Inter-Palerme (1-0), l’Internazionale Académie livre ses notes

20

Le Snake aussi cause tactique

Franchement, à quoi ça sert de se faire chier à regarder des matches si c’est pour assister à un spectacle aussi affligeant ?

Palermo bon sang, une formation en bois, menée par un coach en carton et une défense en papier mâché, et on a dû attendre un CSC pour venir à bout de cet ersatz d’équipe ?

Durant tout le match, l’Inter n’a pas été en mesure de construire une seule action concrète et c’est proprement scandaleux, au moins autant que le classement actuel du PSG en L1.

Franchement, le milieu de terrain Nerazzurro déployé hier doit être un des plus faibles techniquement parlant d’Europe, Zanetti, Gargano, Cambiasso, Pareira : Zéro créativité, aucune percussion, une multitude de passes latérales et un festival de ballons perdus à chaque tentative d’aller de l’avant.

 

D’ailleurs, en exclusivité mondiale pour HorsJeu.net, et plus particulièrement les lecteurs de l’Académie Nerazzura, qui sont de plus en plus nombreux et qui viennent de dépasser le chiffre exceptionnel de dix, Andrea Stramaccioni a accepté de nous révéler les arcanes du style de jeu de l’Inter, mis en place toute la semaine et pensé dans les moindres détails.

Il est scindé en trois parties :

Première phase :

Handanovic sauve nos fesses parce que notre défense à trois s’est faite submerger par les vagues adverses et que nos milieux de terrain, censés protéger notre assise défensive, prenaient un verre de vin chaud à la buvette du coin.

Deuxième phase :

Handanovic relance tranquillement à la main pour Ranocchia qui, faute de solution, transmet à Samuel qui, faute de solution, transmet à Juan, et ainsi de suite. Comme montré dans le schéma d’un extrême réalisme, cela n’a rien d’un cercle vertueux si cher à Keynes. Perspicaces, vous avez surement du noter le « X 10 », après avoir effectué bon nombre de recherches, il semblerait que cela désigne le nombre de fois que ce schéma se répète avant que la phase trois ne s’enclenche.
[Mise à jour] Selon des infos de dernière minute, il semblerait que l’immobilisme ostensible des sept autres joueurs de champ soit tout à fait normal.

Troisième phase :

Après avoir regardé, l’air amusé, les défenseurs de l’Inter se faire des passes façon 60’s, l’adversaire décide d’exercer un pressing oppressant sur nos défenseurs, ces derniers, qui voient là une belle occasion de décaler leurs milieux de terrain normalement libérés de tout marquage, désespèrent de voir leurs coéquipiers toujours aussi amorphes et endormis façon Doc Gynéco. Ils décident donc de prendre les choses en main et balancent des mines loin devant dans l’espoir qu’un de nos attaquants, dont aucun n’a le profil adéquat, détourne un ballon aérien.
Note : La trajectoire de balle de Samuel est tout à fait normale.
Note (bis) : Celle de Juan également, son côté singulier est le fait de la Volonté Divine.
Note (terce) : Oui, le milieu de terrain ne bouge toujours pas.

Voilà le plan de jeu de l’Inter révélé sans aucune omission. Avouez que ces techniques révolutionnaires vous en bouchent un coin, Snake aussi avait du mal à en croire ses yeux lorsqu’il a découvert cela.

Alors vous allez probablement répondre à Snake que l’Inter a joué avec un numéro 10, Coutinho, et qu’il était censé effectuer la transition entre le milieu et l’attaque, en portant la balle et en effectuant les décalages nécessaires. En théorie, oui, Snake vous répondrait.
Sauf que, si potentiellement Coutinho est une vraie perle, un futur monstre s’il est bien suivi, techniquement le joueur le plus doué de Série A, son QI football et sa vision du jeu sont très bas, même Boateng est plus utile que lui à ce niveau, et c’est franchement peu reluisant comme analogie.

Le problème avec Coutinho, c’est que lorsqu’il porte la balle, et qu’il voit face à lui se dresser une horde de crocodiles qui se baignent dans un lac d’acide, avec de l’autre côté des femmes qui lui tirent dessus des lasers par leurs seins, il ne va pas chercher à lâcher le ballon pour éviter de tomber dans le panneau, non, lui il y fonce tout droit. Et ça, sincèrement, c’est extrêmement con.

Au final l’Inter s’impose donc sur un CSC de Garcia, qui détourne dans son but un centre anodin de Ranocchia. A part ça, il n y a honnêtement rien à retenir et rarement l’expression « les trois points et Basta » n’aura été si parlante.
Si la solidité défensive était franchement rassurante malgré la faible opposition, le reste est de plus en plus inquiétant. Fort heureusement, on récupère Cassano pour le choc face à Naples, mais on perd Samuel (suspendu) …
Snake n’ose même pas prononcer le nom de l’individu qui risque de prendre sa place pour ce match.

Les Notes :

Handanovic : 5/5. Parfait. N’a eu qu’une seule intervention à réussir, avec succès. Le reste du temps, il a travaillé sur son expression faciale à caractère unique quel que soit l’émotion ressentie.

Juan Jésus : 5/5. Évangile selon Saint-Luc, Chapitre Isaïe 45 : 22 : « Tournez-vous vers Dieu et vous serez sauvés, tous les confins de la terre, car il est Dieu, il n’y en a pas d’autre ». Les Palermitains ont refusé la main tendue de Juan, Garcia en a payé le prix.

Samuel 5/5.
Avec du recul, il réalise un début de saison monstrueux, sur neuf matches, il a du en foirer un et demi. Preuve de son excellent début de saison ? Juan a consenti à lui offrir un livre à son nom dans l’Ancien Testament. Et il se pourrait même qu’il lui en refile un second s’il continue comme ça. A fini Capitaine de l’Arche sans s’appeler Noé.

Ranocchia : 6/5 5/5 pour sa fabuleuse partition défensive, d’une intelligence rare face à la vivacité de ses vis-à-vis. Plus un point puisqu’il provoque l’unique but de l’Inter. Quel dommage que tu aies un prénom de meuf.

Zanetti : 3/5. Un match volontaire, comme d’hab. Défensivement impeccable, offensivement limité malgré plusieurs percées côté droit. Mais en terme de créativité, c’est très limité. Après, c’est pas son rôle non plus, mais bon …

Gargano : 1/5.
Snake lui trouve une certaine ressemblance avec Attila, roi des Huns (c’est d’ailleurs pour ça qu’à chaque fois qu’il joue, il a un). Un véritable fléau des dieux, à la fois pour ses adversaires car il tranche tout ce qui bouge, et pour ses coéquipiers parce qu’il foire tout ce qu’il entreprend offensivement.

Cambiasso : 2/5
. Depuis la blessure de Mudingayi, il est en chute libre. C’est loin d’être une coïncidence tant l’abattage du dernier représentant de la Gallia Belgica était énorme et libérait Il Cuchu d’un sacré poids. Tu ne peux plus te cacher derrière la fatigue mon gars, tu ne joues qu’une fois par semaine …

Pereira : 2/5. Snake lance un pari : Pereira réussira-t-il un centre avant la fin de la saison ? A vos bourses (non, pas pour les gratter bande de …).

Coutinho : 1/5.
Tu es croyant Philippe non ? Pourquoi tu ne profites pas de la présence de Jésus dans ton équipe pour lui demander de t’offrir un cerveau afin que tu puisses mettre à profit tes extraordinaires facultés techniques ?

Milito : 3/5. A pas mal bougé, couru, provoqué, tenté. Ses appels ne sont pas toujours récompensés, mais on sent que les défenseurs le craigne, ce qui libère pas mal d’espaces pour ses coéquipiers en attaque.

Palacio : 2/5. Queudver est épuisé et ça se sent. Depuis son retour de blessure, il enchaîne les matches et forcément, ça se paie à un moment. Il a été mauvais mais lui a vraiment l’excuse de la fatigue.

Les Remplaçants :

Guarin
et Nagatomo sont entrés en même temps et ont offert une réelle plus-value à l’équipe offensivement. Guarin notamment a conforté son avance dans le classement du plus grand nombre de grand ponts réussis. Mac Donald Mariga est entré à cinq minutes du terme après plusieurs mois passés sur le flanc, Strama doit être fan de Prodigy, il n y a aucune autre explication …

Stramaccioni : 5/5. Mérite d’être noté parce que pour sortir en l’espace de 15 minutes Zanetti, Cambiasso et Milito, faut avoir une sacrée paire.

Les adversaires :

/
Palermo et son attaquant à Dix Balla.

Bref, hier l’Inter s’est contenté de balancer un message à son ancien coach Gasperini :

 

Et voici le but, pour se gausser de Garcia.

 

Rendez-vous dimanche prochain pour la Saint-Silvestre face à Naples. D’ici là n’allez surtout pas voir Silent Hill Revelation. La seule chose que ce film divulgue, c’est son côté navet.

 

Snake.

 

 

20 thoughts on “Inter-Palerme (1-0), l’Internazionale Académie livre ses notes

  1. Tu touches en paint.
    Silent Hill Revelation franchement… Pour faire mainstream tu aurais pu aller voir skyfall plutôt.

  2. Belle purge en effet !
    Cette défense à trois que préconise Strama, mais qu’on voit un peu partout en italie en ce moment (Naples, Juve, Milan, toutes les équipes de Gasperini…) me laisse pantois, tant on parle d’un schéma insuffisamment préparé, et qui tourne donc à la catastrophe si les milieux ne sont pas de bons passeurs (comme Pirlo/Marchisio par exemple).
    On tombe dans les mêmes travers que le Napoli : si Cavani et Hamsik ne font pas tout, tout seul, alors il n’y a pas de jeu.

    Handanovic – Zanetti, Ranocchia, Samuel, Nagatomo – Guarin, Cambiasso, Pereira – Coutinho – Milito, Palacio

    je pense que ce serait beaucoup plus efficace (ou Gargano à la place de Palacio éventuellement). Sans oublier que ça permettrait de ne jamais plus revoir Silvestre !

    Bon, si tu veux qu’on se fasse une acad spéciale pour Inter-Napoli, tu me tiens au courant, je vais voir le match chez un Napolitain en plus !

  3. pff, je suis bien content de ne pas avoir regardé, ça avait l’air ultranaze.
    Cela dit, le club marche à l’économie, et on ne peux pas dire que le recrutement soit top, surtout quand il faut palier aux blessures et mises à l’écart syndicales…

  4. Puisque tu en parles Cléclé, il semblerait que Sneijder soit sur le point de prolonger jusqu’en 2015 …

    Merci Rush, c’était le but ;) !

    Marco, quand tu veux, on s’organise ça par mail ? Jte refile mon @ stu veux, avec plaisir : )

    Chantivlad > Skyfall j’ai pas aimé non plus, mais j’ai du mal avec Craig donc c’est normal …

  5. Certes Chantivlad, mais j’ai du mal avec ce genre de films, les super-productions Hollywoodiennes.

    A côté de ça, chuis fan de la trilogie SDA …

    Pour Silent Hill, c’est surtout parce que je suis un énorme fan du jeu vidéo, et que je trouve cette adaptation scandaleuse.

    Autant le premier, réalisé par Gans, était sincère dans son approche malgré des défauts évidents, autant cette sombre merde de Revelation …

  6. excellents les passages en peint ^^ ,sinon je pense le match le plus frustrant de ma vie ,on souffre l’espace de deux matchs consecutifs contre les deux equipes ayant perdues contre Pescara (Parme & Palermo) le pouvoir des 3 (Piper,Phoebe,Prue) .

    sinon j’aurai mis 5-1 pour strammacionni , le moins un pour avoir mis dans l’equipe qui débute Perreira au détriment de Nagatomo :)

  7. Il y a qu’une seule bonne adaptation de jeux vidéo au cinéma: Street Fighter.

    Me dis pas que tu t’attendais à mieux pour Silent Hill Revelation!

  8. Pffff quelle plaie ce match, j’ai eu honte de gagner de la sorte. Point positif pour la défense irréprochable (en même temps face à cette équipe privée de Miccoli, c’était juste normal) mais quelle misère dans notre animation offensive.

    D’accord avec toi pour Coutinho,bon après il a à peine 20 piges donc il a le temps et une marge de progression intéressante.

    Quid de la situation de Sneijder ? Tu penses que c’est mieux qu’il parte ou qu’il reste ? Même s’ils sont dictés par la baisse salariale, les départs sont pas très bien gérés (Julio César, Pazzini, Maicon).

    Espérons que Strama repasse à 4 défenseurs face à Napoli parce qu’avec Silvestre face à Cavani, je ne donne pas chère de notre peau !

  9. Vous êtes loin du compte, les gars. C’est Tekken, la plus belle adaptation.

    C’est con qu’il n’y ait plus Taïwo, on aurait vraiment pu faire un pari avec Pereira.

    Je me disais, peut-être que Coutinho n’est simplement pas un meneur de jeu, mais d’avantage un milieux offensif. Si tu veux une comparaison foireuse, je dirais il est plus Rivaldo que Ronaldinho. (Oui bon, le talent en moins, et la comparaison est vachement discutable, à tous les niveaux)

    Dans le fond, finalement, je suis assez d’accord avec Marco, quant au schéma à trois derrière. Seulement, se priver de Jésus est un sacrilège (ah ah ah…), et je pense que l’Inter de cette saison n’a pas le potentiel technique et physique pour bien tenir le milieu avec quatre joueurs.

    Oh, et, décidément, on se rejoint sur plein de points, j’ai du mal avec Daniel Craig aussi.

  10. je plussuunes pour MK, du grand art.

    Cela dit il faut avoir des couilles pour balancer de telles choses sur le milieu de l’inter.
    Si tu veux je t’échange un Bruno Grougi plus un Abdoulwahid Sissoko (qui appartient à l’udinese enfait…) contre n’importe lequel.

  11. D’ailleurs le Grand Paul Anderson voulait également adapter Castlevania à un moment donné, mais face à l’indignation des fans de la saga vidéoludique, probablement la plus fournies en épisodes, il a dû se rétracter.

    Et c’est tant mieux.

    Mèch > Dans l’engagement y a pas de problème. Cambiasso est probablement le joueur au QI foot le plus évolué de toute la Série A, Zanetti on le connait tous, Gargano, personne ne lui enlèvera jamais le fait qu’il n’arrête pas de courir 90 minutes durant, quant à Pereira, lui aussi se donne à fond.

    Simplement, à un moment la volonté ne suffit plus, je veux bien que Nietzsche l’ait placé au centre de l’évolution spirituelle de l’Homme mais appliquée au foot, elle ne détermine pas tout. Face à une équipe comme Palermo, bien regroupée derrière, un milieu de terrain qui sache organiser et créer est indispensable, et à l’Inter, on n’en a aucun.

    Alors les numéros 10, on en a trois, voire quatre, ça aucun problème, mais des joueurs au profil de Verratti, Motta, Pirlo, Marchisio, Pjanic ou encore Hamsik, un Modric, aucun.

    Je rêverais d’un Sahin par exemple, mais bon, on préfère empiler les milieux de terrain défensifs, au vu du traumatisme de l’an dernier je peux comprendre, mais avec un back-three aussi efficace, il faudrait p’tet penser à enclencher la phase 2 et créer du jeu.

    Ceci dit, Mèch, je t’aime bien et je n’ai rien contre toi, mais essayer de m’arnaquer alors qu’on se cause pour la première fois, comme dirait le grand George Abitbol : « Tu n’es vraiment pas sympa ».

  12. John > Pour Wes, il vaut mieux qu’il parte, nous sommes en train de mettre en place un système de jeu qui ne nécessite pas de meneur de jeu à l’ancienne. Un Cassano et un Coutinho sont certes moins forts, mais offre plus de possibilités de leur polyvalence.

    Wes c’est mets-moi en 10 et me demande pas de défendre sinon rien.

    L’an dernier, la série atroce de défaites consécutives, vous vous souvenez à quoi elle était due ? Le départ de Motta couplé au retour de blessure de Sneijder (déjà), Ranieri avait modifié son schéma de jeu pour l’intégrer, résultat : Catastrophe.

    On a besoin d’un meneur de jeu reculé, un départ de Wes et une arrivée de Strootman serait fantastique.

    Ou Banega, mais il est con comme pas deux.

    Sinon + 1 pour la défense à 4, Juan-Rano c’est solide, un 4-3-3 couillu me plairait bien face aux Mafieux.

    Wayne > Si tu veux jouer à ça, je peux te sortir la panoplie Resident Evil :p

    Pour Coutinho, je le vois moi aussi comme une sorte de 9.5, voire un milieu excentré, côté gauche il ferait des ravages. C’est là où il a offert ses meilleures prestations sous Benny Benitez Hill d’ailleurs.

    A noter que l’entrée de Guarin en milieu offensif nous a fait beaucoup de bien, à revoir …

    Pour la défense à trois, je pense que c’est un faux problème. C’est franchement du solide les 4 derrière (j’inclus Handanovic), le souci c’est le milieu de terrain qui couvre peu, voire mal et qui ne crée rien du tout. Strama demande à une défense à trois de jouer en individuelle, quelle infamie ! Tu suis ton vis-à-vis, tu laisses des espaces béant façon Clara Morgane derrière toi. Regardez comme on se fait avoir sur les une-deux adverses …

    En tout cas, je suis content de voir que tu n’es pas à l’origine de nos défaites passées, vu qu’on a gagné ce WE malgré ta présence :o

  13. @Snake : Ah oui, Resident Evil… j’ai hésité à en parler. Mais bon, comme je suis joueur, je dirais : Tomb Raider !

    Je suis content aussi, ça m’aurait fait chier de ne plus pouvoir regarder un match de l’Inter.

    Pour ton meneur reculé, Je pense que de tous ceux que tu as déjà cité, c’est quand même Banega le plus adéquat. Sahin voit actuellement sa progression être freinée, Strootman est à mon sens un brin trop défensif. Y en a pour combien de temps pour Mudingayi, déjà ? Il fera beaucoup de bien à son retour.

    Je suis content de voir qu’on est d’accord sur Coutinho, il gagnerait à être utilisé dans un rôle où l’on exploiterait ses qualités de percussions, pas un où il faudrait attendre qu’il donne la balle dans le bon tempo.

    La question qui tue : Et si Chivu était titulaire face à Naples ? ^^

    D’ailleurs, je pense pas que Stramaccioni use du 4-3-3 sur match. Il faut qu’il compose avec l’usure de Palacio, par exemple. Donc, étant donné que tu peux pas mettre Zanetti en ailier droit et que Coutinho ne ferait que s’empaler sur la défense, sur ce côté, tu mets qui ? Alvarez ? Hum.

  14. Hélas Chivu ne reviendra pas avant janvier, idem pour Mudingayi :(

    Sinon, pour Naples, un 4-3-1-2 avec Coutinho derrière Milito et Cassano peut être envisagé, voire un 4-3-2-1 …

  15. Snake, je partage ta bonne analyse du jeu intériste. Le milieu de terrain est inexistant ou plutôt inconsistant. Mais ça fait des années que ça dure. Je me rappelle d’une époque sombre où le milieu de terrain était du même acabit (avec Emre, Kily Gonzalez, Okan Buruk et Sergio Conceçao, ou d’autres Andy Van der Meyde). Et bien, croyez-moi si vous le voulez mais c’était moins pire (je n’irais pas jusqu’à mieux) qu’aujourd’hui. L’arrivée de Vieira et Ibrahimovic a sauvé l’Inter. Déjà parce que Vieira. Et ensuite, Ibrah qui devant faisait la tour de contrôle. On balançait devant, il contrôlait, ça permettait à l’équipe de monter en se passant du milieu de terrain. Je mets l’époque Mourinho à part parce que là c’était juste parfait. Et bien 2012-2013 c’est la même chose. J’ai l’impression de voir les fantômes d’Andres Guglielminpietro et de Christiano Zanetti.
    La solution passera par les transferts en arrivées (un vrai 6 à la Xavi ou à la Pirlo, par exemple Paulinho ou Strootman) et en départs (Jonathan, Ricky Alvarez, Alvaro Pereira, Silvestre, Chivu, Sneijder).
    Malheureusement Zanetti, Cambiasso et Stankovic sont vieux. On n’a pas su les remplacer. Et on se retrouve à souhaiter le retour de blessure de Mudingayi (qui est bon, mais bon voilà quoi).
    J’ai cité Chivu et Sneijder dans les départs parce que franchement leurs blessures « diplomatiques » à répétition, le club a donné. Ils prennent les dirigeants intéristes pour des pigeons. Sneijder joue 20 matchs moyens par saison, dont à peine la moitié de potables et ne comprend pas qu’on veuille réduire son salaire. Chivu n’a pas digéré qu’on renégocie son contrat l’an dernier (-50% de salaire) et a donc choisi de faire semblant de se blesser pour toute la saison dès le premier match de l’année (ou pratiquement). N’en jetez plus, la coupe est pleine. Dehors ! Via !
    Je finis sur le 3-4-1-2 de l’Inter. Dans ce schéma le milieu de terrain suppose deux ailliers rapides et précis dans leurs centres, qui montent sans cesse et pèse sur les relances et les défenses adverses. Nous on a Alvaro Pereira et Zanetti (qui a 39 ans fait ce qu’il peut). Cherchez l’erreur. Cambiasso associé à Gargano c’est le même poste, le même jeu. Ça ne fonctionne pas. Si on veut jouer comme ça, il faut des ailiers ou des défenseurs qui savent monter (type Maggio, le jeune De Sciglio du Milan AC que je trouve excellent ou même un Armero de l’Udinese ou un Angelo de Parme si on n’a pas de budget).
    Cette fois promis c’est fini, mais même si la défense a l’air solide, il faut un banc et plutôt que de recruter autant rappeler Luca Caldirola qui se débrouille pas mal à Cesena et avec l’U21. Ou soyons fous et recrutons un vrai bon défenseur : Angelo Ogbonna (Torino) ou Mehdi Benatia (Udinese).

  16. hé oui, je n’aurais jamais cru dire ça mais il est temps de se séparer de wesley, trop star et cher pour une équipe qui doit se reconstruire et un club qui doit se rétablir dans ses finances et dans sa philosophie de recrutement.
    à mon humble avis et ne connaissant pas les générations de jeunes du clib, j’ai peur qu’on soit dans le mou pour un moment (type fin 90′ et début 2000)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.