Celta de Vigo – Valladolid (3-1): La Galicia académie est dans la place

Oh putain, quel pied cette victoire du Celta. Pleine de maitrise au niveau collectif, la prestation des joueurs de Vigo a juste été remise en question par une bourde de Javi Varas dont devrait se délecter le service vidéo de HJ. Pas vraiment inquiété par Valladolid, le Celta prend 3 points précieux dans la course au maintien.

 

Les notes :

Javi Varas (2/5) : Que s’est il passé avec cette nouvelle année ? On avait laissé un Javi Varas meilleur avec ses pieds que bon nombre de joueurs de Ligue 1, et voilà que sur un de ses premiers ballons, il nous gratifie d’une Régis « pied d’appui qui enlève le ballon au moment de tirer ». Du coup, faute + jaune + péno. Par la suite, il a été fébrile pendant un moment avant de se reprendre et de sortir les arrêts qu’il fallait en fin de match.

Hugo Mallo (4/5) : C’était lui le meilleur de l’équipe lors des dernières sorties, et il est toujours sur cette lancée. Excellent en défense, il n’hésite pas à monter pour combiner sur son couloir. Par contre, le passement de jambes et crochet, c’est à revoir.

Tunez et Cabral (3/5) : Tous les deux très sérieux, propres et efficaces. Un petit problème, c’est les passes. Ils se sont mis le feu plus d’une fois avec des passes foireuses, heureusement sans conséquence. L’attaque de Valladolid ne les a pas trop mis en difficulté.

Lago (3/5) : Alors comme ça on se fait remarquer en tombant ridiculement sur les fesses sur un débordement ? Aïe aïe aïe. Il a été bon défensivement, actif offensivement. C’est lui qui effectue un bon centre qui termine sur la main d’un défenseur de Valladolid et qui provoque donc le péno du deuxième but du Celta.

Borja Oubina (3/5) : Toujours aussi précieux dans travail à la récupération. Et il a très bien régulé le jeu du Celta. Seul bémol, des pertes de balle inhabituelles.

Alex Lopez (4/5) : Quel plaisir sa frappe de 25 mètres ! Un petit bijou, on se demande pourquoi il n’ose pas plus souvent. Son but est précieux, car il est marqué en début de seconde période et permet de faire le break, et il couronne un très bon match.

Krohn-Dehli (4/5) : Alors qu’il était en train de louper son début de match, il nous a sorti une passe lumineuse dont il a le secret pour lancer en profondeur Iago Aspas. C’est un génie ce joueur. Un génie sur courant alternatif malheureusement.

Bermejo (4/5) : Il est aussi bon de la tête que Iago Aspas est bon avec ses pieds, pour dire le niveau. Très bon dans le jeu de déviation, un peu maladroit avec ses pieds, même s’il manque de peu de mettre un subtil lob. Un attaquant à l’ancienne, solide.

Park (3/5) : Le match de midi en Liga, c’est pour que les asiats puissent regarder. Alors au Celta, quand on joue à midi, on fait jouer Park. Alors, d’accord, il va pas aussi vite que Iago Aspas, il a joué à un poste qui n’est pas trop le sien, en étant souvent sur le côté, mais il n’a pas été très bon. Vu qu’il passe le ballon à Alex Lopez sur son but, le voilà créditer d’une passe décisive. Quel voleur celui-là. Du coup +1 pour ça.

Iago Aspas (5/5) : Au-dessus c’est le soleil. Et si le soleil c’était pas Iago Aspas ? Je le veux plus souvent avec les stats qu’il avait à la mi-temps, c’est à dire 2 tirs 2 buts. Enfin il est efficace. Et en plus il a des couilles de retirer le pénalty au même endroit. Ah et j’oubliais. Quand il touche le ballon, c’est le Brésil.

 

Les remplaçants pour le fun :

Nacho Insa, Toni et De Lucas. Pas vu, c’était déjà l’heure de fêter la victoire.

 

Coucou le Real Madrid et son joyeux bordel. On se voit mercredi à 21h30. Bisous.

Dudu.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.