Rennes – PSG (0-2), La Porte de Saint-Cloud Académie livre ses notes

Hexagoal bientôt dans le bras de PLF.

La semaine de cours n’a pas été palpitante, loin de là. Donc ça vaut pas le coup que je vous en parle. Lors de ma précédente académie, je vous avais soumis un sondage. Même si j’avais dit que j’arrêtais les votes au coup d’envoi de Barça-PSG, je tenais à vous montrer où en étaient les votes à l’heure actuelle. Deux enseignements majeurs à retenir de ces résultats :

  • Près d’un quart d’entre vous sont sérieux et viennent uniquement pour le football et les performances de nos joueurs.
  • Plus de la moitié d’entre vous sont des petits vicieux et des gros pervers !

sondage

Bon, comme je suis un mec qui tient sa parole, je vais voir ce que je peux faire. Avec vos conneries, je risque gros, les gens ! Je vais devoir agir en scrèd’. Si je me fais de nouveau gauler, y’a moyen que je prenne grave cher. Genre conseil de discipline, et tout et tout.

 

Place au ballon maintenant avec le déplacement de nos gars dans l’Ouest. Quel farceur ce Carlo ! Soi-disant le onze de départ face à Rennes serait sensiblement le même que contre Barcelone. Que nenni ! L’Italien nous a contacté une équipe Kombouaréenne, j’ai envie de dire. Un brin nostalgique, Ancelotti ? Si seulement… On aura donc le droit à une équipe française : Camara, Sakho, Chantôme, Ménez, et Gameiro seront donc sur la pelouse d’entrée de jeu. A noter que Sakho ne se sent pas titulaire indiscutable, donc il ne veut pas porter le brassard.

Rennes n’a plus perdu devant le Paris dans son stade de la Route de Lorient depuis le mois de janvier 2002. Autant dire qu’on est moyennement rassuré. Même si Paris a montré cette saison des vertus qu’on ne lui connaissait pas (ou plus). L’objectif est tout simple : gagner pour rester loin devant, et pour aborder le match au Nou Camp l’esprit libre.

 

Après extinction de Canal :

Tant que ce ne sera pas officiel, je ne lèverai pas les bras en guise de triomphe. Mais avec ce matelas confortable dans lequel on se prélasse depuis déjà quelques semaines, ça commence à sentir sacrément bon. Après cette victoire en terre bretonne, et fort de la conservation d’une avance de 7 points sur les Sardines, on se sent de plus en plus serein, d’autant qu’il ne reste plus que 7 journées de championnats. Autant dire qu’à moins d’un cataclysme, l’immonde trophée Hexagoal sera à nous.

Quatre jours après la belle soirée et un excellent niveau de jeu, on a eu droit à un match moyen de notre équipe. Trop peu d’occasions franches de notre part, trop de possibilités de marquer concédées aux Rennais suite à de mauvais renvois, on se demandait bien comment on allait pouvoir espérer prendre plus qu’un point dans ces conditions et avec ces titulaires.

D’habitude, les Parisiens reviennent des vestiaires au taquet et entament généralement les deuxièmes périodes tambour battant. Mais pas cette après-midi. Il faudra attendre un exploit personnel splendide de la part de Ménez pour débloquer la situation. Parti à 65 mètres des buts de Costil, Jérémy part en slalom, dépose 5 adversaires, et bat tranquillement le portier breton.

 2703225_menez-ibra-psg-rennes_640x280

On mène 1-0, au calme. Ancelotti lance Javier et Ezequiel. Les hommes d’Antonetti poussent, se procurent des coups-francs proches de nos cages, et un vent de panique traverse notre surface de réparation de temps en temps. Dans les arrêts de jeu, on inscrit un second but pour le fun. Sur une contre-attaque rapide, on joue un 5 contre 2, Javier trouve David, qui d’un extérieur du droit contourne Costil. Ibra conclut de la tête pour un but facile, son 26ème de la saison. Sans forcer.

beck_rennes

Job is done. Objectif atteint. Sans panache, mais on s’en fout.

A noter que Thiago Silva a mal au genou, il n’est pas certain qu’il soit rétabli pour la coupe d’Europe. Bah quoi ? Nous aussi on a le droit de faire de l’intox ! Le Barça n’a pas le monopole des suspens foireux !

Prochaine académie mercredi prochain pour le match retour contre le Barça.

 

Sirigu (4/5) un énorme arrêt décisif dès le ¼ d’heure de jeu, d’autres plus faciles ensuite mais sur lesquels il fallait rester attentif, un gros coup de gueule sur sa défense, et une sortie du pied gauche qui nous a rappelé les grandes heures de Lama.

Maxwell (3/5) rarement mis en danger par ses opposants. Une partie tranquille. Armand aurait fait aussi bien.

Sakho & Camara (2/5) au risque de paraître sévère, et malgré la clean sheet du jour, j’ai trouvé le duo particulièrement fade et peu rassurant. On se demande encore par quel miracle on a réussi à ne pas encaisser de pion. Y’a bien eu quelques interventions utiles et précieuses, mais trop de galère dans les relances

vdW (3/5) le Hollandais volant a bien géré son couloir. Quelquefois pris à défaut, mais souvent tranchant dans ses tacles et intéressant dans ses montées. Avec plus de confiance en lui, il pourrait casser la baraque.

Matuidi (3/5) complètement carbo’, l’ami Blaise! Notre héros semble avoir atteint ses limites physiques. Il reste néanmoins indispensable à notre formation. Son absence mercredi est un gros coup dur, mais il pourra se reposer enfin.

Verratti (3/5) en progrès. Son carton jaune est dû à une faute, et non à un rouspétage intempestif. Ça change. Mais ça lui vaut de quitter ses potes rapidement. On retiendra sa grosse activité au milieu de terrain, et son petit pont sur Diarra.

Chantôme (2/5) ça commence à devenir un peu inquiétant. Je ne reconnais plus mon chouchou. Même s’il n’a pas démérité, il a eu du mal à tenir sa place, balloté entre le côté droit qu’il devait tenir, et le milieu de terrain où on le sentait aimanté.

Ménez (4/5) branché sur courant alternatif, il s’est montré parfois discret, tentant juste de renverser le jeu pour l’aérer, et parfois intenable, comme sur ce rush splendide et plein de sang-froid à la conclusion. Jérém’, c’est comme ça qu’on t’aime !

Gameiro (2/5) toujours les mêmes constats : pas décisif lorsqu’il est titulaire, toujours aucune capacité au dribble, et des appels qui n’aboutissent pas souvent.

Ibrahimovic (3/5) visiblement le spectacle lui a plu, il a passé son temps à applaudir ses potes qui lui faisaient des ouvertures. Moins signalé hors-jeu (.net) que d’habitude, moins de décrochage pour toucher le cuir plus souvent, il vendange un face-à-face, mais se signale par sa technique et un nouveau but à l’extérieur.

 

Les remplaçants :

Beckham (3/5) David se rebelle, j’ai vu des épis dans ses cheveux. Une mi-temps plus que correcte pour Slip-man, conclue par une offrande pour le Z. On n’aura jamais la certitude que son extérieur aurait fini dans les filets.

Lavezzi (non noté) on s’attendait à ce que sa rentrée nous fasse vraiment du bien, mais ça n’a pas été spectaculaire. Il en a gardé sous le pied pour cette semaine.

Pastore (non noté) 15 bonnes minutes pour l’Argentin, avec de bonnes interceptions, et un travail défensif utile. Il est à l’origine du second but.

 

Les adversaires : une sacrée bande de bras cassés, infoutue de nous en planter ne serait-ce qu’un seul, malgré toutes leurs occasions. Une équipe plutôt homogène où le niveau est plutôt faiblard. Y’en a pas un qui semblait meilleur que l’autre.

 

Si vous voulez faire de moi une reu-sta au bahut, si vous voulez faire grimper ma cote de notoriété populaire, bah faîtes pas vos crevards : likez mon acad’, googleplussoyez mon article, et followez-oim en cliquant ici ! Il en va de ma réput’! Et puis lâchez des commentaires aussi ! Bitch, please. Vous pouvez aussi me raconter votre vie ou m’insulter à cette adresse : petitlouis.fernandel@gmail.com (je répondrai à tout).

 

Petit-Louis Fernandel

8 thoughts on “Rennes – PSG (0-2), La Porte de Saint-Cloud Académie livre ses notes

  1. Tu rejoindrais définitivement l’anal, si tu te faisais virer de ton bahut pour cela PLF :)
    On a quand même bien serré les fesses à de nombreuses occasions pendant ce match, heureusement qu’en face c’était Erding et consorts.
    Le Z je lui met -1 pour son face-à-face et sa frappe de neurasthénique narcoleptique. En revanche son ouverture pour VdW était bieng.
    VdW a fait un bon match, de mémoire il n’a perdu qu’un duel (jurisprudence Jallet) et n’a fait qu’un seul centre au 3e poteau (d’ailleurs je me suis demandé à un moment si ce n’était pas un jeune du centre de formation ou quelque chose comme ça, ce n’était pas possible). Il aurait même pu marquer ou faire une passe décisive s’il ne s’était pas joyeusement fait découper par derrière sous les yeux de l’arbitre qui a appliqué la loi 69 : « si y’a pas de sang, yapafaute ».
    Bon maintenant, le Barca. Le remplaçant de Matuidi sera Thiago Motta. La bise anale.

  2. Et je suis étonné de ta clémence envers Veratti. Son tacle est tout simplement dégueulasse et complètement con. Et, comme d’habitude, il n’a pas arrêté de la ramener auprès de l’arbitre, ce qui m’a valu de faire un monologue avec mon ordinateur : »Ta gueule, ta gueule, mais ferme ta gueule bordel! »
    Mes colocs ne s’inquiètent pas du tout pour moi, le groupe vit bien.

  3. Ça fait combien de temps qu’Ibrahimovic n’a pas marqué un but autrement qu’en poussant le ballon dans les filets ?

  4. Moi je reste stupéfait que des gens veuillent voir des strings de lycéennes mineures. Voilà sinon le match j’en ai rien à foutre.

  5. Bien d’accord avec groscuff, les académies sont bonnes et on peut que louer l’assiduité de PLF mais faudrait voir à pas confondre horsjeu.net avec un forum de jeux vidéo

  6. Et les gens qui disaient dans ta précédente académie que les filles d’aujourd’hui elles mettent pire sur facebook, c’est aussi valable comme argument que de dire « ah bah c’est pas ma faute si je l’ai violée elle portait une jupe ».

    Voilà je suis pas content.

    Sinon merci quand même PLF.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.