Horsjeu veux toi maintenant

Vous avez du talent ? Nous avons un site internet. Horsjeu.net recrute des gens rigolos et amateurs de football. Incroyable non ?

Alors, ça biche ?

Oui, je cite Marcelin Albert. Mais ça fait très estival de citer Marcelin Albert. C’est chantant. Et comme il fait encore beau et chaud, c’est vachement à propos, vous voyez ?
C’était bien l’été ? Vous êtes parti en vacances ? C’était chouette ? Vous avez pécho ? Moi oui, j’ai pécho une phlébite. Et c’est même pas une mst. (rires suivi d’un mic drop)

Vous avez apprécié de pouvoir suivre les rumeurs de transferts tout l’été pour la première fois de l’histoire d’Horsjeu.net ? Ben tant mieux… On vous prépare un maxi-résumé des transferts de l’été pour cette semaine.  Tout ça pour amener une transition pas finaude. Le mercato de ceux qui jouent s’est fermé, mais s’ouvre pour nous celui de ceux qui écrivent. Alors autant le dire tout de suite, Horsjeu n’est pas vendeur, par contre il recrute. Des académicien.ne.s, des partenaires particulier.e.s., des vidéastes enthousiastes, des lecteurs de presse acharnés et plus si affinité, après tout, on a sans doute des postes à créer, de nouveaux métiers à inventer, c’est ça la start-up-nation © (L’Editeur essaie de nous faire croire que la formule est de lui et on ne dit rien pour pas le vexer).

Ecrire pour Horsjeu, ça peut faire peur, on le conçoit.
Vous pouvez venir de Nîmes, par exemple et penser que vous ne serez pas le bienvenu. C’est bien sûr faux. Enfin presque faux. Non c’est faux.
Vous pouvez craindre un bizutage, par exemple et penser que ça va mal tourner. C’est bien sûr faux. Qu’est-ce qui est faux ? Qu’il tourne mal ? Qu’il y a bizutage ? Ne dévoilons pas tout.

Ecrire pour Horsjeu, c’est disposer de certaines qualités, ça se conçoit :

  • Faire attention au format, bordel.
  • Faire attention aux gentilés, bordel.
  • Faire attention aux particules, bordel.
  • Maîtriser un minimum l’orthographe et la grammaire française, en fait.
  • Aimer écrire. Parce que oui, ça prend un peu de temps. Une acad ça ne se rédige pas entre deux cours magistraux les branleurs.
  • Du courage, comme disait la grande Sophie.
  • Connaître un peu son club. Ses clubs même. Oui nombreux sont ceux qui ici ont plusieurs amours.
  • Etre un minimum motivé sur la durée… Combien nous ont contacté pour lancer leur académie, voire soumis un essai et ne sont jamais revenus ? Ce n’est pas sérieux.
  • Etre prêt à accepter que vos académies les plus lues et commentées seront celles où votre équipe aura pris une branlée. Coup de pot, ce sont en général les plus faciles à écrire aussi.

 

Ecrire pour Horsjeu, c’est savoir refouler certains défauts :

  • La procrastination. On va pas vous faire un dessin… Après on ne désespère pas de lire bientôt la Roja Academia de la Coupe du monde au Brésil.
  • L’impatience. Oui, le service relecture va le publier votre papier, c’est juste que là il l’a oublié.
  • « Irrévérencieux et sarcastique »  c’est différent de « répréhensible par la loi ». On a déjà donné.
  • Etre supporter de Manchester City.

 

Ils ont écrit/ils écrivent pour Horsjeu.net et ils en parlent :

Pascal Diot-Maid : « Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation d’académicien. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres, des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée… Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l’interlocuteur en face, je dirais, le miroir qui vous aide à avancer. Alors ce n’est pas mon cas, comme je le disais là, puisque moi au contraire, j’ai pu ; et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie… »
On a oublié de parler de la tendance au plagiat parmi les défauts.

Laurent Quetsche : « Depuis que j’écris sur HJ une fois on m’a reconnu dans la rue. Mais c’était parce que j’étais au lycée avec ce gars »

Luke Seafer : « Ah ben tiens moi aussi. Enfin pas que j’étais au lycée avec Laurent. On m’a reconnu. Le mec il a dit « ah mais c’est Luke Seafer » et j’étais en train de me soulager à l’urinoir pendant un concert… Mon seul moment de gloire est hyper gênant en fait. »

Laezh Dour : « Le site a fait rire ma copine (canadienne ndlr) parce qu’en anglais ça fait Horse Jew. » 

Padls : « Horsjeu c’est quand même le site qui m’a permis de voir le Red Star au stade, le dernier match du championnat. C’était grâce à Porthos Molise. La semaine suivante j’étais dans les loges du PSG à côté de Lucas. Vous comprenez les gars ? »

Roland Gromerdier : « Hors-Jeu m’a tout simplement permis d’avoir une excuse pour aller à la Divette tous les week-ends sans que ça soit trop louche ».

Georges Trottais : « Voilà plus d’un an que j’académise le PSG, et c’est triste à dire, mais… Je crois que je commence à avoir de l’affection pour ce club. Et si on m’avait dit ça lorsque j’ai commencé à visiter HJ, non seulement je ne l’aurais pas cru, mais en plus, j’aurais probablement pissé à la gueule de l’impudent qui m’aurait fait cette vilaine farce. »

Convaincu.e.s ?

Vous avez forcément un projet pour nous. Nous sommes là pour vous. Alors vous m’envoyez gentiment un mail à cette adresse
et puis on discute tranquillement objectifs et salaire dans la plus pure décontraction. Faisez pas les difficiles. On vous enverra gratuitement une brochure sur comment réussir son académie.

Nous vous aimons.

La bise anale.

Luke Seafer

Fils de Satan, fils du metal, fils de la haine, fils de Cobra.

31 Comments

  1. J’ai commencé à écrire pour horsjeu en 2010. Puis c’est parti en couille: j’ai trouvé du boulot. En 2016.

    • Feu et regretté Claude Pèze, la Scap’ est plus la même sans toi…

  2. Toujours voulu faire renaître la défunte Meringue académie, on fait comment ?

    ps: tu nous manques claudio

  3. Je veux bien écrire mais je suis pas high tech et j’arrive pas à récupérer le mail parce que j’ai pas gmail et tout.
    bisous

  4. Si j’avais ne serait-ce le dixième du talent de Palmerin, je vous aurez bien glissé un cv. La bise.

    • Là tout de suite ce n’est pas le talent, mais l’orthographe qui nous fait peur Charlie.
      Mais tentez votre chance, le talent vient avec le « travail »

      • « orthographe », »travail », vous n’y allez pas avec le dos de la cuillère, vous autres les magnats du web. Merci pour le retour Monsieur le sataniste.

  5. Taing, depuis l’ouverture, j’hésite à poster ma candidature … me titillez pas.. Enfin ça dépend ou !

    Bon par contre de une, je suis Nîmois. Et de deux, y a que la croco académie qui me fait du pied. Je suis disqualifié, molesté, lapidé ?

  6. C’est tentant mais j’ai jamais le temps de regarder dans la durée.
    L’idée d’une académie vintage sur des vieux matchs n’a jamais fait son chemin (j’ai regardé récemment brest marseille 91 ou Nantes – Paris 95 par exemple)?

  7. Monsieur Seafer,

    L’Académie Française constitue-t-elle un siège à pourvoir ? Si oui, je suis intéressé, ayant le courage de me fader les plus insipides prestations de l’EDF de la Dèche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *