La Forez Académie raconte le merscato – Episode 35 : Saliburn-out

Les derniers jours ont été très agités du côté de l’Etrat avec le départ de Beric puis de Tannane, l’arrivée de Cabella et la venue à 95% selon Gilles Favard de Salibur. Par contre, toujours pas de défenseur central supplémentaire…

Romeyer : salut Dominique. Beuon, finalemeuent ça s’est réglé pour le p’tit A Capella. Au prix où on le paie, j’espère qu’il va nous faire autre chose que pousser la chansonnette.

Rocheteau : oui, un prêt sans option d’achat, mais le joueur a préféré venir chez nous plutôt que d’aller à Nantes. Même sans coupe d’Europe, on reste un club attractif.

Romeyer : ben évidemmeuent b’let ! On est p’tet pas l’Barça ou les Kantaris pour signer Nénuphar, mais dedzeu, on va pas s’faire piquer des joueurs par une équipe dont l’Président vend des médocs pour faire pousser les bitognots des Chinois neuon ?

Rocheteau : par contre, Roland, on est toujours sur le coup pour Salibur, de Guingamp. Ça coince encore sur des détails, mais là, il prend l’avion pour Andrézieux, on va régler ça de visu. Bon, par contre, il veut négocier une prime de déplacement pour lui et son agent.

Romeyer : fouilla, ça y est, ça commeuence ! Non mais d’puis qu’les bajafleux ont bavé sur les monteuants du transfert de Karamel, le pillot de Caen, t’as tous les raptarets d’agents qui veulent nous faire cracher dans leur benon t’sais ! Pour la prime, on verra, on met déjà l’avieuon à dispositieuon, c’est pas pire neuon ?

(au loin) Garcia : ¡ Robert, por favor ! Arrête de traîner los pies como ça ! La pélouse est déjà une mierda, tou es en train de la rendre peor !

Romeyer : mais qu’est-ce qu’il a meuon Robert ? Il a le babeau d’puis le début d’la saiseuon.

Rocheteau : je crois qu’il ne vit pas bien le fait de ne pas jouer alors qu’il n’est pas blessé. J’en ai discuté avec Oscar, il ne dit pas qu’il est mauvais, seulement beaucoup trop lent.

Romeyer : non mais atteuend Dominique, il veut quoi meuon catamaran là ? Des sprintères ou des gaziers qui foutent la balle au feuond ?? Il a compris qu’on gagnait pas les mâches au chrono ??

Rocheteau : non mais Roland, c’est l’école barcelonaise, c’est un jeu avec beaucoup de mouvement et du pressing. Robert n’est pas à l’aise dans ce type de football. Anderlecht nous propose un transfert, et je pense que…

Romeyer : tu penses rien du tout Dominique. J’me suis sorti les oursins des poches pour l’faire v’nir le Robert, malheureusement t’as une qu’nelle qui nous l’abistrogne et depuis, c’est plus l’même que celui qu’on a acheté. Donc neuon, pas d’transfert. Par contre, ça m’fait flique de le voir comme ça meuon Robert. Et comme le Gonzalez a l’air aussi têtu qu’un Lyonnais qui réclame un penalty… Beuon, tu m’l’envoies en prêt chez les Belges, mais sans optieuon, comme le p’tit A Capella chez nous.

Rocheteau : Roland, Salibur vient d’atterrir, il demande à venir en Hummer Limousine rose, avec des flammes bleues sur le côté, et des Tourtel Twist dans le frigo. On fait quoi ?

Romeyer : mais qu’est-ce que c’est que ce bobiat encore ? Il s’croit où là ?! A la Vogue des Noix ?! Allez, hop, tu lui envoie le Fiat Doblo aux couleurs de Casino, et il discute pas. Il veut signer dans un club de foot ou faire le Carnaval de Dunkerque ? Il est ch’ti ?

Garcia : ¡ Holà Rolán ! Comment tou vas, hombre ? Soy muy contento con Cabella. C’est oune buen pillotte (ndlfa : un pillot, avec l’accent), con velocidad, c’est importante pour moi.

Romeyer : si si, Oscar, yo le sais qué tou aimas la vitesse. Pero, la vitesse no marca plenos paillats de boutos, hein ? Porqué, cuando l’équipe no marca, los supportères débigoisent, y mis oreillas sifflan. Tengo la lourde.

Garcia : ¿ Qué ?

Romeyer : dedzeu, j’suis toujours aussi mauvais. Bref, tu lui expliqueras Dominique. Sinon, Edgar, tou estas contento con el nouveau rougador Salsifour ?

Garcia : ¿ Qué ? ¿ Un nuevo jugador ? Yé né sé pas dé quoi tou parles, Rolán. Bon, je rétourne sour lé terrain. Hasta luego.

Romeyer : attends Dominique, il est pas au coureuant qu’on a un gazier qui arrive là ?

Rocheteau : euh, si, enfin… Disons que je n’ai pas eu le temps de lui présenter son profil. Il vient d’arriver aux portes de l’Etrat, je vais le chercher.

Romeyer : neuon, neuon Dominique ! Tu vas bien nous le laisser au frais le faramelan là. Si c’est pour l’entendre me demander d’lui payer une maiseuon avec un héliport et une piscine dans chaque pièce, ça va aller t’sais ! Dedzeu, mais c’est qui ce badabeu avec le maillot du PSG ??

Rocheteau : ah ça… C’est Oussama Tannane. Lui aussi est déçu de son temps de jeu, mais il pense qu’il a le niveau pour jouer à Paris.

Romeyer : ah tiens ? Ben c’est pas la moitié d’une gambelle çui-là. Dedzeu, t’sais qui s’rait capable de débarquer là-bas empaqueté comme à la Noël, alors qu’il à peine le niveau pour faire le plot aux entraînemeuents beauseigne. Donc lui, tu vas m’trouver un club bien loin pour qu’on puisse  voir de chez nous si c’te clincaille nous éblouit de son taleuent.

(au loin) Garcia : no, Alex, no. Tou né pas encore prêt pour youer samedi. ¡ Coño, hombre ! No es possible dé péser lo mismo poids qué 2 youeurs à toi tout seul !

Romeyer : et ben on est pas rendu

 

Fin du merscato pour cet été, les Verts ont énormément dégraissé mais aussi beaucoup recruté. Alors Romeyer va-t-il enfin arriver à parler espagnol ? Dans quel état Rocheteau a-t-il récupéré le Doblo ? Søderlund va-t-il perdre du poids et enfin jouer quelques minutes ? La suite dans la suite de la saison.

 

Roland Gromerdier 


Vocabulaire :

  • Abistrogner : blesser, déformer,
  • Badabeu : niais, idiot,
  • Badinguet : attardé, simple d’esprit,
  • Bajafler : parler à tort et à travers. Par exntension, les bajafleux désignent les journalistes,
  • Beauseigne : le ou la pauvre,
  • Belet : agneau, utilisé aussi avec une certaine tendresse pour parler d’un proche,
  • Benon : bassine,
  • Bitognot : bouton, petite excroissance. Ici, ça désigne tout simplement le zizi,
  • Bobiat : idiot, simplet,
  • Clincaille : ensemble d’objets (souvent petits) en fer ou métal sans grande valeur,
  • Débigoiser : médire, rapporter des ragots,
  • Dedzeu: ou nom de dzeu ! juron, forme atténuée de Nom de Dieu !,
  • Des pleins paillats : en grande quantité,
  • Être rendu : être arrivé (sous-entendu « à bon port »)
  • Faramelan : prétentieux,
  • Flique : dans l’expression « ça m’fait flique » : « ça m’ennuie, ça m’énerve » (ne s’utilise pas seul),
  • Fouilla: intraduisible, c’est l’expression typique stéphanoise qui traduit la surprise, l’étonnement, l’exclamation…
  • Gambelle : fille de petite vertu,
  • Lourde : mal de tête,
  • Pas pire : pas si mal,
  • Pillot : petit enfant, poussin,
  • Raptaret : roitelet par extension petit homme, souvent qui se croit grand.

 

Rendons ici hommage au « Cri du Pillot », qui paraît régulièrement dans le Progrès, édition stéphanoise (pas l’autre qui sent la quenelle), et dont le format de cette fiction est inspiré. Toutes les expressions, et bien d’autres encore, peuvent être retrouvées ici ou .

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.