Croatie – Mexique (1-3) : la Hrvatska Académie tire sa révérence

 

Dobar dan Francuzis !

 

Une 1e mi-temps agréable où on a vu les 2 équipes dominer tour à tour. Les Mexicains se procurent la 1e grosse occasion avec une belle praline d’Herrera. Et quelques minutes plus tard, c’est Peralta qui est à deux doigts de marquer. Heureusment, il glisse juste avant de frapper et manque son coup. Les Vatreni reviennent petit à petit dans le coup grâce notamment à un Mandzukic qui fait sa place devant, et joue intelligemment en remise. Pranjic sur une demi-volée ou Srna sur coup-franc frapperont fort, mais malheureusement au-dessus des buts de la touffe mexicaine. 0-0 à la mi-temps, mais on ne s’est pas vraiment ennuyé dans ce match. On notera quand même que les Mexicains sont quand même des sales putes (Rafa Marquez en tête), et n’ont rien à envier aux Croates quand il s’agit de mettre des taquets plus ou moins en douce. Et puis merde, comment peut-on respecter une équipe qui met en place des feintes de frappe sur corner ??

Et puis ce qui devait arriver arriva. Après un penalty non sifflé par l’arbitre sur un arrêt « suarezien » de Srna, les Mexicains poussent et trouvent la faille sur corner grâce à cette salope de Marquez. Merci d’ailleurs au marquage de Rebic (pourquoi lui d’ailleurs ?), Corluka est trop juste derrière face à un Marquez qui arrive lancé. Pletikosa touche la balle, mais ça ne suffit pas, et on sait à ce moment que la Croatie est quasiment condamnée. Le but de Guardado viendra valider cette hypothèse, la défense étant à la rue juste après la sortie de Pranjic (défenseur gauche depuis la sortie de Vrsaljko) pour Jelavic (attaquant) : les Mexicains développent un joli jeu en triangle sur ce côté et Hernandez peut servir tranquillement Guardado qui double la mise d’un joli tir du gauche. 3e but ensuite d’Hernandez sur corner suite à une déviation de Marquez. Perisic réduira la marque pour l’honneur, mais ça sera insuffisant.

La Croatie quitte donc la Coupe du Monde sur cette défaite sèche, le même score qu’au 1er match qui laissera définitivement des regrets aux Vatrenis tant la sensation de s’être fait voler sur 2 buts est présente. Tant pis, retour à la maison pour la sélection à l’échiquier, avec quelques joueurs qui auront déçu comme Modric ou Rakitic qu’on attendait à un niveau plus élevé. Par contre, Perisic aura agréablement surpris, et Mandzukic doit encore regretter son geste de gros con en barrages qui l’a privé du 1er match face au Brésil.

 

La compo :

 Compo2
Enfin ! Enfin on va voir Modric un cran plus haut, en véritable meneur de jeu, juste derrière Mandzukic. Du coup, c’est Pranjic qui prend sa place dans l’entrejeu. Bon, la mauvaise nouvelle c’est qu’on retrouve Vrsaljko côté gauche, lui qui avait été catastrophique sur le 1er match. Sinon, c’est du classique, on reconduit les mêmes joueurs que le match précédent, aux mêmes postes.

 

Les notes :

 Pletikosa (3/5): il a eu chaud sur la frappe d’Herrera, et a remercié Peralta d’avoir glissé juste avant de frapper. Mais sinon, il a plutôt bien contrôlé sa surface, et quand il était battu, il a bien été suppléé par sa charnière centrale rassurante. Jusqu’à l’avalanche de buts sur la gueule qu’il a pris. Il ne peut pas grand chose sur les 3 pions qu’il encaisse, donc on ne va pas trop le saquer.

Srna (3/5) : la capitaine est toujours aussi tranchant, que ce soit derrière ou devant. A 32 ans, les années ne semblent pas encore avoir prise sur lui tant il semble le joueur le plus frais sur le terrain malgré les kilomètres qu’il aligne. On comprend mieux le surnom de Robocop. Et son arrêt à la Suarez sur la demi-volée de Guardado aurait pu le faire rentrer dans la légende. En fait non, car le football est un jeu qui se joue à 11 contre 11, mais dès qu’il y a triche, ce sont toujours les Sud-Américains qui gagnent.

Lovren (1/5) : ça fait bizarre de dire ça, mais il a plutôt bien joué en 1e mi-temps. Puis il a plongé après la 65e minute, à l’ouest sur tout ce qui dépassait les 3 km/h (ballon ou joueur). On a retrouvé le Lovren de l’OL, celui qui nous a fait dire à l’époque de son transfert pour 8M€ qu’Aulas était un fin négociateur.

Corluka (1/5) : le mec sauve son équipe vers la 65e (juste après le penalty invisible) en sauvant de la tête un ballon qui rentrait. Puis, la foudre est tombée, et il a pris l’eau de toute part. Trop juste sur Marquez, pris de vitesse par le contre sur le 2e, invisible sur le 3e, il a été au niveau qu’on lui connaissait lui aussi. C’est à dire pas terrible.

Vrsaljko (2/5) : il a quasiment tout loupé en 1e mi-temps. Ses duels, ses passes, son marquage… Bref, il a été au niveau de son match d’ouverture, ça veut tout dire. En 2e mi-temps, il aura fallu 1/4 d’heure à Kovac pour comprendre que ce mec était définitivement trop mauvais pour gagner ce match. Remplacé à la 58e par Kovacic (non noté) qui se signale d’entrée de jeu par une belle ouverture vers Olic. Rien ensuite, comme un symbole du joueur qu’il a remplacé.

Pranjic (1/5) :  une crête de gros dur, mais l’agressivité d’un chaton. A chier au milieu, il a fait les frais du 1er but mexicain pour « tout pour le tout » de Kovac. Au final, son remplacement à la 74e par Jelavic (non noté) n’aura servi qu’à déséquilibrer l’équipe et encaisser un 2e pion tout de suite derrière.

Rakitic (2/5) : grosse déception sur ce match, il n’a rien fait du tout. Mon pote, n’oublie pas que tu vas jouer dans un club qui est regardé par des millions de gens toutes les semaines, dont la moitié espère que tu vas perdre. Si tu joues comme ça, tu vas finir à QPR en moins de 2. Sa talonnade décisive lui donne quand même 1 point de plus parce que c’est la classe.

Perisic (3/5) : bien moins en vue que sur les 2 premiers matches. Jamais dangereux balle au pied, il a aussi raté quelques passes faciles, et n’a jamais semblé dans le coup. Il aura quand même le mérite de réduire le score en fin de match sur une offrande de Rakitic. Il se signalera aussi sur une belle reprise à la 90e et l’arnaque Ochoa pourra encore faire croire qu’il est bon en repoussant cette frappe qui lui arrivait dessus.

Modric (1/5) : discret en 1e période, il a démarré la 2nde par un petit numéro de slalom à pleine vitesse dans la défense mexicaine. Et c’est tout. Pour un joueur dont j’attendais beaucoup, surtout à cette position de meneur de jeu, c’est le fussoir. A trop s’entourer d’artistes, on en oublie qu’il faut quelques fois des besogneux pour s’occuper du sale boulot et faire tourner l’équipe.

Olic (2/5) : il n’a servi à rien, la Croatie a quasiment joué à 10. Voilà, c’est dit. Remplacé à la 69e par Rebic (non noté) : un autre prépubère talentueux, mais qui n’a pas encore assez de poils pour être décisif. Il aura quand même fait une jolie percée à 0-2 mais son tir semblait dehors malgré lé retour du défenseur. Et il laisse traîner une belle semelle pour se faire exclure comme un con à 3 minutes de la fin. Mandzukic lui a tout appris.

Mandzukic (2/5) : il a démarré doucement, puis a progressivement sorti la tête de l’eau. Avant de complètement disparaître en 2nde période. Décevant lui aussi, mais comme toute l’équipe de Croatie sur ce match.

Voilà, je vous tire ma révérence sur cette défaite, en espérant vous retrouver pour l’Euro 2016, chez vous, les Francuzis.

 

 Bog !

Slaven Stilobic

Roland Gromerdier

Né dans le Chaudron, de la verveine coule dans mes veines. Mes analyses sont aussi carrées que les poteaux de Glasgow. Peu importe les époques : je n’oublie jamais qui sont les plus forts.

7 commentaires

  1. Donc la meilleure note est pour Pletikosa. C’est dire l’ampleur de la performance collective et individuelle dans une défaite 1-3.

    Dommage, je pensais que c’était une belle équipe.

  2. Je ne pouvais pas mettre moins à Pletikosa, tant c’est sur sa défense que doivent être imputés les buts. Il a subi plus qu’il a vraiment agi, pas un match exceptionnel, mais pas nul non plus. Le meilleur sur le terrain fût Perisic, mais seulement après le 3e but mexicain. C’est peu.

    Si on fait le fait le bilan (calmement) : très déçu de Modric sur l’ensemble des 3 matches, Rakitic un peu mieux mais pas au top non plus. J’attendais beaucoup plus de ces 2 artistes qui ont sans doute joué contre nature à un poste de relayeur qui ne leur convient pas. Si la Croatie fait émerger un bon milieu défensif, on verra alors ce qu’elle pourra faire dans une organisation différente au milieu. Mandzukic n’a joué qu’un match, Olic a confirmé que sa carrière était derrière lui. Vrsaljko est une arnaque, Rebic et Kovacic sont encore trop tendres, à voir dans 2 ans. Meilleur joueur de cette sélection sur ces 3 matches : Perisic et de loin.

    Dommage pour les Croates, je les voyais au 2nd tour. Il leur a manqué de bons joueurs derrière pour pouvoir prétendre passer la 1e phase.

  3. Grosse déception cette Croatie. Même si vous avez pas été aidés, vous auriez dû faire la diff contre le Brésil, les mexicains auraient claqués des fesses sur le dernier match au lieu de jouer dans un fauteuil. On se reverra à l’Uro 2016.

  4. Olic n’est pas dopé, c’est une invention d’un mauvais joueur bien connu de vous les Francuzis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.