Nîmes – Brest (2-0) La Penn Ar Bed Académie vous souhaite bonne année

Bonne année, bonne santé, et le moins de concerts de Renaud possibles à vous mes chers lecteurs.

Si vous voulez voir un vieil alcoolo qui fait semblant d’arrêter de boire, préférez le troquet le plus près de chez vous, ne buvez pas la soupe du révolutionnaire en bandana. Tin tin tin.

On a recruté pour se renforcer, apparemment notre seule recrue à venir, il était prévu qu’on n’en prenne pas avant d’avoir dégraissé.

Encore une fois, on a cédé à la panique et pris le premier mec qui voulait bien venir.
C’est donc avec plaisir qu’on accueille Vieux Yaya Sané, qui au moins n’aura pas froid en arrivant vu qu’il débarque d’un séjour prolongé en Norvège. A Bodo Glimt. Il aurait été pisté par plein de clubs, mais finit dans le ventre mou de la L2. On y croit.
Au delà du niveau du joueur, qu’on ne connaît pas, ce recrutement est déjà un échec :

  • On n’a pas dégraissé, et on empile un gars au niveau incertain.
  • On fait un pari, 6 mois, le joueur a déjà annoncé que même si il avait un an en option, il ne comptait pas rester.
  • IL N’EST PAS PRÊT A JOUER. Putain le mec arrive et il n’est pas prêt physiquement ? On le prend pour 6 mois, parce qu’on en a besoin tout de suite, et on va juste lui servir de centre de remise en forme ? Reste à espérer que pour les matchs que lui et son melon daigneront nous offrir, il soit au minimum bon.

On passe au match, on s’est fait un petit amical contre Plabennec durant la semaine, victoire et blessure de Cuvillier.

Déjà les mecs ont un ballon de basket comme logo, ça donne confiance.

Le Match :

Nîmes. Dernier (parce que pénalisé de quelques points) en difficulté, mais quelques joueurs de qualité et surtout des joueurs qui ont la dalle, qui semblent y croire. Et ça peut faire la différence.

Notre compo ? Une grosse rigolade. Si en défense on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a, et en attaque Adnane s’impose, on a plein (trop?) de milieux pour composer.

Notre grand chef a donc décidé d’aligner une compo façon galactiques, en petit. Grougi, Perez, Battochio, Pelé, Alphonse. Bel hommage à ce grand artiste qu’était Scottie. 1m73, 62 kilos pour nos milieux donc.

Le tout dans un 2-3 avec comme base Perez-Grougi. Qui peut imaginer que ça va fonctionner ?

A moins de garder la balle 90% du temps, on allait se faire marcher dessus et en chier pour la récupérer.

Résultat : La noyade complète.

Mis à part Battochio, ce milieu est composé de joueurs qui n’avaient pas la confiance de Dupont, qui ont parfois été écartés. Pourquoi les aligner comme ça tout d’un coup ? Pourquoi pour la nouvelle année, mettre ces joueurs sur le terrain ?
On rencontre le dernier… C’est assez symbolique. J’ai la désagréable impression que certains se sont fait tendre un beau piège et que ça a parfaitement marché grâce à une compo qui n’avait aucune chance de fonctionner. Je vois peut être le mal partout, mais personne n’aurait aligné Perez-Grougi en se disant que ça allait fonctionner.

Attention, ils ont aussi été nuls, et ça manquait d’envie, de hargne, d’agressivité… Mais je trouve ça un peu gros. Je suis très pressé de voir la prochaine compo.

Les joueurs : 

Prenez les, alignez les, dites leurs qu’ils sont tous nuls, nuls, nuls. Et voilà. C’est fait. Bravo.

Le bonus :

Parce que cette photo me remplit de bonheur, et me fait presque oublier qu’on part sur des bases catastrophiques en 2016 pour rejoindre la libération de la fin de saison. Je vous laisse comprendre pourquoi comme des grands.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

Un commentaire

  1. Je vais suivre Yaya Sané cette demi-saison, le trailer a l’air pas mal du tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.