Ghana-USA (1-2), l’Etoile Noire Académie livre ses notes

Salut, c’est Gérard Majeed. Issu de l’union interdite entre Gérard Majax et Majeed Waris, je passe mon temps à m’adonner à mes deux grandes passions, la magie, le football et le calcul mental. C’est moi qui ai été chargé de conter les aventures des Black Stars (les étoiles noires en anglais) du Ghana. Et on démarre tout de suite avec le premier match contre les USA (les Etats-Unis d’Amérique en américain).
majeed

 

La grande aventure :

Après quatre ans d’attente, le Ghana retrouve la Coupe du Monde. Honteusement éliminé en 2010 par la main d’un mécréant de la Céleste (et peut-être à cause d’un pénalty manqué), les Ghanéens reviennent avec de grandes ambitions : survivre. Tombé dans un groupe de la mort avec les nazis, les fans de tuning et les amateurs d’invasions aéroportées, ça semble difficile. Les Ghanéens espèrent tirer leur épingle du jeu en triangle et peuvent se reposer sur un groupe d’une qualité exceptionnelle, avec les frères Ayew, Asamoah Gyan, Kevin-Prince Boateng et le toujours-vivant-mais-plus-vraiment-bon Essien. Pour démarrer la compétition, Kwesi Appiah décide de se passer de Boateng en le mettant sur le banc au profit de Jordan Ayew (auteur d’une préparation intéressante). Ça peut sembler surprenant, et ça l’est sportivement vu que Boateng est probablement le meilleur joueur de cette sélection, mais l’on connaît les relations tendues qu’il entretient avec sa sélection et ses quinze retraites internationales. Essien est également sur le banc. Le reste est assez classique : Kwarasey – Opare, JOHN BOYE, Mensah, Asamoah – Muntari, Rabiu, A.Ayew – Atsu, Gyan, J.Ayew.
Le match :

Dès les premières secondes, le Ghana impose son empreinte sur le match.  Muntari marque Dempsey et respecte bien la distance de sécurité de deux bandes blanches comme sur l’autoroute. John Boye défend parfaitement. Ça lui a coûté un but mais l’important est préservé, il n’a pas concédé de pénalty. Une grande victoire pour le jeune défenseur de 27 ans. Après, le match est tranquille. Les Ghanéens n’ont pas remarqué qu’ils sont menés et jouent de façon détendue. La plus belle action du match arrive à la 32ème minute. Clint Dempsey vient mettre un coup de tête dans le tibia de John Boye, qui jouait légitimement le
ballon, et se casse son propre nez.

but dempsey

En deuxième mi-temps, le Ghana commence à pousser. Surtout, les centres deviennent à peu près précis ce qui est une révolution par rapport à la première période. L’entrée de Boateng à la 59ème relance la machine ghanéenne qui était jusque-là dans une domination stérile (ce qui est surprenant pour une équipe d’Afrique sub-saharienne). Mais il faut attendre la 82ème pour enfin voir l’égalisation du Ghana. Une très belle action entre Asamoah qui lance Gyan dans la surface. L’attaquant talonne pour André Ayew qui marque d’un extérieur du gauche. Et là, on se dit que c’est terminé. Le Ghana est à fond, les USA semblent physiquement au bout du rouleau. Ils vont en mettre un second et l’emporter 2-1 après avoir été menés, comme dans la moitié des matchs de cette coupe du monde. Quelques minutes après, les USA inscrivent un second but sur corner. Bon. On retrouve le sémillant John Boye (je ne sais pas ce que ça veut dire « sémillant » mais comme souvent on l’associe à des gens imblairables genre le sémillant Stéphane Guillon je me dis que bon voilà quoi) au marquage de Brooks, le germano-américain (qui marque seulement onze jours après le 6 juin, saloperie de monde moderne). Ensuite pas grand-chose. Le Ghana tente un peu mais pas vraiment et on en reste là. Alors qu’ils doivent encore affronter l’Allemagne et le Portugal, la Coupe du monde semble déjà terminée pour les Black Stars (qui n’auront pas brillé)

but ayew
Les notes magiques :

Kwarasey 3/5 : RAS. Pas de gros arrêt, pas d’erreurs non plus.

Opare 3/5 : Pas mauvais, pas très bon non plus (pour l’instant c’est simple à noter putain).

Boye 0/5 : Tu as beau le voir toute l’année au sommet de son art, il arrive quand même à te surprendre. Coupable sur les deux buts.

Mensah 3/5 : Il a plutôt fait du bon boulot sans être exceptionnel (mais ça relève tout de même de l’exploit quand on joue à côté de John Boye).

Asamoah 4/5 : Bon défensivement et utile devant, c’est lui qui lance l’action du but avec une superbe passe en profondeur pour Gyan.

Muntari ?/5 : Impossible à noter. Offensivement, c’est sans doute celui qui a le plus apporté au milieu de terrain. Il a créé quelques occasions avec sa qualité de centre et de coups de pied arrêtés. Il envoie aussi une grosse frappe juste à côté du but à la 53ème. Défensivement, c’est lui qui a réussi le plus de tacles. Mais sur le premier but, il se chie complètement. C’est lui qui est au marquage de Dempsey, puis le lâche et n’arrive pas à le rattraper.

Rabiu 1/5 : Porté disparu.

André Ayew 3/5 : Un très beau but. Le reste était proche du néant. Pas très utile défensivement, ni offensivement non plus.

Jordan Ayew 1/5 : Porté disparu également (on l’a vu déborder une ou deux fois puis plus rien). Remplacé par Boateng à la 59ème qui a bien dynamisé l’attaque ghanéenne.

Atsu 2/5 : Quelques tirs et boulot défensif correct. C’est tout.

Gyan 4/5 : Logiquement le Ghanéen le plus dangereux. Très belle talonnade sur le but. Une tête pas loin du cadre. Pas aidé par ses coéquipiers.

 

La décla post-match :

« Oui ma non-titularisation m’a surprise. Parce que vous êtes supposés commencer avec votre meilleur onze »
Kevin-Prince Boateng, en grande modestie et solidarité avec ses coéquipiers.
A la prochaine contre l’Allemagne,

Gérard Majeed

Roazh Takouer

2 commentaires

  1. Le participe passé employé avec l’auxiliaire avoir ne s’accorde pas avec le sujet.
    Et en anglais, je n’en parle même pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.