ASSE – SM Caen (0-1) : la Forez Académie tombe dans les pommes

4e défaite de suite, cette fois contre une équipe qui va sans doute jouer le maintien jusqu’à la dernière journée. Européen vous dîtes ?

Le match résumé en 1 phrase : « 4 à la suite »

La fameuse défaite post coupe d’Europe. Ui mé cé acoz dla fatig !!! 4 nouveaux joueurs par rapport à jeudi, la plupart à cause de blessures dans l’effectif, la fatigue mon cul. Le manque de compétition pour certains peut-être, mais à votre avis pourquoi ils ne jouent pas plus ? Parce qu’ils sont nuls, oui.

 

La compo :

Des blessés, encore et toujours. Aux forfaits déjà actés de longue date de Tannane, M’Bengue, ou encore Søderlund se sont ajoutés ceux d’Hamouma, Pogba, et Selnæs tous blessés. Jorginho est suspendu et Malcuit préservé, du coup on se retrouve avec les retours de Polomat, Lacroix et Lemoine dans le 11 titulaire. Petite surprise avec le jeune Kenny Rocha Santos qui a été préféré à la boudeuse Nolan Roux. Une bonne chose selon moi.

 

Le mâche :

Et bien voilà, une bonne quinzaine de merde qui s’achève avec cette nouvelle contre-performance. 4 mâches, 1 but marqué, 7 encaissés. Tout ça après en avoir passé 4 à Lorient, ce qui prouve vraiment que c’est sans doute l’année de trop en Ligain pour eux. Quant à Sainté, il reste 11 matches pour sauver ce qui peut encore s’apparenter à un bon exercice, à condition de finir à cette 5e place. Au-delà, on pourra dire que c’est vraiment la fin d’un cycle et qu’il faudra sans doute repartir sur de nouvelles bases. Et évidemment que Galtier est concerné par ce renouvellement. Attendons encore un peu avant de couper la tête du coach, il y a encore largement la place pour se reprendre, mais chaque point perdu coûte très cher, et on a trop eu l’habitude ces dernières fins de saisons de regretter les miettes laissées en cours de route.

Sur le mâche, que dire ? Que la défense a été nulle sur le but encaissé : relance aux fraises de KTC directement sur la défense caennaise, un milieu aux abonnés absents pour empêcher la balle de remonter, KTC encore lui qui démarre 2s après tout le monde et ne peut pas empêcher le centre. Et cerise sur le Polo : mon PYP qui fait du marquage des yeux et laisse Rodelin placer une tête tout seul, arrêté dans la surface (0-1, 36e). La suite ? Des ratés en pagaille. Beric (42e, 63e), Pajot (77e) ou encore Lacroix (83e) loupent tour à tour des occasions immanquables pendant que Ruffier évite une défaite plus lourde avec un arrêt venu d’ailleurs (85e). Les Verts ont tout raté ou presque, rien à retirer de ce mâche.

Ce qui a le plus fait parler ou presque, ce sont plutôt les déclarations de Galtier dans la presse. Alors qu’il disait avoir eu la tête au match de Caen dès le but encaissé contre Manchester mercredi (sous-entendu, on veut garder cette 5e place), notre coach a déclaré après cette défaite qu’il fallait d’abord assurer les 44 points du maintien. Avant de fracasser Beric sur son implication sur le terrain. Autant Roux je pouvais comprendre son exaspération, autant avec le Slovène, je le trouve assez injuste. Il a été nul sur ce mâche, certes, mais le mec revient à peine, après avoir passé la plus grosse partie de la saison passée et de celle-ci à l’infirmerie. Entre ça et son ambition changeante d’un résultat à l’autre, on se demande clairement si le capitaine du navire ASSE sait où il mène sa barque. Plus de coupe à jouer (au contraire de Bordeaux, Marseille ou Lyon par exemple), le championnat est maintenant l’unique objectif de Sainté, et entendre parler de maintien alors qu’on a rabâché que l’Europe faisait partie de l’ADN du club, c’est jouer petits bras. Je m’en fous de savoir si c’est de méthode coué ou je ne sais quoi pour éviter d’avoir trop de pression : à un moment, il faut arrêter de se cacher. Oui, on veut que les Verts jouent la 5e place, et oui, on pense qu’ils en ont largement les moyens. Des blessures, on fait avec depuis le début de saison, alors qu’on se démerde autrement. Les joueurs valides ont été recrutés pour jouer et pas pour faire le nombre, il va falloir aussi que les Saivet, Lacroix et autre Beric (oui, même toi mon Robert) se sortent les doigts pour se mettre au niveau des 2 seuls joueurs actuellement irréprochables : KMP et Ruffier. Je pourrai même rajouter Veretout qui fait une grosse année 2017, mais qui commence à un peu tirer la langue. Bref, il reste 11 matches, bougez vous le cul !

Moi devant le mâche de Polomat.

(merci à @alex_indahouse1 pour le gif) 

 

Le résumé du mâche :

 

Les notes : 

Ruffier (la haine, 3/5) : il sort un arrêt monumental en fin de match, mais tout ce qu’on retiendra, c’est qu’il a pris un but de Ronny Rodelin. Chienne de vie.

Théophile-Catherine (chirurgical, 1/5) : des relances d’une précision de tireur d’élite parkinsonien. Prend la foire avec sa caravane sur le but. Dur retour à la réalité du poste d’arrière droit.

Lacroix (génétique, 1/5) : un Suisse qui passe son enfance au Brésil reste suisse quand même. Sans doute plus doué pour l’horlogerie que pour défendre.

Perrin (56 ko, 2/5) : on a vu que sa pointe de vitesse n’était pas son fort quand il a pris le TGV Karamoh à pleine vitesse. A fini le match ailier droit.

Polomat (Attila, 0/5) : tel le roi des Huns, là où PYP passe, le football ne repousse pas.

Veretout (à sec, 2/5) : il va falloir sérieusement penser à refaire le plein parce que ça fume de partout là. Et puis on en profitera pour refaire la coupe de cheveux aussi.

==> remplacé à la 76e par Pajot (non noté) qui a eu le temps de nous faire admirer sa frappe spéciale. Vous savez, celle qui par très loin du cadre alors que le but était grand ouvert.

Lemoine (tout mignon, 1/5) : voilà, merci Tolisso, maintenant, il est devenu gentil. Du coup, il ne sert plus à grand chose. La Bretagne, ça vous gagne (en fin de saison).

Rocha Santos (gringalet, 1/5) : de la technique, oui. Du physique, non. Un moineau dans un monde de buffles.

==> remplacé à la 45e par Pierre-Gabriel (éclaircie, 2/5), sorti de la cave pour l’occasion. Il a montré plus d’envie que 8 joueurs réunis. Et pendant ce temps là, Dabo joue aux osselets.

Saivet (riton sur ton, 0/5) : invisible, tel 2 tâches identiques superposées l’une sur l’autre. Riton, le Pelé sénégalais, nous aura quand même fait rêver sur cette tentative de talonnade qui s’est transformée en presque cassage de gueule.

Monnet-Paquet (il a essayé, 2/5) : il a eu des problèmes. Quelle idée aussi de vouloir jouer au foot avec des coéquipiers pareils…

Beric (rouxisé, 1/5) : il nous a rappelé les heures les plus sombres de Nolan Roux en pointe. Mais genre sombres comme dans le crâne de Jean-Marc Morandini. Brrrr…

==> remplacé à la 70e par Roux (non noté). Ben tiens, quand on parle du Roux, on en voit le bout des tatouages. Mais toujours pas la moindre trace de but par contre.

 

Les adversaires : on prend un but de Ronny Rodelin. Ronny. Rodelin. Et voir Vercoutre faire le mariole fait toujours mal au cul. On aurait pu leur offrir une bonne caisse de Côtes du Forez, et négocier à la nîmoise, mais il reste certaines choses pour lesquelles nous ne sommes pas prêts à nous abaisser.

 

La question minitel : la question ne lâchera pas l’affaire, contrairement à d’autres.

OK, superbe. On a vu quoi là ? Une merde ? Une bouillie sans nom ? Ouais, rien de tout ça, c’était pire. Mais on en retient quoi ?

 

Une victoire écrasante, comme son cul, pour l’ami Pologras. Une partition anale, le mec a tout raté ou presque mais n’a pas pu s’empêcher de caler des râteaux pour le plaisir. On ne sait pas si Pogba ou M’Bengue seront rétablis, mais on ne devrait pas voir PYP arpenter le couloir gauche quand même contre Bastia. Au coude à coude, les transversales de KTC et mon Robert le Croquant : 2 joueurs qui nous avaient habitués à mieux, mais qui se sont plantés dans les grandes largeurs dimanche. Enfin, dernière place pour notre Suisso-Brésilien, qui a dû laisser son marquage sur une plage de Copa ou de Cabana…

 

Roland Gromerdier

 

L’avis d’en face, y’en aura pas. Et c’est pas plus mal pour cette fois.

Roland et ses collaborateurs tiennent à remercier EVECT, pour ses infos quotidiennes sur le club, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, Furania Photos pour ses images des tribunes stéphanoises à domicile comme à l’extérieur, ainsi que Poteaux Carrés, où l’on trouve un peu de tout.

N’oublions pas aussi d’encenser la Divette de Montmartre, qui permet à Roland d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Si tu veux te bidonner sur des images qui bougent, alors Fouillasse est ton ami. N’oublie pas d’aller voir sa boutique avec pleins de t-shirts faits maison.

Enfin la fine équipe est aussi présente sur les réseaux sociaux, alors n’hésite pas à venir nous voir et à tailler l’bout d’gras, la page FB de la Forez Académie est fort enjaillante.

Et tu trouveras Roland sur fessebouc aussi, et sur touitère. Il ne mord pas et certains le disant même plutôt sympa. Gruger est aussi  sur le sôchôl net-oueurk, tout comme Robert Binouzaret : viens donc les saluer.

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

3 commentaires

    • Est-ce que vous savez que j’ai le pouvoir de bannir votre IP, Fougasse ? Encore une remarque de ce genre et c’est la porte.

      Bon, en fait, comme c’est le seul commentaire de l’académie, et que ça prouve qu’elle est au moins lue par quelqu’un, je devrais plutôt vous remercier. Mais attention quand même, je vous ai à l’œil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.