Laval – Dunkerque (3-1) : La Butàlaval académie n’était absolument pas prête

Laval est à 2 points de la zone de relégation et autant vous dire que le taux de confiance pour ce mâche était proche du score de Jacques Cheminade aux dernières élections présidentielles.

LE CONTEXTE :
Laval venait (encore) de perdre 1-0 contre une équipe de seconde zone connue grâce à un passage en Ligue 1 aussi bref que la carrière politique de Jérôme Cahuzac (à savoir Boulogne-sur-Mer). L’adversaire du jour, Dunkerque, restait quant à lui sur un nul à domicile contre le maquis communiste de Grenoble (0-0).

  

LES PÉLERINS :

  

LE MÂCHE :

Les premières minutes furent dignes d’un dimanche matin dans les patelins mayennais reculés : les 2 groupes de supporters ont fait le choix de silence pendant 11 minutes. 11 comme la série de mache sans victoire pour le BCL (Branlette Club de Laval). Les 20 premières minutes se résument à un centre flottant d’Etinof, des contrôles ratés de Pandor et moult corners non repris par les grands gabarits tangos.

Dunkerque obtient sa première action à la 25e minute avec un corner.

Laval tente de se dégager 5 fois mais Dunkerque la reprend 6 fois et marque le fameux but qui aurait couté la vie à une manette si tout cela était virtuel. Hélas, le malheur est bien réel et Laval est encore mené (0-1 25e).

La mi-temps est sifflée et Laval est pour l’instant battu par un Dunkerque qui se montre d’un réalisme plus que froid.

Le public lavallois à la mi-temps.

La seconde mi-temps démarre bien trop tranquillement côté Tango. De ce fait, Hautbois est à 2 doigts de se faire lober par un tir du milieu de terrain, qui semblait sans grand danger au premier coup d’œil.

Autant vous dire que vu le jeu proposé, personne n’y croyait vraiment : Laval était plus que brouillon en essayant de passer le ballon à Pandor, et Dunkerque cherchait à défendre et balancer devant.

C’est alors que surgit un héros : Houboulang Mendes. Voyant Pandor en train de galérer sur le côté droit, ce dernier décide de monter sur ce même couloir et de proposer de bonnes passes, ainsi que de belles possibilités de une-deux. C’est d’ailleurs lui qui envoie un bon centre pour Bosetti qui sera sauvé sur la ligne par Huysman (le defenseur de Dunkerque si ça intéresse quelqu’un ici).

Mendes ne ménage pas ses efforts (au contraire de Pandor qui le regarde jouer sans prendre de note, sale gosse) et continue d’énerver la defense nordiste. On pourrait croire à une domination stérile mais le jeune Tango est indirectement récompensé : les visiteurs font tomber Bosetti dans la surface, la faute ne semble pas évidente et l’arbitre ne se pose pas de question. PENALTY POUR LY… LAVAL, ET ROUGE POUR CAHU… DUNKERQUE !

Houboulang Mendes, allégorie.

L’incompréhension est totale, que ca soit sur le terrain ou en tribune, mais on ne va pas se plaindre non plus hein. Bref, le gardien (Ligali, ex-Montpellier) grogne et prends un jaune, avant de prendre le penalty de Bosetti, et hop on recolle (1-1, 72e)

Dunkerque va être absent pendant 5 minutes et ça lui sera fatal : Bosetti hérite d’un bon ballon venant de la droite (il ne vient pas de Pandor, mais de Mendes), et prend le portier nordiste à contre-pied d’une frappe à ras de terre (2-1, 74e). ON A DU MENTAL ! INCROYABLE !

ET C’EST PAS FINI (comme disait l’autre dans la pub) ! Bosetti envoie un corner dans la surface jusqu’à Bira Dembele (ouais ouais notre défenseur central qui a été blessé 5 mois) qui inscrit son premier but. L’histoire ne dit pas si c’est son ventre ou sa 3e jambe qui la mets au fond (on parle du ballon). Mais en tout cas, ca fait 3-1 à la 75e, et je suis tombé de la tribune tellement j’étais pas prêt devant tant de hargne (je vais bien, si quelqu’un en a quelque chose à foutre). Bref, on a gagné (c’est joli comme mot) et on remonte à la 9e place avant de se déplacer à Créteil la semaine prochaine.

  

LES NOTES

Hautbois 2/5 :
Se fait peur sur une tentative de lob simple. Deux arrêts à effectuer, il en a fait un.

Perrot 2/5 :
S’enfonce au fil des matchs, et il n’est déjà pas grand.

Dembele 3+/5 :
Retour gagnant pour le défenseur blessé courant septembre contre Marseille-Consolat, Rocco approuve son but.

Ba 2+/5 :
Moins catastrophique que les autres fois.

Mendes 4/5 :
A pris son temps pour se mettre en jambes, mais quelle fougue, quelle volonté, continue garçon !

Etinof 3-/5 :
Perspicace, à l’image d’une bonne tête plongeante, mais on a vu mieux venant de lui. Remplacé par Ndilu pour la forme.

Espinosa 3/5 :
A tenu son rang sans vraiment éradiquer Dabo d’une potentiel place de titulaire

Makhedjouf 3/5 :
Idem que Espinosa pour sa première en Tango. Remplacé par Zéoula qui aura fait l’électron libre.

Pandor 1/5 :
Je serais le seul à dire qu’il est nul, je me remettrais en question. Mais franchement, comment ce mec a mis 6 buts l’année dernière ? Son nombre de ballons touchés en première mi-temps se compte sur les doigts de la main. En deuxième mi-temps, il a regardé Mendes jouer.

Bosetti 4/5 :
Le Bosetti qu’on aime avec son instinct de buteur. S’il a mis du temps à démarrer en 1ere mi-temps, on peut difficilement lui reprocher quelques choses sur la 2e période. Remplacé par Mabussi en fin de match, histoire de dire qu’on a fait 3 changements.

Mayela 2/5 :
Impose ton physique bon Dieu !

  

Le Comité Frantix
@Paolito53 en solo, comme pour la Saint-Valentin.

Frantix Le Basser

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *