PARIONS BOURRES – MAGIQUE, IL NE SORT PAS DES LAPINS MAIS DES BIFFETONS DE SON CHAPEAU GRACE A UN TOUR DE PASSE PASSE INCROYABLE…

Il parie bourré.

Nous apprenons toujours des anciens. Il m’arrive ainsi un jour ou deux par semaine, sur les coups de 11h-11h30, de pénétrer l’antre originelle des paris bourrés : le bar PMU.

Je repère les fraises, observe, paie un coup et bénéficie ainsi de l’expérience d’hommes qui parient bourrés depuis des décennies.

La fin de matinée est le meilleur créneau, l’estomac n’a rien vu de solide depuis des heures et les deux litres de blanc font des ravages, ou leur œuvre selon le point de vue.

J’ai vu tant de choses que vous parieurs sobres ne pourriez croire. De grands scores exacts en feu, surgissant de Gégé la Dinette, (après quatre bouteilles, il mime des recettes de cuisine) pour annoncer le 6-1 du Barça-PSG. J’ai vu des paris fabuleux sur la Ligue 2, briller dans une flaque de bière sur le comptoir. Tous ces paris bourrés se perdront dans l’oubli comme les larmes dans la pluie. Les mecs sont trop cuits pour valider leur grille.

Au service, ce jour-là, Camille, la nièce du patron : 20 ans, 1m70, physique équilibrée, visage délicat et harmonieux mis en valeur par un carré court, morphotype mésomorphe en X, silhouette athlétique, nichons généreux…

Intriguée par ma présence au milieu des poivrots, mon portefeuille rempli ou peut-être mon charme, elle entame la conversation. Ma curiosité sexuelle est en éveil, je me rends à l’évidence : cette fille est bonne. Entre un pastis et une bière servis, elle me confesse aimer la magie, je ne rate pas l’opportunité : « Incroyab’, moi aussi, je connais un magicien de renom, il vient ce soir à la maison… ».

Là où un petit merdeux de son âge n’aurait eu qu’un ciné à proposer pour espérer glisser un doigt, je convaincs Sylvain Mirouf  de répondre à mon urgence et d’animer une soirée magie privée, à domicile.

C’est peut-être un has been , mais niveau tarif, il est loin d’être dans l’illusion le coco.

Le soir même, Mirouf nous en met plein les mirettes. Deux heures de tours de carte et trente remarques « Ah non mais il y a un truc, comment vous faites ? » plus tard, il s’en va. Elle est aux anges. Coït.

 

Quel est le message à retenir de cette formidable tranche de vie ?

Un bon parieur bourré doit être à l’écoute des aînés et des gonzesses pour capter dans les 10 % de paroles intelligibles, le conseil pari bourré qui le fera gagner ou l’idée originale qui le fera niquer.

 

Alors on ouvre quelques bouteilles de Petit-Chablis, et on laisse la magie opérer !

 

Saroumane – David Copperfield : 1 2

Houdini – Fiorientina : 1 N 2

Saint Etienne – John Dee(jon) : 1 2

Mandrake 04 – Hertha Merlin : 1 N 2

Beveren – Racing Gandalf : 1 N 2

Vitesse Arnhem – Gérard Majax : 1 2

Garcimore – Levski Sofia : 1 2

BernardBilis – Alanyaspor : 1 N 2

View post on imgur.com

 

382 000 € !  C’est le vin blanc, ça vous tape sur le système pour un combiné des plus fous ! Qu’importe, finis les châteaux de cartes, envisagez l’achat d’un vrai !

Sans tour, ni détour, donnez un sens à vos cuites : PARIEZ BOURRE !

Max Vinasse

One Comment

  1. Magnifique! Je me suis permis de mettre une pièce sur Saint Mirouf – Dunfermline. S’il est de bonne augure pour les coïts, son onze devrait réussir à la mettre au fond plus d’une fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.