire que celle de la Ruff’ contre l’ASM…

 

Au retour des vestiaires, Hamouma se foire sur un centre parfait de Beric (48e) et rate la balle du 2-0. Ca fait qu’on tremble sur les occases de Gradel (52e), Somalia (53e)… Gasset décide donc de densifier le milieu, Hamouma sort pour Diousse. En face, Delort a été maîtrisé par Perrin : il sort et c’est Corentin Jean qui rentre et qui va se mettre en évidence sur deux actions, dont une sacrée frappe que Moulin va détourner à la Alonzo (65e).

 

Beric commence à accuser le coup physiquement, il loupe un face à face en angle fermé après avoir posé un grand pont à Jullien, puis il est trop sur un appel parfait alors qu’il était joliment servi (66e et 75e) ! Monnet-Paquet le remplace donc une minute plus tard, le temps de pas passer loin de scorer, lancé dans la profondeur par Diousse (80e). C’est là que Dabo décide de joueur les artistes :

 

 

Les Toulousains réagissent avec véhémence mais restent cool et dialoguent ; c’est tout à leur honneur. Mais sur ce coup, ce devrait être rouge direct. Sous un autre angle, on voit Dabo ouvrir la bouche direct : on sent le geste involontaire. Mais merde, c’est pas la première fois qu’il pose un tacle comparable, lancé à pleine vitesse.

 

La chance des Verts est telle que derrière, Toulouse passe à un poil de cul de marquer. Ils le font d’ailleurs, mais sur une position de hors-jeu (85e). Et juste après, vers nos 40m sur l’aile droite, KMP tacle le cuir et lance Bamba, qui centre. Lafont sort à ras de terre, détourne du bout des gants, mais ça revient sur Diousse au second poteau, qui marque son premier but en Liguain ! 2-0 pour les Verts (86e).

 

La suite est anecdotique, tant les Toulousains sont sonnés et les Verts, une fois encore soulagé. Mine de rien, en deux matchs, les Verts ont été dominés avant de relever la tête et de se montrer réalistes lors de leurs temps forts… Pas mal. Y’a des progrès à faire, techniquement, tactiquement, mais la confiance revient peu à peu. Quand on repense aux matchs de novembre-décembre, on ne peut qu’être soulagé par le contenu du match. C’est pas fou mais sur de bons rails !

.

 

LES NOTES

 

Moulin 5/5 : il a dégoûté les gars d’en face. Jessy m’impressionne par sa capacité à se galvaniser pour ce club et être performant lorsqu’on fait appel à lui. Après, c’est pas toujours académique, y’a une faute de main de ci, de là, mais c’est efficace. Chapeau et merci !

KTC 2/5 : je suis sévère, mais réaliste. Le truc c’est qu’il semblait à l’aise sur son côté jusqu’à ce que je le vois boiter… Etait-il blessé ? Il a trop souvent laissé filer Gradel.

Lacroix 3/5 : il a été très sérieux et il a défendu avec cœur. Il s’arrache même sur une action qu’il accompagne, lorsqu’il frappe aux 30 mètres. Un bon gars, ça ferait presque plaisir de le voir jouer s’il n’était pas aussi limité techniquement et en vélocité.

Perrin 4/5 : c’est plus du 3,5 mais bon. Il a été relativement discret mais il a été bon dans la relance. Et il a éteint Delort, ce qui n’était pas si compliqué peut-être ce soir ? Toujours est-il qu’il fallait répondre physiquement. Il l’a fait.

Silva 2/5 : le mec attaque très bien. Bloquer son couloir ? Une autre histoire. Somalia est souvent venu côté droit pour le prendre à revers.

Dabo 3/5 : beaucoup d’activité et un pressign très efficace et utile. Son tacle est abominable et est peut-être dû à la fatigue physique et mentale. Mais merde…

Pajot, non noté : le temps de prendre un tampon dès la 4e minute et d’être remplacé par Selnaes (3/5, 11e) pour aller à l’hôpital. Le norvégien quant à lui a été appliqué, mais il a manqué d’impact et il n’était pas toujours bien placé.

Cabella 3/5 : temps fort, temp faible, il était sur courant alternatif. Mais dans l’axe, il est très utile ! Bonne entente avec Bamba et Beric.

Hamouma 2/5 : la même que contre Nîmes, même s’il a été un peu meilleur car plus affuté. Remplacé par Diousse (60e, non noté), qui effectue une rentrée timide, au point de se louper deux fois. Mais derrière, il a la fraîcheur pour accompagner les actions, la preuve avec son 1er but !

Bamba 3/5 : très dynamique et au service des autres, juste dans ses transmissions… Il m’a parfois agacé mais c’est un match de bonne facture.

Beric 3/5 : il est encore juste physiquement mais il est tellement utile à l’équipe… Aussi, on sent que ses coéquipiers lui font vraiment confiance et qu’il est impliqué collectivement. Il n’aurait JAMAIS dû partir. Remplacé à la 76e par Monnet-Paquet qui a failli marquer et qui était là pour accompagner et animer les contres stéphanois. Il a rempli son rôle. Un gars sérieux.

Gasset 3/5 : un bon coaching et de bons réajustements tactiques au cours de la partie. Sans faire d’étincelles, le mec pue le football quand même. Et il ramène des joueurs. Le regard échangé avec M’Vila à 8 secondes, c’est à ressortir en gif.

 

En face : franchement, ils méritaient mieux collectivement. Mais en plus, y’a de la qualité en face, comme je le disais plus haut. Gradel a été le meilleur sur le terrain, il était intenable et motivé. Corentin Jean a été très dangereux, il a de sacrées prises de balles. Les Imbula, Jullien et Diop ont manqué de rigueur, mais y’a de bons joueurs. Quant à Lafont, il a été impressionnant dans la plupart de ses sorties. Dommage pour la dernière, il est un poil court, ça fait but derrière. Les Toulousains devraient se maintenir s’ils poursuivent sur cette lancée. Y’a des bons mecs dans cette équipe aussi, faut le souligner.

 

Les images du mâche.

 

Et le mot de la fin :

https://twitter.com/GPrintant/status/952579647425957889

C’est sympa d’avoir le premier adjoint aussi bavard et juste, sur Twitter !

 

A la prochaine mes belets,

 

Gruger Rocher

 

 

HorsJeu recrute donc si le cœur vous en dit, lancez-vous !

 

Roland Gromerdier et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Gruger Rocher

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *