L’Academie de la Terre du Milieu présente les 23 issus de la Tri sélectif

 

Moi Pabo Correa, fils du président (pas de Laurent Blanc, du président de l’Equateur), ai décidé de vous présenter les 23 qui vont faire pleurer 60 millions d’entre vous (sauf les Alsaciens, puisqu’ils supporteront l’Allemagne, comme un symbole de routourne de veste).

 

Les joueurs:

Gardiens :

Maximo Banguera (28 ans, 24 sélections, Barcelona Guayaquil): 1er concurrent pour le poste de gardien n°1. Niveau moyen, et pas aidé par sa défense.

Alexander Dominguez (27 ans, 18 sélections, LDU Quito): 2e concurrent pour le poste de gardien n°1. Idem que précedemment, un peu en retrait quand même pour le poste.

Adrian Bone (25 ans, 3 sélections, El Nacional): Gardien n°3, Mickaël Landreau du pauvre.

 

Défenseurs:

Walter Ayovi (34 ans, 89 sélections, Pachuca) : Le vieux guerrier dispute là sa dernière Coupe du Monde, lui qui en a déjà vécu 3. Apportera son expérience au groupe,et son activité offensive.

Frickson Erazo (26 ans, 36 sélections, Flamengo): Titulaire indiscutable en sélection, il tentera de solidifier l’arrière garde de la Tri, malgré quelques errements.

Jorge Guagua (32 ans, 58 sélections, Emelec): Dernière Coupe du Monde pour lui aussi, il tentera de faire moins de bourdes que son collègue et si possible de les rattraper.

Juan Carlos Paredes (26 ans, 37 sélections, Barcelona Guayaquil): Latéral au comportement très offensif et au replacement défensif aléatoire. L’état d’esprit d’un Mathieu Debuchy associé à la coupe de cheveux d’un Bacary Sagna.

Gabriel Achilier (29 ans, 21 sélections, Emelec): Couteau-suisse défensif de la sélection, il peut jouer à tout poste, même s’il est plus à l’aise dans l’axe.

Oscar Bagüi (31 ans, 21 sélections, Emelec): Bonne saison en club, il sera la doublure d’Ayovi au Brésil.

Seulement 6 défenseurs dans les 23, dû à l’insuffisance de bons joueurs dans ce secteur.

 

Milieux:

Christian Noboa (29 ans, 41 sélections, Dinamo Moscou): C’est le régulateur du jeu au milieu. Doté d’une très bonne science du placement, l’Equateur ne pourra bien figurer dans le Mondial sans de bonnes prestations de sa part.

Segundo Castillo (32 ans, 81 sélections, Al-Hilal): Forme avec Noboa l’une des meilleures paires de récupérateurs d’Amérique du Sud. Pas maladroit techniquement, il met beaucoup d’engagement dans chacune de ses actions. S’est blessé contre le Mexique (dans le choc qui a entraîné la blessure de Montes) et est incertain pour la Coupe du Monde.

Luis Antonio Valencia (28 ans, 70 sélections, Manchester United): La star de la sélection. Capitaine de la sélection, footballeur le plus rapide du monde, il sera déterminant dans l’éventuel succès de son équipe.

Fidel Martinez (24 ans, 8 sélections, Tijuana): Il fait partie de la nouvelle génération équatorienne promise à un bel avenir. Auteur d’une saison réussie dans le championnat mexicain (10 buts en 31 matchs), il postule à une place de milieu gauche en sélection.

Carlos Gruezo (19 ans, 2 sélections, Stuttgart): Le grand espoir de la sélection. Doté d’une qualité technique très intéressante, il a  honoré ses 2 premières sélections lors des 2 derniers matchs amicaux. On risque de peu le voir pendant cette Coupe du Monde, à mon grand regret.

Renato Ibarra (23 ans, 17 sélections, Vitesse Arnhem): Lui aussi fait partie de la talentueuse jeune génération équatorienne. Il s’est imposé cette saison en Eredvisie (32 matchs disputés), mais a peu joué durant les matchs de préparation. Peut constituer une alternative crédible dans l’axe ou sur un coté, même s’il est barré à son poste de prédilection de milieu droit par Antonio Valencia.

Edison Mendez (35 ans, 109 sélections, Santa Fé Bogota): La légende de la Tri. Dispute là très certainement sa dernière compétition internationale. Il a surtout pour rôle de conseiller les jeunes (Gruezo, Ibarra, Martinez, etc.) mais pourrait profiter de la blessure de Castillo pour grapiller du temps de jeu.

Luis Saritama (30 ans, 48 sélections, Barcelona Guayaquil): Encore un milieu expérimenté dans l’entrejeu (et pasl’entrejambes) de la Tri, la concurrence semble lui promettre une place de choix sur le banc ou dans les tribunes. N’a d’ailleurs pas joué lors des 2 premiers matchs de préparation.

Enner Valencia (24 ans, 9 sélections, Pachuca): Pouvant jouer milieu ou attaquant, il part avec un désavantage au vu de la concurrence. Mais il est l’un des joueurs les plus en forme de la sélection, puisqu’il a marqué 3 fois en 3 matchs avec la sélection cette année, dont 2 fois en match de préparation.

9 milieux d’un niveau très correct, le point fort de la sélection.

 

Attaquants:

Felipe Caceido (25 ans, 48 sélections, Al-Jazira): Certainement l’un des joueurs les plus connus d’Equateur. Attaquant complet, il est le buteur attitré de la sélection. A noter une baisse de régime cette saison, ainsi qu’une blessure légère en match de préparation.

Jefferson Montero (24 ans, 39 sélections, Monarcas Monelia): Doté d’une très bonne pointe de vitesse, il peut évoluer sur le coté gauche ou dans l’axe. Il pourrait d’ailleurs rejoindre l’Europe dès cet été, puisque courtisé notamment en Espagne.

Jaimen Ayovi (26 ans, 30 sélections, Tijuana): Attaquant au profil intéressant quoique limité techniquement, il sera la doublure à la pointe de l’attaque, en concurrence avec Rojas. Joueur d’avenir, qui réalise de très bonnes saisons en club depuis quelques années.

Joao Rojas (24 ans, 29 sélections, Cruz Azul): Profil type du joueur équatorien, il se distingue notamment par sa vitesse. Efficace en club (8 buts en 28 matchs), mais bien moins en sélection (2 buts en 29 matchs).

Michael Arroyo (27 ans, 19 sélections, Club Atlante): Plutôt destiné à la tribune qu’au terrain, il doit notamment sa présence dans la sélection au décès de Christian Benitez. Auteur néanmoins d’un très beau but contre l’Angleterre.

5 attaquants pour 2 places, avec une hiérarchie assez claire.

 

La qualif:

1) Argentine 32pts (9v 5n 2d)  +20 (35bp 15bc)
2) Colombie 30pts (9v 3n 4d) +14 (27bp 13bc)
3 ) Chili 28pts (9v 1n 6d) +4  (29bp 25bc)
4) Equateur 25 pts (7v 4n 5d) +4 (20bp 16bc)
5) Uruguay 25 pts (7v 4n 5d) 0 (25bp 25bc)

4e et dernier qualifié direct pour le Mundial, nous avons fini invaincus à domicile (0 défaites) et impuissants à l’extérieur (0 victoires). Voyons un peu le classement des buteurs:

1) F. Caceido (Attaquant) 6buts
2 )C. Benitez (Attaquant) 4buts
3) J. Montero (Attaquant) 3buts
S. Castillo (Milieu) 3buts
5)   J. Ayovi (Milieu) 1but
J. Rojas (Attaquant)
E. Mendez (Milieu)
B. Caceido (Défenseur)

Cela dessine la hiérarchie des attaquants, la paire Caceido – Montero semblant se détacher assez nettement.

Matchs de préparation:

Pays Bas 1 – 1 Equateur (9′ J. Montero)
Mexique 3 – 1 Equateur  (81’ E. Valencia)
Angleterre 2 – 2 Equateur (9’ E. Valencia, 70’ M. Arroyo)

Aucune victoire dans les matchs de préparation, même s’il faut prendre en compte le fait que l’on a joué des tops nations. On a quand même souffert derrière, que ce soit dans l’axe ou  latéralement, mais le milieu semble assez solide, même en l’absence de Castillo.
A noter les bonnes prestations de Valencia (pas lui, l’autre), qui a marqué 2 fois en 2 matchs, de Montero, buteur également, et de Gruezo, très à l’aise dans l’entrejeu.
Cependant, la blessure légère de Caceido face aux Pays Bas est un motif d’inquiétude, et le possible forfait de Castillo pourrait remettre en cause les plans de la Tri.

Prochaine acad’ le 15 Juin pour le match contre les petits suisses.

La bise trianale,

Pabo Correa

Roazh Takouer

5 commentaires

  1. Bonjour.
    Dommage que nous n’affronte pas les squatteurs. Celà promettait du beau spectacle.

  2. On parle pas assez souvent de la Lorraine je trouve. Et Attention au Honduras c’est très fort.

  3. Le match Equateur – Honduras risque d’atteindre des sommets de jeu, je vous conseille de mettre des lunettes pour pas vous abîmer les yeux.

    Et c’est vrai que vois les squatteurs occuper les lee aurait pu être sympa, mais qui dit coupe du monde dit bienséance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.