Enzo débriefe les LFP-leaks

Snowden ? Assange ? Deltour ? Non, Enzo.

Vous allez pas me croire, mais grâce à mon cousin Jean-Ed qui est super fort en ordinateur, on a réussi à pirater le site de la hèleffepé et on a trouvé plein de fichiers.

Je vais pas vous dire des mensonges, la plupart des fichiers ils sont carrément ennuyeux, mais il y en a un qu’on a trouvé qui est super intéressant.

Il était rangé dans le dossier « Apéros entre amis » et il s’appelle « 15022018_Verbatim_commission_discipline.doc ».

Vous savez, le 15 février, c’était la commission où la hèleffepé elle a décidé de suspendre le bordelais malcome pour simulation de pénalty, alors que la fois d’avant ils avaient pas donné de sanction à mariano le lyonnais qui avait fait aussi une simulation de pénalty.

C’était tellement difficile à comprendre que y avait des gens qui disaient que c’était une décision prise juste pour faire plaisir à papy aulasse.

Et ben grâce à ce fichier, chacun pourra se faire sa propre opinion, c’est pour ça que j’ai décidé d’écrire cet article et de vous faire un copiécollé de ce qu’il y a dans le fichier.

 

 

Date : 15 février 2018

Lieu : Paris, siège de la LFP.

Horaire de convocation : 18h

 

Présents : Sébastien DENEUX (président), Jean-Jacques AMORFINI, Natacha CHICOT, Didier DECLIMMER, Hervé DEFONTAINE, Gérard LAURENT, Michel LE BRUN, Jean-Raymond LEGRAND, Patrick LHERMITE, Olivier PETIT, Philippe WERSON (membres)

Excusés : Claude BIEWER, Jean-Marie LAWNICZAK, Thibaut MEUNIER, Marie-Hélène PATRY

 

Vous trouvez pas qu’il a une bonne tête, Deneux ?

Verbatim

19h23, le président DENEUX prend la parole et ouvre la séance.

  • Hum hum… Mesdames, messieurs… Je vous prie de regagner vos places, il est l’heure de commencer notre séance. Nous avons déjà pris beaucoup de retard et nous avons un ordre du jour bien rempli…
  • Allez séb, un dernier verre, fais pas ton relou ! On n’a même pas entamé la 2e bouteille de téq’ !
  • Déconne pas séb, en plus je te fais remarquer que personne n’a encore touché à l’andouillette. Hey les gars, je vous préviens, je repars pas avec mon andouillette, vous avez intérêt à la bouffer !
  • Je vous en conjure, Messieurs, nous devons nous y mettre car nous tutoyons déjà l’heure et demie de retard et nous avons nombre de décisions importantes à entériner ce soir.
  • Ahah, sacré séb, et depuis quand on prend des décisions importantes ? Tu t’es cru dans Koh-Lanta : « c’est la décision du conseil, et elle est irrévocable» ! Ah ah, c’est une vraie flèche ce séb !
  • Alleeez, séb, je te sers une dernière margarita ? A moins que tu préfères un jack kachkar ??
  • Ahahahah, elle est bien bonne celle-là, qu’il est con ce jean-raymond !
  • Il est con, mais il a raison. Séb, fais pas ton relou, détends-toi et viens boire un coup avec nous !
  • Mais l’ordre du…
  • Quelqu’un a vu le tire-bouch’ ?
  • Messieurs, un peu de discipline s’il vous plait !
  • Ooooohhhhh, très amusant, sébastien ! « Un peu de discipline» ! Vous nous aviez caché ces prédispositions pour l’humour, petit cachottier.
  • Oh, merci Natacha, je n’avais même pas remarqué avoir commis une telle boutade. (gloussant) Loin de moi l’idée de vouloir débiter des gaudrioles dans cette enceinte, bien qu’un petit trait d’esprit ne fasse aucun mal.
  • Oh, vous savez, rien de ce que vous faites ou de ce que vous ferez ne me ferait mal, Sébastien.
  • Hey les gars, venez voir, je crois que nat’ passe à l’attaque. Ouh la coquine !
  • Hum… bien… continuons.
  • Jean-Marie, t’as du houmous sur la cravate.
  • Mesdames, messieurs, un peu d’attention je vous prie. J’ouvre le premier point à l’ordre du jour : « Comportement de M. Olivier Pickeu, Manager Général du Angers SCO à l’issue de la rencontre envers…»
  • Te casse pas séb, je vais nous faire économiser du temps à tous. Je te les donne, moi, nos décisions. Alors, premier point : Pickeu. Décision simple, basique : en tribune pour « insultes contre les arbitres » ! Et j’ajoute aussi Karembeu dans la charrette tiens, même sanction. Ça nous permettra de zapper le 3e point de l’ordre du jour.
  • Pour la énième fois, on ne dit pas « insultes contre les arbitres » mais « comportement inapproprié à l’encontre du corps arbitral » ! Combien de fois devrai-je encore vous le répéter ?
  • Ouais, si tu préfères, c’est comme tu veux mon gros !
  • Et puis quand bien même auriez-vous utilisé la bonne formulation, ce mode de décision n’est pas adéquat. Nous ne pouvons pas abréger de la sorte le processus d’entérinement de nos décisions. Il est explicitement indiqué dans les statuts que nos décisions doivent être prises après débat et vote souverain de notre….
  • Oooooh qu’il est chiant ! Patrick, coupe-lui le micro !
  • Voilà, c’est fait, mich’ !
  • Merci, vieux. Ensuite deuxième dossier… beurp …. Hum désolé les gars je crois que la rosette passe mal. Je disais donc, deuxième dossier, un match ferme contre les bourrins qui se sont pris 3 cartons jaunes : dante, briand, bellugou et gradel. Allez bim, un match à la maison avec bobonne.
  • Tu veux pas mettre du sursis mich’ ?
  • Niet, pas de sursis. Ensuite, les fumis. Bon ben là, on continue à jouer les casse-couilles. Huis-clos total pour tous ceux qui en ont allumé.
  • Partiel, le huis-clos, Michel !
  • Ah oui, partiel, désolé les gars, j’ai cru que bastia était encore en ligue 1. Donc, voilà, huis-clos partiel pour geoffroy guichard pour les fumis.
  • Mais c’est impossible ! Nous ne sommes pas habilités à…
  • Qui lui a rallumé le micro ? Patrick ? Patrick ?
  • Il est aux gogues.
  • Ah oui, j’avais oublié pour sa prostate….
  • Michel, laissez-moi parler. Je vous répète que nous ne sommes pas habilités à décréter un huis-clos en première instance, et devons tout d’abord mettre le dossier en instruction.
  • Instruction de quoi ? A part à faire semblant de bosser, je vois pas à quoi ça servirait d’instruire. On prend toujours les mêmes décisions ! Et puis la commande du patron est simple : fumis = huis clos et puis c’est tout (sauf à lyon). On va pas se laisser intimider par ces anarchistes d’ultras !
  • Nous ne faisons pas de politique, je vous le rappelle.
  • Qu’il est gentil… Bon, les gars, point suivant : les prétendues insultes racistes contre Balotelli. Je vous avoue que je suis plus emmerdé pour traiter de ce sujet. On met en instruction ?
  • Désaccord, messieurs. Je préconise d’être intraitable sur ce sujet. Le racisme est un sujet sur lequel nous devons affirmer nos valeurs et…
  • Ohlala, le casse-machin. Je propose de voter à main levée. Qui est pour mettre en instruction ? Qui est contre ? Bon ben voilà, 3 mains levées pour, 2 contre, et 3 abstentions. Désolé Séb, on met en instruction.
  • Mais, on ne peut pas décider avec autant de désinvolture, le quorum n’est même pas atteint puisque la moitié des membres n’a pas eu le temps de voter !
  • Tu tiens vraiment à faire voter Jean-Jacques et Hervé ? Pour ça il faudrait réussir à les réveiller et à les extraire de sous le buffet !
  • Je ne peux accepter un tel simulacre de démocratie !
  • En parlant de simulacre, les mecs, on en vient au cas malcom ? Qui a lu le dossier de l’arbitre ?
  • Pas moi.
  • Moi non plus.
  • Bon, pas grave les gars, de toute façon on va pas tortiller. Vu que c’était contre lyon, la simulation est inadmissible. De mon point de vue, la sanction c’est minimum 1 match ferme, voire 2 si on veut faire plaisir au patron.
  • Ouais, je te rejoins là-dessus Mich’.
  • Merci Didier. Qui est contre ?
  • Mais, mais… nous ne pouvons pas !! Nous avons décidé d’exonérer Mariano Diaz de toute sanction pour un dossier similaire, basé sur un rapport arbitral analogue ! Il en va de la crédibilité de notre honorable institution. Je ne saurais être garant d’une telle schizophrénie !
  • Pfiouuu… il plane complètement le séb.
  • T’inquiètes séb, les gens n’y verront que du feu. Et puis les bordelais ont qu’à faire appel s’ils sont pas contents.
  • Ahah, ils risquent d’être bien reçus d’ailleurs en com’ d’appel !
  • Je te le fais pas dire Jean-ray !
  • Bon, ben tu vois séb, c’était pas si dur. 20h08, on a torché le truc. Allez, on vous laisse vous toucher sur les décisions pour la ligue 2, nous on s’en va retrouver le patron !

20h08 : Jean-Jacques AMORFINI, Didier DECLIMMER, Hervé DEFONTAINE, Gérard LAURENT, Michel LE BRUN, Jean-Raymond LEGRAND, Patrick LHERMITE, Olivier PETIT et Philippe WERSON quittent la salle.

  • Ne vous inquiétez pas Sébastien, je suis là moi.
  • Merci Natacha. Merci.

 

Pauvre monsieur Deneux, encore 12 journées à tenir !

 

Les premiers du championnat après 27 journées :

Pas de changement en tête avec Paris loin devant monaco et l’ohème.

Vient ensuite lyon (avec mariano), et puis encore plus loin un groupe de 5 équipes qui ont que 3 points d’écart : montpélier, nantes, rennes, bordeaux (sans malcome) et nice.

Ca risque d’être chaud pour la 5e place !

 

 

Enzo

One Comment

  1. Ils utilisent vraiment des puces pour signifier un changement de locuteur, à la LFP ? Si c’est le cas ce sont vraiment des incompétents de premier ordre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.