Brésil – France 1-1, la Meufs Académie livre ses notes

 Aujourd’hui votre Marinette (pas celle qui cumule au 12 mars à 11h25 65 vues sur youteub) affronte le blizzard et profite d’un peu d’électricité entre deux coupures pour vous donner son sentiment sur cette seconde confrontation face au Brésil en une semaine. Pour rappel, le compte-rendu du match de mercredi est ici dans les colonnes de la Meufs Académie : http://horsjeu.net/fil-info/la-meufs-academie-note-france-bresil-2-2/

 

A dire vrai, la Marinette se trouvait un peu dur dernièrement avec les Meufs et se disait naïvement avant cette rencontre « Ce serait bien d’être plus positive quand les nénettes font des choses bien. » C’est qui est important dans la phrase, c’est « quand les nénettes font des choses bien. »

Quoi qu’il en soit, la fête de la Meuf, c’est passé pour cette année. Et ça va se voir.

 

L’analyse du match (le film du match serait trop pénible. Pour ceux qui veulent se faire du mal, le match en intégralité est ici http://www.d8.tv/d8-sport/pid5421-d8-euro-feminin-2013.html, parce que de mon côté, rien que d’écrire le mot « match » c’est limite…)

 

Au départ la question était de voir comment les Bleues allaient réussir à annihiler Giovania, THE joueuse d’en face qui nous fait chier. A la fin, c’est un poignant constat d’échec puisque (entre autresssss – oui y’a plein de s) c’est bien Giovania qui nous pousse au contre-son-camp… Punaise, elle est fortiche cette Giovania…

Laura Georges (csc, 1-0, ).

Côté français, c’était tellement la dèche (là je parle des actions volontaires) que la feuFeuFe a même dû ajouter les occasions de but dans le résumé…: http://www.fff.fr/mediatheque/feminine_a/545698_les-buts-et-les-occasions-tricolores-1-1

On a tout :

  • du zig zag dans la surface (hommage à Peter Falk, sans doute – pour les cinéphiles qui se demanderaient pourquoi j’écris ça, je pourrai leur refiler l’info)
  • de la frappe « à ça de rentrer ». Raté.
  • de la frappe « autant viser la gardienne comme ça elle évitera de se fatiguer »

Il aura finalement fallu que Camille Abily soit « déséquilibrée » dans la surface à la fumée des cierges + 6 minutes pour s’en sortir (merci, mansuétude de l’arbitre) comptablement.

Louisa Necib (1-1, 96e).

Fin d’une pénible renconte que Bibi Bini Bean n’analyse pas comme moi. Lui, il trouve que ce 6e match nul en six rencontres est prometteur et que « une fois que la réussite sera là », tout ira bien dans le meilleur des mondes… mmm… Marmotte, Chocolat, Papier d’alu, Tout ça…

 

Pour moi, la seule vraie bonne nouvelle, c’est que les gars de Nique ont vraiment dû faire la gueule de voir leur super nouveau maillot extérieur (de 70 à 120 €, prix conseillé pour payer un truc trop cher) bénéficier d’une telle publicité pas super vendeuse. Gnark gnark gnark.

 

Les notes qui ne vont pas aller crescendo des Bleues :

Céline Deville : pas vraiment inquiétée si ce n’est par les copines / 5. Si c’est pas un monde ça !

Laure Boulleau : 3/5. Bien en place en défense, elle commence à prendre sa place en phases offensives. Maintenant ce serait gentil que ses copines du couloir gauche s’en rendent compte aussi et combinent avec elle quand elle passe par là.

Laura Georges : 5/5 en csc. Magnifique ! Superbe ! *Insérer ici tout autre qualificatif dithyrambique*… Dès les premières minutes du match, j’ai trouvé qu’elle avait une drôle de tête, genre foncedée… ses premières interventions cheloues (oui j’accorde l’adjectif, et alors ?)… ses prises de décision vaseuses… ses fautes sur ses coéquipières (cf. tentative d’assassinat sur Soub’, 27e) Impressions confirmées donc par son ouverture du score d’un gestechnique parfaitement excecuté : le csc-lob. Je crois qu’on appelle ça « un jour sans. ».

 equipe

Même avant le match, on se doutait que Laura avait testé la pelouse…

Sabrina Delannoy : pas vue pas prise / 5. Les exploits de Laura lui ont fait de l’ombre…

Corine Franco: 3/5, J’ai beau avoir le taquinage facile sur son style peu académique, j’admets qu’elle a le grand intérêt d’être constante dans l’effort.

Sandrine Soubeyrand (puis Camille Abily, 45e) : sortie à la mi-temps /5. Coïcidence ? Je ne crois pas.

Louisa Necib : 4/5 dont 1 pour savoir transformer un penalty. Placée un cran plus bas que d’habitude, elle m’a laissé deux étranges impressions :

1. pallier l’absence de volume de jeu de Soub’ c’est relou…

2. Louisa n’aime pas spécialement ce poste…

Gaëtane Thiney : ballon perdu entre deux fautes /5. Tout est dans le titre.

Eugénie Le Sommer : plein d’envie mais un penalty et moult occas’ ratées / 5. Quand on pense que si la Marinette avait pour habitude de noter les remplaçantes, la Eugénie aurait eu 5/5 pour son excellente entrée en jeu sur le match précédent… Un drame. D’autant plus que j’aimerais bien avoir une buteuse efficace dans cette équipe…

Elodie Thomis : quand on confond engagement physique et faute systématique /5.

Marie-Laure Delie (puis Sandrine Bretigny, 80e) : 2/5. Souvent on critique l’efficacité française dans la « zone de vérité » ©expressionpourrieincluded en souligant que « les adversaires n’ont pas laissé Marie-Laure s’exprimer » en la marquant tellement de près que personne d’autre ne la trouve sur le terrain. Mais au vu du nombre d’occas’ (certes foirées) d’Eugénie, est-ce qu’on ne peut pas plutôt envisager que Marie-Laure soit pas hyper forte pour s’en créer ? Hein ?

 

Conclusion en attendant la suite de la préparation (psychologique) à l’Euro 2013 en Suède, le jeudi 4 avril face au Canada : « Non mais c’est sympa la quatrième place aussi… »

 

Allez, la bisette
Marinette Picon-Bière (un peu expéditive parce qu’un peu vénère quand même)

 

En sinon, faut pas oublier de soutenir mon boss sans qui rien de tout cela ne serait possible, en filant de la thune  ou en étant un fidèle ici.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

4 commentaires

  1. Marinette exprime sa colère et sa frustation c’est bien ! (c’est pas bon de refouler…) Je suis néanmoins (presque) d’accord avec Bini, si elles paniquaient moins et étaient plus efficaces, on mettrait des branlées à tout le monde… Sauf que l’efficacité c’est dans la tête, donc bon, c’est pas gagné ! Sinon la Marinette, je vais voir la finale de l’Euro en Suède, penses-tu que j’ai une chance d’y voir les Bleues (ciel ou foncé) ?

  2. Je ne parierais pas ma chemise là-dessus très chère… Mais c’est super sympa la Suède en été !

  3. La France en finale? Mais non, on va progresser, on va finir troisièmes puisqu’il n’y aura pas de match de classement si je ne m’abuse. Et Bini pourra annoncer le progrès.

    Soit dit en passant, Bini a aussi son rôle à jouer dans la « panique » et l’efficacité. Je disculperais Georges sur sa tentative de massacre de Soub’, c’était peut être le meilleur geste défensif français depuis des années s’il avait réussi. Oui, je suis méchant, mais vu que Bini ne veut pas sortir de son onze de départ une joueuse qui n’a plus le physique pour tenir son poste…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.