La Jup’ Académie vous parle d’affiches pour la 20ème journée

Salut les filles !

C’est déjà la 20ème journée. Alors oui je sais, en France, c’est « le premier match de la phase retour ». Pour nous, ça correspond aux 2/3 du championnat. Enfin, de la phase classique. Puisqu’après, on a ce système dont le monde entier nous envie : les six premiers jouent les Play-offs 1, voient leurs points divisés par deux et jouent un championnat entre eux, pendant que les 8 suivants sont divisés en deux groupes (play-offs 2A et 2B) dont les vainqueurs s’affrontent afin d’avoir le droit de jouer un dernier match aller-retour face au 4ème des PO1 dans le but d’obtenir une place européenne et être éliminé au 1er tour d’Europa League par le Levadia Tallinn, alors que les deux derniers (play-offs 3) s’affrontent dans un championnat à deux en cinq manches, le mieux classé au début ayant droit à trois points d’avance et l’avantage du terrain, et le mieux classé à la fin ayant le droit de disputer des barrages contre les 2ème, 3ème et 4ème de deuxième division. Voilà, c’est clair comme ça ? Même la Turquie a repris le système des PO1 tant c’est révolutionnaire.

Trêve de non-plaisanterie, on reviendra sur les 8 matchs de la journée, et puis on fera un p’tit bilan tout propre de ce deuxième tiers écoulé.

Allez zou, c’est ti-par.

 

Le match qui est une affiche pour les nostalgiques

Malines recevait le Standard en ouverture de la journée. Un brin nostalgique, on se remémore les années 80, quand le Standard remporte 5 titres entre 1981 et 1983 et s’offre une finale de C2, quand le Kavé terminait vice-champion gagnait la Coupe de Belgique (1987) avant de plumer l’Ajax en finale de C2 (1988). L’année suivante, Malines est éliminé en demis des coupes nationale (par Anderlecht) et européenne (par la Sampdoria), mais remporte la Supercoupe de l’UEFA et le championnat. Et pour combler l’écart temporel entre l’apogée de ces deux clubs, les Diables Rouges nous emmenaient en demi-finales du Mundial 86. La bonne époque. Un temps lointain. Marc Wilmots ou encore Michel Preud’homme ont porté les deux vareuses. Samedi, sur le terrain, cet honneur n’était valable que pour Yoni Buyens. Aujourd’hui, Malines est heureux d’avoir comme gardien le meilleur joueur du championnat macédonien 2008, pendant que le Standard est heureux du rendement de William Vainqueur, remplaçant d’Axel Witsel.

 

Afin de faire face à la supériorité du Standard, le coach malinois avait demandé d’endormir les joueurs rouches. Consigne respectée.

Le Standard s’imposera tout de même, grâce à leur jeune attaquant Ezekiel. D’abord buteur sur un centre de Jelle Van Damme peu avant la mi-temps, il deviendra passeur pour Batshuayi à un quart d’heure du terme. En fin de match, Buyens ratait son pénalty.

Le match qui est une affiche en décembre 2012

Zulte-Waregem devait prendre sa revanche en championnat face à Genk. En effet, quelques jours plus tôt, les Limbourgeois s’était imposés 0-5 en Coupe. Mais pas de panique du côté de l’entraîneur des Rouge et Vert, qui rappelle aux journalistes qu’il reste encore le match retour à disputer. Privé de Vossen, Genk a l’occasion d’être le nouveau dauphin d’Anderlecht.

Le début de révolte commence quand Godeau décide d’empêcher les attaquants de Genk de marquer et de pousser lui-même la balle au fond de ses filets.  Quelques minutes plus tard, le Stade de l’Arc-en-Ciel explose quand leurs joueurs trouvent les bons filets et égalisent grâce à Junior Malanda, formé au LOSC, arrivé cet été, et déjà annoncé sur le départ pour un club plus prestigieux (Anderlecht, Newcastle). Supérieur dans tous les domaines, Zulte prendra l’avantage grâce à Leye sur pénalty (60’), avant que Berrier ne réussisse sa traditionnelle frappe en dehors de la surface (72’). En fin de match, Genk réduit l’écart grâce à Hyland mais ne peut empêcher la défaite.

Les matchs qui ne seront jamais des affiches

Le promu et relégable Waasland-Beveren recevait Courtrai, qui est en difficulté depuis quelques matchs et qui s’éloigne donc du top 6. Cette semaine, un nouveau problème est arrivé : 75% de l’effectif s’est mis en grève pour protester contre les primes reversées en Coupe de Belgique, semblent-ils trop faibles. Les rumeurs envoyant l’entraîneur sur le banc de La Gantoise la saison prochaine ne devraient pas détendre l’atmosphère. Sur le terrain, Beveren décroche une deuxième victoire consécutive (1-0) et s’éloigne un peu de la zone rouge.

Lokeren accueillait La Gantoise. Malgré une avance de deux buts, l’ancien club de Jan Koller concède le nul suite à deux buts identiques : deux corners, à cinq minutes d’intervalle, tirés du même côté par le même tireur (Brühls) sur la même tête (Mboyo) pour un doublé. BRA-VO !

Le FC Brugge reste sur une fessée donnée au Beerschot (1-7) et doit cette fois-ci convaincre à domicile face à Mons. Lors de la dernière journée portes ouvertes (victoire 2-6 à Beveren), les Blauw & Zwart avaient enchaîné par un petit 1-0 face à Charleroi. Gentil, le défenseur montois Daan Van Gijseghem aurait bien aimé voir la sublime frappe du Brugeois Lestienne trouver autre chose que la barre transversale. Peut-être pensait-il appartenir encore au Club ? Sur un mauvais renvoi de son gardien, il décide donc de récupérer la balle et de jouer avec le feu en courant vers son but tout en devant dribbler les deux attaquants venus presser le portier. Offrir un face-à-face entre le meilleur buteur du championnat et le gardien n°2 du Royal Albert Elisabeth Club de Mons, on sait ce que ça va donner. 1-0, Carlos Bacca. Sans être réellement mis en danger, Bruges va concéder quelques actions. Perbet, surpris de recevoir le ballon, frappe trois mètres au-dessus du but. À Mons, le ballon serait passé au-dessus de la tribune. Il faudra attendre la 89’ pour voir le deuxième but brugeois, grâce à Maxime Lestienne, tout seul :

Dans le match des bouseux, Lierse et le Cercle se sont séparés sur un nul. Les locaux ont ouvert le score à la 46’ puis ont loupé un pénalty. À dix minutes de la fin, Gudjohnsen donne un cours de manchette et se fait expulser. Son équipe égalise d’un joli but à la 89’, avant de passer à 9.

Match un peu particulier entre Charleroi et le Beerschot, puisque les deux équipes ont respectivement pris 6 et 7 buts la journée passée. Cette fois-ci, pas de branlée : victoire méritée 1-0 des Carolos grâce à Kumedor. Malgré les huit joueurs défensifs alignés, l’entraîneur anversois s’est quand même permis de critiquer la prestation offensive de ses joueurs.

Enfin, Anderlecht recevait Louvain. Les Mauves ont été bien nuls mais prennent pour la huitième fois consécutive les trois points grâce à un doublé de Mbokani. Ibou avait égalisé en fin de première mi-temps. On retiendra quand même l’hommage de Logan Bailly à Mickaël Landreau, avec cette imitation de sortie aérienne ratée comme face aux Pink Floyd de Kiev :

Je viens soulager ma défense, aucun joueur d’Anderlecht ne met de pression.

 

Je préfère boxer le ballon qui part derrière moi et offre un corner à l’équipe la plus dangereuse sur coups de pied arrêtés.

 

C’est la première fois qu’Anderlecht bat Louvain dans l’histoire du championnat.

 

 Les résultats et les buts en vidéos :

Malines 0-2 Standard

Zulte-Waregem 3-2 Genk

Beveren 1-0 Courtrai

Lokeren 2-2 La Gantoise

FC Brugge 2-0 Mons

Lierse 1-1 Cercle

Charleroi 1-0 Beerschot

Anderlecht 2-1 Louvain

 

Contrairement à un célèbre quotidien sportif français, la Jup’ Académie vous offre le vrai classement du championnat :

 

 

Le bilan du top 6 : 4 de ces clubs étaient déjà présents lors du bilan du premier tiers : Anderlecht, Zulte, Bruges et Genk. Liège et Lokeren complètent les play-offs 1.

Anderlecht est régulier (24 points sur ces 10 matchs) et a logiquement pris la tête. Zulte-Waregem et Genk ont continué sur les mêmes bases (Zulte a pris 21pts contre 19 lors du premier tiers, Genk 17 contre 18).

Le FC Brugge est en revanche très loin. Leader et invaincu après 10 journées, Bruges n’a pris que 13 points lors des dix derniers matchs. Une série de défaites a coûté la place d’entraîneur à Georges Leekens. Depuis l’arrivée de Garrido, le Club semble reparti de l’avant.

Le Standard a dû attendre le changement d’entraîneur pour remonter au classement, en changeant de système (passage à deux attaquants), mais surtout en solidifiant la défense : 3 buts encaissés depuis l’arrivée de l’entraîneur il y a 8 matchs.

Lokeren avait plutôt mal débuté et semblait orphelin de Benjamin De Ceulaer, parti à Genk. Une série de 8 victoires consécutives a permis d’être en position favorable, avec 6 points d’avance sur les play-offs 2.

Le bilan des autres clubs : on s’en fout.

Chers lecteurs, n’oubliez pas que vous pouvez me retrouver sur Facebook. On s’enverra des pokes, on pourra discuter du projet de BeNe Ligue, de l’éventuel avenir européen de Zulte-Waregem, du coup de boule de Fellaini, ou de MONSIEUR Benteke qui répare sur le terrain les boulettes de la direction depuis le passage de Gérard Houllier. Je vous y attends ?

Viendez retrouver notre pote Bart Van den Van Krrr, il se fera un plaisir de vous accueillir. Il a même pensé à ceux qui préfèrent Twitter. Et pour finir, si vous ne l’avez honteusement pas encore fait, likez la Jup’ Académie !

 

A tantôt,

Jean-Marie Pfouff.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

4 commentaires

  1. c’est un peu injouable pour les paris sportifs la Jup League non à part Anderlecht…

  2. Mèch Tuyot : on a justement inventé la formule PO1, PO2, PO3 pour relancer le suspens. Bientôt, les points (et donc les écarts) seront divisés par deux avant de rejouer 10 matchs supplémentaires pour les moins mauvais.

    Qu’est-ce qu’on ferait pas pour aider les parieurs et aussi – mais j’ose pas le dire – pour vendre encore des abonnements pour ces 10 matchs supplémentaires ;-) ;-)

  3. C’est vrai qu’il n’y a pas souvent de mauvaises surprises (en terme de résultats en tout cas) pour Anderlecht.

    Liège et Bruges ont eu de grosses difficultés (j’ose le mettre au passé…), mais sur ces dernières semaines, leurs résultats correspondent plus à leur standing.

    Sur cette journée, la seule vraie surprise, ça me semble La Gantoise qui rattrape un retard de 2 buts à Lokeren. A la limite Beveren qui bat Courtrai…
    Mais ça me parait beaucoup plus compliqué de parier sur la prochaine journée (Genk-Anderlecht et Standard-Bruges, donc toutes les équipes moyennes/nulles vont s’affronter).

  4. C’est pour ça que les Belges ne parient plus et ont délocalisé les paris et Chine grâce à Ye Zheyun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.