Saint-Etienne – Paris (2-2) : la Forez Académie livre ses notes

L’avis de Notre Président :

L’avant-match, c’est toujours Notre Président qui le lance, et cette semaine n’a pas dérogé à la règle. Déjà la 3ème fois qu’il donne son avis sur le PSG, mais visiblement, il est intarissable. Extrait :

Ah oui, bien sûr y’aura toujours le Karaté Kid suédoâs, c’bobiat qui s’en croit comme si le PSG n’existait pas aveuant lui. L’a pas trop intérêt à v’nir nous chauffer l’Steven Seagal du Nord là, on va encore lui mettre le Mouss sur le dos, et si ça suffit pas, mon Briseuon ira lui chauffer les ch’villes à c’grand badinguet. Pas question d’se laisser marcher d’ssus par un gazier qui s’est sans doute nourri de tartes au caca quand il était encore dans seuon pays.

 Si tu veux en savoir plus, il ne te reste plus qu’à aller sur la page de la Forez Académie, à cette adresse.

Bonus track :

Tapis Vert c’est tous les jeudis, de 20h à 22h sur www.escapestation.fr, et c’est bieng. Le podcast de l’émission du 14 mars est en ligne, avec au programme le débrief du match face au Stade Rennais, un mot sur la prestation de Guilavogui dans le rôle nouveau pour lui de milieu défensif devant la défense, ainsi qu’un débat sur les joueurs qui ont du mal à retrouver leur place, comme Ghoulam ou Zouma. En bonus, un preview du match face au PSG.

Bonus track 2 :

Merci aux gars de SportDub qui nous ont accueillis avec Fouillasse pour commenter ce match. C’était ma 1ère expérience de ce genre, y’a plein de choses à revoir dans notre commentaire je pense, mais c’était plutôt sympa à faire. Merci aussi aux personnes qui nous ont suivis en direct : si sur le terrain les Verts n’ont pas battu Paris, on a remis les pendules à l’heure (place) dans les cabines au niveau de l’affluence. Normalement, il y aurait dû avoir un best of de cette prestation, mais l’enregistrement a planté de notre côté, donc pas de rattrapage possible, désolé.

Le match résumé en 1 phrase : « Il paraît qu’ils peuvent battre le Barça. Il paraît… »

Voilà, on attendait beaucoup de ce match, et au final ça fait nul. Au lendemain de cette rencontre, je ne peux m’empêcher de penser qu’on a encore raté une belle occasion de se rapprocher du podium et de profiter du faux pas de tous nos concurrents directs. Avec les défaites de Lyon, Marseille, Nice Lille ou encore Rennes, les Verts avaient l’opportunité d’affirmer leurs ambitions en championnat, malgré l’obstacle parisien qui se dressait sur leur route. Après, si j’arrête de faire la fine bouche, il faut aussi voir que les Verts ont remonté 2 buts à Paris (la faute à une entame de match catastrophique), et prouve que cette équipe a quand même de sacrées ressources mentales. Le point du match est logique et mérité, on va s’en contenter.

Sur le match en lui-même, on a vu 2 visages chez les Verts. Pendant les 25 premières minutes, on a été bouffé dans tous les compartiments du jeu. Paris a mis un pressing très haut (avec notamment Javier « Bonnie Tyler » Pastore qui a beaucoup couru et défendu), et les Verts n’ont jamais réussi à ressortir la balle proprement. Résultat : on prend un but à la 9ème minute sur une erreur de Bayal qui ne dégage pas le ballon, et se fait surprendre par Pastore. Et comme si ça ne suffisait pas, 10 minutes plus tard, c’est Lavezzi qui joue bien le coup en obtenant un penalty inexistant qu’Ibra transforme à la 2ème tentative. Là, on se dit que c’est mal barré mais qu’il reste du temps. Puis, petit à petit, les Verts vont revenir dans le match, Paris ayant décidé de reculer et d’attendre bien regroupé derrière pour contrer. On a toujours cette imprécision dans les passes, mais par contre, on voit de plus en plus les ballons arriver aux abords de la surface de Sirigu. Et sur un bon débordement d’Aubame, Brandão pousse Alex à la faute qui marque en CSC juste avant la mi-temps. Le match est relancé, les Verts sont back in the game. La 2ème mi-temps est à sens unique, les Verts déferlent sur les buts de Sirigu, et il faut un grand Thiago Silva pour empêcher l’égalisation. Mais ce qui devait arriver arriva : sur un travail tout en puissance de la Brandade (notamment sur la cheville de Thiago), Clerc récupère la balle dans l’angle de la surface et envoie une praline de l’extérieur qui vient nettoyer la lucarne de Sirigu. Egalisation méritée, les Verts sont bien revenus. La suite sera confuse avec quelques grosses occasions, mais au final pas de but. Les Verts arrachent le nul (mérité, je le répète), mais ont fait preuve de trop d’approximation dans les transmissions et les gestes basiques du foot (les contrôles notamment) pour espérer mieux.

Au final, Sainté ne bouge pas au classement et reste 4ème, à 2 points de Marseille et 4 de Lyon. Si le bilan comptable n’est pas aussi bon qu’espéré, le bilan sportif est reste appréciable puisque la série d’invincibilité en Ligain se poursuit avec 10 matches de suite sans défaite (6 victoires, 4 nuls), 14 toutes compétitions confondues. C’est la plus longue série en cours mine de rien. Et puis merde, combien d’équipes arriveront à remonter 2 buts au PSG cette année ?? C’est quand même un putain d’exploit si on analyse à froid. Pour la suite, Sainté ira affronter Troyes (ext.), Evian TG (dom.) et Valenciennes (ext.). Sur le papier c’est plus abordable, mais on arrive en fin de saison et les équipes qui jouent le maintien ont toutes le couteau entre les dents : attention aux pièges.

Sainté invaincu

Rep à ça Luke Seafer !

Juste un petit aparté sur le tacle de Brandão : je n’excuse en rien ce geste, surtout après avoir perdu Clément sur un attentat « semelle contre cheville ». Maintenant, quand je lis ça (oui, je sais, B(u)RP est un sacré troll) ou encore ça, je me dis juste qu’on entendait moins les Parisiens (journalistes, supporters, joueurs) s’exprimer sur l’écrasage de gueule de Lovren par le grand Ibra. Au grand jeu des comparaisons foireuses, on peut dire qu’il était à 2 doigts de lui crever un œil aussi. Enfin, je relèverai juste que l’arbitre de ce PSG-Lyon à l’époque était déjà monsieur… Gautier. Coïncidence ? Je ne pense pas.

brandao-beckham

Soigne moi d’abord cette vilaine peau, ensuite tu pourras te permettre.

 

La compo :

compo

Composition qu’on attendait, sans surprise. La Brandade est de retour, elle occupera la pointe de l’attaque. Aubame est donc décalé côté droit, et à l’opposé on trouve Mollo, l’homme en forme de ces derniers matches avec le Gabonais. Au milieu, l’expérience Bodmer n’a pas convaincu Galtier qui replace donc Cohade dans l’entrejeu, épaulé par Lemoine et Guilavogui. Derrière, c’est la même défense que depuis plusieurs semaines (or blessure ou suspension) donc pas de surprise.

Les faits de jeu :

Saint-Etienne  3ème : ça ne joue pas depuis longtemps et déjà les 1ers accrochages. Brandão est trouvé dans la surface, mais Thiago Silva le retient par le bras. Le Brésilien en rajoute et s’écroule. Pas de faute, mais visiblement, ça promet déjà d’être chaud entre les 2 Brésiliens.

Paris  9ème : but de Pastore, 0-1. On ne pouvait pas plus mal démarrer. Matuidi récupère la balle au milieu de terrain et lance le contre. Il s’appuie sur Ibra qui est redescendu au niveau de la ligne médiane et qui lance immédiatement Pastore en profondeur. L’Argentin est derrière Bayal qui arrive le 1er sur le ballon, mais, de façon incompréhensible, ne cherche pas à dégager directement et tente de dribbler en direction de son but. Forcément, quand on a les pieds carrés, ça finit en saucisse et Pastore lui chipe la balle pour venir ensuite battre Ruffier d’un piqué subtil. Fais chier.

Saint-Etienne   12ème : réaction des Verts avec Clerc très remuant sur son côté droit. Il repique dans l’axe et tente de servir Brandão dans la surface. Mais Sirigu avait anticipé et plonge dans les pieds de l’attaquant stéphanois.

Paris   18ème : penalty pour Paris. Le 1er fait du match : Lavezzi lancé en profondeur par Pastore vient défier Ruffier excentré sur le côté gauche. Le gardien stéphanois plonge dans les pieds de l’Argentin, qui pousse très loin son ballon. La Ruff alors enlève les mains et ne touche pas l’attaquant parisien. Mais celui-ci joue bien le coup et laisse traîner son pied et accentue sa chute avec une vrille à la Valbuena. Penalty sifflé, et carton pour Ruffier : bon, ben là on est bien parti pour se faire enculer.

Paris   19ème : but de Ibrahimovic, 0-2. En 2 fois, Ibra marque. 1er penalty tiré en force sur la droite de Ruffier, mais à retirer car Guilavogui avait pénétré dans la surface. Encore une décision débile de l’arbitre puisque, comme c’est un Vert qui fait faute, le but aurait dû être accordé. 2ème tentative et cette fois c’est une panenka, toujours sur la droite de Ruffier. Monde de merde…

Paris   21ème : Sirigu la pleureuse. Brandão vient le tamponner sur un duel aérien, rien de bien méchant mais l’Italien croit bon de la jouer bad boy et vient se mettre front contre front avec notre totem. Les esprits s’échauffent doucement mais sûrement.

Saint-Etienne   26ème : les Verts sont dans le dur mais tentent de réagir sous l’impulsion de Lemoine, le meilleur côté stéphanois jusqu’à présent. D’une subtile balle piquée par-dessus la défense parisienne, il trouve Brandão tout seul au 2ème poteau. Le Brésilien foire son contrôle de la poitrine, et ne peut enchaîner avec une frappe directe, ce qui permet à Sirigu de sortir sur lui. Il obtient un corner qui ne donnera rien.

Saint-Etienne   37ème : Paris recule et se met en position d’attente, les Verts se montrent donc plus dangereux. Et sur un centre venu de la droite, Aubame seul au point de penalty foire sa tête alors qu’il avait un bon coup à jouer. Dommage.

Saint-Etienne   37ème : but CSC d’Alex, 1-2. Dans la même minute, Perrin presse Ibra au milieu de terrain et récupère la balle avec l’aide de Cohade. La balle arrive sur Lemoine qui lance Aubame dans la profondeur côté droit. Le Gabonais lève la tête et voit Brandão au point de penalty. Il centre instantanément vers le Brésilien à la lutte avec Alex. Finalement, c’est un Brésilien qui marque mais pas celui qu’on croit : sur le centre, la balle rebondit sur le genou du défenseur parisien qui trompe Sirigu. Putain il fait du bien ce but, juste avant la pause ! On y croit !

Saint-Etienne   40ème : la balle est côté gauche, et Cohade décide de repiquer dans l’axe. Il arme une frappe à l’extérieur de la surface mais c’est trop faible pour inquiéter Sirigu. Les Verts ont repris la confiance, ils peuvent faire quelque chose.

======================MI-TEMPS======================

Paris   49ème : Ibra côté droit tente de trouver Lavezzi en pointe en centrant, mais c’est directement sur Bayal. Tête renversée du colosse sénégalais qui envoie la balle directement sur Maxwell, bien seul à l’angle de la surface. Le Brésilien tente une demi-volée qui ne passe pas loin de la lucarne droite de Ruffier.

Saint-Etienne   51ème : Mollo côté gauche provoque Van Der Wiel, le déborde et centre vers Brandão au point de penalty. Sa reprise peu académique du gauche avec la jambe à moitié repliée passe très largement à côté.

Saint-Etienne   53ème : la frappe hebdomadaire de Sall à 35m. Même résultat que les autres semaines : c’est à côté. Au moins, il a eu la bonté de ne pas lever sa balle et donc de ne pas tuer quelques supporters.

Saint-Etienne   57ème : les Verts sont mieux dans le match et poussent pour égaliser. Sur un corner de Mollo, repousé une 1ère fois, la balle lui revient pour une 2ème chance. Son centre est parfait, Brandão est à la retombée pas loin des 6m, mais son coup de tête n’est pas cadré. Putain, y’avait la place de marquer ! La Brandade ne semble pas être dans un bon jour.

Saint-Etienne   59ème : Clerc est vraiment bon ce soir, et apporte régulièrement le surnombre devant. Côté droit, il tente un centre fort à ras de terre. Bodmer a déjà armé sa frappe pour la propulser dans le but, mais Beckham dévie la balle du bout du pied pour la sortir en corner. Putain…

Paris   60ème : Longue balle dans la profondeur, que Perrin repousse tant bien que mal. Enfin plutôt mal que bien puisque son coup de tête dans l’axe arrive directement sur Pastore. Contrôle de la poitrine et demi-volée enchaînée. Ça passe largement au-dessus heureusement.

Saint-Etienne   67ème : après un cafouillage de la défense parisienne, la balle arrive sur Brandão dos au but. Le Brésilien décale Aubame sur la gauche, face à Van Der Wiel. Crochet extérieur, et frappe enchaînée du gauche. C’est fort, ça file en lucarne, mais Sirigu se détend bien et claque la balle en corner.

Paris   70ème : Ibra est lancé en profondeur par un dépenseur parisien, depuis sa surface ou presque. Bien pris entre Perrin et Sall, il tente alors une demi-volée à l’entrée de la surface, mais ça file largement à côté des buts. Blaireau.

Saint-Etienne   71ème : but de Clerc, 2-2. Et bim, la sanction. La balle est au centre, aux abords de la surface et arrive sur Clerc à l’angle qui tente un centre. C’est Brandão qui en hérite, qui cafouille, perd la balle et tente de la récupérer. Thiago intervient, mais place sa cheville entre le ballon et le pied de la Brandade : aïe. Le défenseur parisien a quand même pu dévier la balle mais directement sur Clerc qui ne se pose pas de question et envoie une mine de l’extérieur du droit qui vient nettoyer la lucarne de Sirigu. Quel but !!

Saint-Etienne   76ème : Aubame à 30m des buts environ tente une frappe lointaine. Très largement au-dessus malheureusement.

Saint-Etienne   83ème : les Verts poussent, ils ont été galvanisés par ce but et sentent qu’il y a un coup à jouer. Aubame qui permute sans cesse est maintenant côté droit. Son centre trouve Hamouma dans l’axe du but, à l’entrée de la surface. Mais l’ailier se pose trop de questions, tergiverse et voit sa frappe contrée par Silva.

Saint-Etienne   90ème : putain… Sur un corner de Cohade venu de la droite, Brandão prend le dessus sur Silva et dévie la balle au 2nd poteau. Clerc est dans les parages, mais la balle lui arrive derrière. Perdu, il ne voit pas que le ballon a été freiné puis a roulé pour se retrouver à hauteur de son pied. Sirigu est plus prompt à réagir et se saisit du ballon. La balle de match était là.

======================FIN DU MATCH======================

 

Les notes :

Ruffier (innocent, 3/5) : il ne peut rien faire sur le 1er but, Pastore joue très bien le coup. Comme je l’ai dit plus haut, il se fait voler sur le penalty qui n’existe pas. Après, il n’a pas eu trop de boulot en 2ème mi-temps, et finit le match avec aucun arrêt à son actif. Un match bizarre pour lui, mais il n’a pas grand-chose à se reprocher.

Clerc (dépucelage, 4/5) : pour son 1er but sous les couleurs vertes, il a mis les formes. Une splendide demi-volée en pleine lucarne, qui nous permet d’arracher le nul en plus. Très en vue sur ce match, il a régulièrement apporté son aide devant, et est récompensé par ce but. Un des meilleurs sur le terrain dimanche. Il a coûté combien déjà Van der Wiel ?

Bayal (prévisible, 2/5) : on avait déjà eu les miquettes sur certaines montées ou relances hasardeuses les matches précédents. Cette fois-ci la boulette est arrivée, et elle nous coûte un but tôt dans le match. Après, il y a eu un peu de flottement et on sentait que Mouss était perturbé dans son placement. Puis il s’est remis les idées en place et a repris le dessus sur Ibra. Bien plus convaincant en 2nde période, il est revenu au niveau qu’on attendait. Dommage que cette entame de match soit catastrophique.

Perrin (serein, 3/5) : le patron derrière c’est lui. Sans jamais s’affoler (notamment en 2nde période où il sort une balle en sortant de sa surface quasiment, et en évitant 2 cisailles parisiennes le long de la touche), Loïc a essayé de jouer sobre. S’il a connu un trou comme toute l’équipe en début de match, il a été plutôt sérieux dans l’ensemble.

Brison (bon point, 3/5) : on s’attendait à ce qu’il souffre face à la vitesse de Lavezzi, mais Jonathan s’en plutôt pas mal tiré. Même si la différence à la course était flagrante (le sprint où il part avec 20m d’avance, et où il est obligé de tacler en catastrophe à la fin), il a dans l’ensemble bien tenu son couloir, s’autorisant même quelques montées. Remplacé à la 76ème par Ghoulam (non noté), sans doute pour contrer la vitesse d’un Gameiro rentré quelques minutes auparavant. Bon entrée en jeu en tout cas, solide défensivement et volontaire offensivement.   

Guilavogui (presque ça, 3/5) : une 1ère mi-temps difficile où il a souffert face à Matuidi et Ibra qui redescendait très très bas. Puis, avec la sortie de Lemoine, il a pris ses responsabilités, et a commencé à faire régner l’ordre au milieu. Impressionnant en 2ème mi-temps, il a gratté beaucoup de ballons, et s’est même permis de faire gicler Ibra à l’épaule (c’est qui le patron ? Retourne bouffer tes tartes au caca). Par contre, il a raté BEAUCOUP TROP de passes faciles, ce qui ternit un peu sa prestation d’ensemble.

Lemoine (pas de calcul, 3/5) : le meilleur stéphanois en 1ère mi-temps. Impliqué dans le but CSC, il a juste avant délivré une superbe balle à Brandão qui l’a croqué dans les grandes largeurs. Très combattif au milieu, il fût parfois le seul à résister aux assauts parisiens quand l’équipe était au plus mal. Il sort assez tôt dans le match, ce qui ne lui a pas vraiment fait plaisir (un grand shoot dans une bouteille ou autre au moment de s’asseoir sur le banc). Remplacé à la 56ème par Bodmer (non noté), dont l’entrée en jeu correspond aussi à la remontée des Verts. Y’a pas de hasard : il a fait remonter le bloc plus haut ce qui a permis d’égaliser.

Cohade (verre d’eau, 2/5) : sans influence sur ce match, il a joué comme d’habitude avec beaucoup d’envie, ne rechignant jamais à défendre. Malgré cela, il n’a pas réussi à peser sur la rencontre comme il a pu le faire auparavant, trop imprécis dans ses transmissions ou ses frappes. A noter qu’il a plutôt bien tiré les corners après la sortie de Mollo.

Mollo (groupie, 3/5) : peu en vue en 1ère mi-temps, Yohan pouvait sans doute mieux faire sur ce match. Face à un Van Der Wiel très faible, il aurait dû user de sa force de percussion pour faire la différence. En même temps, il n’a pas eu énormément de ballons exploitables, sauf en 2nde période. Par contre, la demande de maillot en mode « groupie du Z » c’était juste ridicule mec. Attends au moins d’être dans le couloir des vestiaires. Remplacé à la 63ème par Hamouma (non noté) qui s’est montré vif et virevoltant sur son côté droit. Impliqué dans l’action du but, il aurait aussi pu mieux faire sur cette frappe qu’il tarde à déclencher. Dommage.

[jwplayer mediaid= »35709″]

Brandão (en mode destruction, 2/5) : il a tout détruit : ses contrôles, ses frappes, la cheville de Thiago Silva. Mais aussi le moral des Parisiens, qu’il a emmerdé de bout en bout, et surtout Alex qu’il pousse au CSC. La vanne à la mode c’est « Brandão, c’est tout sauf un joueur de foot ». En attendant, c’est 26 matches avec les Verts et 1 seule défaite, 9 buts en Ligain (11 toutes compétitions confondues), et un paquet de points rapportés (sans compter les qualifs en coupes). Des bourrins comme ça, y’a un paquet d’équipes qui aimeraient en avoir un sous la main. Je lui mets quand même -1 pour sa semelle : c’est plus maladroit que méchant, mais l’image n’est pas belle à voir, surtout après avoir vu Clément se faire désosser par Eysseric.

Aubameyang (le record ne tombera pas, 3/5) : bon match. Il a lui aussi mis du temps à démarrer, mais ses appels incessants ont foutu la pagaille à de nombreuses reprises dans l’arrière-garde parisienne. C’est son centre qui amène le CSC, et il est à créditer aussi d’une bonne frappe sur laquelle Sirigu se détend bien. Dommage qu’il queute sa tête en 1ère période. Mais il n’a jamais lâché et même si la réussite l’a fui, il a été indispensable sur le terrain. Par contre, le record de 8 matches de suite en marquant au moins ne tombera pas cette fois. En même, il reste encore 9 matches cette saison en Ligain…

Le coach (prévisible bis, 3/5) : mais ça marche. La compo de départ était sans surprise, l’entrée de Bodmer vers la 60ème quasiment certaine, mais Galtier a réussi son coup : faire douter Paris et rester invaincu en 2013. La sortie de Lemoine, je dois avouer que je ne l’ai pas trop comprise, je pensais plus que Cohade sortirait, surtout au vu de son match. Par contre, la rentrée de Ghoulam était une très bonne chose à mon avis : il avait bien senti que Gameiro pourrait poser quelques problèmes avec sa vitesse, et il a préféré lui opposer un homme frais.

Les adversaires : Thiago Silva est vraiment excellent, on s’en rend compte match après match, et Matuidi toujours aussi précieux au milieu. Lavezzi est une mobylette mais finalement peu en réussite. C’est aussi un sacré roublard si on regarde le penalty qu’il obtient. Pastore avait décidé de courir, ça fait bizarre. Par contre, Ibra « Paris c’est moi » et Beckham « la classe » ont montré qu’ils pouvaient être aussi 2 gros connards imbus de leurs petites personnes (bon, y’en a un, on le savait déjà). L’excuse de Zlatan sur l’état du terrain est pathétique (Jean-Michel Aulas likes this), et Beckham a montré son pire visage (pas celui qui se recoiffe) : tu viens râler pour du jeu dur, mais ton tacle dégueulasse sur Guilavogui, on en parle ? Déception aussi par rapport à Sirigu : arrête de pleurer pendant le match ou en interview, t’avais l’air plutôt sympa avant. Et puis le coup de mettre en parallèle la blessure de Clément avec le tacle de Brandão, tout ça pour foutre la pression en faveur d’une sanction a posteriori, c’est juste minable de ta part.

La question minitel : la question a déjà résisté à un tacle de Brandão. Mais pas à un coup d’épaule de Guilavogui.

Question minitel

On va retenir le principal : Sainté est toujours invaincu en 2013 et peut se vanter de ne jamais avoir perdu face à Paris cette saison. Une confrontation est encore possible en Coupe de France, si les 2 équipes passent le prochain tour. Sinon, la boulette de Bayal on la sentait arriver depuis quelques matches, à la limte il valait mieux qu’il la fasse sur ce match qu’en finale de la Coupe Moustache. Maintenant, il va redevenir le roc sénégalais jusqu’à fin mai. Sinon, ben Canal m’a bien gavé avec ses ralentis inutiles sur la starlette anglaise, surtout quand on voit comment elle s’est comportée en fin de match avec son compère Steven Seagal.

 

Roland Gromerdier

 

Roland t’offre les images du match, avec plein de rebondissements, des larmes et du suspens.

L’avis d’en face, c’est Petit-Louis Fernandel qui te le donne. Brandão est son ami, un peu comme nous avec cette petite pute de Zlatan et cette catin de Beckham.

Roland tient à remercier le site envertetcontretous.fr, qui relaye l’académie toutes les semaines, le site asse-stats.com, qui est une mine d’infos chiffrées sur les Verts, ainsi que la Divette de Montmartre, qui lui  permet d’étancher toutes ses soifs (de victoires et de houblon).

Roland te conseille vivement d’écouter l’excellente émission Tapis Vert, pour faire le tour de l’actualité de ton club préféré. C’est tous les jeudis sur Escape Station, de 20h à 22h.

Enfin Roland est aussi sur fessebouc et sur touitère, alors n’hésite pas à venir le voir et à t’en faire un ami. Il ne mord pas, certains le disent même plutôt sympa.

academicien

Le plus grand auteur Anal de football

29 commentaires

  1. Beckham imbu de sa personne? WHAAAAAAT??
    et sur la question minitel: « aucune défaite face à Paris », c’est un titre pour vous? On dirait que vous vous en glorifiez. Bande de provinciaux!

  2. Bon ben on est pas au CFC on va pas reparler d’arbitrage alors bravo à vous. De toutes façons du stade on voit penalty et on voit pas la faute de Brandao.

    J’étais infiltré chez les magics pour la 3e fois de l’année (PSG en CDL, OL et dimanche), « le meilleur public de France » met pas une ambiance du tonnerre quand même

  3. @PLF: je crois que ça signifie que vu les moyens colossaux investis dans le PSG, les clubs dont les budgets représentent de la moitié au cinquantième de celui du club suscité, voient comme un défi de ne pas se faire éclater par ce club qui s’achète les meilleurs joueurs d’Europe comme d’autres achèteraient des paquets de riz premier prix en promotion à carrefour.

  4. @PLF : c’est pas un titre, on s’en glorifie pas, c’est juste que ça se remarque quand même comme l’a fait remarquer Gus

    @tuz’ram : ouais, bien vu, je me suis planté.

    @Rom1 : il parait que les images du tacle ont été diffusées sur le grand écran. Je crois que le club a fait une belle boulette, comme un symbole de Bayal (ils n’ont pas le droit de faire ça, et en plus ils se tirent une balle dans le pied)

  5. Merci Mr Roland , quand on voit toute ses tantes de Parisiens pleuré sur Brandao , en oubliant quantité de mauvais geste , dont le j’éclate ta tête comme une piste Lovren

    Puis dès que le Quatar gagne pas un match , y a une polémique héhéhéhé blablabla on a été volé blablabla les arbitres sont pas gentil avec nous blablabla .
    Soutenu par tout ses journalistes parisiens à vomir du foutre par les oreilles .

    Tout ça pour oubier un pénalty méga généreux ..

    Ohhhhh ça fait du bien de cracher sa haine :)

  6. Quand on te répète a longueur d’année que quand Paris va venir il va t’en planter 8…et que ça arrive en définitive jamais contre nous, que ton équipe marche sur l’eau en 2013, forcément tu te gargarises (mot compte triple) . Pour Brandao faut arrêter un peu, les mêmes connards qui trouvaient des excuses a Eysseric sont en train de faire un procès au brésilien, y’a comme un manque de crédibilité dans vos propos les mecs. Eysseric vient pour déglinguer le joueur, Brandao joue le ballon. Le geste est sanctionnable et sera sanctionné mais Brandao n’est pas un serial killeur. Je rajouterai juste que ce mec est décrié de tous, il est sifflé partout ou il va, mais combien de clubs voudrait l’avoir a la pointe de son attaque ? Si ça fait mouiller les Footix de crier a tout va qu’il a pas touché et que c’est pas un joueur de foot, et bien continuez. Nous Brandao on l’aime, au Shaktar c’est une légende, a Marseille il a laissé que des bons souvenirs ( même dans un 4\4 en sortie de boîte ) . Ce mec est un attaquant a l’ancienne perdu dans le football moderne. Et si des abrutis veulent faire des comparaisons avec des joueurs allemands, oubliez Scumacher, pensez Gerd Muller. ( toute proportion gardée…calmez vous les Footix) . Allez les verts.

  7. Je veux pas partir encore en mode « troll », mais arrêtez avec Brandao !!

    C’est une tanche techniquement qui passe son temps à mettre des coups. Point.

    Je supporte Paris, et j’ai aucun souci à reconnaître qu’un Motta par ex. aussi (bien que ce soit pas le même niveau techniquement) est une petite catin aussi (coups en douce, etc.), ou que Sirigu démarre aux quarts de tours dès qu’il est touché par un attaquant adverse (même si Brandao y va dans son dos avec le combo coude-genou en première mi-temps).

    Donc arrêtez de tenter d’en faire le nouvel ange vert, c’est usant.

  8. Donc je ne peux plus lire une (excellente)acad’ de L1 sans qu’on ne me rappelle que la Real Sociedad marche très bien ?

  9. Brandao je t’aime, surtout ne change jamais. Fais toi chier dessus par tout le monde et termine tranquillement ta saison à 15 buts.

  10. @Ours Meilleur : Brandão met des coups, on est tous d’accord avec ça. Est-ce que tu réduis Tiago Motta à ce tempérament de pute ? Même moi, je reconnais que ce joueur (quand il n’est pas blessé) est le parfait complément de Matuidi : il a le vice et l’expérience que Blaise n’a pas encore, ils sont parfaitement complémentaires. Sans compter que c’est aussi un bon joueur de ballon.

    Brandão c’est 11 buts cette saison dont certains très importants (Lorient en Coupe, Brest en Ligain,…) qui ont rapporté des points ou des qualifs. Et surtout, c’est tout ce qui nous manquait l’année dernière : un point d’ancrage qui prend de la place devant (quitte à la faire lui-même) et qui créé des brèches pour les fusées Aubame ou Mollo.

    Ce joueur souffre d’un gros manque de reconnaissance à cause de son jeu atypique ou de ses croquages qui tournent en boucle sur Youtube, mais c’est un putain de plus pour les Verts au vu de tout ce qu’il apporte sur le terrain ou même dans le vestiaire (ce mec est apprécié par tout le monde ça se voit).

    Donc oui, il met des coups sur un terrain, mais non ce n’est pas une tanche. Si on est objectif et qu’on dépasse les clichés, ce mec c’est juste du bonheur pour un collectif comme celui de Sainté cette année. On en fait pas le nouvel ange vert comme tu dis, on souligne juste son importance dans les résultats que l’équipe obtient. C’est pas juste une mascotte.

    @Patxi : je dois avouer que ça serait quand même cool d’aller vous rendre visite en Coupe d’Europe un de ces jours…

  11. Bonne acad’ et bon match des Verts. Par contre la sortie de Mollo, j’ai pas trop compris.

    Sympa la note pour Guilavogui, il a été complètement bouffé !

    Sinon je me demandais: cmmt ça se fait que Bayal qui était complètement à la cave la saison dernière est réapparu cette saison ?

  12. Mais le plus scandaleux n’est-il pas Christophe Galtier qui dit n’avoir pas vu le geste, et expliquer cela par un match engagé ? Je le détestais déjà avant, mais là je crois qu’il atteint un summum, et le décalage de réaction entre Eysseric et Brandao est juste…pff…

  13. Brandao 2/5??? Brandao est celui qui a fait plié les parisiens, son implication sur les 2 buts mériterait une plus grande reconnaissance, tout comme son travail de sape. Brandao est énorme depuis qu’il est stéphanois, c’est sa meilleure saison en ligue 1, on commence même à sérieusement le regretter du coté de la commanderie.

  14. @Roland.

    Sur le sportif, je te fais entière confiance, tu as du voir sensiblement plus de matches de l’ASSE que moi.

    Ce qui m’a fatigué, c’est que dès la première sortie de Sirigu dans ses pieds (2éme, 4émé minute, sais plus…), je vois que Brandao laisse traîner le pied pour lui effleurer les côtes et je marmonne sur mon canap’ « Ca y est, il commence… ». Et après, festival.

    Après, personnellement, j’aime le foot, donc je préfère largement un Perrin, Cohade, PAA et compagnie… La Brandade, ça pique les yeux, sorry.

    Je m’adressait plutöt à JM Hole-Ass, qui ose quand même la comparaison Brandao-Müller…

    C’est peut être du millième degré remarque.

  15. @Tristan : pas d’accord. En 1ère mi-temps, il a eu du mal. En 2ème mi-temps, on a vu que lui.

    @Charlie : pas entendu cette déclaration de Galtier. T’as trouvé ça où ?

    @Spado : il a aussi bouffé 2 énormes occasions en 1ère et 2ème mi-temps. Sans compter toutes les passes et contrôles manqués dans le jeu. Il aurait eu 3 en temps normal, -1 pour la semelle. Mais lis ce que j’ai mis plus haut sur lui : Brandão est énorme cette année, et je suis le 1er à le défendre face à ceux qui le traite de « non joueur de foot » ou de « bourrin qui sert juste à mettre des coups ».

  16. @Tristan : j’ai oublié la 2ème partie de question. Bayal c’est le retour le plus improbable de cette année. Il s’est remis au boulot, et il a retrouvé le niveau qu’il avait à ses débuts à Sainté, après 3 saisons pas terribles, dont 1 dans le loft. Galtier a su le remettre en selle, et franchement, je n’y croyais pas en début de saison. Je me suis dit qu’il l’avait gardé en 4ème choix, après Perrin, Zouma et Mignot. Au final, il a plus joué que les 2 derniers.

  17. @Ours Meilleur : je connais bien JM Hole-Ass, c’est bien du 1000ème degré. Il l’a précisé dans son message : la comparaison avec Müller c’est toutes proportions gardées, et ça fait juste référence au troll du professeur B(u)RP qui compare le geste de Brandão à la sortie de Schumacher à Séville en 1982. C’est répondre à la provoc par la provoc en gros, il joue sur le même terrain.

    Mais t’inquiètes, on est bien conscient des lacunes techniques et de finition de la Brandade : on ira pas jusqu’à en faire un Ballon d’Or (ou alors pour la rigolade).

    Ce mec là déchaînera toujours les passions, dans un sens ou dans l’autre. Mais en tout cas, il ne laisse jamais indifférent. Ça restera un joueur qui aura marqué la Ligain (et pas que le protège-tibia de Silva), et qui se sera forgé un joli petit palmarès (et c’est peut-être pas fini). Malgré tous ses défauts, on pourra jamais lui enlever le fait qu’il ait contribué à faire gagner les équipes dans lesquelles il a joué (ou joue encore).

  18. en première mi temps, Brandao joue le ballon sur le contact avec Sirigu, mais il y va jamais le coude ou le genou en avant, il se tourne justement et c’est un contact cul contre hanche, rien de répréhensible si ce n’est le démarrage au quart de tour de Sirigu que d’autres arbitres auraient pu sanctionner

    autant la semelle est dangereuse (involontaire mais moche), autant gêner la relance de Sirigu vaut largement un carton -qu’il prend d’ailleurs-, autant la première action il n’y a rien du tout…

    mais dans ce cas là, l’énervement de Beckham vaut au moins autant et les insultes répétées à l’arbitre de touche méritaient de le voir regagner le vestiaire avant les autres…

  19. Bilan de Brandao à 9 journées de la fin:
    Il a planté 9 buts en 20 matchs de championnat (14 titulaires) soit le 7ème meilleur ratio de la L1. Pour un manchot c’est plutôt pas mal. Il nous arrache les tirs aux buts à Lorient en 1/16ème de la CDL, maintenant on est en finale. Il emmerde n’importe quelle défense et il offre un profil d’attaquant que l’on avait pas.
    Il a un palmarès que n’auront jamais 90% des joueurs de L1.
    Je n’était pas ravi de son arrivée mais je suis bien obliger de reconnaître ce qu’il apporte.

    La coiffure de Mollo fait bien rire Zlatan sinon.

  20. L’emballement médiatique pour ce « geste » de Brandao est bien entendu grotesque, mais il s’explique par l’émotion générale après la blessure de J.Clement.

    C’est con, parce que ce n’est pas du tout la même chose, Eysseric s’est lancé volontairement, sans imaginer faire aussi mal, certes, mais volontairement.

    Là, Brandao met le pied sur le ballon pour le contrôler, Thiago silva se jette et arrive à le pousser en passant sous le pied de l’attaquant. Résultat, image spéctaculaire, assurance de sensation pour les pseudo spécialistes de c+… Que pouvait faire Brandao d’autre ? Rien…

    En d’autres temps, l’an dernier, au parc, Menez est exactement dans la même situation, il écrase la cheville de Marchal, pénalty pour le QSG, on a beaucoup moins entendu Leonardo…

  21. Rep à sa….

    Ouais attends qu’on vous croise en LDC l’an prochain, on va rep à sa Roro.

  22. @Ours Meilleur: mais est-ce qu’on peut en faire notre ange vin? Oui jeu de mot pourri je sors.

  23. @Adalbert, un gros +1 avec ce que tu dis sur ce qui est arrivé sur le PSG ASSE de l’an passé: Menez écrase littéralement la cheville de Marchal, sans le faire exprès, et cet aveugle (pour rester poli, sinon j’aurais sorti tout mon répertoire d’insultes allemande) de Enjimi siffle péno et met un jaune à Marchal U_u…

    Bref, y a aussi le geste de Ibra sur Lovren cette saison qui est beaucoup plus frai dans les mémoires. C’est à très peu de choses près le même que celui de Brandao, et Ibra ne s’est rien pris. Je veux bien, mais j’aimerais que les sanctions soit les mêmes pour tout le monde, car même si la faute de la Brandade est moche (comme celui d’Ibra), elle n’est pas volontaire.

    Vous (les parisiens) avez tendance à très vite oublier ce que vous avez fait sur certains matchs quand vous réclamez des sanctions à l’encontre d’autres équipes.

  24. Sinon, au match aller, y’avait aussi ce geste :

    http://img15.hostingpics.net/pics/875424psgasse.jpg

    Bilan : 1 carton jaune et passage devant la commission de discipline. Résultat :

    Réunie le 7 novembre 2012, la Commission, saisie par la Commission de Visionnage, avait convoqué le joueur Mohamed Sissoko (Paris Saint-Germain) suite à son geste à la 76e minute sur le joueur Alejandro Alonso (AS Saint-Etienne) pour la séance du jeudi 29 novembre 2012 dans le respect des dispositions des règlements disciplinaires et du Code du Sport imposant 15 jours de délai minimum. A la demande du Paris Saint-Germain, la Commission avait accepté de reporter l’audition au jeudi 6 décembre 2012. Après audition des représentants du PSG et lecture du rapport complémentaire de l’arbitre, la Commission décide qu’il n’y a pas lieu de modifier la sanction administrative de l’arbitre qui avait attribué à M. Mohamed Sissoko un carton jaune suite à ce geste.

    (merci à poteaux carrés et son forum sur qui j’ai pioché ces éléments)

  25. Faut arreter cette polemique autour du geste de Brandao car le geste de Zlatan sur Ruffier au match aller était bien pire et il n’a eu que deux matchs de suspension !!!

    Par contre ce qui plombe le match c’est la faute technique de Bayal qui s’emmele les pinceaux. Il est gaucher ou droitier ? Car si il est droitier on peut comprendre qu’il veuille se mettre sur son bon pied. Mais dans une telle situation il doit dégager le ballon. C’est une faute impardonnable à ce niveau. Même si il s’est repris en 2e période, il nous a fait d’autres frayeurs dans le match.

    Sur le pénalty, c’est sûr que le PSG a un deuxieme cadeau. mais Ruffier sort aussi comme un bourrin. Il devrait quand même parfois reflechir. On l’annonce sur le départ. Pas trop de regrets à avoir car ce gars est aussi froid qu’une porte de prison.

    Pour la suite du championnat, les Verts doivent absolument continuer sur leur lancée en restant serieux et concentrés. Car les matchs contre Troyes, Evian et Valenciennes semblent faciles sur le papier mais ce sont en fait des équipes très accrocheuses. Mefiance donc !

  26. « Sur le pénalty, c’est sûr que le PSG a un deuxieme cadeau. mais Ruffier sort aussi comme un bourrin. Il devrait quand même parfois reflechir. On l’annonce sur le départ. Pas trop de regrets à avoir car ce gars est aussi froid qu’une porte de prison. »

    ==> oula pas d’accord du tout. S’il ne sort pas sur Lavezzi, tout le monde aurait crié au scandale. Désolé, mais yapafote donc sa sortie était bonne.

    Et s’il part, on met qui à la place ? Jessy « Gros Paquet » Moulin ? Si tu penses qu’on pourra faire un coup comme avec Ruffier y’a 2 ans à chaque fois, tu te goures. Je comprends pas trop le cassage de Ruffier : oui, c’est pas le mec le plus expansif, il a pas l’air très marrant en dehors du terrain, et je pense pas qu’on aurait beaucoup de points en commun. Après, on lui demande d’être bon sur le terrain, de se donner à fond pour gagner des matches et c’est ce qu’il fait. Il nous a sauvé un paquet de situations chaudes cette année, et si on a la 2ème défense de Ligain, c’est pas juste grâce à Perrin et Bayal.

  27. @Roland : +10000 pour Ruffier. Je me permets également de rappeler ses exploits sur les séances de pénos de la CDL qui nous permettent d’accéder à la finale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.