La Lens Académie fait son #ComeBackDeKaliT

- Lens -
- Lens -

« Cause I’m back, Yes, I’m back ,Well, I’m back, Yes, I’m back »

Il est de retour, il est de retour, l’ange s’est envolé. Bien le bonjour cher lecteur, comme Kalimuendo, le beau jeu du Racing et le derby la semaine prochaine, la Lens académie fait son retour fracassant après un début de saison globalement réussi et un mercato où la « braderie de Lens » attendue par certains n’a pas eu lieu. Résumé rapide de tout ce qui a tourné autour de notre Racing depuis la fin de saison dernière.

LE MERCATO

Un club de foot, c’est comme une montgolfière, parfois il faut lâcher du leste. Le Racing s’est d’abord occupé d’envoyer ses joueurs en manque de temps de jeu aller en trouver ailleurs. Exit les Diallo, parti au FC Twitter retweeter des tweets comploplo signés Philippot, Traoré parti se foutre dans la merde à Dijon, Mauricio parti à Sochaux mettre des kicks dans le nez des stadiers adverses (à sa décharge c’est pas lui le coupable !), Michelin parti vivre sa meilleure vie à Athènes, Sylla reparti à Toulouse avec l’espoir de recroiser Ripart à Nîmes, dommage pour lui il s’est barré à Troyes et Fortes parti à Ostende (on a tous cru qu’il allait finir à Nancy, lui) où pour son premier match il a pris un jaune à la 42e et un rouge à la 45e. Respect à toi Steven.

Je vais m’attarder particulièrement sur le transfert de Loïc Quatro Badé, parti jouer la Conférence League à Rennes avec Pep Génésio, merci pour la saison et surtout pour les 17 millions.

Enfin, le départ de Simon Lewandowski Banza en prêt avec OA à Famalicao où pour sa première perf il a claqué un doublé me laisse un goût amer puisque sa préparation et son début de saison intéressant nous donnaient de l’espoir. Mais comme le dit Florian Monchi Ghisolfi, il faut valoriser ses actifs donc bonne route à toi Sim’

Le Racing a également prêté quelques-uns de ses jeunes dont Adam Oudjani parti en prêt au Stade Briochin, Tom Ducrocq resté se décarcasser à Bastia en ligue 2, Boubakar Camara parti au Mans, et Maël Haise parti à Boulogne avec Eric Chelle.

Une fois les départs traités, il faut renforcer un effectif, donc Lens a récupéré gratos le polyvalent Wesley Saïd à Toulouse où il était arrivé pour 8 patates, a bataillé sévère avec Augsbourg pour leur arracher leur défenseur central Kévin Danso, a signé gratuitement le jeune espoir en défense centrale Christopher Wooh (je ne connais pas l’utilité réelle du #Christopherlenswooha mais soit), s’est offert le couteau suisse offensif Przemyslaw Frankowski débarqué de Chicago pour 3 patates, a signé un piston gauche de sa réserve grandeur nature toulousaine, j’ai nommé Deiver le dernier dinosaure Machado, a levé les options d’achat de Kakuta et Farinez et enfin a ramené Arnaud Kalimuendo à la maison, enfin sa deuxième maison (je connais toujours pas l’utilité du #ComeBackDeKaliT mais soit)

Pour terminer cette longue page mercato un peu chiante on va pas se mentir, la meilleure recrue du RC Lens a surement été la stabilité avec la colonne vertébrale Gradit, Médina, Fofana, Clauss, Doucouré, Kakuta, Ganago conservée. Le racing laisse également une place à ses jeunes avec David Pereira Da Costa devenu doublure de son père spirituel Gaël Kakuta, Jonathan Varane passé numéro 4 dans la hiérarchie des milieux et Ismaël Boura resté pour rentrer quand Lens mène miraculeusement (on va y venir) ou pour remplacer les pistons titulaires quand ils sont carbonisés.

Lens boucle donc son mercato avec tous les postes doublés, voire triplés et un effectif réduit en quantité. Et ça c’est fort.

LES MATCHS

On va rapidement évacuer le sujet de la prépa : Lens à bouclé avec 2V, 4N, 1D. Voilà, rien de plus à ajouter sur ce sujet hormis qu’on a retrouvé Bollaert.

Passons aux choses sérieuses, le Racing à commencé sa saison avec un calendrier relativement costaud avec un déplacement chez les galettes saucisses rennaises pour le retour sur les prés de Ligue 1

Le match à Rennes nous aura donné quelques frayeurs dans les tribunes avec la peur d’une branlée à la 15e minute quand Sulemana envoie un deuxième enroulé à destination de la toile opposée de Leca, heureusement ça ne finit pas au fond, tout en prenant de vitesse une défense lensoise complètement décimée avec un trio de choc aligné derrière : Boura – Wooh – Fortes. Putain de sueurs froides.

Passés ces petits errements défensifs, le racing à égalisé tout de suite et n’a pas tremblé. Match nul logique 1-1. Sulemana – Fofana sont les buteurs

Lens s’est vu offrir pour son retour à Bollaert un derby de la mine face à l’AS Saint Etienne. Une superbe ambiance et…. 19 SECONDES. Il a fallu 19 secondes à cette petite catin cet excellent joueur qu’est Khazri pour profiter d’une banane derrière pour ouvrir le score dont les acteurs sont Clauss pour la touche merdique et Wooh pour le contrôle pourri. Bref, Lens égalise via une tête de son Romelu Lukaku national expédiée pleine lucarne. Lens domine, Lens leur met le bouillon et comme souvent se prend un but ou Denis Bouanga se promène comme dans son jardin dans notre défense. Heureusement pour nous, Seko Riner Fofana égalise histoire de ne pas gâcher à 100%, la fête.

2 nuls c’est bien mais il faut les valoriser. Et ton adversaire, c’est Monaco. L’année dernière un 0-3 mi-temps avait été le scénario du match, cette année ce fut un peu plus costaud mais tout aussi bon. Ganago score en début de seconde période bien aidé par Nübel, Doucouré voit rouge, Lens prend la marée et Frankowski et Banza partent en contre profitant d’une saucisse de Pavlovic pour venir confirmer le premier succès de la saison.

Prochaine victime du Racing ? Lorient. Les poissons se déplacent à Bollaert pour venir mettre un bus et venir en 2 passes foutre un sacré bordel dans la défense rouge & jaune. On le savait d’avance, ça n’a pas manqué. Bollaert plein comme un oeuf (dans tous les sens du terme), un beau soleil et on est partis. Globalement Lens domine mais tu peux rater un coup franc, tu peux rater 2 coups francs mais tu ne peux pas rater 3 coups francs. Djoninho Clauss expédie une minasse dans la lucarne du gardien lorientais. Les fumigènes sont de sortie, on va leur mettre une taule. On continue de leur mettre un bouillon, de ce fait Lens joue haut. Et 2 contres lorientais se transforment en 2 buts encaissés par Jean Louis Leca. Équation parfaite, Lens se retrouve mené à la mi-temps. Début de seconde, Lens se fait bouger comme il faut et t’as Seko Fofana qui contrôle pied gauche et allume pied droit dans les filets de ce bon vieux Paul Nardi qui s’est fait insulter tout son arbre généalogique dans les tribunes vu que cet individu à la tignasse blonde s’amuse à gagner du temps à la 35e minute. Lorient se contente du nul et Lens devra s’en contenter. Score final 2-2. Frustrant, rageant mais on avance.

Le week-end suivant… Trêve internationale à la con, on s’est sacrément emmerdés. Merci DD.

M’enfin, le calvaire passé, on retrouve notre Racing chéri en déplacement chez Gérard Lopez. Sur le papier on doit leur mettre une danse, dans les faits c’est bien parti. On domine et on score en fin de première période. 2-0 Mi-temps on est sereins. Mais Bordeaux a changé ses troupes et les nôtres ont arrêté de jouer, résultat, 88e minute : 2-2. Comme attendu dès le but, Lens va se bouger pour gagner quand même et s’en va gratter un pénalty confirmé par la VAR qui aura eu pour effet de monter le BPM à 150 pour tous les Lensois. Sotoca expédie le penalty petit filet opposé, contre pied, victoire 3-2, on souffle.

Après les 5 premières journées notre beau Racing trône à la 5e place du classement de cette bonne vieille Ligue 1 avec 9 points. Plus que 33 et on sera bons.

LES NOTES

Leca 2+ : Pas forcément fautif mais pas décisif. Du Jean Louis Leca dans le texte
Gradit 3+ : A repris son rythme de la saison dernière. La perceuse on t’a dit
Wooh 3 : Prometteur mais pas encore prêt à être titulaire en ligue 1 à mon humble avis
Danso 3 : Solide et s’est très bien adapté. Doit améliorer ses relances
Médina 4 : Gros début de saison de notre argentinos national. Doit maintenant continuer sur du long terme
Clauss 4 : Reparti sur les mêmes bases que l’année dernière.
Machado 2 : Un temps d’adaptation plus long que le reste mais on va lui laisser du temps
Frankowski 3+ : 3 passes dé dans la musette et une montée en puissance. Bon début
Boura 3 : Bon match à Rennes malgré un poste original vu son profil
Fofana 4 : Bien reparti également, doit cependant ne pas vouloir être absolument partout. Si il commence à marquer en plus…
Cahuzac 2+ : Pas mauvais mais le poids de l’âge commence à se ressentir.
Doucouré 3 : Bien reparti comme beaucoup de joueurs. Une suspension de 2 matchs ont coupé son élan
Kakuta 2+ : Moins en vue mais très utile dans un rôle différent
Sotoca 3 : Un bon soldat. Limité techniquement mais utile
Ganago 3 : 2 buts et une quarantaine. On peut appeler ça un début de saison correct.
Kalimuendo 2+ : Décisif hier sur le premier but. Hormis cela on ne l’a quasiment pas vu
Saïd 3 : Bonne entrée contre Bordeaux avec un penalty provoqué

Haise 4 : Ça bouge pas. El Profesor !

Sur ce messieurs, dames, je cours acheter de la vaseline car Samedi 17h c’est derby et vu les multiples scénarios de l’année dernière, il vaut mieux anticiper.
Allez à plus !

L’adamocoulibaliste

@le_boid

L’AdamoCoulibaliste

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.