Parme-Inter (1-0), l’Internazionale Académie livre ses notes

Le Snake est contrarié


« Oh mon Moi-Même, faites que je fasse un bon match ce soir face à Cristiano Biabiany ».

Connaissez-vous l’expression « Miroir aux alouettes » ? Historiquement, cette locution désignait une technique de chasse destinée à capturer des oiseaux (notamment des alouettes) en utilisant le reflet provoqué par un miroir.

Aujourd’hui, on utilise cette métaphore pour désigner quelque chose qui de prime abord nous apparaît comme étant séduisant alors qu’en réalité, c’est fortement déplaisant.

L’Inter 2012/2013 peut jusqu’à présent se targuer d’illustrer à la perfection cette expression.

Revenue à un point de la Juve au début du mois de novembre après une victoire nette et sans bavure sur le terrain des Zèbres, l’Inter enchaîne depuis les contre-performances, et si nous avons invoqué, Snake le premier, des accidents de parcours et des erreurs d’arbitrage pour justifier les déconvenues des semaines précédentes, force est de constater que l’inter est en grande partie responsable de cette mauvaise série, cette fois-ci, il ne convient plus de se cacher derrière les décisions litigieuses, les prestations sur-vitaminées des adversaires, la fatigue ou les absences, non dorénavant la médiocrité de certains joueurs et l’absence totale de fond de jeu est mise en lumière, et s’en détourner relèverait de la salade Catalane.

Bref, tout ça pour dire que Snake revient de l’enfer du Tardini plus aigri et énervé que jamais !

Être obligé de regarder les matches de cette Inter-là est emmerdant à plus d´un titre. Déjà, le simple fait d´être cloué sur son canapé sans rien d´autre à faire qu´attendre que l’exploit individuel vienne frapper à la porte d’un des joueurs Nerazzurro, voilà qui ne contribue aucunement à redonner le sourire à un fan exigeant et passionné dans mon genre. Mais surtout, voir ses idoles réduits à l´état de légumes aussi dépendants que Ségolène Royal doit l´être au LSD a obligé Snake à boire pour oublier.  Et, pire encore, à boire encore. Beaucoup plus. Ça change les idées. Ça aère. Ça abruti aussi. Mais pas autant que de regarder un match de l’Inter. Sincèrement, par moment Snake se demande pourquoi la nullité a-t-elle décidé cette période cruciale pour leur tomber dessus avec toute la retenue propre à un Tomahawk s´abattant sur un mariage afghan.

 

Avec un peu de recul, une dose de cynisme, un brin de lucidité et beaucoup d’alcool, on en arrive inéluctablement à la conclusion suivante, conclusion que bon nombre de fans avaient flairée depuis bien longtemps déjà mais qui désormais apparait auréolée d´une évidence irréfragable :

Il faut de tout urgence exterminer cette équipe, l´annihiler définitivement de sorte qu´il n´en reste plus la moindre demi-particule.

(Notez qu´un effondrement total de l´univers entraînant – entre autres anéantissement – la disparition de cette équipe constituerait une alternative propre à satisfaire pleinement le Snake, si on peut joindre l’utile à l’agréable).

Non mais franchement, comment ne pas remettre en cause la théorie de l´évolution quand on s´attarde un minimum sur le comportement de nos joueurs ? Oui, ceux-là mêmes qui donnent l’impression d’évoluer sur une patinoire sans équipement adéquat lorsqu’ils défendent, effectuent une passe et s’arrête, attentistes, ou applaudissent un partenaire parce qu’une ouverture en profondeur a fini dans les gradins ? Où va cette équipe, je vous le demande braves gens. Visiblement droit dans un mur en titane de 15 mètres d´épaisseur garni de piques acérées qui crachent des lasers, mais le pire c´est qu´elle s´y précipite le sourire aux lèvres.

Bref, tout ça pour dire que vous avez dorénavant face à vous (enfin, face à l’écran du Snake plutôt, mais vous aviez compris à moins d´être complétement bourré ou Silvestre) un homme nouveau, exclusivement motivé par la haine de son équipe et une inextinguible soif de destruction. Oubliées donc la légendaire tolérance du Snake et sa volonté de vouloir arrondir les angles à tous prix ! Il est bien loin le temps où votre serviteur était un être extraordinairement sympathique, prompt à réconcilier les divergences les plus extrêmes en prenant systématiquement partie pour son équipe de cœur. A partir de maintenant, Snake= 100% dans la violence radicale et zéro concession. Oui, exactement comme Gérald des G-Squad quand il a décidé d´entamer une carrière solo ! Fini de rire, bande de tafioles !

Bon, là Snake a soif alors il va boire un coup.

 

On en était où ? Ah oui, donc Snake disait, en gros, monde de merde. Franchement, c´est fou le nombre de trucs à propos desquels il a pu gueuler durant la soirée d’hier passée dans la peau de Christopher Reeve avant sa mort. Comment ? Il y a des jeunes qui ne savent pas qui était Christopher Reeve ? Bon, Snake va reformuler sa phrase de manière à être compris par ces béotiens : Snake a explosé de rage à d´innombrables reprises durant cette soirée passée dans la peau d´un champion de handball handisport qui n´aurait jamais joué au handball de sa vie. Sa capacité à détester a vraiment été mise à contribution comme jamais.

Mais assez parler de soi, voici pêle-mêle les trucs les plus rageants que Snake a relevé face à la prestation insipide de l’équipe qu’il est censé supporter :

 

– Stramaccioni qui lance Alvarez alors que ce mec est un plus gros imposteur que Silvestre, on nous le vendait comme un futur crack mais c’était des cracks. Et le travail sur le positionnement défensif, bordel ? Les entraînements, ce n’est pas fait pour les chiens, pour la simple et bonne raison que ces derniers ne jouent pas au foot au plus haut niveau. A quand un véritable pressing au milieu de terrain aussi, effectué avec intelligence et promptitude ? Et le projet de jeu, on va voir le bout de son nez quand ? Lorsque Silvestre deviendra plus fort que Bergomi ? Les jeunes, on les lance uniquement en fin de match, à dix minutes du terme, pour faire croire qu’on leur fait confiance ? Force est de constater que les progrès constatés en début de saison étaient particulièrement trompeurs, Stramaccioni va devoir les poser sur la table et imposer des idées claires, précises et durables, même si cela passe par la mise à l’écart de certains cadres.

– Les escr…dirigeants du club, qui nous font croire à une politique juvénile et qui recrutent les anciens scouts du Napoli et de l’Udinese pour les payer à ne rien foutre.

– Zanetti, idolo, fantastico, Capitano, expresso, pizzaiolo, mais qui devrait franchement réviser ses cours de placement pour jouer le hors jeu.

– Cambiasso, qui ferait bien de rebrancher son cerveau, ça pourrait lui être utile et accessoirement à toute l’équipe.

– Parme, qui – à domicile – a de tous temps brisé les burnes de l’Inter. De Crespo à Amauri. La boucle est bouclée.

– Le PSG, qui a engagé gratuitement et de manière officieuse la cellule de recrutement de l’Inter, pour le meilleur (Lavezzi) et pour le pire (Motta).

– La Juve, parce que ce sont des voleurs, des tricheurs, des menteurs, et que c’est le club le plus titré d’Italie. Monde de merde.

– Nagatomo, qui court, court, court, mais n’arrive jamais à destination.

-Coutinho. Même si t’es pas motivé parce que tu ne joues qu’un quart d’heure, fais semblant de te replacer lorsque tu rends la balle à l’adversaire au lieu de trottiner. C’est un peu trop grillé.

– L´ensemble de l´humanité, pour avoir fait croire à Snake que Ricky Alvarez était le futur Kaka. Tu parles, une future merde, oui.

– Milito, pour avoir sacrément baissé dans l’estime du Snake après sa série de matches où il n’affiche aucune motivation, zéro combativité, le tout mâtiné d’une nervosité exaspérante et d’un relent de suffisance.

– Le dernier quart d’heure du match d’hier qui, avec du recul, révèle un plan de jeu torché dans l´urgence, boursouflé par des empilements de longs ballons balancés n’importe comment devant de manière incompréhensible.

– Stramaccioni, pour avoir eu la bonne idée de plomber l’Inter grâce à une triplette offensive totalement inintéressante voire détestable sur certaines séquences.

– Jonathan Biabiany.

– Certains fans, en particulier de La Curva et ses hordes de fanatiques décérébrés.

– Juan, qui a réalisé le mind fuck le plus couillu de l’histoire en se muant en Judas hier soir.

– Le classement de Série A ce matin.

– Guarin, qui devrait très honnêtement arrêté de tirer chaque fois que l’occasion se présente, pour le bien-être de la santé mentale du Snake.

– Les « journalistes » foot.

– L’Italie du foot, progressiste et réac à souhait.

– Fifa 13 et son nouveau système de « contrôle de la balle » bancal.

– Le Parmesan, c’est dégueulasse de toute façon.

– Jonathan Biabiany, enflure, en un an avec l’Inter tu n’as rien montré de bien et hier soir tu t’es décidé de te souvenir que tu étais un joueur de foot ?

– Palacio, parce qu’il n’a pas marqué dans le dernier quart d’heure.

– Sneijder, qui – Snake l’espère – va vite gicler parce que toucher 6 millions par an pour ne jouer que 20 matches par saison, ça fait cher l’arnaque. Oui il était absent hier soir, et alors ?

– Les lecteurs d’Horsjeu.net, qui n’ont pas encore dépassé le milliard.

– La connerie généralisée, qui pousse Le Snake à conclure cette Académie avant de réaliser des dossiers de 70 pages sur la nullité d’Alvarez, de Silvestre et de Biabiany avant et après hier soir.

– Jonathan Biabiany.

– Ce connard de Snake, qui commence sérieusement à faire pitié avec ses Acad’ à base de références aux mythes judéo-geeko-chrétiens, avec ses jeux de mots sur Jésus, ses running-jokes sur Silvestre et l’inqualifiable prétention dont il fait preuve en parlant de lui à la troisième personne.

– La voiture qui était garée au sein de notre défense hier soir et qui a empêché nos joueurs de défendre correctement sur Sansone lors du but Parmesan :

– Jonathan Biabiany, qui a endossé son costume d’Antéchrist hier soir.

– Le Milan AC, qui nous menace à nouveau au classement. Non, Snake déconne.

– Le pied droit des joueurs hier soir, ils ont du être échangés avec leur pied gauche.

 

Voilà, c´était deux-trois petites choses, histoire de dire à quel point le match fut énervant. Alors bien entendu, Snake voit déjà venir les grosses pédales qui prolifèrent en ce bas monde et qui vont régurgiter leurs formules démagogiques de merde du genre « tu vois tout en noir chez Biabiany », « tu devrais te concentrer sur l´aspect positif des choses » et autres branlettes à Bisounours. Non parce qu´en étant tout à fait objectif, qu’est-ce qu’il est possible de retenir de positif du match d’hier ?

Ben, en étant le plus exhaustif possible :

– Handanovic.

– Infernal Affairs 2, le meilleur film de racaille du monde.

– La Jeunesse de Picsou. Une BD que Snake a relu hier soir et qui est toujours aussi fantastique.

– La défaite de New York face à Brroklyn.

– Le fait de perdre sur un seul but d’écart.

– Stramaccioni, parce qu’il a quand même poussé une sacré gueulante hier soir en conférence de presse d’après match.

Voilà. Sans être un pro des mathématiques, il semblerait tout de même que ça fasse bien peu.

 

Conclusion : ne cherchez pas les notes, outre Handanovic, tout le monde a zéro.


« Bon allez les gars, on bosse le placement défensif ».

 

Rendez-vous dimanche prochain au Meazza pour la réception de Palermo. Miccoli sera absent, ouf, on a une chance de gagner.

 

Snake.

16 thoughts on “Parme-Inter (1-0), l’Internazionale Académie livre ses notes

  1. J’ignore si tu es ironique, mais dans le cas où tu es sérieux, je te conseille d’essayer de te la procurer, elle a été dessinée et scénarisée par Don Rosa, donc « seal of quality ».

    Et la mise en scène et l’écriture sont franchement fascinants.

    Tu ne le regretteras pas si tu es fan de Picsou.

  2. Non non c’était pas ironique. J’essaierai de la trouver, à voir si ca le fait en Allemagne.

  3. Je te c/c le message d’un pote tiré d’un forum sur lequel on en parlait :

    « En me promenant un peu sur internet, j’ai vu qu’il y avait eu des rééditions en 2004 (les 12 épisodes de base) et 2005 (les 3 bis de 98, 3 nouveaux bis/ter et encore d’autres ajouts). Apparemment la colorisation et les traductions étaient différentes, et globalement elle est jugée moins bien que la première.

    Mais voilà-t-y pas que je vois que dans un gros mois (début décembre) Glénat sort le premier tome (sur six) d’une intégrale Don Rosa !!!!! Les 2 premiers seront consacrés à la jeunesse de Picsou, avec les 12 épisodes de base dans ce premier tome, et tous les bis/ter dans le second. Apparemment Don Rosa n’avait pas été consulté au départ (pas une maison qui rattrape l’autre en ce qui concerne l’univers Disney, vive le respect des auteurs), mais a été intégré après coup pour avoir un droit de regard sur la qualité des scans, les couleurs, les traductions… Je ne sais pas si cela a été fait suffisamment tôt pour qu’il ait réellement une influence, mais bon; sait-on jamais. Ca faisait longtemps que je n’avais pas été si impatient »

    Au cas où tu ne trouves pas ton bonheur au pays de Schumacher ; )

  4. Putain… Décidément, en fait, c’est moi qui te porte la poisse. Chaque fois que j’ai finalement le temps de voir jouer l’Inter, c’est dégueulasse.

    J’ai compris que j’ai pas été le seul à avoir eu un match hyper chiant à noter. Remarque, ça a été plus simple pour toi, on dirait.

    La parade de Handanovic pour éviter le csc en début de match vaut quand même son pesant de cacahuètes.

    Tes académies me plaisent de plus en plus ! Et n’arrête surtout pas les jeux de mots sur Jésus ou les running-jokes sur Silvestre.

    Je suis d’accord avec toi sur le système de contrôle de Fifa, qu’est-ce que c’est nase de voir des types du calibre de Rooney, Götze, Van der Vaart rater des contrôles tout simples…

     » Où va cette équipe, je vous le demande braves gens. Visiblement droit dans un mur en titane de 15 mètres d´épaisseur garni de piques acérées qui crachent des lasers, mais le pire c´est qu´elle s´y précipite le sourire aux lèvres. » Un GRAND moment.

    T’es dur avec Biabiany. Non, j’déconne.
    Pour Sneijder, on dit qu’un échange avec Nani est envisagé, mais comme on se ferait tous les deux arnaquer, il vaut mieux pour nos santés mentales respectives que ça ne se fasse pas.

    Comme je l’aime bien, je vais essayer de défendre Milito. Je pense que déjà, physiquement, il n’en peut plus, le système ne lui convient pas des masses et que la déchéance (si je peux me permettre) dans le niveau des joueurs à l’Inter par rapport à quand il est arrivé doit le faire pas mal gamberger.

    Alvarez, tu y as vraiment cru ? C’est votre Anderson à vous, ça ! Une vaste blague des les premières touches de balles. Mais comme pour nous, avec le brésilien, on vous dit « Attendez, il va passer un palier. Non, non, sans déconner. »

  5. Putain, moi qui pensais que c’était le fait que j’avais stoppé ma carrière sur Fifa 13 qui provoquait cette série de merde, je vois que je suis loin d’être responsable.

    Toute ces nuits passées près du mur des lamentations …

    Pour Fifa, le problème d’EA c’est qu’ils ont atteint la perfection sur Fifa 10 et 11 : Un gameplay sans faille et un moteur graphique qui exploite les capacités des consoles current-gen à fond, ils ne pouvaient aller plus loin, faire mieux.

    Mais comme faut constamment se renouveler pour fidéliser sa clientèle, ils ont été obligés de revoir leur copie en matière de gameplay en jouant la carte de l’innovation, sauf qu’à chercher le réalisme à tout prix, ils nous privent du plaisir de jeu. Et c’est le plus important dans un jeu …

    C’est un peu le syndrome FPS : On te fout des jeux à l’ambiance de fou, vachement réaliste, mais on oublie que le jeu vidéo, c’est censé être ludique, ce n’est pas du cinéma.

    Concernant Sneijder, personnellement j’aimerais qu’on le vende pour prendre 2 joueurs confirmés à des postes clés comme un attaquant et un latéral pour remplacer Jonathan (et accessoirement Zanetti). Voire un futur Cambiasso …

    Mais il nous faut absolument un joueur façon Motta : Qui contrôle le tempo d’un match, qui joue reculé, juste, qui oriente le jeu et qui dispose d’une technique et d’une vision du jeu supérieures à la moyenne.

    Olsen, Crisetig et Tassi ont le potentiel pour, mais leur fera-t-on confiance ? Putain, un joueur type Sahin, j’en rêverais.

    Mais franchement Nani je dirais pas non.

    Sur Milito, franchement on ne peut invoquer la fatigue. Il joue une fois par semaine, il ne va plus en sélection et ne fait même pas les déplacements en EL, il se repose chez lui. S’il ne peut plus tenir un match par week-end, alors faut se poser de sérieuses questions …

    Quant à savoir si c’est relatif à la qualité déclinante de notre effectif, je ne pense pas que ça l’affecte. Le problème de Milito, c’est qu’il ne donne le meilleur de lui-même que lorsqu’il est en pleine confiance et qu’on lui fait sentir que c’est lui le Boss en attaque. Revers de la médaille, lorsqu’il prend justement cette confiance, il se repose dessus et fait de la merde, faut donc le recadrer systématiquement pour conserver un semblant d’équilibre.

    Pour finir, Anderson a quand même affiché un certain niveau avant de signer à MU, en plus son principal défaut, c’est son dilettantisme. Avec un peu de sérieux, tu sens qu’il peut devenir un monstre. Je le signe les yeux fermés.

    Tandis que Ricky, il a des défauts désespérants, comme la lenteur par exemple, dans le jeu ou dans la prise de décision, t’as le temps de te saouler et dessaouler avant qu’il ne se décide à faire quelque chose …

    PS : Merci pour l’avis en tout cas !

  6. Snake nous fait une Edward Norton dans la 25e heure.

    Sérieusement, quel supporter de l’Inter n’aurait pas été scandalisé après ce match pourri !?

    Alvarez, putain Alvarez, mais merde, t’es plus en Argentine, tes 15 touches de balle pour faire un déplacement latéral et, accessoirement, ralentir l’action, c’est pas possible ça, même en série A ! Je me demande quelle mi-temps était la pire,la première mi-temps ou la seconde quand il a fait le mort

    Guarin aussi, quel catastrophe,notamment sur le but, puis sur la fin du match à tenter et à manquer ses gri-gri.

    Strama aura beaucoup de boulot. Les vieux ont l’air à bout de souffle et quand il fait jouer les jeunes,on prend cher comme à Kazan. J’ai bien peur qu’on ne soit pas une menace pour la Rube.

  7. John > Haha, sympa la référence.

    Sinon, concernant Alvarez, histoire de ne pas tout lui mettre sur le dos, je sais pas si tu as relevé 2-3 contre-attaques où il remontait la balle et que Guarin et Milito ne le suivaient pas, ils marchaient/trottinaient, seul Palacio suivait l’action.

    Putain ce scandale, quoi.

    Chantivlad > Oh, bien vu. Que vaut la mouture 2013 ?

  8. C’est pas mal du tout, mon dernier opus c’était FIFA 11, et je ne suis pas décu. Bon pour vraiment me faire une impression définitive faudrait que je m’y remette sérieusement, là la manette a refroidi, je suis bien occupé ces temps ci.

  9. Ouai Snake, j’ai noté aussi un manque de coordination dans nos offensives, Milito et Palacio ne se sont pas trouvés une seule fois du match. Bon après, j’ai une sorte de grande indulgence pour Milito car j’ai toujours l’impression qu’il va débloquer la situation sur une demie-occasion comme lors de la saison du Triplé, du coup ma frustration s’est reportée sur Alvarez et Guarin.

    Bizarrement, Cassano nous a beaucoup manqué sur ce match, alors que jusqu’alors il ne m’avait pas semblé indispensable lorsqu’il était sur le terrain.

  10. Putain snake j’adore tes articles XD ,je les suis depuis un bon bout de temps et regulierement ,bref depuis le gang bang (chaque semaine) qu’on se prennait l’an dernier ,face à parme et tranbzonspor et en passant aussi contre les zebres et face à l’ancienne equipe de silvestre(palerme),enfin…le recrutement de cet été en grande partie a été un putain d’échec ,débourser 11 millions + bonus pour se procurer A.Pereira ,j’aurais plutot donné 5 millions et demandé à porto de ne plus essayer de nous entuber, apres quaresma…je pense que le travlo d’alvarez irait bien avec le decor de porto ,il a de kaka que la seconde apres avoir controlé le ballon ,aucune intelligence tactique ni en face defensive ni offensive,on a deboursé 12 millions ou un truc du genre alors que maxi moralez de l’atalanta jouait dans le meme club que lui(Velez) a été acheté moins cher et il sort des matchs de ouf chaque semaine(pour info alvarez etait remplaçant dans son ancien club ) acheter palacio à 30 ans je ne sais pas si c’est bon meme s’il vaut le coup mais pas les 10 millions je pense ,que dire de silvlestre et gargano, franchement ne pas relever l’option d’achat dfe poli et ramener gargano dans un club aussi prestigieux que le notre… le mec il se faisait metre sur le banc de touche par PAZIENZA et YEBDA à Naples xD ,Handanovic est le seul point positif cette année ,on est un grand club ,avec des recruteurs merdiques ,Branca à de la merde d’hippopotame entre ses yeux ils reperent que des merde ,pendant ce temps là udinese un club de merde il fait des decouvertes de ouf ,comme quoi les notres ils doivent surement aovir fait leurs preuves sur football manager ,autant me recruter moi quoi…sinon les 10 victoires de suites etaient l’arbre qui cachait la foret ,une equipe qui perd a domicile face un club croate se doit d’etre mise dans un camp de concentration quoi ,le foot qu’on developpe est pathethique ,parfois je prie le seigneur pour qu’il puisse m’effacer la mémoire ,que j’oublie que j’idolâtre le foot en general et l’inter en particulier ,à ce rythme je vais devenir tout chauve ans 5 ans ,avec un pacemaker sur le coeur ,j’en peux plus des prestations pareilles,cagliari ,sienna ,roma(de zeman) atalanta et maintenant parma ,bref je suis frustré .

  11. John Rambo > Je profite du fait que je te parle pour t’exprimer mon admiration sans bornes et te féliciter pour le dernier opus de tes aventures, que j’ai trouvé fantastique :o

    Blague à part, Cassano nous a manqué, ne serait-ce que par sa faculté à systématiquement se trouver à l’endroit où l’action va s’initier, qu’elle soit placée ou émanant d’un contre. En plus de cela, il protège sa balle comme personne et provoque tellement de fautes qu’on aurait pu en mettre un sur CDP vu la faiblesse de la défensive de Parme dans ce domaine.

    Mais je ne suis pas trop d’accord quand tu dis qu’il n’est pas indispensable, en ce début de saison il nous a débloqué pas mal de situations compromises, 5 buts et 3 passes en une dizaine de matches (de tête), sa position d’électron libre emmerde à plus d’un titre les défenses adverses qui sont carrées et qui aiment savoir qu’un homme couvre une zone, la présence de Cassano offrait moult permutations en attaque et du coup, déstabilisait les défenseurs.

    Mais son apport lors des grands RDV est bizarrement quelconque …

    Mefrini > Bienvenue à toi et merci pour le compliment !

    Je vois que tu avais besoin d’un exutoire toi aussi, j’espère que tu te sens mieux ; )

    Le principal problème de l’Inter, c’est que depuis Cuper, on ne développe aucun jeu, nous n’avons pas de schéma défini, mis en place de manière hebdomadaire et auxquels les joueurs s’habituent. On se contente de s’adapter et de changer de modulo selon les circonstances.

    Quand tu joues de grosses équipes, ça passe, parce que tu les laisses faire le jeu et tu places tes coups de couteau (Cf Barca, Milan, Bayern et Chelsea en 2010, Bayern en 2011, Milan, Lille, Juve l’an passé, des équipes contre qui on a offert nos meilleures prestations malgré la pauvreté de notre saison), mais lorsqu’il s’agit d’affronter des équipes qui te prennent à ton propre jeu (c’est à dire qu’elle se laissent faire), ben tu bafouilles ton football et tu enchaines les passes latérales et en retrait en attendant un exploit individuel.

    Sous Mancini, c’était la paire Ibra-Maicon, sous Mourinho, c’était la triplette Wes-Milito-Eto’o, sous Stramaccioni c’est la triplette Cassano-Palacio-Milito.

    Le problème, c’est qu’avec le profil des joueurs qu’on a, il est impossible de jouer autrement. Tant qu’on aura dans l’effectif des Mudingayi, Gargano, Zanetti, Guarin pour jouer au milieu – et bien que ce soit de fantastiques joueurs (des légendes pour certains), tu ne peux créer aucune once de jeu parce qu’ils ne savent pas le faire. Il faut absolument reconstruire cette équipe, en pensant l’effectif de A à Z selon le plan défini et le style voulu, après tu pars du gardien (oui, du gardien) et tu crées une chaîne logique et inter-dépendante pour que chacun comble les lacunes de l’autre pour constituer une équipe complémentaire et cohérente.

    Et pour ça, il faudra malheureusement attendre le départ des derniers mohicans …

    C’est pour ça que je pense que cette année ne peut être cataloguée d’année charnière, on refile du (faible) temps de jeu à certains jeunes, certes, mais on n’avance pas dans le jeu et dans la mise en place d’un projet sur le long terme, avec des idées précises.

  12. la jeunesse de Picsou, c’est de la balle !
    J’ai failli jeter mon écran par terre après le but, j’en peux plus de cette médiocrité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.