Montpellier-Angers (2-2) : la Paillade Académie la met à côté du mille

Il parie bourré
     

Quelle honte. Devant votre peuple, devant les mémoires, devant les morts, quelle honte.
Vous vous foutez des célébrations, des chiffres symboliques, de l’histoire et de ses clins d’œil. Vous vous en foutez car, dans le cas contraire, vous n’auriez jamais sabordé ce match. Vous n’auriez jamais arrêté de jouer en deuxième mi-temps, vous n’auriez jamais laissé une équipe en perdition les quarante-cinq premières minutes revenir à la faveur de votre abandon. Vous vous foutez du club et des valeurs qu’il s’échine à véhiculer.

Vous auriez pu, au moins pour cette fois importante, vous passer de faire votre spéciale, le nul dégueulasse pour cause de relâchement. Juste cette fois. Pour qu’au moins le taulier soit fier là-haut, de voir que ses petits et ceux qui vivent encore sous son saint patronage se sortent les doigts du cul pour le nombre du 1000.

Raté. Quelle honte.

   

Les notes :

 

Lecomte (3/4)

Que peut-il quand tout est perdu, même l’honneur ? Que peut-il lorsque tout le monde se barre dans la nature la bite à l’air ?

Suarez (2/5)

Perdu dans l’arène comme un lion astigmate.

Congré (2/5)

Débordé du jour au lendemain, chômeur pris au dépourvu.

Hilton (2/5)

La solidité à toute épreuve, sauf une, la plus importante.

Cozza (1/5)

Sans canne blanche, l’aveugle n’est plus roi.

Oyongo (2/5)

À quoi sert un éclaireur sans lanterne ?

Skhiri (3/5)

Soleil impuissant face aux cumulonimbus.

Le Tallec (1/5)

Signes particuliers : néant.

Mollet (1/5)

Quo vadis ?

Laborde (2/5)

Un éclair dans la nuit qui s’écrase sur un arbre millénaire.

Delort (2/5)

Je ne suis pas un héros.

 

Entrés en jeu :

 

Skuletic

Est entré en pivot alors que nous avions besoin d’un homme-lige de contre.

Boutobba

Il sera pratique.

Sambia

Marre de ce clown qui n’a pas envie de courir et qui ne fait que retarder ou saborder les actions auxquelles il participe. Marre de ce trou du cul qui pète plus haut que lui et qui se prend pour un fuoriclasse mais qui n’est qu’un petit soldat de pacotille. Dégage.

   

Le bisou vigneron,
Marcelin Albert

marcelin

Qui ne saute pas est un Nîmois.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.