La Forez Académie analyse le mercato

Fouilla mes garagnas, on a la lourde après ce mercato mené d’une main de maître par Gasset. C’est qu’on avait perdu l’habitude d’avoir de belles signatures… Et s’il reste des inconnues, ce mercato est un vrai tour de force.

Janvier 2017 – Arrivée de Jorginho

Janvier 2016 – Arrivées de Selnaes, Soderlund, Tannane, Tabanou (prêt)

Janvier 2015 – Arrivée de N’Guémo

 

Ouais, on revient de loin quand on voit la gueule des derniers mercato d’hiver. Et ce même si cela est censé être un mercato d’appoint…

 

 

Gasset a montré son caractère et sorti son carnet d’adresse

Pour une fois, ce n’est pas un « merscato » auquel nous avons assisté. Gasset a bien fait les choses et est allé chercher ses signatures. Il n’a pas seulement demandé à ses dirigeants. Il a parlé, séduit, convaincu ses interlocuteurs, à savoir les joueurs. Lorsqu’on sait que parfois, par le passé, l’entraîneur ne parlait pas systématiquement avec les potentielles recrues… Seule la signature de Subotic semble tenir d’un élément clé extérieur, à savoir Aubame. Au final, Gasset s’est extrêmement impliqué sur le sportif et l’humain, et l’ampleur de ce mercato est sa réussite avant tout.

La force de Gasset a aussi d’avoir été l’adjoint de Laurent Blanc de 2007 à 2016, notamment en Equipe de France. Ce rôle lui a permit de côtoyer de grands joueurs tout en étant dans une position privilégiée, plus proche que s’il avait été entraîneur. Lorsque M’Vila et Debuchy disent qu’ils connaissent et apprécient l’homme, ce n’est pas anodin. Et Ntep est un autre international que Gasset a côtoyé. Le passé de Gasset parle pour lui, mais c’est également un homme intelligent, qui a pris la mesure des expériences qu’il a vécu. Il a plus de stature qu’un Santini ou un Domenech (anciens sélectionneurs), par exemple. Ce vécu international, son relationnel et sa stature lui ont donc permis de convaincre des joueurs qu’il a connu et que nous n’aurions pas pu attirer à Sainté sans lui.

 

Un mec bien, humain, mais qui se comporte en patron

Gasset n’est pas né de la dernière pluie, c’est un gars chevronné. C’est à dire que non seulement il connaît le foot en tant que jeu, mais il connaît aussi les rouages du monde pro. Cela lui confère le respect de beaucoup de monde au club. Il a apporté sa force de caractère et son professionnalisme à Sainté, sur et en dehors du terrain. Ghislain Printant a un profil similaire : ancien coach numéro 1, homme expérimenté et de caractère, proche des joueurs. Il joue un rôle d’adjoint essentiel et qui me semble très intéressant, vu de l’extérieur. La réussite de ce tandem à Montpellier n’est pas le fruit du hasard.

Chose notable également, Gasset est très diplomate. Il peut être intransigeant, comme lorsqu’il fustige les joueurs qui l’ont « trahi » à Metz. Mais ce n’est pas un caractériel. Lorsqu’il a parlé de trahison, le ton n’était pas sec. Il n’a aussi eu aucun mot publique sur le comportement erratique d’un Dabo grande gueule, ni même sur cette tanche de Pogba. Il va même jusqu’à se montrer compréhensif avec Diony, un gars qu’on sait borné mais aussi qui marche à l’affectif. Gasset a dit de lui qu’il lui souhaitait le meilleur car c’est « un bon petit ». De fait, si Diony revient de prêt sans que Brighton ne puisse lever son option, le joueur ne se braquera pas et pourrait même apprécier le comportement de son entraîneur. Pas idiot, comme gestion.

Autre preuve de l’intelligence et de la diplomatie de Gasset, le mot qu’il a eu pour remercier Rocheteau, mais aussi Wantier. Personne n’est dupe : ce mercato est la réussite de Gasset en premier lieu. Cela étant dit, si Gasset a convaincu les joueurs, Wantier aurait facilité les choses lors des tractations avec les clubs et les agents ; des proches avec qui il a été plus facile pour lui de négocier. Toujours est-il que remercier Wantier publiquement est une façon pour Gasset de s’assurer de bonnes relations avec lui à l’avenir.

Bref, passons maintenant et sans transition au bilan de ce mercato.

 

 

 

LES DEPARTS

Sainté souhaitait renouveler son effectif et en relever la qualité. Il fallait donc se délester de certains salaires et de certains hommes. Gasset a en plus annoncé vouloir travailler avec un groupe restreint, compte tenu de la mission qu’il l’attend et du fait qu’il n’y a plus que le championnat à jouer.

 

Sur le plan humain c’était bien, mais ils étaient pas au niveau :

Soderlund (500K€), Lacroix (prêt avec une option de 3M€)

Les badabeux infoutues d’exploiter leur potentiel :

Dabo (3 ou 4,5M€), Diony (prêt avec une option d’achat automatique en cas de montée de 6-8M€)

On ouvre le champagne

Pogba (ENFIN, HAHAHA! Galtier likes this)

 

Le petit moins ? M’Bengué est toujours là. Le mec n’a jamais posé de soucis humainement, mais son salaire est lourd et son apport sportif me donne de l’urticaire. L’espoir est que le mercato n’est pas encore fermé pour des pays comme la Russie, mais il ne faut pas se leurrer, c’est en Turquie que le mec avait des touches. Il devrait donc rester jusqu’à cet été, au moins (contrat jusqu’en juin 2019 tout de même…).

Petit mot aussi pour le prêt de Souici, qu’on espère fructueux.

Merci à Soderlove pour certaines belles performances (deux derbies et ce match contre Anderlecht) et son bon esprit, à Lacroix le polyglotte pour son apport humain. Bonne chance à Brighton et Diony pour la montée ! Dabo a été brimé par tous ses entraîneurs stéphanois (il les a tous remercié, sauf Sablé…), c’est pas un hasard. Quant à Pogba, juste dégage.

 

 

LES ARRIVEES

 

Beric (retour de prêt)
M’Vila (libre, contrat de 18 mois)

Ntep (prêt de 6 mois)

Subotic (libre, contrat de 18 mois)

Tannane (retour de prêt)
Debuchy (libre, contrat de 6 mois)

Le petit moins, cette fois-ci, est le retour de Tannane que j’évoque quelques lignes plus bas.

 

 

Beric : c’est lui qui a demandé à revenir, ce qui a été bien accueilli une fois le départ de Garcia entérinné. On a pu voir dès ses matchs contre Nîmes et Toulouse que son apport est évident en tant que pivot et attaquant de surface. On l’a encore constaté contre les Sardines. Surtout, il a été dit plusieurs fois qu’humainement le mec est apprécié du vestiaire et que les mecs lui font confiance sportivement.

M’Vila : il a pu casser son contrat car il n’était pas payé. Le mec avait sur lui une offre de 30M€ du Real dans sa jeunesse. Il s’est perdu depuis. A Sunderland, il a été bon, très juste techniquement, mais son volume de jeu était moindre qu’à Rennes ou en équipe de France. Il vient avec de bonnes intentions et même s’il n’a pas joué durant 1 mois, il a perdu du poids. Il a vite élevé son niveau de jeu pour mener l’équipe contre Nice. A voir s’il peut retrouver un volume de jeu originel, mais d’un point de vue sérénité, transmission et régulation, le bonhomme se pose là.

Ntep : en difficulté en Allemagne, il revient se relancer dans un club qui avait failli aller le chercher à Auxerre. Sa qualité technique et son explosivité ne sont plus à démontrer. Il défend peu ? Mais si ça lui permet d’être lucide dans les 30 derniers mètres, ça me va. On a vu qu’il pouvait marquer, on espère qu’il va confirmer.

Subotic : physiquement, il a souffert ces dernières années. Il a eu du mal à revenir à Dortmund et a été barré sportivement. Mais son prêt de 6 mois à Cologne (12 matchs quand même) a été rassurant. Le mec a été libéré pour service rendu à Dortmund, c’est rassurant et ça en dit long sur le bonhomme. Il tient aussi des discours très humain et à l’opposé du foot business. Un défenseur d’expérience, calme, courageux, bon relanceur… Un parfait binôme pour notre capitaine, les deux hommes ont l’air de s’estimer mutuellement et de s’entendre.

Debuchy : il a eu des blessures à Arsenal puis Wenger l’a bizarrement barré sans lui parler franchement. Les performances de Bellerin, voire de Monreal n’expliquent pas tout. Je n’ai pas observé sa pige à Bordeaux… Mais dernièrement, Wenger l’a étonnement fait jouer en centre droit dans une défense à trois. Bilan : de bonnes performances en Premier League et le meilleur ratio de duels aériens gagnés de toute son équipe. Du haut de son mètre 76. Sa performance d’entrée contre Amiens montre son caractère. Son apport technique fait un bien fou car l’apport offensif des latéraux est primordial (watch and learn Janko…). Et à l’image de Subotic, c’est en plus un gars positif, sérieux, doté d’une bonne éthique de travail.

Tannane : il a fait chier Las Palmas avec Rémy, au point que les mecs paient Sainté pour rompre le prêt. Gasset a été clair avec lui : il évoluera en réserve et s’il se montre, aura une chance ou deux en équipe première. Il y a aussi la possibilité d’un départ hors fédération affiliée à l’UEFA (le joueur ne peut évoluer sous 3 maillots différents en Europe)… Un prêt au moyen-orient pourrait lui permettre de jouer en vue de la coupe du monde… ? Et pour Sainté, d’économiser son salaire et d’éloigner un joueur caractériel. Ce serait tout bénèf’ pour tout le monde.

 

 

AU-DELA DU MERCATO

C’est très important, mais ce mercato très bien négocié ne doit faire oublier ni la situation sportive du club (qui reverdit), ni sa gestion interne.

On bénéficie de gros renforts, c’est assez inespéré et on en avait bien besoin et c’est tout bénèf’. Ce mercato dans l’urgence est une belle réussite pour le club, qui s’affirme aux yeux de tous. Merci Gasset, comme je le disais plus haut.

Néanmoins, ce mercato se compose d’un prêt et de contrats courts… Il y a donc peu de perspectives d’avenir, il s’agit de court terme et l’ASSE n’a pas pérennisé son « actif joueurs ». Rocheteau l’a très justement reconnu. Paquet également, par la suite. C’est quelque chose dont il faut être conscient et l’on verra ce qu’il adviendra cet été. Mais quel pied, ces départs et ces arrivés, quand même !

Il faut aussi noter que malheureusement, Gasset n’a pas vocation à rester longtemps au club. Si Laurent Blanc se voir proposer un poste intéressant, Gasset reprendra du service en temps qu’adjoint. Il serait intéressant de le garder ne serait-ce qu’un an de plus, pour pérenniser le club et voir une saison complète préparée et menée par le duo Gasset-Printant. A voir, mais il faut déjà songer à un plan B… Paquet va avoir du travail. On attend d’ailleurs de voir travailler le nouveau  »boss ».

Enfin, petit mot sur la cellule de recrutement : recruter des joueurs en difficulté et proches de Gasset ne dit rien du niveau de notre cellule de recrutement. Certes, Wantier a quelques relations avec d’autres agents. Mais c’est un secret de polichinelle, cette cellule ne fonctionne pas (encore?) bien. Communication désastreuse, possibles problèmes d’ego… En prime, le lien est coupé avec des clubs partenaires partout en France. La mise en place du réseau (jeunes et ligues professionnels) et son fonctionnement sont de sérieux chantiers sur lesquels l’ASSE doit absolument avancer. Parce que recruter des joueurs français en délicatesse à l’étranger, cela montre un certain manque d’imagination et de scouting. Certains clubs recrutent beaucoup mieux et l’ASSE se doit d’avoir un œil sur les modèles qui fonctionnent afin d’être compétitif à l’avenir. Il y a encore du pain sur la planche… Mais on voit venir les choses avec plus de sérénité qu’il y a 4 semaines, n’est-ce pas ?

 

Gruger Rocher

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *