Autriche – France (0-1) : Les Expendables de l’Académie Française font le job.

0

LE CONTEXTE

C’est parti, les copains ! Nos poulets bleus rentrent (enfin) dans la compétition à l’occasion de cette quatrième journée. On a vu les Allemands envoyer de la kartoffel aux souffleurs de cornemuse (d’ailleurs, je ne me remets toujours pas de la minasse de Füllkrug sur le 4e but…), l’Espagne a tordu les Croates en une mi-temps, Anglais et Italiens ont joué petit bras, Suisses et Hollandais ont assuré, les gros sont là, les Belges ne nous ont pas déçu en perdant contre l’autre moitié de la Tchécoslovaquie et Stanciu régale de loin contre l’Ukraine. Il ne va donc pas falloir bégayer contre des Autrichiens qui n’ont quand même pas volé leur qualif. 2e à un point des Belges dans leur groupe, ils terminent la campagne avec 6 victoires, 2 nuls et une seule défaite très honorable (3-2 contre les Belges). Franchement, ils méritent. 

Et vous savez quoi ? Je vais faire une chronique avec les œuvres d’un des trois Autrichiens les plus connus de l’Histoire. Étant assez nul en musique classique, je ne m’aventurerai pas sur les œuvres de Wolfgang Amadeus Mozart, et étant assez intolérant au nazisme, il n’y aura (heureusement ou malheureusement, en fonction de vos convictions profondes) qu’une seule mention d’Adolf Hitler. Non, je vais faire une chronique Arnold Schwarzenegger. J’ai des idées. 

Note de l’auteur : à 2€ la lettre, le flocage te coûte à lui seul la moitié du prix du maillot pour Arnold. Je ferais floquer “Arnold”, si j’étais lui. En même temps, vu la largeur d’épaules, tout rentre quand même. Et il a les épaules plus larges qu’Eric Rabesandratana. 

Deuxième note de l’auteur : les Autrichiens qui arrivent en Allemagne, Adolf doit se retourner dans sa tombe. Oh non, j’ai dit que je ferais qu’une seule évocation du nazillon number one, et voilà que j’en ai déjà fait deux. Vite, la suite !

LA COMPO

MAIGNAN 
KOUNDE – SALIBA – UPAMECANO – HERNANDEZ 
KANTE
GRIEZMANN – RABIOT
DEMBELE – MBAPPE – THURAM

DD laisse les clés du milieu à N’Golo Kanté ( ça fait vraiment du bien de réécrire son nom, à çui-là). Rabiot revient en relayeur et Thuram reste titulaire. Ce sera le Thuram de Guingamp ou celui de l’Inter ? Un indice chez vous. Il s’agit de l’Inter Miami.

LE RESUME

Bibine ne veut pas que vous voyez ces images insoutenables

LE RESUME PAR L’ACADEMIE FRANCAISE 

18 mn de sulfateuse. Du Arnold dans le texte. Sans déconner, il y a un type qui a recensé tous les tirs de mortier dans les films de Schwarzie pour en faire une compil de 18 mn. Vous vous rendez quand même compte que c’est plus que le temps de jeu de Coman sur les trois derniers matchs ? 

LE PLAY BY PLAY

2. Premier coup franc pour Griezmann à gauche car première faute autrichienne, mais rien.. 

6. Pas de carton ? Théo Hernandez n’est pas tout à fait d’accord. Et quand on voit ses propres jambes passer par-dessus son fion, on peut comprendre que la chute soit raide. 

8. Super combinaison, Théo Hernandez lance Mbappe avant de se refaire découper, Kyky la grenouille ouvre son pied et le gardien la sort. Beau plongeon car le bougre cadre. DD sort ses dents pour demander le carton. 

13. Posch (Spice) découpe encore, Théo centre pour personne. Ça chauffe sérieux. La prochaine, ça va rentrer. 

15. Danso tamponne. 

16. Enfin ! C’est tombé sur Wöber, qui n’a pas goûté la vitesse de Dembele. Et eins biskotten, comme on dit dans les hautes sphères à Vienne. 

19. Rabiot récupère, percute, lance Griezmann qui prend l’excellente décision de ne pas dédoubler avec Dembele et frappe comme un sourd dans les cuisses de son défenseur attitré.

On en parle ? L’équipementier des Bleus a bien bossé. Ils ont le swag, nos poulets. Mention spéciale au short avec les pinstripes. J’aime bien. Les Autrichiens ne touchent pas beaucoup de ballons, et quand ils ont la gonfle, ils tombent sur Kante, Kounde ou Saliba. Ça fait pas plaisir.

29. Encore une charge sur Dembele par derrière. L’arbitre du match, M. Gil Manzano, fatigué de la situation, joue les John Kimble, et recadre tout le monde tel un flic à la maternelle.

33. Biskotten pour Mwene. Dembele likes it. 

36 l’occase autrichienne en or. Sabitzer en déviation pour Baumgartner. Maignan la sort autoritaire mais hors jeu. 

38. La défense recroquevillée lâche le ballon à Dembele. Mbappe à droite ( pour une fois) provoque Mwene. Ça va trop vite. Le défenseur a peur, il veut ni penalty, ni deuxième carton, alors il laisse Mbappé centrer. Il centre, Wöber devance Grizou et bat son propre gardien. Belle tête. Nos attaquants n’auraient pas fait mieux. Mon gars, tu es un dommage collatéral. 0-1

Mi-temps. Trois défenseurs autrichiens avertis sur 4. Ça va rigoler en seconde. Je mise sur un 3-0. Pas possible autrement. 

46. Les Autrichiens arrivent avec des intentions plus belliqueuses. Wöber pousse Griezmann dans les panneaux publicitaires et le front est ouvert. Wöber va être le premier exclu. Vous l’aurez lu ici en premier. Grizou revient dans le remake de la Momie. Arnold n’a pas joué dedans. Le bandage ne tient pas. Pas grave, il cicatrise vite. L’avantage d’être un T-1000. 

55. Mbappe s’applique sur la contre attaque. En or. Tu peux pas la manquer. Pas toi, pas après tout ce que tu as fait. Pas à cet endroit-là. t’en as mis des dizaines, des comme celui-là.
Et ben si. Frappe à côté. Incroyable. APPLIQUE-TOI, Bordel ! 

60. Wöber sort. Déception. Heureusement que j’ai pas parié, j’aurais perdu de l’oseille. Il reste encore Danso et Mwene pour finir à 10. 

Ça joue pas super. 

62. Pas penalty ? PAS PENALTY. Saliba-Upamecano, Double Détente sur Sabitzer, qui cherche vraiment le penalty en tombant juste avant. Escroc. 

64. Récupération de Kante pour Dembele. Frappe au-dessus. 7 frappes, une seule cadrée, et c’est même pas le but. Faites le calcul. 

65. N’Golo Kante part en dribble. Pourquoi pas. Quand N’Golo Kante n’a pas été appelé par DD en 2023, il avait quand même fait une promesse à ses coéquipiers. Droit dans les yeux, il leur aurait déclaré “ I’ll be back”. Et on a vu ce que ça donne. N’Golo tient ses promesses.

67. Kante trouve Thuram mais la frappe croisée est bien anticipée et repoussée par le gardien. Petit, jaune, électrique, c’est Pikachu. Mais ça construit. Les défenseurs souffrent. 

71. Changements. Kolo Muani pour Dembele et Camavinga pour Rabiot. Pas certain que les Autrichiens y gagnent au change. 

73. Très belle combinaison. Camavinga récupère, Hernandez prend encore un coup, dévie pour Thuram qui  tente la Mancini contre l’OL mais dévisse comme Black & Decker. 

Et il n’y a toujours que 1-0… 

77. Baumgartner va prendre la biskotten pour avoir fait un pied-bouche sur Maignan qui se couchait à sa rencontre. 

83. Mbappé trouve Camavinga dans l’espace qui passe en retrait et shoot de vieille de Thuram. 

84. Biskotten pour Laimer. Pas d’accord avec l’arbitre. Vraiment pas d’accord. Il aurait pu fermer sa gueule, mais non. Ça ne lui suffisait pas. Il a fallu qu’il l’ouvre. 

85. Mbappe pisse le sang par le nez après avoir fait bisou avec l’épaule de Danso. La fin des temps, le nez est cassé.

88. Giroud et Fofana pour Kylian et … ah ben non. L’arbitre ne valide pas le changement et Kylian avec le nez pété revient. Alors que les Autrichiens ont, eux, pu faire un changement. DD est furax. Il va envoyer Di Meco s’occuper du quatrième arbitre. 
Biskotten pour Mbappe qui est rentré sans autorisation. Magnifique. 
Changement donc. Fofana et Giroud pour Mbappe et Griezmann. Cabossés, les deux. 

Et 9 minutes d’arrêts de jeu. Je rappelle que l’Euro est sponsorisé par VisitQatar. Il leur restait quelques minutes d’arrêts de jeu de la finale de 2022 et en profitent pour nous les refourguer gratos. Les enculés. 

93. Biskotten pour Danso qui empêche Giroud de partir en contre. Pour cette faute et l’ensemble de son oeuvre. Mérité. Belle prestation. 

97. RKM dépose une passe en retrait d’amour pour Giroud. Rebond capricieux et air reprise. 

98. Le dernier frisson de la soirée . Une tête autrichienne puissante mais à côté des buts de Maignan. On va pouvoir souffler un peu.

Fin du match.

LES NOTES

MAIGNAN (LE DERNIER REMPART) 4+/5. Peu inquiété, il a été vaillant quand il a fallu plonger dans les pieds. Très solide sur les corners. Assurance tous risques. 

KOUNDE (L’EFFACEUR) 4 / 5. Rien à jeter. Interventions à propos, a tenté sans grand succès la prise d‘espace. 

UPAMECANO – SALIBA (JUMEAUX) 3+/5 Ibrahima Konaté aura peut-être du temps de jeu. Mais pas ce soir. Costaud, la charnière. 

THEO HERNANDEZ (RUNNING MAN) 4 / 5. Il a fait prendre le bouillon à toute l’aile droite. Et il a pris des coups. 

KANTE (TOTAL RECALL). 5 / 5. Le rappel de Deschamps a été total. Il a été partout au milieu. Comment qu’on faisait avant ? 

RABIOT (LA COURSE AU JOUET) 4 +/5. Quel match de reprise. Ratissage et récupération de ballons dans tous les sens. Ça va être chaud pour que Tchouameni trouve du temps de jeu. D’autant plus que la rentrée de Camavinga a été convaincante. 

GRIEZMANN (EVASION) 3 / 5. Moins inspiré qu’en d’autres occasions. Aurait pu sortir blessé beaucoup plus que ce qu’il a été. Collectif comme à son habitude.

DEMBELE (TRUE LIES) 3+/5. Il est là, notre agent secret. Manquait la dernière passe, la létale. 

MBAPPE (CONAN LE BARBARE) 3+ / 5. Une passe décisive, un raté inratable, et une cloison nasale en vrac. 
THURAM (JUNIOR) 2 / 5. Grosse activité, peu de bonnes prises de décision sur les derniers gestes. Pas sûr qu’il soit là contre les Pays Bas. Une attaque Barcola – Giroud, ce serait mignon aussi.

CONCLUSION

Un match de costauds face à un adversaire qu’on avait peut-être un peu survendu. Mais qu’on avait sous-estimé niveau agressivité. On se serait cru à Magdebourg en novembre 93. Mais bon, comme le dit le poète : l’important, c’est les trois points. 

Prochain rendez-vous, vendredi soir face aux Oranje Mécaniques. Régalez-vous en attendant, les guerriers teutoniques rattaquent ce soir leur marche en avant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.