Rennes-Lens (0-2) : la Breizhou Académie à la dérive

Vous voyez les petites blessures qu’on se fait régulièrement dans la bouche ? Celles dont on n’a aucune idée de la manière dont elles sont arrivées là ? La morsure dans la joue, la plaie au palais, que l’on ne peut s’empêcher de titiller du bout de la langue, de mordiller, parfois même d’y mettre carrément les doigts.

Et bien le Stade Rennais en ce moment, c’est pareil. Désagréable et agaçant comme un aphte, mais on n’arrive pas à se retenir et, aussi douloureux que ce soit, on regarde, on touche, on mord pour un résultat toujours énervant.

Les joueurs :

Salin : 3/5. Doit occuper son dimanche à poireauter devant le magasin photo pour récupérer le cliché de son envolée inutile en fin de match sur le lob de Mauricio (pas Vincello).

Truffert : 2-/5. Période globalement pas dégueu, contrairement à cette perte de balle sur le premier but. Remplacé par Maouassa (46e, 2+/5), s’il s’affirme en plus comme un leader de vestiaire, il va beaucoup me plaire. Bensebaini 2.0.

Nyamsi : 2-/5. Passif-(pas)agressif. Remplacé par Camavinga (46e, 2/5). C’est tout le problème actuel : on fait jouer des gars qu’on devrait reposer parce qu’on n’a pas le choix, et ça ne change même pas les choses.

Da Silva : 2/5. Ohé ohé capitaine abandonné (et cramé).

Traoré : 2+5. Son duel de la tête avec Da Silva résume parfaitement l’équipe en ce moment.

Léa-Siliki : 2/5. Même l’impact n’y était pas. Remplacé par Gboho (69e, non noté), on se demande avant chaque match pourquoi il n’est pas titulaire et puis ça nous revient quand il rentre.

Nzonzi : 2+/5. Heureusement qu’il est là. Passé en défense centrale en deuxième période histoire qu’on ne fasse même plus une passe vers l’avant.

Bourigeaud : 3/5. Pas pour son match mais pour sa conf’ de presse.

Tait : 2/5. A passé 90 minutes de trop sur le terrain.

Hunou : 2/5. Plus Pipeau que Pippo. Remplacé par Niang (46e, 2/5), en manque de rythme mais on n’a pas le choix, il faut lui donner du temps de jeu.

Del Castillo : 2+/5. Se heurte à ses propres limites avant de se heurter à ses adversaires. Remplacé par Doku (46e, 2/5), c’est clairement trop lui demander que de sauver une équipe en perdition.

Quand ça fait deux fois que tu es obligé de tout changer à la mi-temps, c’est qu’il y a un gros problème, Juju. Au moins, le coach – et Bourige – a été lucide en conf’ de presse d’après-match et a même abordé le sujet qui fâche : l’éventualité de son départ. Tout le club ayant été construit autour de lui, je ne le souhaite pas. Heureusement, la situation au classement n’est pas catastrophique (9e) mais l’équipe s’enfonce dans une spirale sportive, physique et mentale dont il faut sortir au plus vite. La pression est sur les joueurs mais surtout sur Stéphan. Même si Séville n’est pas l’adversaire idéal pour ça, il faudra montrer du mieux au moins dans l’envie.

ALLEZ RENNES

————————————————————-

Horsjeu.net a besoin de toi pour exister. Tu as envie d’aider ou de participer ? Alors clique sur les boutons ci-dessous pour que vive l’Alterfoot.

Tu te demandes ce que tu fous sur Twitter ? Moi aussi.

Marco Grossi

Marco Grossi

2 commentaires

  1. C’est vrai qu’on ne sait plus trop quoi vous dire. Alors on va fermer sa gueule et vous laisser bosser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.