La Jup’ revient au championnat – Journée 4

Salut les filles !

4ème journée de championnat aujourd’hui. Le retour de cette bonne vieille Jupiler après une parenthèse Diables Rouges.

Au programme, des leaders plutôt en difficulté dans le jeu, un match affreux, un but splendide de David Pollet, et un Lierse toujours aussi anal.

 

Malines-Bruges

On commence avec ce match à l’Achter de Kazerne. Les Brugeois ouvrent le score par Tom De Sutter (premier but de la saison, à toi le Brésil !) sur une belle passe de Lestienne.

Dans la foulée, Malines se procure une belle occasion, mais la frappe est contrée par la main d’Engels. Ayant eu peur de se prendre la balle dans la gueule, l’arbitre se baisse, regarde ailleurs et ne siffle donc pas.

 Bruges0

Malines va finir par égaliser à la 70’ sur pénalty : si le centre de Cordaro est trop long, on peut compter sur la connerie d’Högli pour pousser Destorme dans la surface : 7-2-8 transforme.

Cinq minutes plus tard, De Bock se fait expulser et continue sa chute aux enfers : de meilleur arrière gauche du championnat en janvier 2013 (avec sélection chez les Diables Rouges s’il vous plaît), il est passé à défenseur le plus dangereux pour sa propre équipe.

On pense alors fort logiquement que Malines va en profiter. Et bien non. 85’, Bruges obtient un pénalty. Papy Simons marque et permet aux Blauw & Zwart de s’imposer.

Malines n’a toujours pas gagné.

Le résumé.

Charleroi-Courtrai

On commence avec un coup-franc puissant à ras de terre du Français Maxime Chanot : 0-1, 28’. Aigri, David Pollet fait mieux trois minutes plus tard. Bien servi par un coéquipier qui a récupéré la balle à 25m des buts adverses, il contrôle et, à l’arrêt sans regarder le but, lobe magnifiquement le gardien dans le petit filet opposé. Comme Danny Welbeck à Swansea quelques minutes plus tôt. Mais à l’arrêt. Et sans regarder le gardien. On a la classe ou on ne l’a pas.

Le problème, c’est que les Carolos sont choqués d’avoir mis un tel but et sont complètement absents quand, sur l’engagement, Raman s’appuie sur Santini et va marquer le 1-2. Bravo les Zèbres !

Malgré un Mandanda exceptionnel qui les sauve plusieurs fois du 1-3, malgré la bêtise du courtraisien Pavlovic qui va se jeter pieds en avant sur le mollet d’un adversaire 30 secondes après avoir été averti (et donc il se fait expulser) et malgré les 6 joueurs offensifs qui finissent le match, Charleroi ne reviendra pas.

Ce sera difficile pour les Wallons, qui vont à Anderlecht le week-end prochain avant de recevoir Genk.

Le résumé.

Lokeren-Genk

Lokeren veut se rattraper après 2 points perdus bêtement à Courtrai, tandis que Genk veut oublier sa défaite face au Standard.

Tout commence bien pour les locaux : d’une reprise acrobatique, Harbaoui ouvre le score dès la 9’. L’attaquant tunisien se blesse en début de seconde période. Genk profite du flottement pour égaliser : Kumordzi 61’.

Lokeren reprend l’avantage grâce à Scholz (76’, 2-1) après un joli cafouillage.

Dans les arrêts de jeu, Lokeren joue en contre, enchaîne les passes dans la surface alors qu’ils sont en supériorité numérique et, une fois que la défense genkoise est bien replacée, Van Acken trouve la lucarne. 3-1, score final.

Le résumé.

Zulte-Waregem / Mons

Mons doit réagir et mettre fin au scénario habituel de ce début de saison : je mène jusqu’à la mi-temps, je m’écroule et je perds. Les Montois ont en effet pour le moment toujours ouvert le score, mais n’ont su prendre qu’un point en trois journées, contre le Cercle, comme un double symbole anal.

Les Dragons innovent donc et concèdent un pénalty dès la 3’. Celui-ci est tiré par Thorgan Hazard, qui a visiblement pris conseil auprès de son bel homme de grand frère : je ne regarde que le gardien lors de ma course d’élan, je vois de quel côté il part, et je fais une petite frappe à l’opposé. 1-0.

Réduits à 10 à l’heure de jeu (expulsion de l’ancien Lillois Le Postollec), Mons ne reviendra jamais. Lançant leurs dernières forces dans la bataille comme on dit si joliment, ils se feront prendre (rien de sale) en contre : bien servi par Leye, Hazard s’offre un doublé. 2-0.

Le résumé.

La Gantoise-Lierse :

Lierse, équipe anale de la journée. Il fallait être un peu fou pour espérer un résultat positif pour les Lierrois. C’est donc une surprise quand en tout début de rencontre, Losada ouvre le score pour les Jaune et Noir. Elle est encore plus grande quand Lierse tient bon défensivement. Heureusement, on finit in extremis par retrouver notre vrai Lierse, celui qu’on aime : après avoir passé toute la deuxième mi-temps à défendre et à jouer de manière assez grotesque les contres, le KLSK se fait rejoindre à la 93’, sur un centre-tir prolongé de la tête. Pire, une minute plus tard, sur un nouveau centre-tir que personne ne touche, El Ghanassy donne la victoire aux Gantois.

Lierse n’a toujours pas gagné.

Le résumé.

Cercle/Ostende

Sur le papier, c’est un match affreux. Sur le terrain, c’est encore pire. Des buts sur frappes contrées ou un marquage élastique sur corner, des cafouillages énormes, des face-à-faces ratés par l’attaquant malgré une sortie grotesque du gardien, des dégagements en catastrophe dans les couilles de son coéquipier 3m plus loin. C’est terrible quand on dit qu’un match de CFA serait de meilleur niveau. Ça l’est encore plus quand on le pense sincèrement.

Du coup j’en oublie presque de donner le score : le Cercle s’impose 2-0.

Le résumé.

Waasland-Anderlecht

Première titularisation pour Acheampong, ce jeune ghanéen vu comme un des meilleurs espoir africains, mais qu’Anderlecht est allé chercher en Thaïlande…

Les Mauves vont faire une première mi-temps assez nulle. On notera notamment un coup-franc de Dennis Praet qui n’est pas sans rappeler celui de Benoît Cheyrou lors d’un Lille-Marseille en 2003.

C’est même tellement à chier que Van den Brom fait 2 changements à la mi-temps : le prodige Dennis Praet (que j’adore, mais il galère quand même pas mal depuis janvier) est remplacé par le nouveau prodige Youri Tielemans (16 ans depuis mai), tandis qu’on se fout du 2ème changement.

La deuxième mi-temps est un peu meilleure, mais paradoxalement, Anderlecht concède également plus d’occasions.

Finalement, tout rentre dans l’ordre à un quart d’heure du terme : Kljestan ouvre le score en reprenant le ballon que Suarez avait honteusement raté sur un centre à ras de terre de De Zeeuw (qui était le 2ème entrant à la mi-temps, on s’en fout peut-être pas tant que ça finalement).

 Anderlecht0

Alors que Beveren pousse et n’est pas loin d’égaliser, Proto relance rapidement et trouve Acheampong sur l’aile gauche. Il s’emmène le ballon de la tête et trompe Coosemans : 82’, 0-2.

Dans les arrêts de jeu, les Waaslandiens n’y croient plus, et Anderlecht rajoute même un troisième but par Guillaume Gillet, de la tête. 0-3.

 Anderlecht1

Grosse ambiance chez les dirigeants d’Anderlecht après cette large victoire.

Le résumé.

Standard / OHL

Un match bien chiant, j’ai pas grand-chose d’autre à dire. Le Standard s’impose 1-0 grâce à un but contre son camp de Buysens à la 46’.

Prestation assez pauvre des Rouches, Louvain méritait mieux. Le Standard reste en tête avec 4 victoires en 4 matchs et n’a toujours pas encaissé de but. Surprenant.

                                                        Standard0Séance d’étirements gratuite pour Bandalovski, offerte par Michy Batshuayi.

 

Ce même Bandalovski se fera expulser directement à la 94’ pour un tacle fabuleux par derrière.

Le résumé.

Le classement

 Classement

Chères lectrices, chers lecteurs, n’oubliez pas que vous pouvez me retrouver sur Facebook et Twitter. J’espère vous faire un petit article sur les barrages d’Europa League jeudi : le Standard se déplace à Minsk en Biélorussie, Genk va à Hafnarfjordur (3ème ville islandaise par sa population), et Zulte-Waregem reçoit les chypriotes de l’APOEL « Comme un symbole » Nicosie. Je ne sais pas comment gérer ça, mais si je peux faire un méga-live en différé, je serais méga-fier.

Viendez retrouver notre pote Bart Van den Van Krrr, il se fera un plaisir de vous accueillir. Lui aussi est sur Twitter, mais depuis plus longtemps, Bart est moderne.

Pour finir, si vous ne l’avez pas encore fait, likez la Jup’ Académie !

Jean-Marie Pfouff.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Un commentaire

  1. Merde quoi ! Quand De Sutter marque son premier but je suis en vacances et je le rate !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.