Manchester United-Real Sociedad (1-0) : la Txuri-Urdin Académie livre ses notes

Aupa !

Le meilleur entraîneur de Liga se cache sur cette photo. Sauras-tu le retrouver ?

Le meilleur entraîneur de Liga se cache sur cette photo. Sauras-tu le retrouver ?

Le patron, c’est lui les gars. C’est pas Tito, c’est pas José, c’est lui. Philou a été élu meilleur entraîneur de Liga 2013. La p’tite tante française devenue grande tante. L’entraîneur le moins apprécié par ses supporters, celui que les dirigeants ne voulaient plus, élu meilleur entraîneur de l’année. C’était donc ça Philou, ton dernier fuck. Tu as su gagner le seul trophée que les supporters ne voulaient pas. Philippe, définitivement, tu es grand.

old-trafford

Aussi tôt arrivée, aussitôt envolée. La « crise » est passée par Anoeta, et s’en est allée aussi vite. Le temps d’une victoire samedi dernier à Valence (2-1, Griezmann, Pardo), une fois n’est pas coutume. Au classement ça reste pas brillant (12e avec 10pts), mais ça reste toujours mieux que l’année dernière à la même période. Et à vrai dire, on s’en branle un peu du championnat ce soir. Parce que ce soir, la Real se déplace à Old Trafford. Et putain, quel pied. A tel point que 6 000 supporters feront le déplacement. 6 000. A 70 000 près, ça représentait l’ensemble des spectateurs du stade.

Un match à Manchester. Pas forcément le mieux pour gagner ses premiers points après trois matchs de Ligue des Champions. Quoi que. Les joueurs affirment se déplacer pour gagner (Alerte joueurs avec des couilles). Sur le papier, pas photo. Sur le terrain, ça peut se jouer. Parce que la Real est patiente, qu’elle sait subir, et que les gros, elle les connaît. Et parce que l’effectif est enfin au complet, Dieu inclus. Concrètement, le match peut se résumer en 5 mots : la pilule ou la gloire.

Pre-jokoa :

Manchester United

Manchester United

Real Sociedad

Real Sociedad

Jokoaren :

69 secondes : Rooney effectue gentiment sa balade digestive dans la surface de la Real. Un joueur, deux joueurs, trois joueurs, un poteau. Victime lui d’une mauvaise digestion, Iñigo Martinez se chie dessus et reprend dans son but. 1-0. Le but le plus rapide de la saison en LDC. Classe.

Inigo

20’ : But de Chicharito refusé pour hors-jeu. Le gars ose quand même se plaindre malgré son mètre d’avance sur le centre.

29’ : Sans savoir quoi faire du ballon, Seferovic tente une frappe lointaine. C’est cadré. De Gea claque.

38’ : En un double contact, Carlos Martinez élimine deux mancuniens. Le talent. Ou le hasard, en fait.

41’ : Xabi Prieto est averti pour avoir frappé son coup-franc avant que De Gea n’ait fini de placer son mur. Par contre quand c’est Ryan Giggs contre Lille, ça dérange personne !

Ceci est un pavé dans la mare

Ceci est un pavé dans la mare

42’ : Griezmann se charge de retirer le coup-franc. Plein poteau.

Ceci est un poteau

Ceci est un poteau

Mi-temps : La Real n’a pas existé pendant les 30 premières minutes avant de tenter de jouer au football les 15 suivantes. En face, Manchester ne fait pas grand-chose. Mais mène au score.

50’ : Chaque contact débouche sur une faute. A première vue, c’est arbitre n’est pas anglais. Juste nul.

51’ : Griezmann hérite d’une reprise du gauche manquée par C.Martinez. Son centre trouve Seferovic. Qui trouve le corner. Qui ne donne rien.

53’ : Tête de Jones sortie par Bravo à bout portant. Visiblement, Claudio s’est acheté des couilles. Ou des gants, c’est à voir.

59’ : De la Bella touche la barre sur un centre.

Ceci est une poisse

Ceci est une poisse

60’ : Bravo capte une frappe de Rooney. Cette fois c’est sûr, il y avait promo sur les Uhlsport à Inter.

62’ : Sur un contre de United, Valencia se retrouve seul excentré dans la surface. Sa frappe touche le poteau et revient sur Kagawa, contré par Carlos Martinez. 1-2.

63’ : A l’entrée des 6 mètres, Kagawa est encore contré par un tacle de Carlos Martinez.

70’ : Lancé dans la surface, Wayne trouve les projecteurs.

75’ : Arrasate lance deux joueurs à vocation offensive. Et frôle l’arrêt cardiaque.

80’ : Sur coup-franc, Pardo trouve le poteau. De derrière certes, mais ça reste un poteau.

81’ : Sur une frappe de Rooney, Bravo s’offre une pause photo pour fêter les nouveaux gants.

86’ : Sur un contre, Rooney sert Young seul au 2eme poteau. Bravo sort au pied. Il y avait aussi promo sur les pompes à Inter ?

88’ : Air shot du Wayne seul aux 6 mètres. La pitié, je vois que ça.

Fin du match : Un Manchester prenable face à une Real qui l’était encore plus. Résultat, un petit score (qui aurait pu être un peu moins petit) et un match terne. Incapable d’aligner deux passes pendant les 30 premières minutes, la Real a été incapable d’en aligner trois les 60 suivantes. En face, Manchester a profité de la faiblesse basque pour prendre le dessus, sans éclat. Bon en gros, on s’est fait chier.

Jokalariak :

Bravo (4/5) : Très en-dessous depuis le début de saison, il sort un gros match et permet à l’équipe de rentrer la valise légère à la maison. Par contre au pied, c’est toujours pas ça.

C.Martinez (4/5) : Un 4 pour avoir été le seul à sortir du lot sur le terrain. Souvent tranchant offensivement, il a assuré un gros repli défensif, sortant deux énormes tacles sur Kagawa en 2nde MT. Et puis il a bien fait chier Evra-cette-salope. Et c’est le principal.

Mikel (2/5) : Des faiblesses défensives et une difficulté à contenir Rooney, heureusement maladroit devant le but.

I.Martinez (Mental d’acier/5) : Buteur le plus rapide de la saison en LDC. On le savait buteur contre son camp de génie, le voilà buteur contre son camp abruti. Non franchement, pourquoi ?

De la Bella (2/5) : Faiblard dans ses montées, faiblard dans ses descentes. Faiblard quoi.

Markel (2/5) : Il ne traverse pas une bonne passe. Pas plus qu’il ne sait faire de bonne passe, d’ailleurs.

Zurutuza (1/5) : Dans un rôle plus reculé que d’ordinaire, il n’a servi à rien à la récupération et n’a pas pesé dans le jeu offensif faute de ballon. En somme, on n’a vu que ses cheveux roux.

Xabi Prieto (2/5) : Il a perdu ses rares ballons autant qu’il a raté ses rares dribbles.

Griezmann (3/5) : Un match partagé. Il a bien tenté d’apporter de la vitesse et de la technique devant, il a souvent fini par perdre son ballon faute de solution.

Vela (2/5) : Ce match lui aura au moins appris que certains défenseurs peuvent courir plus vite que lui. Ça s’appelle la Ligue des Champions.

Seferovic (2/5) : Faute de ballon, il a été contraint de jouer très bas et de participer au pressing défensif. Pas son meilleur domaine.

Ordezte :

Ruben Pardo (Xabi Prieto, 68’) : Dans le dur d’entrée, il a bien failli marquer sur coup-franc.

Agirretxe (Seferovic, 75’) : 15 minutes passées à défendre.

Chory Castro (Zurutuza, 75’) : Il a travaillé la course sans ballon.

Bonus :

Polémique : La police mancunienne favorable à l’indépendance du Pays Basque ?

Polémique : La police mancunienne favorable à l’indépendance du Pays Basque ?

Les remarques post-sommeil :

• Les images du match sont ici.

• A bientôt 40 ans, Ryan Giggs fait quand même un beau grand-père.

• Les 6 000 supporters de la Real ont été les seuls animateurs des 90 minutes. Soit ils avaient un sacré budget mégaphone, soit on se fait bien chier à Old Trafford.

• La Real est toujours en tête de son groupe avec 3 victoires en 3 matchs après avoir battu Manchester 1-0. Bon c’est Youth League, mais ça compte.

• Dans l’autre match du groupe, Leverkusen a étrillé le Shakhtar 4-0.

• La Real est toujours dernière de son groupe avec 3 défaites en 3 matchs après avoir perdu 1-0 contre Manchester. Il faudra aller chercher 4 points au Shakhtar pour jouer la 3e place. Compliqué quoi.

• Les supporters réclament déjà la démission d’Arrasate. Vous ai-je déjà dit qu’ils étaient des génies ?

• Dimanche retour de la Liga face à Almeria, 19h pétantes.

Muxus,

Patxi

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Un commentaire

  1. Il est vraiment dégueulasse ce but … Mais comment on fait pour perdre la motricité de ses jambes à ce point là ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.