Certains croient au Père Noël comme ils croient au choc psychologique du changement d’entraîneur. Mais existent-ils vraiment ? Non. L’ACA de Thierry Debès, en attendant d’être celui d’Olivier Pantaloni – qui était présent en tribune -, n’a pas été si différent que celui de Christian Bracconi. La chance des Acéistes s’est surtout trouvée chez des Valenciennois aussi faibles mentalement que physiquement.

Mais ne faisons pas la fine bouche, l’ACA s’est montré courageux et hargneux. Avec quelques nouveautés. Comme la titularisation de trois attaquants : Fauvergue, Diop et Fauvergue. Un bon choix puisqu’ils ont tous contribué à la victoire. Avec également une belle force de réaction. C’est la première fois que l’ACA l’emporte après avoir été mené au score depuis le 22 mars dernier et le match à … Valenciennes (3-2). Ensuite, autre motif d’espoir et de joie, les Acéistes ont réussi à gagner en supériorité numérique. Chose qui n’avait pas été possible la semaine dernière à Clermont. L’AC Aiacciu est désormais 12ème. EN ROUTE VERS LA LIGUE 1 !

ANNUTAZIONI :

Oumar Sissoko la moyenne/5 : Immédiatement en rentrant au vestiaire, Oumar Sissoko a pris son téléphone et a appelé un chirurgien esthétique. Le rendez-vous est pris pour la semaine prochaine pour une opération d’agrandissement des phalanges des deux mains. Comme ça, il pourra désormais arrêter les frappes dans les petits filets.

Fabrice Begeorgi 4/5 : Premier homme à subir une greffe de deux poumons Carmat supplémentaires, Begeo a fait honneur à sa transplantation en ne ménageant pas ses organes respiratoires. C’est simple, il était partout, que ce soir derrière, où il a fait preuve d’énormément d’envie, mais aussi devant, où il a pas mal centré et s’est procuré une belle occasion d’une frappe de peu au-dessus à la 61ème minute. Il s’est même mis à dribbler et a ainsi, obtenu le carton rouge de Kaboré.

Grenddy Perozo et Cédric Kanté 3/5 : L’opposition étant assez faible, la défense centrale n’a pas eu d’exploits à accomplir si bien que le but du VAFC a été inscrit d’une frappe lointaine.

Paul Babiloni 3/5 : En début de match, il ne s’est pas emmerder en dégageant le plus loin possible les ballons qui venaient à lui. Une seule erreur à mettre à son actif avec un marquage un peu éloigné sur Diarra qui servira Kaboré pour le but valenciennois. Une erreur annulée par un sauvetage de la tête dans sa surface à cinq minutes de la fin.

Benoît Pedretti la moyenne/5 : Sur le forum officiel, on peut lire un « Pedretti Fora ». Mais c’est surtout sa reprise de volée de 30 mètres à la 26ème minute qui aura été « fora ». Dommage, cela aurait pu être le plus beau but de sa carrière. Après celui de la semaine dernière contre Clermont.

Claude Gonçalves 3/5 : La Ligue peut interdire aux jeunes de rentrer sur le terrain avec la bandera corse mais elle ne peut pas empêcher Claude Gonçalves de courir partout.

Bip bip
Claude Gonçalves aka Bip-Bip

Johann Cavalli 3,5/5 : Grâce à une magnifique balle piquée pour Diop, Cavalli en est à sa 3ème passe décisive depuis le début de la saison. De quoi le hisser à la 2ème place du classement des passeurs de Ligue 2.

Dennis Oliech 4/5 : Omar Da Fonseca aurait dit du Kényan « Il leur a fait l’amour sans préliminaires. » Thierry Debès, lui, a déclaré après-match : « je tire un coup de chapeau particulier à Oliech qui a mis VA à l’envers. » Il faut dire qu’en plus d’être consanguins, les Valenciennois ont attrapé le SIDA à force d’être pilonnés par Oliech. En forme et puissant, Oliech a fait souffrir la défense et a profité d’une petite erreur pour marquer.

Nicolas Fauvergue la moyenne/5 : Il aurait pu se créer plus d’occasions pour son retour mais un but refusé pour hors-jeu à mettre à son actif. Son compteur reste bloqué à 3 buts en 10 matchs alors que dans ma carrière sur FIFA 15, il en est à 21 buts en 23 matchs.

Marvin Diop 4/5 : Le petit numéro 33 vient, mine de rien, de faire gagner 3 points à l’ACA en deux matchs. Grâce à deux buts face à Clermont et à Valenciennes. Pourtant, pour sa première titularisation, tout n’était pas parti de la meilleure des manières. Un peu trop timide pendant une mi-temps, avec pour symboles des frappes trop écrasées aux 22 et 39èmes minutes, Diop trouvera les chemins des filets. Avec sang-froid.

I RIMPIAZZANTI :

Benoît Lesoimier, 69ème minute, NN : A peine entré en jeu, il a marqué. C’était beau mais c’est refusé pour hors-jeu.

Gary Coulibaly, 86ème minute, NN : RAS.

I SANGUINARI COMMUNIQUE :

Depuis plusieurs jours, semaines et mois, la Ligue de Football Professionnel se montre sous son plus mauvais profil en stigmatisant la Corse et les Corses.
Le summum de la bêtise est intervenu vendredi soir lorsque la LFP a interdit aux jeunes devant accompagner les joueurs de ACA-Valenciennes de porter à la main le drapeau corse, arguant un protocole strict à respecter. I Sanguinari s’insurge.
L’AC Ajaccio a décidé d’aller à l’encontre de la Ligue, risquant ainsi jusqu’à 7 000 euros d’amende. I Sanguinari soutient le club dans cette courageuse décision et tient à faire savoir que tous ses membres continueront de faire fièrement flotter la testa mora dans tous les stades visités.

La bandera corse représente notre histoire, notre passé, notre présent et notre futur. Un symbole identitaire fort auquel nous sommes tous profondément attachés. Pour nous l’enlever, la Ligue devra nous passer sur le corps.

A chaque incident entre clubs corses, et même lorsqu’il n’y en a pas, la LFP s’empresse de les pointer du doigt et d’immédiatement les punir. Mais lorsque le SC Bastia, le GFC Ajaccio et l’AC Ajaccio, ainsi que certains clubs amateurs, s’unissent dans un élan de fraternité et de solidarité derrière leur étendard, la Ligue préfère, encore une fois, sanctionner.

I Sanguinari désire apporter son soutien à l’AC Aiacciu mais également à Jean-Louis Leca et au SC Bastia, qui ont longtemps – et le sont encore – dans l’oeil du cyclone. La testa mora a encore de beaux jours devant elle. FORZA CORSICA ! A L’OURS !

Perfettu Erignacci

2 thoughts on “AC Ajaccio – Valenciennes (2-1) : L’Aiacciu Académie livre ses notes

  1. Bravo vous armez des enfants avec des drapeaux! Et quoi après ? Demander le Fair Play? Aucun respect !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.