Clermont Foot 63 – US Créteil (0-0) : la Consanguine Académie fait match nul

Après deux défaites de rang à Arles-Avignon en Championnat un à zéro et face à Tours en Coupe de la Ligue toujours un à zéro, il faut relancer la machine pour les consanguins. Une nouvelle Odyssée débute en championnat face à Créteil ou plus communément appelé Crête dans ce papier. Et ce n’est pas un clin d’œil aux choix capillaires des joueurs.

Le matin du match, Emmanuel Immorou déclare forfait, Cédric Bockhorni le remplace. Le joueur préféré de cette académie ne joue pas. Cela commence fortement mal. De plus, sachez simplement que Bockhorni, ancien international espoir français tout de même, est né à Nancy. Début du match, dix premières minutes d’observation, les crêtins-si on les appelait presque comme cela dans l’Antikité-semble ne s’être pas remis du trajet en « calèche » dixit Vasseur l’entraîneur. Au lieu de bavasser, regarde le niveau vaseux de ton équipe. Pour le reste, le réseau SNCF en Auvergne est dramatique il est vrai. Diagonale du vide oblige.

Mais on se moque de l’adversaire et on n’oublie les siens. A la 15′, Vidémont envoie une frappe ver l’Olympe, elle chatouille la barbe de Zeus. Pendant ce temps, au nez et à la barbe justement des stadiers, les ultras de Créteil déploient la désormais fameuse banderole « Pas de compromis le foot c’est le samedi ». « La ligue on t’encule » venant comme il se doit accentuer l’effet dramatique de cette dernière. Revenons au match, le Clermont Foot 63 joue à contre-temps face aux crétois venus chercher le match nul. Les mecs sont lassés de prendre trois buts par match visiblement. Salibur s’entête à jouer seul sur son couloir, il dribble un, deux ou trois adversaires avant de s’enfermer et de perdre le ballon. L’équipe ne fonctionne pas comme une phalange ordonnée, cohérente, et solidaire. Pour le coup, Salibur ou Dugimont mériteraient une giboulée de phalanges d’ailleurs.

A la 33′, un blessé, les crétins en profitent pour se désaltérer et prendre l’apéro tranquille sur le bord de touche. Les cristoliens sont à la cristalline certes, mais l’arbitre n’en revient pas tout de même. Tiens, tête de  di Bartoloméo, ancien montluçonnais, transversale. Farnolle se troue sur sa sortie des deux poings. A croire que les visiteurs ont bu de la potion magique. Quant au gardien-géant-ogre clermontois, il fait penser au cyclope Polyphème entre ses relances au pied et cette sortie aérienne manquée. Seck et Ndoye, respectivement numéros 15 et 17, font penser à la paire de récupérateurs Diarra-Essien de l’OL. Deux monstres physiques. Hercule n’a qu’à bien se tenir ! Ceci dit, ils n’ont même pas besoin de montrer leurs biceps, Vidémont se blesse tout seul à la 44′. Il est touché au ligament externe du genou droit, six semaines d’arrêt. Valéry lui souhaite un bon rétablissement, reviens-nous vite ! Hamdi le remplace. Mi-temps.

Décidément, c’est à se demander si une divinité, à l’instar de Poseïdon avec Ulysse, ne nous en veut pas particulièrement : Lippini se claque dès la 47′. Le jeune Kilota fait sa première apparition en Ligue 2. Superbe expression que cette dernière, employée vingt-cinq fois par articles dans les quotidiens sportifs, elle donne l’impression que le joueur n’a pas existé sportivement avant. Il apparaît tout d’un coup, sort du chapeau du magicien grâce à de la poudre de perlimpinpin. Quand on parle de magie, l’arbitre de touche signale une touche imaginaire, on entend dans les tribunes « au four le juif ! ». Véridique. A la 57′, but refusé pour un hors-jeu de Moulin. Pendant ce temps, Farnolle rend hommage à l’ASMCA en trouvant une touche à chaque dégagement. Ce match s’achève sur un peu glorieux zéro à zéro, joueurs fatigués, trop de blessés pour le Clermont Foot 63, peu d’ambitions de part et d’autres. Vive la trêve !

 

Les notes :

Farnolle 2/5 : se troue sur sa sortie aérienne et a rendu hommage aux hirondelles ou à la grosse Bertha, au choix, avec un véritable balais aérien de dégagements ratés.

Lippini 3/5 : volontaire, plutôt technique avec un coup du sombrero pas dégueu du tout. Vu sa façon de jouer, il est logique qu’il se claque. A trop courir… Kilota fait une bonne rentrée, il ne reste pas assez sur son côté et repique trop dans l’axe mais il galope le petit.

Da Silva 4/5 : costaud, très costaud. Salze a du souci à se faire pour retrouver sa place. Une vraie recrue. Attentif, bon de la tête, précis dans ses relances. S’est offert une ou deux belles montées offensives.

Avinel 3/5 : un peu moins précis que son pote de charnière, il reste, lui aussi, attentif au marquage. Peut-être un ton en-dessous physiquement que ce qu’il a proposé lors des matchs précédents.

Bockhorni 2/5 : typiquement le joueur de devoir, parfois capitaine de l’équipe puisqu’il est au club depuis 2006, il n’est pas extraordinaire, n’apportera pas réellement un plus offensif mais fera son travail consciencieusement.

Ekobo 3/5 : usé mais précieux, il a conservé sa sérénité lorsque Moulin ou Bestch se dispersaient. Eugène est notre plaque tournante.

Betsch 2/5 : que de passes imprécises, d’habitude sa dépense d’énergie l’excuse mais là c’était vraiment trop. Il a eu tendance à jouer trop petit aussi plutôt que d’aérer le jeu. Ceci dit le manque d’appels en profondeur des ailiers et des attaquants ne l’a pas aidé.

Salibur 2/5 : soliste pendant tout le match, il a beaucoup tenté, dribblé, en vain. Remplacé par Nkololo à la 84′.

Moulin 2/5 : bon début de match, distribue bien le jeu. Hargneux en défense, il récupère des ballons. Il s’est agacé au fil de la rencontre, râlant auprès de l’arbitre. Dommage.

Vidémont 3/5 : précieux, plus en vue que Dugimont, il se bat, va au duel aérien mais manque de lucidité dans le dernier geste. Mais il a sa place comme titulaire. Remplacé par Hamdi à la 44′ sur blessure. L’ancien lavallois a été franchement mauvais, il a tout raté. Peu d’envie et des dribbles superflus. A revoir mais pour le moment, l’une des moins bonnes recrues.

Dugimont 2/5 : compliqué est l’apprentissage de la Ligue 2 pour cet attaquant. Il est volontaire mais manque de physique dans les duels. Il se procure trop peu d’occasions. On a l’impression que Vidémont et lui se marchent sur les crampons, Dugimont ne jouant pas assez en déviation pour le minot.

 

Valéry Tocard de la Catin

4 commentaires

  1. Ok, un espace privé dans la liste déroulante des acad’ française. La Paysan Breton Acad est jalouse.

  2. Dur en ce moment et je comprend pas pourquoi tous c’est blesse en si peut de temps.

  3. Un académicien qui reproche à un de ses joueurs de trop courir… on a trouvé le futur club de coeur d’Alou Diarra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.