Nancy-Valenciennes (1-0) : La Chardon à Cran académie est de bonne humeur.

C’est l’heure des nouveaux départs, des secondes chances et des premières fois. Il n’en faudra pas plus pour nous réconcilier une bonne fois pour toute avec la vie, cette catin putride, on vous le promet. On a détesté l’existence, son cortège d’absurdités et de mépris, sa méchanceté apparente, ses tours pendards, mais on ne nous y reprendra plus. Ça y est ! On s’apprête à dire oui à la vie, à lui offrir notre cul avec plein de bonne vitamines dedans et à sourire de toutes nos dents pourries au moment où enfin, une bonne fois pour toutes, elle nous fera passer de bons vendredis soirs. Et quand le violeur aura pris la porte, aussi. Ah et puis quand toute la clique de salopes qui nous gouverne se sera fait atomiser la gueule par une bombe au phosphore. Et aussi quand les riches crèveront la gueule ouverte avec leurs enfants. Enfin, on progresse, quoi.


Les notes

Valette 3/5
Visualisez une clé à molette sur la lune : à quoi peut bien servir un putain d’outil de serrage sur une planète aride, inhabitable et hostile à toute forme de vie ? Maintenant, visualisez le même outil en travers de la gueule d’un violeur, ses ratiches dispersées loin de ses lèvres ouvertes d’où un flot de sang abondant ruisselle, un œil pendouillant bêtement hors de l’orbite, seulement retenu par le nerf optique. Ah tout de suite elle paraît moins inutile, la clé à molette. N’envoyons pas d’objets sur la lune.

Karamoko 3/5
La défense à 4 lui va mieux ou moins bien que celle à 5, il s’en fout lui il n’est pas là pour causer tactique, visiblement.

Lybohy 3/5
Le bon gros n’a pas fait dans la dentelle et a botté des culs tout le match, ce qui lui vaut la moyenne mais aussi notre considération respectueuse. Dites bonjour au monsieur.

El-Kaoutari 4/5
Moins de coups distribués que son comparse mais une élégance à laquelle nous ne parvenons pas toujours à nous habituer, disciples de Pape Diakhaté ou de Sebastien Puygrenier que nous sommes.

Muratori 3/5
Vincent, brassard au bras, a entamé 2020 bien différemment de sa traversée hagarde et jalonnée de blessures de 2019 : propre, au niveau physiquement (ce qui n’est pas une mince affaire le concernant), nous gratifiant même de quelques échantillons de son fameux tacle glissé. Oui, le Vincent nous a régalés.

Rocha 3/5
Le bouffeur de mollets préféré du roquet choupidou préféré de ta concierge. Son impact est vraiment appréciable quand il arrive à se canaliser en se limitant à un seul tacle assassin par match.

Akichi 4/5
Calme et décontracté en toutes circonstances, il semble jouer dans un ensemble costard/charentaises
alliant l’élégance au confort, lui permettant de fracasser les attaquants adverses sans être inquiété et de distribuer de fines relances avec décontraction.

Ciss 4/5
Nouveau rôle, mais toujours la même énergie de prédateur sexuel en plein sevrage. Déjà qu’il n’a peur de rien ni personne en temps normal, si en plus vous lui demandez de ne pas défendre, attendez vous à quelques exactions dans les défenses adverses.

Bassi 2/5
Tu as voulu partir à Metz, tu n’as pas fait de passe décisive ni marqué, tu n’obtiendras rien de nous, peanuts. Petite salope avariée.

Cissokho 3/5
Toujours autant de déchets que dans un car de CRS, à ceci près qu’au moment de donner un ballon tout propre à Gueye pour le but, il a fait exactement ce qu’il fallait.

Gueye 3/5
En dépit de son physique à faire écrire trois spectacles à Julien Cazarre, il a cette fois marqué à l’aide de son pied sur une belle attaque tout en mouvement. Comme quoi cette saison, les prêts stéphanois nous rapportent des points à tire-larigot.


Note Artistique de l’équipe 4/5 :

Alors ouais, on s’est bien emmerdé, ouais on s’est bien caillé le cul en tribunes et ouais dans 6 mois quand vous me reparlerez de ce match je n’en aurai plus aucun souvenir, mais on gagne. Avec cette victoire, Nancy est même premier au classement de L2 à domicile (17 matchs consécutifs sans défaite). Vous comprenez pourquoi on ne peut pas se plaindre, malgré les erreurs techniques, malgré le froid.

Jean-Louis Garcia est pour le moment un véritable sorcier qui a transformé une équipe remplie de faiblesses à un groupe de morts de faim qui, conscients de leurs lacunes, jouent avec leurs armes en ayant pour objectif de ne pas perdre, et ça marche. Cette envie, cette émulation, cette excitation d’une série de matchs sans défaite procure au groupe une volonté quasi inconsciente du jeu vers l’avant et provoque même la chance.
Une victoire qui change tout au classement puisque l’ASaNaL est 8e à trois points du 5e et actuel barragiste. De quoi avoir les yeux remplis d’étoiles et les nuits pleines de rêves d’un barrage contre un concurrent proche géographiquement (au hasard Troyes que notre coach connaît bien) en fin de saison.

Pour le moment, on continue comme ça, on compte les jours avant le retour de Vagner, on continue d’insulter Bassi parce qu’il le mérite et on engrange les points. Deux matchs à l’extérieur arrivent, à nous de les maîtriser et de ne pas laisser échapper les équipes devant nous au classement, parce qu’il faut entretenir l’espoir d’un renouveau pour notre équipe.

Renouveau qui peut se traduire évidemment par la Ligue 1, mais cela semble impossible cette saison. Renouveau qui peut se traduire davantage par une stabilisation financière et sportive en haut de notre L2 chérie, avec des ambitions de montée et une volonté claire de montrer nos jeunes du centre de formation avant qu’ils signent ailleurs sans passer pro.
Voilà selon nous l’objectif et l’ambition de la décennie 2020. Et si rien n’est respecté (comme souvent), on viendra vous casser les couilles à nouveau avec nos académies de défaites qu’on sait si bien écrire, par habitude…, et par amour.

Roger Piantoni-Vairelles et Marcel Picon

LES BOUTONS, PENSEZ AUX BOUTONS !

Marcel Picon

Ras le cul de toutes ces conneries.

3 commentaires

  1. C’est quoi toutes ces bonnes notes et ces compliments ? J’ai pas signé pour lire ça chez vous. Vous êtes souffrants ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.