Autriche-France (0-1) : La Prater Akademie livre son diagnostic

0

L’Autriche, sa fantaisie,ses bouchers.

Bonjour, installez-vous. Un cigare ?

Mon camarade de l’Académie française aura résumé le match mieux que moi, aussi vous proposé-je de passer à ce que vous attendez tous, c’est-à-dire les deux lecteurs de cette académie dont ma mère : les notes.

Les notes :

Pentz : 3/5 – Trahi par l’un des siens comme Jésus par Judas. On pourrait y voir le symbole de l’antisémitisme latent de la société française, mais cela nous amènerait sur une mauvaise Pentz.

Posch : 2/5 – Les espaces laissés sur son couloir laissent à penser qu’il avait les posch percées.

Danso : 3/5 – Blesse Mbappé lors d’un accident totalement fortuit. Espérons que le football français ne l’ait pas dans le nez. Ha Ha.

OK, les chirurgiens n’ont pas réussi à refaire le nez de Mbappé à l’identique, mais pour une chirurgie effectuée en urgence ils ne s’en sont pas si mal sortis, je trouve.

Wöber : 1/5 – Multiplie les farces : autant Pentz que Griezmann sont tombés dans le panneau.

Mwene : 2/5 – Pas beaucoup de nuance entre « détruire l’attaquant » et « le laisser centrer ».

Seiwald : 3/5 – C’est écrit « l’homme de l’ombre » dans la presse. Et sur Horsjeu.net la règle est claire : dès qu’on dit « homme de l’ombre », on note 3/5 sans se poser de question.

Grillitsch : 2/5 – Les notes manquent de fantaisie ? Je voudrais vous y voir, z’avez vu les joueurs qu’on se tape ? Qu’est-ce que vous voulez faire de ça ?

Laimer : 3/5 – Inamovible. On pourrait même ressortir les notes des euros précédents.  

Baumgartner : 2/5 – Dans cette équipe adepte de la méthode Springbok du « si l’équipe adverse finit avec moins de trois amputés c’est qu’on a raté notre match », Christian s’est chargé d’accrocher Mike Maignan à notre tableau de chasse.

Sabitzer : 2/5 – Nioccasion de but ni geste de boucher. Une perte de temps.

Gregoritsch : 1/5 – Il y a des milieux de terrain qui sont des hommes de l’ombre, et il y a des avant-centres qui sont l’ombre faite homme.

Les remplaçants :

Arnautovic, Trauner, Wimmer, Prass. Voilà.Quoi ? Il faut dire des choses sur eux aussi ?

On se retrouve vendredi pour un Autriche-Pologne synonyme d’espoir de vacances anticipées qualification. D’ici là, mes amitiés à votre maman.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.