Ghana-USA (1-2), la Team USA academy livre ses notes

Intro :

[jwplayer mediaid= »47172″]

 

Hey wé bro, tu la veux l’Amérique? Ben tu l’as man.
En plus avec le maillot le plus classe de la compétition. Je suis même certain qu’un frenchie comme toi doit être bien envieux qu’on réussisse à sortir un maillot bleu-blanc-rouge classieux alors que les bleus se trimballent en marinière un match sur 2. Hey wé bro, y’a pas de secret, Nike c’est une marque de chez nous et comme  on dit à NY, « un pour tous, chacun sa gueule et les marinières pour les mecs qui refusent d’aller à la guerre »

Cet aparté fashion introductif mis à part, tu l’as vue l’Amérique? Tu l’as vue danser dans le groupe de la mort? Ben t’as peut-être pas fini de la voir Bro’, parce qu’on risque d’en faire chier plus d’un en jouant comme ça. En plus tu nous connais bien :  les Portugais se sont faits massacrés? Ils vont arriver pour se refaire la cerise contre nos Boys ? on va les achever ces latinos et leur faire comprendre qu’on est sans pitié avec les pays du Tiers-Monde. Des mecs qui utilisent encore du Pento. Seriously?

Retour sur ce match où, sur le field, coach Jürgen (qui a réussi l’exploit de s’offrir un clash avec Kobe Briant ) a aussi prouvé que c’est bien beau de débouler avec des mecs musclés qui font les beaux, ça n’a aucun intérêt si on les fait jouer comme les poussins B de l’équipe d’Appleton dans le Wisconsin. La tactique de Klinsmann est simple : prendre en compte nos limites et faiblesses et appuyer sur celles de l’adversaire. Et on n’a pas tardé à les voir, les faiblesses des Black Stars.

 

Le Team :

Boys vs Wild

Compo plutôt Classique côté US, avec ce bel homme de Patrick Dempsey et Altidore en pointe, Jones en sentinelle, Bradley et Beckermann pour colmater et se faire défoncer les jambes. Seule demi surprise, Zusi coupe les citrons et Bedoya sera la caution L1-beau jeu de l’effectif.

En face, un beau mélange de plots, de comiques et de bourrins, le tout organisé comme un pays d’Afrique, c’est à dire n’importe comment.

 

Le Game.

Très grosse résistance des Ghanéens qui réussissent l’exploit de tenir 30 secondes sans prendre de but. Contrôle talonnade orientée, cassage de hanche, petit filet opposé : « Coucou moi c’est Dempsey, tiens jte rends ton rein. »

Les Black Stars vont mettre un petit quart d’heure pour sortir la tête de l’eau, ce qui n’est pas une mauvaise idée car je n’ai pas souvenir que les Ghana soient de grands spécialistes de la natation. Par contre, en approximations et en atermoiements, ils s’y connaissent. Le placement et la vista de John Boye sont à montrer dans toutes les écoles de soccer. Ce mec est un espoir pour tous les joueurs amateurs du monde : Avec lui tu peux tu dire que même avec le niveau d’un susbtitute de ligue mineure du Minnesota, tu peux jouer la World Cup.
Ça va donner plein d’espoir aux joueurs Français qui viennent jouer en MLS. Même les Canadiens vont peut-être y croire, qui sait?

La 1e alerte intervient sur une action brouillonne de Gyan, mais Tim Howard veille.

Le match est plaisant, mais tu sens que ça peut partir en vrille à tout moment : les Ghanéens se jettent n’importe comment et nos boys peuvent perdre une guibolle à chaque impact. Ce débile de Jordan Ayew n’est d’ailleurs pas loin de mettre fin à la World Cup de Beckermann.
Sous pression, Altidore décide qu’on ne lui arrachera pas de jambes, et se blesse tout seul comme un con grand. 30 minutes de jeu, fin de ta WC.

3 minutes plus tard, Dempsey n’est pas loin de rejoindre Altidore, pour un joli combo Dragon punch – flashkick dans le nez exécuté par Boye. Le Ghanéen est rancunier.

10 minutes après Altidore, Besler se flingue la cuisse . Tain, c’est qui le préparateur physique? le mec qui soigne Abou Diaby?

Mi-temps, avec mes plus sincères félicitations à l’arbitre qui a réussi à tenir ce match malgré la grosse débilité des Ghanéens. Muntari, Ayew, Boye et Rabiu eurent été expulsés que ça n’aurait choqué personne…

Ala mi-temps, Jürgen fait rentrer Brooks en défense centrale et se prépare à souffrir.
Les Ghanéens jouent mieux et pressent sur les buts de Howard. Gyan, Muntari et surtout Atsu ont l’occasion de revenir à la marque, mais ne réussissent pas trouver le cadre. De notre côté Brooks-Cameron ont du mal, mais c’est l’ami Jones qui a la plus belle occasion, complètement esseulé dans la défense Black Stars.

Boateng rentre à la place d’Ayew (d’ailleurs, WTF???? Ayew titulaire à la place de Boateng???) et c’est tout le Ghana qui prend le match en main sans se procurer non plus 50 occasions. Essien puis Adomah sont lancés dans l’arène également côté ghanéens mais rien n’y fait.
C’est même Johanson, par 2 fois qui a la balle de 2-0. La 1e sur une air-sortie du gardien, la seconde sur un petit festival qui aboutit sur une frappe de Dempsey.

C’est au moment où on croyait le match plié, que les Ghanéens vont égaliser : Ayew, servi en talonnade par Gyan, fusille Howard de près. Nos boys cèdent, dommage. Certes, ça récompense le Ghana… mais t’as beau être vaillant, si tu joues comme une tanche, à un moment ça casse : Illustration à la 85e, Mensah tente de protéger un ballon qui file en 6m la touche connement : corner…
Zusi le frappe, Brooks reprend : 2-1 pour les boys.

 

Durant les 5 dernières minutes, le Ghana essaiera bien de punir Dempsey, mais rien n’y fera : les USA se vengent des dernières éditions et remportent ce match de manière logique.

Les Boys :

Howard : 3. Il s’est tellement fait chier qu’il est parti faire un footing de 5 miles après le match.

Beasley-Cameron-Johnson-Besler : 3. C’était parfois très poussif, à la limite de la rupture et rarement joli à voir, mais il faut quand même reconnaître qu’Ayew et Gyan ont été bien pris. Après on parle d’un ex joueur de Rennes et d’un Marseillais, donc bon, tout est relatif…

Jones : 4. Impressive.

Bedoya : 3. Zusi est bien meilleur et la prouvé en remplaçant le jeune Nantais qui n’a pas démérité. Face à une telle équipe, je ne suis pas sûr qu’il ait pu donner le meilleur. A suivre dont face aux Portugais et Allemands, qui eux devraient d’avantage jouer au ballon.

Bradley : 4. Il aura bien fait chier les défenseurs et milieux Ghanéens, et c’est déjà beaucoup.

Altidore : NN. 1e sprint : claquage. Fin

Dempsey : 5. La vie de Dempsey est meilleure que la tienne : la preuve.

Dempsey ne casse pas uniquement les reins des défenseurs ghanéensDempsey ne casse pas que les reins des défenseurs ghanéens : Madame Dempsey confirme.

On se retrouve dimanche pour Portugal – USA, avec un enjeu : la qualification dès le 2nd match et j’ai presque envie de dire : un nul nous suffira.

See ya Bro’.

Louis-Seven, @R_Direktor.

 

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

3 commentaires

  1. Beckerman 5/5 : au four, au moulin et dans le cul de la meunière. What a game !

  2. Le rasta blanc n’est pas noté, il est parti jouer du djembé pour sauver le monde ou bien?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.