Saint-Etienne – Montpellier (4-1) : la Forez Académie livre ses notes

L’avis de Notre Président :

Notre Président est toujours motivé à l’idée de jouer contre le gros Loulou. Et ce match là ne déroge pas à la règle : avant que les Verts lui collent 4 pions dans le fion, il a pris un taquet qui sent le sarasson. Extrait :

Ho mon bouillou, faut pas oublier que t’es que René Girard, et qu’t’as pas encore gagné la Ligue des Champieuons neuon plus ! Et puis quand on voit l’état du bourbier d’vot stade de la Moisson, le mieux c’est pas trop débigoiser sur l’terrain des autres. En tout cas, comptez pas sur moi pour aller saluer leur cuchon d’gras qui leur sert de président : quand on m’cramiaute sur la gueule, j’ai pas l’habitude d’aller faire des gâtés derrière.

Si tu veux en savoir plus, il ne te reste plus qu’à aller sur la page de la Forez Académie, à cette adresse.

Bonus track :

Tapis Vert c’est tous les jeudis et c’est bieng. Le podcast n’est pas en ligne à l’heure où j’écris ces lignes, mais c’est pas une raison pour ne pas écouter. C’est tous les jeudis, de 20h à 22h, sur www.escapestation.fr. Attention, pour écouter l’émission, il faut lancer le player (en haut à droite, bouton « Ecouter ») et ne pas passer par winamp, itunes ou autre.

Le match résumé en 1 phrase : « La DDE et Saint-Etienne Métropole vous souhaitent un bon match »

Un match épique. Tout le monde a vu les images, on avait plus l’impression de jouer en Sibérie que dans le Forez. Un match de fou ! On a bien cru que l’arbitre allait l’arrêter quand il a interrompu la partie à la 65ème, on le voyait venir gros comme une maison, avec Girard qui gueulait (comme d’hab), le fils Nicollin qui gueulait (comme d’hab), et même Michel Mézy qui est descendu sur la pelouse. Bon, je crois qu’en fait il cherchait à savoir si le fils Nicollin avait une bouteille de sky sur lui, sa flasque étant déjà vide. Bref, le score est de 3-1, on attend, on attend, Galette envoie des boules de neige sur Girard qui gueule toujours, on attend,… Et finalement les joueurs reviennent, et le match reprend. Galette_boule

Putain, il a tellement une grande gueule que je suis sûr que je la rentre sans toucher les dents.

Et comme prévu, les Verts gagnent, avec un dernier but de Bodmer sur une belle tête. Avant ça, Brandão nous aura fait rêver, avant qu’Aubame nous sorte une « talonnade roucoulette retournée » assez magique. Mollo a marqué le but du KO sur une fausse passe décisive de Cohade. Par contre, les 2 autres caviars qu’il a délivrés ne doivent rien à la chance, et Renaud nous aura régalés sur ce match par la justesse de ses gestes. Ah oui, sinon le métrosexuel Cabella (qui avait la coupe la plus ridicule sur le terrain, malgré la coiffure « punk à chien » de Clément, la crête d’Aubame ou la touffe de la Brandade) avait réduit le score 1 minute après le but de Mollo.

Au final, les Verts sont 4èmes avec 40 points, et enchaînent une 4ème victoire consécutive avec cette victoire 4-1. Oui, ça fait beaucoup de 4, mais quand c’est dans ce sens, ça me va parfaitement. Les Verts recollent au haut du classement en même temps qu’ils distancent un concurrent direct pour les places européennes donc c’est tout bénef pour nous ça. La semaine prochaine, déplacement à Reims pour le 2ème volet de l’Historico ou du Palmaressico. Un match qui sent le (Clément) grenier, mais qui reste à la portée des Verts, surtout avec la forme qu’ils affichent en ce moment. D’ailleurs, il n’y aura pas de Forez Académie pour ce match, puisque je vais skier sur la pelouse de Geoffroy, les forfaits sont pas très chers. Réponds à ça les Alpes ! ASSE_pelles

Seras-tu retrouver le mec qui aurait pu faire carrière à la SNCF ?

 

La compo :

Compo

Pas de surprise, on ne change pas une équipe qui gagne. Enfin presque puisque l’alternance au milieu fait que Cohade est titulaire à la place de Guilavogui. Alors que Lemoine était incertain avant le début du match, j’espérais voir Bodmer titulaire au milieu. Finalement, Fabien était bien là, donc pas de nouvelle tête sur le pré de Geoffroy.

 

Les faits de jeu :

Saint-Etienne  5ème : corner côté droit pour Montpellier. Lemoine forme un mini-mur à lui tout seul et se prend le ballon en pleine face. Sonné pendant quelques secondes, il se relève et sa 1ère question est : « La balle est bien sortie en touche, pas en corner ? ». Un putain de guerrier.

Saint-Etienne   7ème : et allez ! Ils vont tous nous les casser ! Après Lemoine, c’est Bayal qui prend la balle dans son 3ème bras. Forcément, avec toute cette neige, il l’avait déplié pour être plus stable.

Montpellier  9ème : Herrera est tout seul dans la surface et tente un tir. Enfin, un tir… Je pense que lui aussi se demande s’il a voulu tirer ou centrer fort au 2ème poteau tellement ça passe loin des buts.

Saint-Etienne   13ème : but de Brandão, 1-0. Ouverture magistrale de Cohade dans le dos de la défense qu’Aubame réceptionne sur le côté droit. Clerc fait un appel dans son dos, mais le Gabonais préfère se remettre sur son pied gauche et centrer fort vers Brandão au point de penalty. Le contrôle du Brésilien est parfait, sa frappe enchaînée téléguidée et vient mourir dans le petit filet gauche d’un Jourdren pris à contre-pied.

Montpellier  17ème : coup-franc d’Estrada que Ruffier ne parvient pas à capter, et relâche la balle. Utaka a suivi et marque derrière. Oui, mais non, il est hors-jeu. Girard a le nez de plus en plus rouge, à se demander s’il n’a pas piqué la flasque de Mézy.

Saint-Etienne   19ème : sur un centre venu de la droite, Bayal tente de dégager devant Ruffier, mais il dévisse. La balle file devant les buts et nous fait claquer du fessier pendant quelques instants. Sans son 3ème bras, il est moins fiable apparemment.

Saint-Etienne   25ème : ouh ma Brandade ! Sur un caviar de Cohade venu de la gauche, Brandão enchaine avec une reprise du gauche dans la surface et bel arrêt de Jourdren qui dévie la balle en corner.

Saint-Etienne   30ème : but d’Aubameyang, 2-0. Belhanda tire son corner comme une merde et fait littéralement une passe vers Lemoine. Le contre stéphanois est lancé et après une bonne série de passes, des centres contrés, un ballon qui a failli finir en touche et encore une perte de balle montpelliéraine (mauvaise passe de Hilton), Cohade dépose la balle dans la surface et Aubame nous sort un geste improbable, une talonnade retournée, sur laquelle Jourdren se troue et permet aux Verts de faire le break logiquement.

Saint-Etienne   36ème : match à sens unique. Aubame a tenté sa chance juste avant, avec un petit festival de passements de jambes devant El Kaoutari. Et là c’est Mollo échappé côté droit qui frappe au 1er poteau. Jourdren peut repousser et c’est ensuite dégagé par la défense.

Montpellier   42ème : succession de corners pour Montpellier et sur l’un d’entre eux, la balle file devant les buts. Herrera seul au 2nd poteau tente de marquer, mais Clément dégage sur sa ligne. Même pas peur.

Montpellier   45ème : Herrera a décidé d’être le seul Montpelliérain dangereux. Il file vers le but pour défier Ruffier, mais Perrin veille et le calme gentiment.

======================MI-TEMPS======================

Saint-Etienne   48ème : but de Mollo, 3-0. La mi-temps a duré 30 min, mais les joueurs sont finalement revenus. Enfin pas tous, puisque Mollo marque dès le retour des vestiaires quasiment, en profitant d’une glissade de Martin, et d’une passe involontaire de Cohade. Ça sent bon.

Montpellier   49ème : but de Cabella, 3-1. A peine le temps de se féliciter et d’éponger la table qui a subi la descente du Kop de la Divette sur le but (mon téléphone a bu à la santé de Mollo) que Belhanda profite d’une erreur de Bayal pour perforer dans l’axe. Clerc le rattrape et tacle la balle qui malheureusement se transforme en passe décisive vers Cabella à droite, qu frappe fort au 1er poteau et trompe Ruffier.

Montpellier   58ème : Mounier est servi par Utaka dans la surface et frappe du gauche. C’est capté sans problème par Ruffier qui bloque bien la balle.

Saint-Etienne   65ème : M.Kalt arrête le match. La neige s’est mis à tomber de plus en plus fort sur le stade. Et pendant ce temps là, dans les tribunes, pas question de s’arrêter de chanter :

[jwplayer mediaid= »34026″]

 

[jwplayer mediaid= »34027″]

 

Mignot, lui, en profite pour marquer des buts. Dommage, ça compte pas :

[jwplayer mediaid= »34028″]

 

[jwplayer mediaid= »34029″]

 

[jwplayer mediaid= »34031″]

 

Et pendant ce temps là, la sono du stade rend hommage au temps elle aussi :

[jwplayer mediaid= »34034″]

 

Putain, mais ce match restera forcément dans les mémoires. Bravo aux joueurs, au public et aux services techniques qui ont, chacun à leur manière, permis au match de reprendre dans de bonnes conditions.

Saint-Etienne   72ème : but de Bodmer, 4-1. Des débuts parfaits. Sur un coup-franc tiré de la droite par Cohade, Bodmer coupe bien la trajectoire au 1er poteau et propulse la balle au fond des filets d’un Jourdren encore une fois aux fraises. Magnifique marquage de Hilton, bien suppléé par Congré juste derrière qui fait une air tête à 20 cm du sol.

Saint-Etienne   90ème : Aubame est fauché par Hilton dans la surface. Normalement c’est penalty, mais Kalt décide de ne pas en rajouter. Perso, ça m’aurait pas dérangé d’en coller un autre dans les cages de Jourdren.

======================FIN DU MATCH======================

 

Les notes :

Ruffier (Jacques Mayol, 3/5) : avec sa tenue en mode « grand froid », il ressemblait plus à un plongeur qu’à un gardien de but. Il n’a rien eu à faire, si ce n’est sur le but et la frappe de Mounier. Encore un match très tranquille pour la Ruff.

Clerc (la feinte, 3/5) : son appel dans le dos d’Aubame sur le 1er but a bien foutu le box dans la défense de Montpellier qui s’attendait à ce que le Gabonais joue avec lui. Sinon, malgré sa passe involontaire, il a été plutôt bon dans sa zone. Utaka n’a pas fait grand chose, Cabella non plus.

Bayal (déséquilibré, 2/5) : pour une fois, le sosie de Slim Charles (d’après l’excellent gifboard de Fouillasse) a été moins bon. Un dégagement qui a failli se transformer en CSC, une mauvaise relance qui amène le but, pas bien. Après, il a des circonstances atténuantes avec la perte de son 3ème bras, celui qui assurait son équilibre.

Perrin (la neige ça m’connait, 3/5) : quand on est Stéphanois, jouer sous la neige on connait. Et le cap’tain nous l’a remarquablement prouvé. Très à l’aise sur le terrain, il a parfaitement su contenir Herrera ou Cabella quand ceux-ci s’aventuraient un peu trop près des buts de Ruffier. Un match solide.

Brison (la pente ascendante, 3/5) : rien à dire, il est en progrès depuis quelques matches. Il s’est montré propre derrière, et a proposé des solutions devant (c’est son centre qui est à l’origine du 3ème but notamment). Je me suis dit qu’avec toute cette neige, il allait forcément en dessouder un sur un tacle glissé de 20m. Mais non, comme quoi je suis mauvaise langue…                   

Clément (punk à chien, 3/5) : il a une coupe dégueulasse, mais il a été très bon au milieu. Venant prêter main forte à sa défense centrale quand elle en avait besoin, il n’a jamais laissé Belhanda prendre le dessus. Un match très sérieux, sur lequel on a eu l’impression de retrouver le taulier qui mettait tout le monde d’accord en début de saison.

Lemoine (sonné, 2/5 sur le terrain, 5/5 pelle en main) : la balle qu’il a pris dans la tronche l’a visiblement sonné puisque Fabien n’a pas fait un grand match. Par contre, il a été un des premiers à se saisir d’une pelle pour aider à déneiger le terrain, et ça, ça vaut de l’or. Bravo mec. Remplacé à la 60ème par Guilavogui (non noté) qui a amené de la percussion et du physique au milieu.

Cohade (la preuve par presque trois, 5/5) : un gros match de Renaud. Il a délivré 2 caviars pour les 2ème et 4ème buts, et sur le 3ème, même si c’est involontaire, il donne encore un but. On peut aussi mettre en avant son ouverture géniale vers Aubame sur le 1er but. Il est impliqué dans les 4 buts donc. Très précis dans l’avant-dernier geste, il a pesé sur la défense montpelliéraine pendant tout le match. Par contre, il n’avait pas l’air très motivé pour manier la pelle, pas bien.

Mollo (easy, 4/5) : il marque encore un but facile mais il a eu le mérite de se créer cette occasion. Très déroutant sur son côté gauche, il a mis au supplice la défense dès qu’il accélérait. Par contre, il n’arrive toujours pas à lever ses ballons sur corner. Remplacé à la 62ème par Gradel (non noté) aussi motivé sur le terrain que pelle en main. Un retour réussi.

Brandão (Brésilien, 4/5) : son 1er but est très beau, avec un bon placement entre les 2 centraux, un superbe contrôle et une frappe parfaite. Il nous fait encore une belle démonstration de sa technique avec sa reprise du gauche peu de temps après. Brandão est donc bel et bien Brésilien. Remplacé à la 70ème par Bodmer (non noté) qui rentre, qui marque et qui prend un jaune pour se faire respecter. Il est déjà adopté.

Aubameyang (nom déposé, 5/5) : son geste va devenir une marque déposée. Entre la madjer et la talonnade, l’Aubame est un geste osé, surtout sur un terrain difficile, mais quand ça marche c’est quand même sacrément beau. Et lui aussi n’avait pas envie que le match soit rejoué, alors on l’a vu pelleter avec ardeur (rien à voir avec Rocco Siffredi). 1 but, 1 passe décisive, un match plein. Et en plus, son imitation de Tintin Valbuena au CFC était juste magique.

Aubame_Valbuena

 

Le banc stéphanois (concernés, 5/5) : rien à redire. Les mecs tout juste sortis comme Lemoine ou ceux qui savaient qu’ils ne rentreraient pas comme Mignot ou Moulin qui viennent filer un coup de main pour déneiger, c’est juste énorme. Cette équipe a un cœur et ça fait plaisir à voir que tout le monde tire dans le même bateau comme dirait Evra. Bravo les gars.

Le public (rien ne peut les arrêter…, 5/5) : …eux les enfants de Sainté. Grosse perf du public qui malgré le froid, la neige et les interruptions de match n’a pas arrêté de chanter, de pousser son équipe et de maintenir le match en vie. Même s’ils ont eu froid, même s’ils ont dû galérer pour rentrer chez eux, je pense que personne dans le stade n’aurait échangé sa place, et ils pourront dire plus « J’y étais ». Bravo à eux.

Le coach (grand enfant, 4/5) : il a essayé de lancer une bataille de boule de neige avec Girard, mais ce dernier préférait insulter les délégués à la place. Rien à redire sur Galtier : sa détermination à vouloir finir le match a sans doute fait la différence dans l’esprit de l’arbitre, et il peut même se targuer d’un coaching gagnant avec l’entrée de Bodmer. Parfait.

 

Les adversaires : faut vraiment en parler ? Non. Bon alors on en parle pas.

 

La question minitel : la question envoie des boules de neige dans les gueules de Loulou et René. Question minitel

Visiblement, beaucoup auraient envie de voir René se ramasser une boule piégée dans la gueule, histoire justement qu’il la ferme, sa gueule. Son comportement de pleureuse exaspère, et même si, faut être honnête, il pouvait être énervé de voir le match continuer, faut pas oublier qu’il perdait 3-1 et que ça arrangeait bien ses petites affaires. Sinon, Mignot et Gradel pourraient peut-être trouver du taf aux services municipaux si jamais ça tourne mal pour eux chez les Verts.

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du match, un match épique qui restera dans les annales de Sainté et dans les anales de Loulou.

L’avis d’en face, c’est la Paillade Académie qui te le livre. A mon avis, Kevin, Loulou et Marcellin ne vont pas être contents.

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaye l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Roland te conseille vivement d’écouter l’excellente émission Tapis Vert, pour faire le tour de l’actualité de ton club préféré. C’est tous les jeudis sur Escape Station, de 20h à 22h.

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

11 commentaires

  1. Putain, la verveine elle est pas notable. La bouteille est tombée en 15 min chrono avec tous ces énervés autour du comptoir. L’alcool qui rend fou (et saoul)…

    En tout cas, t’auras vécu une sacré Divette. Dans le top 3 avec le match contre Valenciennes, et la demi face à Lille.

  2. « Je dédicace ce but à mon père, mon coiffeur et ses potes. »
    C’est ce genre de trucs qui nous manqueront quand il partira Aubame.

  3. Une de tes meilleures académies !! Mais le match était déjà suffisamment comique alors est-ce que le mérite t’en reviens pleinement cher Roro !?

  4. @Sanavah : tiens, j’étais passé à côté de cette déclaration. Son coiffeur ? Sérieusement ?

    @Samoonyeah : c’est sûr qu’on a plus de choses à raconter sur ce genre de match qu’un 0-0 à Ajaccio par exemple. Merci à eux, et à la neige ;o)

  5. J’ai l’impression que j’ai loupé une sacrée Divette ce week-end !

    @Gromerdier : je confirme pour le coup du coiffeur d’Aubame ^_^

  6. Je ne suis pas trop d’accord sur la culpabilité de Bayall sur le but de montpellier. L’arbitre aurait pu siffler une faute sur lui quand il essaie de dégager le ballon de la tête et qu’il a failli se ramasser une semelle dans la gueule!
    Et à part son dégagement raté il n’a pas fait un trop mauvais match. Je t’ai trouvé un peu sévère avec lui. Essaie d’arrêter un A380 sur la banquise!
    Ceci dit le reste est parfait (comme d’habitude).

  7. Sainté en forme, il faut juste que Hamouma revienne et pourquoi pas jouer le podium pour les Verts ?

  8. @Math : c’est l’éternel débat du « fallait-il mettre la tête ou la jouer au pied »? Je pense que Bayal avait mieux à faire sur ce coup et c’est surtout le fait qu’un joueur a vraiment attaqué la balle (Belhanda) quand l’autre a plus « subi ». Petite erreur d’engagement pour moi, mais bon, c’est subjectif.

    @grit : Hamouma revient bientôt, Gradel est déjà là, Mollo est arrivé, Aubame joue maintenant côté droit. Et Nicolita, on en fait quoi ? J’ai bien peur que le Roumain ne joue plus beaucoup cette année, sauf blessures ou suspensions. En tout cas, l’effectif est assez étoffé en quantité, et surtout en qualité, pour faire un coup en championnat. Après, on sait jamais comment ça tourne et il suffit d’une mauvaise série pour chuter de 5 places tellement le championnat est serré.

  9. Non seulement le match a été plaisant, surtout en première période, et ce malgré la neige, ou peut etre parce qu’elle s’etait invitée en 2e période, mais en plus on a pu assister à une rencontre héroique qui forge un mental et donne une confiance à toute épreuve.

    Les montpelliérains n’aiment décidément pas la neige à GG, car ils avaient perdu en 2000, 5-4 alors qu’elle avait fait son apparition en 2e période.

    Si les joueurs continuent d’être sérieux et concentrés, ils peuvent continuer leur marche en avant, d’autant que l’OM et l’OL semblent faiblir actuellement.

    Etant donné qu’au mois de mai, les Verts ont un calendrier titanesque en rencontrant les grosses équipes de ce championnat, ils seraient bien inspirés de prendre lem aximum de points contre leurs adversaires directs au classement que sont Nice et Rennes, dès le mois de mars.

    En attendant, c’est Reims et Nancy sont les prochains adversaires de l’ASSE, qui plus est à l’exterieur. L’occasion pour les Verts en cas dedouble victoire, de frapper encore un grand et dese rapprocher encore de Lyon et Marseille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.