Bourg Péronnas-Montpellier (1-2) : La Paillade Académie ivre ses notes

Loulou souhaite une bonne année, même aux Nîmois

Belhanda c’est la réincarnation de Nicolas Anelka en fait, l’année prochaine il va signer à Bolton ce con.

Les notes :

Pionnier (3/5) : Laurent a parfois rivalisé de nullité avec le gardien adverse question relances au pied, mais il a perdu. À part ça et une sortie dégueulasse qui aurait pu coûter cher (en deuxième période, alors que Congré avait été débordé), il a été rassurant.

Congré (2/5) : Il a tout de même réussi un centre, ce qui n’est pas rien. Mais à part cette maigre contribution, il n’a pas beaucoup apporté devant. Et derrière, quelques kilos seulement.

Yanga-Mbiwa (2/5) : Entre relance keynésienne et relance monétariste, Mapou a fait son choix : la relance de merde. Malheureusement sa main dans la surface n’était pas invisible.

Hilton (3/5) : Des débuts hésitants pour un joueur dont l’horloge biologique est visiblement calquée sur le fuseau horaire du Brésil (d’ailleurs, il doit y en a voir plusieurs, mais au fond on s’en bat les couilles). Une très bonne deuxième période en revanche ; toujours bien placé, il a écarté le danger à plusieurs reprises alors que c’était brûlant et sans manique.

Bedimo (3/5) : On le retrouve un peu. Jamais pris en défaut par les attaquants adverses, il a apporté le surnombre à plusieurs reprises, le danger aussi (comme disait Rabelais, le petit gros qu’on mettait dans les buts à la récré : « science sans conscience n’est que ruine de l’âme »). Maintenant il faut confirmer contre de plus grosses écuries avoir une bite de val-che.

Dabo (2/5) : Alimente tous les clichés avec ses gros doigts de pied en forme de pouce. Au vu du match, il a clairement postulé pour la première ligne de l’US Bressane Pays de l’Ain.

Pitau (4/5) : Probablement le meilleur tant il a récupéré de ballons, et tant il a été précieux dans l’organisation du jeu. Après on va pas épiloguer sur son look de punk à chien ; le football c’est pas la gay pride. Ou alors on perd 3-2 contre Lille avec des buts de Gragnic et Koné.

Mounier (2/5) : Non désolé, j’y arrive pas. Le ballon de 3-1, manqué par lui dans les six-mètres, a définitivement tranché en sa défaveur.

Camara (3/5) : Attention mesdames, le Cobra n’a pas besoin de soulever des poids avec sa couille pour envoyer valser les gamètes. En l’occurrence, auteur d’un match moyen, Souley est tout de même parvenu à se mettre en valeur, en inscrivant un fort joli but (demi-volée pied gauche, sous la barre). Son premier avec Montpellier en Coupe de France.

Utaka (3/5) : Des rumeurs au Qatar, en Chine, à Madagascar et bientôt au Pontet… S’il s’agissait de son dernier match, ce n’était pas le plus mauvais. Il a montré en effet de bonnes choses, en première période notamment, en étant à l’origine de l’ouverture du score par Herrera et en manquant de marquer lui-même, quelques instants plus tard.

Herrera (3/5) : Il a marqué dans cinq compétitions différentes. Comme quoi les statistiques, franchement… Mais soyons honnêtes (oui toi aussi, là), « El Tanque » (pour sa capacité à poutrer la grosse Bertha) a été l’auteur d’un plutôt bon match contre Bourg-Péronnas. Tantôt buteur, remiseur et tutti quanti, il a beaucoup récupéré de ballons en première période, en pressant une défense bressane (allitération de bogosse ma couillasse) franchement fébrile.

Sont entrés en jeu :

Charbonnier : Il a obtenu deux corners, c’est tout ce dont je me rappelle à son sujet.

Estrada : Un sacré loustic.

La bise méridionale ma couillasse !

Loulou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.