CAEN – ASSE (0-1) : LA FOREZ ACADÉMIE A ÉTÉ LIBÉRÉE

Fouilla mais y’a de nouveau du football du côté de Sainté ! Même les joueurs le disent, ils reprennent du plaisir. Alors c’est quoi la recette du bonheur, si c’est pas une bonne râpée ou un patia bien crémeux ?

On avait laissé les Verts après un succès mérité contre l’OGC Nice et merde, y’avait du jeu, de la gnac, on avait le sourire ! Merde, on s’est imposé avec la manière contre le confortable troisième de l’an passé et accessoirement une des deux équipes qui envoyaient du jeu en Liguain Futurama. Sauf qu’en plus de les faire déjouer, les Verts les ont chopé à la gorge plus d’une fois ! Jusque dans leurs 30 mètres ! A voir c’t’équipe transfigurée, on est pas fou, on en redemande. Alors on avait hâte de voir les Verts en découdre contre Caen à d’Ornano.

Le match en une phrase : « Dans le cul de Vercoûhoûtre, j’ai r’trouvé sa fierté, j’ai r’trouvé sa fiertéééhééé ! »

Garcia, il sait. Il sait que tu voulais revoir des p’tites Diousseurs au milieu de terrain. Alors il a exaucé ton souhait. Il a même reconduit le même 11 que contre Nice, comme ça tu sais donc de quoi on parle.

Le mâche, en 2 actes

Acte premier : les Verts tripotent la chique

Les Verts partent directement vers l’avant. On est à l’extérieur ? Pas de soucis, on va planter la tente dans le camp adverse et sortir le réchau ! Caen joue, mais les Verts dominent clairement les débats. Le côté droit fonctionne bien, c’est bien huilé et Hamouma et Janko vont bien emmerder Bessat. Ce dernier va bien leur mordre les mollets, mais ça empêche pas les Verts de dérouler et d’avoir la main mise sur le cuir (55% de possession à l’extérieur ma gueule). On s’enjaille jusqu’à la 15ème minute, moment choisi par Hamouma pour enrouler un centre pour Tannane qui place sur un coup de casque sur la barre ! Ousmane est à la retombée du ballon, mais au lieu d’avoir l’instinct de remettre une tête, il se déboîte la jambe pour sortir une reprise toute pourrie sur Vercoutre, tout heureux sur l’acfion. Caen se rebiffe et fait presque jeu égal, au point d’inquiéter la Ruff’ sur une frappe flottante de Bessat des 35 mètres. C’est repoussé tant bien que mal par notre CRS. Derrière, un duel Djiku-Bamba va rythmé la fin de la mi-temps, façon telenovela. Echange de regards, petite main au cul et de jolis pas de danse, qui vont amener Bamba à la faire à l’envers à l’ex-néo-vert. Le Jonathan sert Tannane en profondeur dans le dos de Djiku. Vercoutre sort comme un badabeu et aurait pu nous offrir un pénalty si Tannane ne s’était pas laissé tomber. L’ailier stéphanois n’aura rien, même pas une note artistique. Pas de quoi donner le sourire aux Verts qui rentrent aux vestiaires sans avoir mis un caramel dans les filets adverses.

Acte second : des claquements de cul

Garande a du gueuler un coup, parce que les Normands reviennent plus incisifs. Ils ambiancent bien les côtés. Dans l’axe, il y a Féret qui n’en pas en reste pour organiser les offensives, et Santini, leur attaquant croate, pour tenter de placer sa tête ou son pied sur un centre fuyant. Les Verts reculent et sont obligé de faire le dos rond, pour procéder en contres. Le jeu devient plus haché, approximatif sur le plan technique. Un beau bordel parfois. Attaque-défense, option crépi dans le slip des supporters vert, comme lorsque Santini pose une tête sur le poteau (53ème). Puis c’est au tour de Kouakou, tout juste rentré en jeu, de prendre soin de nos slips. Il échappe d’abord à Pierre-Gabriel pour servir Santini qui ne va pas cadrer sa frappe grâce à KTC, revenu l’emmerder, au métier. Puis Kouakou va se retrouver lui-même face à la Ruff’, mais sa frappe ne sera pas cadrée. Il était hors-jeu de toute façon. Caen montre les dents. Sauf que sur un contre, on va les enfler. Selnaes se bagarre au milieu de terrain et Bamba profite du cafouillage pour s’emmener la balle et lancer immédiatement Hamouma dans le dos de la défense caennaise, qui file aller battre Vercoutre d’un exter’ entre les jambes (1-0) ! C’est fourbe mais en même temps tellement efficace et jouissif ! A partir de là, Caen va multiplier les centres, sans trouver le cadre. Les Verts procèdent en contres. Maïga va rentrer pour galoper comme un débile et Gabriel Silva pour faire ses débuts. Le score en restera là et Oscar Garcia accuse 6 points en 2 journées !

Les images du mâche, c’est par ici : https://www.youtube.com/watch?v=mFaKSpokVWM

Les notes

Dans une partie très inégale techniquement, pas forcément simple de noter les joueurs, mais allons-y gaiement !

Ruffier 3/5 : pas grand-chose à faire pour lui, il a été présent sur la frappe flottante de Bessat en première période. Il aurait pu donner un peu plus d’air à son équipe en allant s’imposer dans les airs sur certains ballons, mais il a rendu une copie propre.

Janko 3/5 : le mec est carré, pas simple de le bouger à l’épaule. Il est aussi sérieux, malgré une certaine nonchalance. En première mi-temps, il a lancé des raids ou soutenu des attaques par des montées incisives. En seconde, il a surtout assuré les arrières de son équipe qui avait reculé d’un cran.

KTC 3/5 : il a joué au métier, en se plaçant bien sur certains ballons ou en allant mettre deux petites poussettes pour gêner l’attaquant adverse au moment de conclure. Cock-blockeur de la soirée.

Perrin 3/5 : sobriété efficacité. Il est bien monté sur coup de pied arrêté et il aurait pu idéalement servir un coéquipier en seconde période, mais il a surtout tenu la baraque derrière pendant les 20 grosses minutes normandes.

Pierre-Gabriel 2/5 : c’est pas son côté et ça se voit, il a eu du mal à tenir son couloir parfois. Ca l’a pas empêché de maltraiter son ailier en première mi-temps. Il a de la hargne et il est appliqué. On aime ça.

Selnaes 3/5 : il s’est montré prudent en première, concentré sur les possibilités de contre adverses et disponible pour orienter le jeu. Il a eu du mal à servir de relais en deuxième. Mais si Caen a eu du mal à développer son jeu dans l’axe, il n’y est pas pour rien.

Dabo 3/5 : il a de l’envie ! C’est parfois un peu précipité mais il est là physiquement. Il a posé d’énormes problèmes à Caen en première et a bien servi Hamouma et Janko. Ce mec a la capacité de casser les lignes adverses. En seconde, il a été plus discret, aspiré vers l’arrière par la domination normande.

Dioussé 3/5 : le mec pue la classe avec ses chaussettes basses, ses appuis chaloupés et sa tête haute. Surtout, il a tripoté le cuir comme personne sur certaines séquences. Il a cependant été moins en verve que contre Nice, les offensives vertes se passant essentiellement sur le côté droit. Il s’est alors concentré à venir en soutien et à dynamiter le jeu normand dans l’axe. Si Féret a eu du mal à jouer les métronomes, c’est en grande partie grâce à Dioussé. Fatigué, il a été remplacé par Maïga (77ème), qui a eu du déchet technique dans la transmission, un jeu sans ballon insipide voire stupide…

Hamouma 4/5 : c’est le même, capable de foncer tête baissée et de sortir le dribble de trop, mais il ambiance toujours aussi bien son aile. En première, il aurait pu avoir une passe dé’ sur ce centre idéal pour Tannane. En seconde, il a surtout attendu le bon moment. Et quand son latéral a été aux fraises, il était prêt, puisque c’est lui qui s’en va tromper l’inutile Vercoutre sur un contre éclair. Il a avoué avoir tergiversé, mais son but est un modèle, avec cette frappe dans la foulée, que Vercoutre n’a pas anticipé. Remplacé à Gabriel Silva, histoire de faire coucou et de tenir le score.

Tannane 2/5 : il a d’abord été menaçant avec cette tête sur la barre, sa reprise pourrie, son quasi pénalty… Mais il reste brouillon et il s’est éteint au fil des minutes. Surtout le mec semble toujours sur les nerfs, comme lorsqu’il bouscule stupidement un adversaire sur un coup-franc dans notre moitié de terrain. Ne comptez pas sur un rendement régulier avec lui, la sérénité c’est pas pour cette année. Justement remplacé par Diony (60ème), qui a pris la pointe de l’attaque pour apporter sa puissance. Il a été un peu juste physiquement, mais très volontaire et sérieux. Il fixe la défense au début de l’action qui amène le but, ce qui laisse le champ libre à Hamouma.

Bamba 3/5 : Monsieur a livré une copie correcte. Ce n’est pas son poste, certe. Il s’est montré volontaire et il s’est battu pour ses coéquipiers. Lorsqu’il est redescendu chercher le ballon, il a pu servir idéalement Hamouma pour le but de la victoire. J’ai hâte de le voir sur un côté. J’ai surtout hâte de le voir signer et clore un feuilleton qui s’enlise et dure depuis trop longtemps.

Oscar Garcia a déjà modelé un groupe (relativement) à son image : appliqué, offensif et avec de la gnac. Les joueurs ont su avoir la sagesse et la patience de faire le dos rond pendant la demi-heure caennaise, afin de procéder en contre et de l’emporter sur un mouvement létale. Maintenant, il faudra comprendre pourquoi les Verts ont reculé. Oscar Garcia a déjà des éléments de réponse, à n’en pas douter.

Ce mec a déclaré vouloir laisser une trace sur le club, en 2 ou 3 saisons. De par ses séances d’entraînement et les quelques ajustements au niveau des installations du club (installation de caméras sur rail à l’Etrat…), il a déjà infléchi la dynamique du club et apporter une nouvelle perspective, soulignée par les joueurs et Julien Sablé.

Peut-être qu’on a pas d’objectif comptable et qu’on veut juste jouer un coup dans les coupes, mais pour peu que les Verts parviennent à développer le projet qu’Oscar Garcia a commencé à esquisser, et on pourra compter sur cette équipe pour faire la nique aux gros de Liguain.

Absintement vôtre,

Gruger Rocher

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Gruger Rocher

One Comment

  1. Belle acad’.

    J’ai pas vu le mâche, juste le résumé mais si jamais on prend le but sur le poteau de Santini, j’en veux énormément à DioussE (pas d’accent, c’est comme ça que ça s’écrit). Il a bien fait de la merde en laissant filer le mec pour centrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *