Bastia – Nantes (0-0) : la Canaris Académie livre ses notes

An 0, jour 3. Le destin offrait aux Nantais l’occasion de se remettre les noix à l’endroit après la torsion testiculaire reçue à Rennes. Problème, c’était à Bastia, 3ème équipe de L1 à domicile.

Salut les p’tits beurres,

La LFP nous prévoyait un troisième match à l’extérieur en une semaine, histoire de rincer notre effectif déjà éprouvé par un planning chargé depuis début 2016. Hé les mecs, on n’a pas trois équipes capables de remporter le championnat les yeux bandés, comme le PSG… Quoique vu les lascars qu’on se trimballe, je me dis qu’on pourrait s’aligner sur quelques tournois de Cécifoot, on ne serait pas ridicule.

Outre ce complot maçonnico-illuminati-qatari, le début de semaine fut marqué par la mise à l’écart d’Adryan. Le nouveau Zico joufflu a omis de serrer la main de son coach en sortant dimanche à Rennes. Le mec, c’est un ouf quoi, et dans une institution comme le FC Kita, on ne rigole pas avec ça. C’est pas le PSG ici. Oui, je parle beaucoup de Paris, et non, je ne suis pas du tout aigri par leur qualification d’hier soir (un peu quand même). Je disais donc, c’est pas le PSG ici, c’est le club du meilleur dirigeant France Football 2014, alors un peu de respect, les tocards.

Respect my authority.

On se prive de notre seul mec qui ne souille pas son slibard à l’approche de la surface adverse, bien joué les copains !

 

La compo :

MDZ mise sur un sursaut collectif après la déroute rennaise, mais fout quand même Moimbé sur le banc, ce qui est la moindre des choses. Bedoya blessé, Adryan sanctionné, on se rabat sur Iloki à droite et Bammou en soutien de Sigthorsson.

 

Le match :

Alors en fait, c’est l’histoire de deux équipes qui n’ont pas vraiment d’animation offensive, du coup elles se redonnent le ballon souvent parce que c’est plus facile de défendre. Au milieu, y’a quelques frappes cadrées nantaises et puis à la fin un grand tout maigre en jaune il se fait casser deux dents par un petit gros en bleu. Après, l’arbitre il siffle, et ça fait 0-0. FIN.

 

Les gars de chez nous :

Riou (2/5) : Au début, j’avais mis 3/5, et puis j’ai revu sa prise de balle dégueulasse devant Modesto.

Dubois (2/5) : Partait déjà gagnant puisqu’il remplaçait Moimbé (AKA le trou girondin).

Vizcarrondo (3/5) : On n’en fera jamais un maître-relanceur, c’est évident. Mais dans son registre de bourrin sud-américain, il ne démérite pas.

Cana (3/5) : En plus de son match correct, il a eu le mérite de se blesser. Remplacé par Djidji (72ème), serein.

Sabaly (4/5) : Une activité débordante mal récompensée, mais Raynald admire la patience de ce garçon. Tenir 90 minutes avec Iloki devant soi, ça relève de la zénitude absolue.

Gillet (3/5) : C’était mieux là.

Gomis (1/5) : Tu ne m’as jamais fait rêver.

Thomasson (1/5) : Sur sa lancée du mois de mars, tout nul. Rendez-nous le Thomasson de janvier-février ! Remplacé par Audel (72e), qui ne se bat même plus pour une place de titulaire.

Iloki (1/5) : Mais… Mais… Qu’est-ce que c’est que ça ? On n’a rien de mieux chez les jeunes qu’un mec qui a tout juste le niveau Natianal ? Même chez les féminines ?

Sigthorsson (2/5) : Pas de ballons exploitables, juste des duels aériens et un pressing dans le vide. S’il n’était confortablement rémunéré, je dirai qu’il a vraiment un boulot de merde.

Bammou (3/5) : Ah, les déplacements en Corse, le soleil, la montagne, la mer, les dents cassées et les traumatismes crâniens. Remplacé par Sala (90e), qui n’a fait que passer.

 

Les mecs d’en face (pfff/5) : Difficile de dire quoi que ce soit sur Bastia. C’était plutôt vide, en fait.

Raynald enchaîne sur le vrai derby (contre Angers), qu’on semble en mesure de gagner cette fois. Pour les images de la purge, c’est par ici.

Câlins beurrés

Raynald Dunoeud

Raynald Dunoeud

Un commentaire

  1. Raynald je t’aime s’il te plaît. Les seuls articles que je peux lire les lendemains de défaite jaune c’est tes tiens.Font chier à tous nous empêcher de mettre des canaris-buts les 11 autres salopards. Et ça à chaque journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.